The blues are still blue

Tout à l’heure, en rentrant chez mes parents, il y avait du brouillard. Pas des masses, mais tout de même. J’ai toujours aimé le brouillard, ça me donne vaguement l’impression de n’être plus que seule au monde, avec tous les sons extérieurs assourdis alors que ceux que je provoque n’en paraissent que plus bruyants. J’aime l’idée de me trouver dans un nuage et je me prends souvent, dans ces cas-là, à vouloir presque marcher sur la pointe des pieds, à retenir mon souffle, comme si quelque chose allait se produire. Alors que, paradoxalement, tout m’apparaît comme bien plus immobile qu’à l’ordinaire.
Tout à l’heure, en rentrant chez moi dans le brouillard, je me disais que l’automne allait tomber avec lui. Ce soir, en sortant de la voiture devant la maison, ça sentait l’automne. Justement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram