restaurant le château poivre

Page 1 sur 11

Le Château Poivre

poivreCe jour est à marquer d’une pierre blanche: je vais vous parler de ma première déception dans mon petit tour des restaurants de mon quartier (le 14è, toujours, si vous suivez!): le Château Poivre. J’y allais avec un plutôt bon a piori puisque la déco du restaurant est plutôt élégante et raffinée, il jouit de nombreuses critiques positives sur la toile et surtout, il est à deux pas de chez moi et j’avais envie de l’essayer depuis longtemps. Bien mal m’en a pris !

Le service et l’accueil sont tout simplement exécrables (et je pèse mes mots), c’est bien simple on a l’impression d’être de trop, de gêner, de déranger… ! Si vous voulez qu’on se casse, faut le dire, hein ! C’est quand même un comble pour un restaurant (enfin pour moi, c’est la base), surtout quand on a réservé et quand la moitié de la salle est vide. La table est jolie, oui, mais à y regarder de plus près, on s’aperçoit que les verres à eau ont des traces douteuses et que les couverts sont limites… Le serveur est tellement mal aimable que c’est à peine si l’on ose réclamer des verres propres et du pain !

Bon, et dans l’assiette alors ? Ben, c’est pas vraiment mieux. En entrée, on a testé le caillé de chèvre frais aux fines herbes (bof) et l’assiette de charcuterie (insignifiante). Puis en plat principal, une cuisse de poulet fermier servie dans une casserole en fonte, très jolie présentation mais avec un gout très moyen au final. Beaucoup trop moyen pour le prix, en tout cas ! Quant à l’entrecôte aux 2 poivres, très bonne du reste, on aurait aimé pouvoir choisir la cuisson quand même (si on peut le faire chez Hippopotamus… mouarf) servie avec des frites maison plutôt bonnes mais sans plus ! Quant aux desserts, je ne suis pas contre le mariage des saveurs (bien au contraire, si vous me lisez régulièrement) mais le mi-cuit au chocolat (que je réussis mieux moi même… quand je vais au restaurant, j’attends tout de même un chouïa plus) mélangé à du flan… o_O

Seuls points positifs: le vin, un Riesling 2005 très appréciable et la mise en bouche, un potage du chef plutôt bon, dont je devine qu’il est aux épinards puisqu’on ne me le dit pas… No comment.

Bref, une adresse où je ne retournerai pas de si tôt. Faut pas exagérer !

C’est où ?
Château Poivre
145, rue du château (14è) – M° Pernety
Fermé le dimanche.

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram