Manhattan

Page 1 sur 612345...Last »

City of my dreams (New York, actually)

Comme je le disais en début de semaine dernière, mon emploi du temps est méga chargé en ce moment et mon Mac est un peu mou du genou (le disque est saturé, il parait que j’ai trop de musique et de photos pfff… même pas vrai… ok, si), donc j’ai fait ce que j’ai pu et ça m’a pris une semaine pour trier et choisir les photos que j’allais mettre dans ce billet !

Quoi de notable pendant cette semaine new yorkaise ? Mes tentatives pour devenir une vraie new yorkaise accomplie: du shopping intensif (j’ai été sage, je n’ai pas acheté impulsivement l’iPad… et j’crois que j’ai bien fait !), la joie des mani-pedi pas chères (quand on voit les prix à Paris, ça donne envie de partiiiir), des cours de Pilates le matin à l’aube (faut dire qu’une amie pilates instructor qui te botte les fesses, ça aide !) , du pique-nique dans Central Park, du musical à Broadway (Mary Poppins, comme je le disais ici), de l’expo au Met et au MoMA et plein de bonnes adresses gourmandes dont il faudra que je vous fasse un billet entier (quand j’aurai terminé de vous parler de Boston, Washington et Philadelphie, évidemment !).

What else ? Une petite journée à Brooklyn (oui, seulement, mais c’est peu 7 jours, finalement !), où je compte bien mettre les pieds plus souvent, une longue balade dans le zoo du Bronx et au New York Botanical Garden, et des heures de marche sur le bitume pour découvrir et redécouvrir tout un tas de coins de Manhattan !

Mon fameux carnet d’adresses new yorkais TRÈS détaillé (oui, celui que je vous promets depuis, au bas mot, 1 an) ne sera pas encore mis en ligne cette fois-ci mais je peux vous dire que j’ai encore plus de choses à vous faire partager, ça vaut le coup d’attendre encore un peu. Tout ça pour dire que ça va me faire encore plus de travail. Ben voyons ;)

Bon, mais j’vous ai quand même préparé une petite sélection de quelques images, histoire de me souvenir de ce petit séjour très profitable. C’est partiiiii !

♥ The Bronx ♥
– Petite escapade au fameux Bronx Zoo qui mérite vraiment le déplacement…

1
2
3
45
6
7
8

– Suivie d’une visite au New York Botanical Garden (situé aussi dans le Bronx)

12
34
5
67
8

♥ Brooklyn ♥
– Comme je le disais plus haut, je n’ai passé qu’un bout de journée à Brooklyn cette fois-ci et je n’ai eu le temps de rester que du côté de Brooklyn Heights avant de filer bruncher un peu plus au sud… Mais je rêve de futures balades du côté de DUMBO, Park Slope, Prospect Heights, Williamsburg, Fort Greene, Coney Island & Brighton Beach… Ou autant de promesses de magnifiques découvertes ♥

1
23
45
67
89

– J’ai dit que je ne parlerai pas de bouffe mais tant qu’à évoquer Brooklyn, je devais vous montrer quelques images de notre dernier brunch avant de partir @ the Farm on Adderley (situé pas très loin du Green-Wood Cemetery, du côté de Prospect Park South, près du métro Cortelyou Road… pour ceux qui connaissent !).

1
2
3
4
5
card

♥ Manhattan ♥
Et puis Manhattan, encore et toujours: la statue de la Liberté, Trinity church, SoHo, le New Museum, TriBeCa, the Village, Washington Square Park, Dean & Deluca, NoLIta, le Met, le pastrami @ Katz’s Deli, East Village, the High Line, Chelsea Market, bubble teas in Chinatown, Gramercy park (♥), rats with cuter outfits (voyons si nous avons les mêmes références… ;)), le Flatiron, Shake Shack (slurp), Midtown buildings, les pubs de Murray Hill, Rockefeller Center, Bryant Park (♥), le Guggenheim, the best cookies ever @ Levain Bakery, Upper West Side brownstones, Cooper-Hewitt National Design Museum, Times Square, Central Park, water lilies in Besthesda Fountain, Shakespeare Garden, l’Alice in Wonderland de George Delacorte, the Bow Bridge…

1
2
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Dean___Deluca
10
11
12
13
14
1516
17
181
2
3
1
23
4
2
1
23
1
34
4
5
12
3
4
6
1
2
3
4
5
6
shake_shack7
8
9
1011
12
1314
15
16
1
23
4
3
5
6
7
red_velvet
0
1
3
45
67
8
9

Et pour terminer, comme promis lors de ma semaine new yorkaise, voici une petite photo de Midtown de nuit, prise du côté New Jersey en septembre dernier ! L’un des avantages d’arriver à NY en voiture c’est qu’on a parfois de bonnes surprises ;)

New York avec moi (23) – Le Met

Et voilà ! Aujourd’hui, 23è (WOW) et dernier billet sur New York avant mon départ ! J’avais prévu, à la base, de vous livrer une sorte de carnet d’adresses fourre-tout avant de partir et puis finalement, je n’ai pas eu le temps de m’y consacrer vraiment donc vous aurez ça dès mon retour :) Comme promis donc, dernier billet sur New York pour vous parler de l’un des endroits que je préfère dans cette ville: le Metropolitan Museum of Art. Un must !

Le Met regroupe plus de deux millions de pièces dont 100.000 sont en exposition, et possède des collections venant des quatre coins du monde. C’est un peu comme au Louvre, vouloir visiter l’ensemble des collections permanentes en une seule fois se révèle vite déroutant et très fatiguant, il vaut mieux choisir une section ou un ensemble de salles en particulier, se concentrer dessus, et faire plusieurs visites (oui, facile à dire, moins à faire quand on n’habite pas à NY). Les mots manquent pour décrire ce colosse, tant on reste béat devant sa taille et la richesse de ses collections. Du coup, je vous propose un petit tour d’horizon (non exhaustif, contrairement à ce qu’on pourrait croire) de ce qu’on peut voir dans ce musée.

Voici tout d’abord, the Great Hall, un espace imposant et majestueux qui donne une petite idée de l’ampleur des lieux.

Great_Hall_1
Great_Hall_2

Voici the Charles Engelhard Court, qui était fermée ces deux dernières années pour rénovation complète… Du coup, ça ne doit plus ressembler à ça mais voilà comment c’était il y a 3 ans ! Les vitraux de Tiffany situés dans cette salle (on les voit un peu sur la première photo ci-dessous) sont tout simplement magnifiques. Dans ce jardin d’hiver, on trouve aussi des sculptures d’artistes américains dont Daniel Chester French, dont je parlais la dernière fois au sujet des Cloisters.
Cette cour intérieure, somptueuse, est située dans l’aile américaine du musée: 25 salles renfermant du mobilier, plus de 1000 tableaux de peintres américains, 600 sculptures, 2500 dessins et de nombreuses œuvres d’art décoratif.

court
court2court3
court4

Plus de 36000 pièces d’art égyptien allant du paléolithique à l’époque romaine composent la collection égyptienne du Met. La plupart d’entre elles sont visibles dans l’immense aile du musée qui abrite quarante galeries égyptiennes. Parmi les pièces de grande valeur de la collection égyptienne, on compte une série de 24 miniatures en bois, découvertes dans la tombe de Méketrê, chancelier de Mentouhotep II (XIe dynastie), à Deir el-Bahari en 1920. Elles dépeignent avec des détails stupéfiants la vie égyptienne au début de la période du Moyen Empire : bateaux, jardins et scènes de la vie de tous les jours. Cependant, la pièce majeure et la plus populaire du département est sans nul doute le temple de Dendour (ci-dessous). Ce temple fut démantelé par le gouvernement égyptien pour le sauver de la montée des eaux, lors de la construction du barrage d’Assouan, puis offert aux États-Unis en 1965. Il est réassemblé au Met, dans l’aile Sackler en 1978. Il se trouve dans cette salle immense entourée d’un bassin et éclairée par une gigantesque baie vitrée donnant sur Central Park.

Egypte
Egypte2Egypte3

La section sur les antiquités du Proche-Orient est également magnifique et complète très bien celle du Louvre (à mon avis). De quelques tablettes d’écriture cunéiforme et quelques sceaux, la collection du Met s’est étendue et comprend désormais des objets datant du début du néolithique jusqu’à la conquête arabe de l’empire des Sassanides en 651. On y trouve des œuvres sumeriennes, hittites, sassanides, assyriennes, babyloniennes et élamites (parmi d’autres), ainsi qu’une collection unique d’objets de l’Âge du bronze.

M_so1

M_so2M_so3

Ne manquez pas la Petrie European Sculpture Court, une superbe cour ornée de fontaines et de plantes vertes où l’on peut admirer des sculptures françaises et italiennes. Elle offre, de surcroit, des vues splendides sur le parc, elle aussi.


art_grec1
art_grec2

Le département d’art grec et romain est le plus riche d’Amérique du Nord. Ses 35000 pièces couvrent une période comprise entre le néolithique et 312 après JC. Bien que la collection se concentre naturellement sur la Grèce antique et l’Empire romain, ces régions historiques représentent un large éventail de cultures et de styles artistiques. Les objets présentés vont de la petite pierre semi-précieuse gravée à la statue et reflète l’ensemble des matériaux sur lesquels travaillaient les artistes d’alors : marbre, calcaire, terre cuite, bronze, or, argent et verre, mais aussi l’ivoire, les os, le fer, le plomb, l’ambre et bien sûr le bois.

On compte des œuvres antérieures à la fondation des empires grec et romain, comme par exemple des sculptures des Cyclades ou le seul et unique Char étrusque datant du second quart du VIème siècle av. J.-C. et découvert dans une tombe à Montelone. Le visiteur peut aussi admirer de grandes peintures murales classiques ou des bas-reliefs de différentes périodes, ainsi qu’une chambre reconstituée d’une noble villa de Boscoreale, mise à jour après son ensevelissement lors de l’éruption du Vésuve en 79.

art_grec3art_grec4

hall_florentin

A voir également, la section d’art médiéval et les collections d’armures européennes, islamiques et japonaises, ainsi que des cours ottomanes et mogholes. Le département des armes et armures est l’une des collections les plus populaires du musée. La « parade » des armures à cheval exposée au premier étage de la galerie est l’une des images les plus connues du Met. Le département se concentre sur les modèles d’apparat, joyaux d’habileté technique et d’ouvrages finement ciselés, du Haut Moyen Âge européen et de pièces japonaises du Ve au XIXè siècle.

12
34

La partie Arts d’Afrique, d’Océanie et d’Amériques est l’une de mes préférées dans le musée. Elle comprend plus de 11000 œuvres d’Afrique sub-saharienne, des îles du Pacifique et des Amériques qu’il expose sur près de 4000 m² dans l’aile Rockefeller, située à son extrémité sud. Les collections s’échelonnent sur une période de 40000 ans, dont des peintures aborigènes, un groupe de poteaux funéraires sculptés de cinq mètres de haut, réalisés par les Asmats de Nouvelle-Guinée, mais aussi des objets rares de la cour du Bénin. La gamme d’objets présentés dans ce département est l’une des plus vastes du musée et comprend des objets réalisés à partir de différent matériaux, du métal le plus précieux jusqu’à des épines de porc-épic.

La collection africaine couvre la vaste étendue géographique de l’Afrique sub-saharienne. Les œuvres comprennent de très beaux ivoires afro-portugaises du XVè siècle, mais aussi des statuettes Fangs qui influencèrent des artistes du XXè siècle comme Jacob Epstein et André Derain. Alors que le bois est le principal moyen d’expression de ces artistes, on peut également admirer des objets en pierre, en terre cuite, en or, en argent et en ivoire ainsi que des textiles et des assemblages de perles.

La collection des Amériques est principalement mexicaine et péruvienne, couvrant une période de 3500 ans, depuis 2000 avant notre ère jusqu’à l’arrivée des européens à la fin du XVè siècle. Parmi ces objets précolombiens, on trouve aussi bien des céramiques Olmèques du Ier millénaire av. J.-C. que des boucles d’oreilles en mosaïques de couleurs, des peuples moches du Pérou (plus récentes d’un millier d’années) ou qu’une statue antillaise en bois du XVè siècle. Le Jan Mitchell Treasury d’art précolombien en or, qui fut ouvert dans la galerie sud-américaine en 1993, abrite l’une des expositions les plus complètes au monde en matière d’objets américains en or. Les autres matériaux présents dans la collection comprennent la pierre, le jade, les textiles et des œuvres en plumes d’oiseaux.

AmAfAmAf2
AmAf3
AmAf4AmAf5
AmAf6
AmAf7

Le département Asie comprend plus de 60000 pièces et couvre 4000 ans d’histoire. Chaque civilisation asiatique y est représentée et les œuvres exposées concernent chaque domaine artistique, de la peinture à l’imprimerie, en passant par la sculpture ou le travail des métaux. Le département est célèbre pour sa collection de calligraphies et de peintures chinoises, ainsi que pour ses œuvres népalaises et tibétaines. Ce ne sont pas seulement des objets d’art ou rituels qui y sont exposés, mais aussi des objets du quotidien. On y trouve également un jardin de la dynastie Ming, sur le modèle de celui du Maître des filets de Suzhou (photo n°3).

AsieAsie2
Asie_2_bis
Asie3Asie4
Asie_5_gros

Pas mal de peintures également au Met. J’aime beaucoup l’aile consacrée à la peinture américaine (dont je vous parlais plus haut) avec notamment ce portrait de George Washington par Gilbert Stuart et le célèbre « Washington crossing the Delaware » d’Emmanuel Gottlieb Leutze (1851).

US
US2

Le département des peintures et sculptures européennes est également à voir ! Personnellement, je crois que je pourrais y passer des heures… La peinture hollandaise est particulièrement bien représentée par « L’Autoportrait » de Rembrandt (1660) ou « La Jeune Femme à l’aiguière » de Vermeer (1664).

hollandais1hollandais2

Sinon, beaucoup de tableaux de maîtres italiens des XVè et XVIè siècles, une sublime collection Robert Lehman (impressionnisme et post-impressionnisme), beaucoup de peintures européennes du XIXè et XXè siècle parmi lesquelles les sublimes « Cyprès » de Van Gogh (dernière photo). Et ci-dessous: « La mort de Socrate » de David, la magnifique « Madeleine Pénitente » de Georges de la Tour, les « Jeunes filles au piano » de Renoir, un chat Giacomettien, du Modigliani, du Chagall et le portrait de Gertrude Stein par Picasso.

peinture_euro_david
peinture_et_sculpt_euro7peinture_et_sculpt_euro6
peinture_et_sculpt_euro
peinture_et_sculpt_euro1
peinture_et_sculpt_euro2peinture_et_sculpt_euro3
peinture_et_sculpt_euro4
peinture_et_sculpt_euro5
peinture_et_sculpt_euro8

Il ne faut surtout pas quitter le musée sans passer par… son toit ! Pourquoi me direz-vous ? Eh bien parce qu’il possède un joli roofgarden avec un café (qui se transforme en bar à vins les soirées de week-ends en été) et une très belle vue sur Central Park et ses alentours.

vue_du_MET

Bref, vous l’avez compris le Met est LE musée à voir quand on va à New York… alors, vous attendez quoi ?! ;)

Metropolitan Museum of Art
5th Avenue, à hauteur de 82nd street

New York avec moi (22) – The Cloisters

Si vous cherchez un endroit atypique à visiter à New York, alors vous devez sans aucun doute vous rendre aux Cloisters ! The Cloisters (les cloîtres, oui, oui) sont situés au nord de Manhattan dans le quartier de Washington Heights (au nord de Harlem) au cœur du Fort Tryon Park. Le musée, qui est une annexe à part entière du Metropolitan Museum of Art, est composé de cinq cloîtres médiévaux importés de France et de collections d’objets médiévaux présentés dans l’ordre chronologique. L’histoire du musée est assez intéressante. A l’origine, la collection appartenait au sculpteur américain Geroge Grey Barnard qui exposa sa collection dans un immeuble en brique de Fort Washington Avenue. En 1925, Rockefeller remit une somme importante au Met pour lui permettre d’acquérir la collection. Puis, en 1930, ce même Rockefeller lui fit don du superbe Fort Tryon à condition que le Met fasse construire un bâtiment en adéquation avec la collection médiévale qu’il devait abriter.

1
2

Un balade au milieu de ces sublimes cloîtres est plus que recommandée. On peut y admirer le magnifique cloître de Cuxa, reconstitué à partir d’éléments du XIIème siècle du Monastère de Saint Michel de Cuxa dans les Pyrénées. Le cloître de Saint-Guilhem est, lui, composé de divers éléments de la fin du XIIè siècle provenant du monastère de Saint-Guilhem-le-Désert, dans l’Hérault. On peut y admirer des sculptures des XIIè et XIIIè siècles venant de France et d’Italie.

3
Cuxa
45
6

On trouve aussi une reconstitution du monastère cistercien de Bonnefont-en-Comminges à partir d’éléments de la fin du XIIIè siècle et du XIVè siècle. Le jardin du cloître expose 250 espèces de plantes cultivées au Moyen Âge, c’est fascinant ! Le cloître de Trie date, quant à lui, du XVè siècle et est constitué d’éléments provenant du couvent carmélite de Trie-en-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées.

7
8
910

Le musée renferme surtout des sculptures médiévales et des pièces architecturales acquises par George Grey Barnard lors de ses voyages en Europe. On peut y admirer 5000 sculptures, des tapisseries, des manuscrits enluminés, des peintures, des vitraux et bien d’autres merveilles. Comme vous le voyez, l’une des principaux atouts des Cloisters réside dans le bâtiment lui-même. L’endroit est magnifique et dégage une telle sérénité… difficile de s’imaginer à Manhattan !

21

Au niveau principal, quelques importations de nombreux autres pays européens, notamment la sublimissime chapelle Fuentidueña qui comporte une abside datant de 1160 et qui provient de l’église San Martin en Castille. Magnifique non ?

cloisters

La plupart des gens qui visitent New York ne soupçonnent même pas la présence de ces Cloisters tout au nord de Manhattan, et pourtant, ils méritent le détour. Une journée passée à se promener dans les allées et les cours du Cloisters Museum vous donnera la sensation d’être transportés pour un moment dans la France médiévale, en gardant pourtant les deux pieds à New York. La meilleure manière de les découvrir est de les visiter de pair avec le Met. Si vous avez le temps, je vous recommande d’arriver au Met tôt dans la matinée (le musée ouvre ses portes à 9h30) et, une fois votre visite terminée, de grimper dans le bus M4 sur Madison Avenue, direction « Cloisters Museum (terminus de la ligne). Le trajet en bus est vraiment génial, il dure près d’une heure et permet d’effectuer une agréable visite de l’Upper East Side, de Harlem et de Washington Heights. Et comme pour le Met, n’oubliez pas que le prix d’entrée affiché n’est qu’un « suggested price », vous donnez ce que vous souhaitez, il suffit de l’annoncer au guichetier qui vous remettra un badge valable pour la même journée, à la fois au Met et aux Cloisters.

The Cloisters
Fort Tryon 10040


La semaine prochaine
, dernier billet sur New York (ben oui, toutes les bonnes choses ont une fin) : le Metropolitan Museum of Art.

New York avec moi (18) – Central Park

J’ai beau retourner tout ça dans ma tête assez régulièrement, je n’arrive pas à déterminer mon endroit préféré de New York. Cependant, si je devais le faire, mon choix se poserait certainement sur Central Park, l’un des plus beaux endroits que j’ai pu visiter là-bas. 340 ha d’espaces verts, de bois, de jardins, de terrains de jeu et de chemins !

Petite visite guidée dans les traces de mes pas, il y a 3 ans…

CP
IMG_0268
CP2
map

Déjà, je dois reconnaître que je ne connais pas bien le nord de Central Park, si ce n’est l’immense Jacqueline Kennedy Onassis Reservoir, le long duquel des milliers de coureurs et de marcheurs empruntent chaque jour le chemin de 2,5 km qui l’entoure. Ce plan d’eau de 43 ha n’alimente plus Manhattan en eau depuis longtemps, mais se déverse dans les autres lacs du parc. C’est un endroit magnifique pour faire des photos !

Reservoir1
Reservoir_2

Au sud du Reservoir (là, je maîtrise déjà nettement plus !), se situe le Great Lawn, une immense pelouse aménagée en 1931 pour combler un ancien réservoir. Elle accueille tous les jours de nombreux sportifs du dimanche (basket, base ball, softball…) mais est surtout célèbre car c’est là que le New York Philarmonic Orchestra donne des concerts gratuits en été. Cent mille personnes peuvent s’y rencontrer. La musique classique n’a cependant pas l’exclusivité de l’emplacement. Des évènements majeurs se sont déroulés ici, comme le génial et célébrissime concert de Simon & Garfunkel en 1981.

Great_Lawn

A proximité du Great Lawn, on trouve le Belvedere Castle, fantaisie architecturale qui surplombe le lac et d’où l’on a une vue sympa sur le parc. Lors d’une importante restauration dans les années 80, on lui adjoignit des fenêtres et des portes et il devint le Henry Luce Nature Observatory.

Belvedere1
Belvedere3
Belvedere2

C’est au pied du Belevedere que se situe le fabuleux Shakespeare Garden, un luxurieux jardin de fleurs où ont été plantées les espèces qu’il mentionne dans son œuvre, entouré d’arbres et de bancs. C’est très romantique, apaisant et calme…

Shakespeare_GardenShakespeare_Garden2
Shakespeare_Garden4
Shakespeare_Garden3

Non loin de là, se situe le Delacorte Theater, qui organise tous les étés le génial festival Shakespeare in the Park (gratuit) déplaçant tous les week-ends une foule nombreuse présente dès l’aube et formant une gigantesque file d’attente, dans laquelle on peut pique-niquer, lire…, pour prendre des billets (à 13h) pour la représentation ayant lieu le soir même. Je vous garantie que ça vaut la peine d’attendre ^_^

delacorte

Un peu plus loin, on tombe dans the Ramble, sous-bois verdoyant et lieu de prédilection des oiseaux où la nature semble avoir repris ses droits… The Ramble devait à l’origine être une promenade au bord des arbres, à travers des espaces à la topographie diversifiée, une sorte de “jardin sauvage” éloigné des allées réservées aux véhicules et pistes cavalières. Le Ramble était donc destiné à être arpenté, ou simplement considéré comme un paysage naturel, en marge de la Bethesda Terrace. L’endroit est vraiment très sympa, il y a des tas de chemins de randonnées géniaux à faire… en revanche, je vous déconseille d’y mettre les pieds une fois la nuit tombée !

the_ramblethe_ramble2
the_ramble3

Bethesda Terrace est le centre du parc. Le célèbre « Angel of the Waters » (1870) d’Emma Stebbins domine la fontaîne et, depuis la terrasse supérieure, on a une vue géniale sur les bois du Ramble et sur le lac, devant lequel nombre de gens font la queue pour louer une barque (environ 10$ la première heure, 5$ les suivantes…) afin de se muscler les bras et faire plaisir à leur dulcinée ! C’est sur ce lac que se situe le célèbre « Bow Bridge », le pont le plus connu de Central Park, lieu de nombreuses demandes en mariage et visible dans tout un tas de films et de séries !

the_lake
Besthesda_terrace
the_bow

En allant ensuite du côté Upper West Side, on tombe sur Strawberry Fields (en référence à « Strawberry Fields Forever » des Beatles), émouvant jardin en forme de larme qui rend hommage à John Lennon. C’est la partie du parc la plus visitée et elle est entretenue grâce à un don annuel d’un million de $ de Yoko Ono qui vit toujours dans le Dakota Building (au pied duquel John Lennon a été assassiné en 1980), à deux pas de là. Ce paisible jardin contient un bosquet d’ormes majestueux et une mosaïque que les visiteurs parsèment de pétales de roses et qui affiche un sobre « Imagine ».

Strawberry_Fields
Strawberry_Fields_2

En revanche, en allant côté Est, on tombe sur le Conservatory Water, un plan d’eau très connu où flottent de nombreux bateaux miniatures.

bassin2
bassin

C’est également dans cette zone qu’on trouve le Central Park Wildlife Center, magnifique zoo qui s’étire sur 2 ha et héberge plus de 130 espèces provenant de 3 zones climatiques distinctes: Rain Forest / Temperate Territory / Polar Circle (où l’on trouve les fameux pingouins qu’on voit dans « Madagascar » !). Au nord du zoo, l’horloge de George Delacorte (photo N°2) marque les heures par une chanson enfantine tandis que ses animaux miniatures virevoltent en jouant de la musique.

children_s_zoo
children_s_zoo_2

Au nord de Conservatory Water, se dresse la très jolie sculpture d’Alice in Wonderland, que je ne me lasse pas d’aller voir à chaque passage à NY.

Alice_1
Alice_2
Alice_3

Le sentier appelé Literary Walk, entre Bethesda Terrace et 65th St Traverse, est bordé de statues de grands écrivains, dont celle de Hans Christian Andersen (où officie un conteur officiel tous les samedis matins durant l’été) ou encore celle de Shakespeare (toutes deux en photo, ci-dessous).

Andersen
Shakespeare

La statue se situe, en fait, sur le Mall, l’avenue principale de Central Park. Large et formelle, bordée de bancs et de statues de grands écrivains, abritée des ardeurs du soleil estival par des arbres centenaires, c’est la perspective la plus connue du parc, sans doute aussi la plus photographiée et la plus filmée.

the_mall
the_mall_2

Enfin, tout au sud du parc, on trouve le Sheep Meadow, un ancien pré de 6 ha où des brebis paissaient jusqu’en 1934 et où, aujourd’hui, on trouve un fabuleux espace vert où l’on pique-nique, bronze, joue au cerf-volant, s’étend pour lire, faire la sieste… Et j’en passe ! Au milieu de tout ça, se situe The Pond qui abrite cygnes et canards. Ceux-là même dont le sort en hiver préoccupe tant Holden Caufield (dans « L’attrape-cœurs » pour ceux qui ne l’ont pas lu). A deux pas, le Woolman Rink est le lieu de rendez-vous des patineurs en hiver et des rollers en été.

sheep_meadowsheep_meadow2___the_pond
handsome_cab

Suite (cette semaine): le MOMA et le Museum of the American Indian.

Page 1 sur 612345...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram