Petit Champlain

Page 1 sur 11

Balade à Québec #3 – La Ville-Basse

Dernier billet sur la ville de Québec aujourd’hui avec une petite balade dans la Ville-Basse. C’est là que l’atmosphère des débuts de la Nouvelle-France y est la plus forte. Il faut bien-sûr aller sur la Place Royale mais il est aussi très agréable de flâner dans les rues Saint-Paul et du Petit-Champlain, de respirer les effluves du large sur les planches du Vieux-Port, de visiter le musée de la Civilisation… Vous me suivez ?

BIG ONE
Dans le Vieux-Québec, pour se rendre de la Haute-Ville à la Ville-Basse, on a le choix entre descendre à pieds par la côte de la Montagne, une rue pentue et sinueuse, puis l’escalier surnommé « Casse-Cou », ou bien emprunter le funiculaire à partir de la terrasse Dufferin (dont je vous parlais la dernière fois). Par la côte de la Montagne, on accède au cœur du quartier de la place Royale où une douzaine d’artistes ont réalisé en 1999 des fresques originales en trompe-l’œil sur des immenses pans de murs. A voir !

Trompe_l_oeil1Trompe_l_oeil2

Comme je vous le disais plus haut, le point central de la Ville-Basse se situe autour de la Place Royale. Chargée de quatre siècles d’histoire, cette petite place rectangulaire bordée de jolies maisons en pierre est un véritable enchantement. Elle occupe l’endroit où les colons s’installèrent lorsque Champlain fonda la ville de Québec, en 1608. Place de marché et forum public, elle fut pendant de longues années l’épicentre de la ville et les principaux édifices de la place datent des XVIIè et XVIIIè siècles. Comme témoin du passé français de Québec, une statue de Louis XIV trône au centre de la place.

a_cot__fresque
1
2
3

Construite en 1688, Notre-Dame-des-Victoires est la plus vieille église en pierre d’Amérique du Nord. Elle fut édifiée (sur la Place Royale) à l’endroit même où, 80 ans plus tôt, Champlain construisit sa première « habitation ». Connue d’abord sous le nom de l’Enfant-Jésus, elle fut baptisée église Notre-Dame-de-la-Victoire en 1690 (après une première victoire sur les Anglais), pour devenir Notre-Dame-des-Victoires en 1711, à la suite d’un second succès des troupes françaises.

4

La rue du Petit-Champlain, sans doute la plus étroite et la plus ancienne d’Amérique du Nord, est très animée (et très -trop ?- touristique), tout comme les rues adjacentes du quartier où dominent restaurants, galeries et boutiques de toutes sortes. Les maisons en pierre sont splendides, les magasins tous mignons (même si ce sont principalement des pièges à touristes, vous vous en doutez) et il est vraiment très sympa de s’y promener.

12
2bis
34
5
67
8
1112
9
1314
1516

*****

Non loin de là (toujours dans la Ville-Basse), se situe le quartier du Vieux-Port. Récemment rénové, il a été construit au nord-est de la place Royale. On y trouve une juxtaposition de bâtiments administratifs, de boutiques, d’immeubles et d’aires de loisirs, sans réel point névralgique. Rempli de gourmandises très appétissantes, le Marché du Vieux-Port vaut vraiment le détour !

vieux_port1
vieux_port2
march_1
march_2

Situé non loin du Vieux-Port, la jolie rue Saint-Paul avec ses antiquaires et ses agréables petits cafés mérité un détour.

antiquaires_rue_St_Paul

Passage obligé également au Musée de la Civilisation, un endroit vraiment étonnant puisqu’il offre au visiteur pas moins de douze expositions simultanées. Deux expo permanentes très intéressantes y sont notamment présentées: « Le temps des Québécois », qui dresse un portrait passionnant des Québécois et de leur identité culturelle et « Nous, les Premières Nations » consacrée aux Indiens et Inuits du Québec. Dans l’immense hall, une étonnante sculpture en béton représente le dégel du Saint-Laurent au printemps. Bluffant !

mus_e_de_la_civilisation
mus_e_civilisation2
mus_e_civilisation3

*****

Dans la basse-ville de Québec, coincé entre l’autoroute, la falaise menant à la Haute-Ville et la rivière Saint-Charles, on trouve le quartier Saint-Roch, un des plus anciens faubourgs de Québec et qui est en train de devenir LE quartier branché de la ville ! Plusieurs restaurants s’y sont installés, suivis par des boutiques, des journaux et pas mal d’artistes qui participent à la revitalisation de l’endroit en venant habiter d’anciens locaux industriels (le quartier était autrefois un haut lieu de l’industrie manufacturière). La destruction d’une partie du Mail Saint-Roch, qui recouvrait  la rue Saint-Joseph, l’artère principale du quartier, a notamment pas mal contribué à la relance du quartier.

1
2
3

Si pour y aller, on passe sous le nœud autoroutier on peut y voir un peu partout de gigantesques fresques murales, c’est impressionnant !

12
3

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram