théâtre mogador

Page 1 sur 11

Considérations culturelles

Petites considérations culturelles entre deux billets…

* Comme je vous le disais il y a deux jours, j’ai eu le plaisir de me rendre à plusieurs expos cette semaine: Paul Klee, la collection d’Ernst Beyeler au musée de l’Orangerie et Femmes Peintres et salons au temps de Proust au musée Marmottan Monet. Deux expositions qui méritent qu’on s’y attarde et j’espère bien trouver le temps d’en faire des articles. Au moment où celui-ci sera mis en ligne, je serai au vernissage presse de l’exposition Willy Ronis, Une Poétique de l’Engagement à l’Hôtel de la Monnaie dont je parlais mardi (j’en ferai un billet en début de semaine prochaine !).


Il faut aussi que je prenne le temps de faire des articles complets sur les expos du Petit et du Grand Palais, respectivement la très réussie rétrospective YSL et l’expo Turner !

* Hier soir, je suis allée voir le film « New York, I love You » que j’attendais depuis des mois et j’dois dire que je suis un petit peu déçue du résultat. Le film n’a pas vraiment été construit comme Paris, Je t’aime, il n’y a pas de coupures entre les différents courts-métrage, ce qui fait qu’on s’y perd un peu et qu’on assiste à un mélange de styles et de genres pas forcément toujours réussi. Le film est assez bancal, il y a du bon (le bal de promo de Brett Ratner, le petit couple âgé de Joshua Marston à Coney Island…) et du moins bon (pas aimé le Diamond District de Mira Nair, le peintre mourant et son modèle de Fatih Akin dans Chinatown…). Ce que j’ai le plus apprécié, ce sont les parties qui se passent à SoHo, extrêmement bien mises en lumière par la caméra d’Yvan Attal (à la seconde où les premières notes de No Surprises ont atteint mon oreille, j’étais archi certaine que c’était le bout de film de mon Yvanounet mouarf !). Ce mec est vraiment doué.


Côté comédiens, il y a de très jolis duos et j’ai été particulièrement charmée par celui de Robin Wright Penn/Chris Cooper et Ethan Hawke (génial)/Maggie Q à SoHO, et j’ai bien aimé le duo Orlando Bloom/Christina Ricci (je la savais anorexique mais j’dois avouer que sa maigreur m’a stupéfaite… même si elle n’apparaît qu’une minute) dans l’Upper West Side aussi !


J’en retiendrai de jolies histoires, des p’tits bouts de vie dont certains m’ont touchée et d’autres pas du tout. En revanche, rien à redire sur le fil rouge de l’ensemble: New York, évidemment. Je ne m’en lasse pas, la ville est toujours aussi belle, lumineuse, photogénique, vivante… forever mine. Et dans moins de deux mois, j’y serai (oui, je sais: « encore » !). J’ai hâte ♥


Ah, et lors de mon marathon ciné d’hier soir, j’ai vu Adèle Blanc-Sec aussi ! OMG, j’adoooore Louise Bourgoin. Ou pas. D’ailleurs pour citer Luc Besson lui-même, il n’hésite pas à dire à son sujet: « dans ces moments-là, on va plus chercher chez une actrice des qualités humaines que de jeu ». Sans déc ?! Concernant le film, si vous avez des enfants de moins de 12 ans, emmenez-les, ils vont adorer. C’est pas la bouse à laquelle je m’attendais mais c’est un peu (beaucoup ?) gentillet quand même !

* Il y a quelque temps, j’ai appris sur le blog d’Emma, le retour en France de la comédie musicale Mamma Mia. Comme j’ai eu la chance de pouvoir y assister lors des quelques représentations exceptionnelles au Palais des Congrès il y a bientôt 2 ans (j’avais beaucoup aimé et c’était entièrement en VOST… c’était ici pour les curieux), j’étais plutôt contente quand j’ai vu qu’à partir de la rentrée prochaine, le musical sera joué au théâtre Mogador, à la place du Roi Lion (et jusqu’en juillet 2011). Le seul hic, c’est qu’apparemment, ils travaillent sur une adaptation française de Mamma Mia et autant vous dire que quand j’ai lu ça, j’ai légèrement déchanté ! Déjà que je n’avais pas été spécialement emballée par le Roi Lion du théâtre Mogador (ici) à cause de la V.F justement (les costumes et décors étaient magnifiques mais la traduction des chansons était plus que ridicule), j’ai légèrement peur à l’idée d’une éventuelle traduction des chansons d’ABBA en français. A la rigueur, les dialogues en VF, mouais, pourquoi pas ?! Mais bordel, laissez-nous les chansons en anglais !!

* Je ne pourrai pas me rendre à Rock en Seine fin août puisque je serai, comme d’habitude, à l’étranger (wow, quel teasing !) mais je lorgne du côté de Solidays. L’an dernier, j’y suis allée juste une journée et j’en suis sortie en disant: « plus jamais ça » (c’était ici) !! Du coup, je me demande sérieusement si malgré la programmation géniale (-M-, Vanessa Paradis, Gush, Hindi Zahra, Revolver, Ghinzu, Kasabian, Izia, Olivia Ruiz, Phoebe Killdeer…), je vais supporter les conditions du festival (c’est pire d’années en années: trop de monde, trop le bordel, trop de cons… et ça rend tout insupportable).

* J’ai reçu le programme de l’Opéra de Paris pour la saison 2010-2011 depuis un mois et j’avoue que j’ai pas mal hésité à me prendre un abonnement pour la saison prochaine. Je ne l’ai pas fait car c’est pas évident pour les dates et je n’ai pas envie de me retrouver coincée. Et j’dois dire que j’aime bien l’idée de pouvoir choisir précisément le spectacle auquel je veux assister, que ce soit pour les opéras (Les Noces de Figaro, Madame Butterfly, Così Fan Tutte, le Triptyque, Tosca…), les ballets (Le Lac des Cygnes, Roméo et Juliette, le ballet du Bolchoï…) ou les concerts et récitals. Et vous, des repérages déjà ?

Rien à voir, mais n’oubliez pas d’aller faire remplir vos mugs et thermos gratuitement chez Starbucks aujourd’hui ;)

Le Roi Lion au Théâtre Mogador

roi_lion1Fan inconditionnelle du dessin animé de Walt Disney, je rêvais depuis des années de voir la comédie musicale Le Roi Lion. Je rêvais de la voir en anglais sur Broadway ou à Londres mais malheureusement, je n’en ai jamais eu l’occasion. Pour essayer de compenser, je suis allée voir l’adaptation française sur la scène du théâtre Mogador il y a quelques jours. J’avais pas mal d’appréhensions et pourtant, je dois bien reconnaître que j’aurais eu tort de ne pas y aller !

Les décors sont ahurissants, les costumes saisissants et le tout est exubérant. Il est clair que le spectacle n’a pas volé ses Molières ! Trois heures festives et endiablées pendant lesquelles le Théâtre du Mogador nous entraîne dans la savane africaine. Quelques passages méritent à eux-seuls le déplacement comme l’introduction absolument grandiose avec cet éléphant qui traverse le public, le rhinocéros, les gazelles, les girafes, les oiseaux et tous les animaux du royaume de Mufasa qui viennent célébrer la naissance de Simba !

roi_lion2

On peut également citer le passage où Scar excite les hyènes et leur promet de devenir roi ou encore la chanson entre Simba et Mufasa peu avant la mort de celui-ci. Effectivement, je crois que c’est la seule chanson qui parvient à atteindre celles du dessin animé original. Et c’est là où le bat blesse…

roi_lion3

En effet, le gros bémol de ce spectacle ce sont ses chansons, la pire étant sans aucun doute la transformation pitoyable de « Je voudrais déjà être roi » en « Je veux super vite être roi »!! Un peu dommage pour une comédie musicale… D’une part il y a la déception de ne pas pouvoir chanter les paroles que l’on connaît par cœur (oui, j’assume). Mais il y a également une déception due à la mièvrerie de la nouvelle bande-originale, les chansons ne parviennent jamais à séduire vraiment (le pire étant les passages chantés par les Simba et Nala enfants) et à la voix pas toujours à la hauteur des artistes. Seule Rafiki est absolument sidérante. D’autres acteurs s’en sortent également très bien comme Zazu, Timon, Pumba, Scar et Ed, la hyène à l’humour terriblissime.

roi_lion4

Au final, un bon moment quand même, malgré ces quelques petits bémols. J’irais volontiers revoir cette comédie musicale en anglais outre-atlantique ou à Londres !

C’est où ?
Le Roi Lion
Théâtre Mogador
25, rue de Mogador (9è) – M° Trinité ou St Lazare
Jusqu’au 30 septembre, du mardi au dimanche à 20h et les samedis et dimanches à 15h.


Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram