Un point c’est tout !

palais_royalA chaque saison, c’est systématique, je fonce voir la nouvelle pièce de Laurent Baffie. J’avais beaucoup aimé « Sexe, magouilles et culture générale » et « Toc Toc » (dont je vous avais parlé ici). Pourquoi ? Pour l’esprit caustique et effronté, à la limite du politiquement correct (j’adore !), mais toujours hilarant ! Je ne pouvais donc qu’aller voir « Un point c’est tout ! » qui se joue en ce moment sur le scène du Théâtre du Palais Royal.

Le pitch: L’histoire se situe dans un centre agréé qui propose des stages de deux jours afin de permettre de récupérer ses points de permis perdus. Ces 2 jours sont l’occasion d’un bilan pour les automobilistes pénitents en leur permettant de visualiser leur erreur mais aussi d’apprendre la conduite à adopter. Pour Baffie, ce stage permet surtout de réunir un grand nombre de personnages venant de tous horizons et tous plus clichés les uns des autres. Ainsi ce stage est animé par un ancien moniteur d’auto-école (Patrick Prejean) secondé par un comique en herbe (Alain Bouzigues, dont le visage nous est familier depuis « Caméra Café »). Les 2 compères vont animer les débats auxquels participeront une vieille mamie prise en flagrant délit d’excès de lenteur (Mado Maurin, excellente comme toujours, je l’avais adoré dans « Sexe, magouilles et culture générale » !), un taxi motard, une bourgeoise férue de citations littéraires, un routier un peu porté sur la boisson et syndicaliste, un travelo verbalisé pour non port de la ceinture (à l’arrêt dans sa voiture en plein bois de Boulogne), un nain marchand de vin, un jeune qui conduisait depuis 3 heures et … une star du rap ! Cette joyeuse brochette va en faire voir de toutes les couleurs aux 2 animateurs et ce, pour notre plus grand plaisir, évidemment.

De ce stage atypique, on retiendra la prestation de Mado Maurin très drôle et attendrissante, d’Alain Bouzigues aussi drôle et décalé qu’à la télé, de Stella Rocha plutôt surprenante en travelo brésilien et Achille Ndari en star du rap plus vraie que nature !
connus, ils y mettent du coeur et on sent un plaisir sincère de jouer ensemble. Ceci dit, j’ai trouvé le caustique de Baffie moins présent que dans les pièces précédentes. Son écriture m’a parue légèrement plus consensuelle qu’à l’habitude, la pièce manque légèrement de dérision et de piquant, bref de la marque de fabrique de Baffie, champion de la réplique cinglante. Malgré mes quelques chipotages, je vous conseille quand même cette pièce, on y passe un très bon moment. Et pour les moins de 26 ans, n’hésitez pas, il y a de nombreuses places disponibles tous les soirs, ça vaut bien 10€ ! En tout cas, qu’ils soient tous plus ou moins

C’est où ?
Théâtre du Palais Royal
38, rue de Montpensier (1er) – M° Palais Royal-Musée du Louvre
Jusqu’au 25 avril 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram