Mamie Gâteaux

Page 1 sur 11

Mon mini-blissoscope de rentrée !

Oui mon titre est naze, mais vous avez l’habitude maintenant. Aujourd’hui, mesdemoiselles, mesdames, messieurs, il y aura donc du billet en vrac culturo/gourmand au menu ! Et avec ceci ? Ah bah non, ce sera tout !

(c’est la fatigue, z’en faites pas) (ou juste mon humour pourri ? allez savoir !)

Expo: Lewis Hine à l’honneur à la Fondation Cartier-Bresson (jusqu’au 18 décembre 2011).

Il y a quelques jours, je me suis rendue au vernissage de l’exposition Lewis Hine à la Fondation HCB qui rassemble environ 150 tirages originaux en noir et blanc provenant de la George Eastman House, International Museum of Photography and Film de Rochester. Cette rétrospective couvre l’ensemble de la carrière de Hine et permet de découvrir l’œuvre emprunte d’humanisme sans affectation de ce sociologue formé à l’histoire de la peinture, qui photographiait les madones des taudis à l’image de celles du peintre Raphaël. On y retrouve avec plaisir les clichés qui ont fait sa renommée: reportages en Europe à la fin de la première guerre mondiale, portraits d’immigrants débarquant à Ellis Island, enfants au travail, ouvriers sur le chantier de construction de l’Empire State Building (dont j’ai quelques reproductions chez moi: je suis fan !)…

L’expo est toute petite: seulement 2 salles avec très peu de tirages et quasiment pas d’explications mais le travail de Lewis Hine est passionnant et parle de lui-même (donc pour une fois, je ne ferai pas le reproche à l’exposition de ne pas être assez documentée !). Les photos sont superbes et c’est vraiment très intéressant !


C’est où ?
Lewis Hine
Fondation Henri Cartier-Bresson
2, impasse Lebouis (14è) – M° Gaîté
Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 18h30 (nocturne le mercredi jusqu’à 20h30) et le samedi de 11h à 18h45.
Le site.

****

Film/Livre: La Couleur des Sentiments

J’ai vu le film en avant-première il y a un petit moment déjà mais je voulais avoir le temps de finir le livre avant de vous en parler ! C’est en fait l’adaptation du premier roman de Kathryn Stockett, qui a longtemps trôné en tête des meilleures ventes de livres aux États-Unis. The Help – le titre original et largement meilleur que la mièvre et inadéquate traduction française La Couleur des Sentiments – entrelace les réflexions imagées de trois jeunes femmes  – deux domestiques noires et une jeune apprentie-journaliste blanche – dans le Mississipi du début des années 60, alors que la lutte des droits civiques n’en est qu’à ses balbutiements.

Le film a fait de l’humilité de sa production un véritable atout : pas de casting 5 étoiles mais une palette d’actrices rayonnantes et lumineuses (Emma Stone, Viola Davis, Octavia Spencer, Jessica Chastain…), un réalisateur inconnu au bataillon & ami de la romancière, et surtout une belle histoire de femmes, à la fois simple mais touchante, profonde et émouvante. Il rend magnifiquement hommage à ce roman (que j’ai beaucoup aimé aussi) plein de tendresse, bien écrit, prenant et bourré de sensibilité, d’intelligence et de drôlerie. Son succès actuel au box-office US (dépassant même la barre symbolique des 100 millions de dollars) est donc largement mérité ! Sortie en France le 26 octobre prochain.

****

Musique: Noel Gallagher’s High Flying Birds

On est à peine remis de la séparation d’Oasis que les frères Gallagher nous reviennent en force avec de nouveaux albums solos ! J’attends particulièrement de pied ferme Noel Gallagher’s High Flying Birds, un album comprenant dix nouvelles chansons enregistrées à Londres et à Los Angeles au cours des 18 derniers mois. On peut déjà écouter The Death of You and Me, The Good Rebel, If I had Gun (qui rappellent sensiblement les sonorités d’Oasis) mais pour en entendre plus, une escale française au Casino de Paris est prévue pour le 6 décembre 2011. Les billets seront mis en vente ce matin même à 10h. Youhou !

Je suis fan d’Oasis depuis le collège (ça me rajeunit pas) et mon chouchou a toujours été Noël ♥♥ (groupie inside), donc je me réjouis de pouvoir le voir sur une scène parisienne en cette fin d’année. En attendant la sortie de l’album prévue pour le 17 octobre prochain, je me contente du clip de The Death Of You And Me qui tourne en boucle chez moi !

Image de prévisualisation YouTube

****

Théâtre: Une semaine… Pas plus !

J’ai commencé la saison théâtrale le week-end dernier avec une pièce, chaudement recommandée par Lili ici, qui est à l’affiche depuis un moment au théâtre de la Gaîté Montparnasse: Une semaine… Pas plus !, une comédie désopilante écrite par Clément Michel (auteur prolifique d’autres comédies dont vous avez certainement déjà entendu parler: Le Carton, Début de soirée et Le Grand Bain) et mise en scène par David Roussel et Arthur Jugnot. Le pitch ? Paul (interprété par Clément Michel lui-même) fait croire à Sophie (Maud Le Guénédal) que son meilleur ami Martin (Sébastien Castro), venant de perdre sa mère, va venir s’installer quelque temps chez eux. Il veut en réalité la quitter, pensant que ce ménage à trois fera exploser leur couple… Pris au piège, Martin accepte,  mais « une semaine… pas plus ! ». Démarre alors un ménage à trois totalement explosif, jeu de véritables chaises musicales avec son lot de mensonges, de coups bas et autres plaisirs quotidiens !

Alors j’admets que c’est un tout petit peu long à démarrer mais une fois que c’est lancé, ça ne s’arrête plus: la mise en scène est enlevée, c’est bien écrit, juste, surprenant, drôle et parfois même très drôle (c’est un euphémisme pour vous dire que j’ai même écrasé quelques larmes… de rire ! et croyez-moi, ça m’arrive rarement au théâtre). Les comédiens sont tous vraiment remarquables: petit coup de cœur pour l’excellent Sébastien Castro dont c’était malheureusement la dernière dimanche dernier mais dont le rôle est repris par Arthur Jugnot. C’est jusqu’au 18 septembre, ne la manquez pas !

C’est où ?
Une semaine… Pas plus !
Théâtre de la Gaîté Montparnasse
26, rue de la Gaîté (14è) – M° Gaîté
Du mardi au samedi à 21h et le dimanche à 17h.
Jusqu’au 18 septembre 2011.

****

Bonne adresse: Mamie Gâteaux (encore et toujours)
J’ai déjà souvent parlé (notamment ici et ) de ce petit salon de thé qui est l’une de mes adresses fétiches à Paris mais comme j’y vais souvent, que l’endroit est super joli et que je l’aimeuuuuh ♥, je n’ai pas pu résister à en rajouter une couche ici !



Au menu: tartes chèvre/tomate/roquette, carrot cake et tarte pistache/griottes (un mariage que j’apprécie tout particulièrement !).



C’est où ?
Mamie Gâteaux
66, rue du Cherche-Midi (6è) – M° St Placide
Sans réservation donc si vous souhaitez avoir une table, allez-y tôt !

Les TRÈS bonnes adresses du week-end

Aujourd’hui, je vous propose non pas une mais deux excellentes adresses parisiennes, à tester sans l’ombre d’une hésitation !

*****

Depuis plusieurs années maintenant, Mamie Gâteaux fait partie de ces adresses parisiennes dont on (ou « je », si vous voulez, ok…) ne pourrait plus se passer. Je ne serai pas longue puisque je vous ai déjà parlé (ici… il y a presque 2 ans déjà !) de cet adorable petit salon de thé situé entre le Bon Marché et la Fnac Montparnasse (on a les repères qu’on peut, nah !).

J’aime le côté un peu suranné de la déco, c’est bucolique, délicieusement rétro et tout simplement bourré de charme. Le service et l’accueil sont plus qu’à la hauteur du cadre: adorables et plein de gentillesse et d’humilité (et face à la clientèle de connasses pintades parisiennes qu’il y avait samedi dernier, j’admire leur capacité à rester aussi courtois !).

1
2
34
5
67

Bref, qui dit nouvelle saison dit nouvelles gourmandises chez Mamie Gâteaux, et je dois avouer que je suis particulièrement fan de la carte d’hiver !

Côté salé: Tout donne envie ! Tarte chèvre épinards (8€50), tarte mimolette, lardons, brocolis, tomates cerises (8€50), crumble de légumes au parmesan et aux pignons de pin (9€50), salade de jambon cru sauce tapenade (8€50), salade de saumon fumé (12€)…

Nous avions choisi 2 tartes salées pour commencer le déj’: la tarte mimolette, lardons, brocolis, tomates cerises (fine, généreuse et très savoureuse) servie avec une petite salade parfaitement assaisonnée et des carottes fraîchement râpées (je n’en avais jamais mangé d’aussi bonnes, c’est vous dire !).

8

La tarte chèvre épinards est, quant à elle, au moins aussi délicieuse…. une tuerie, y’a pas d’autre mot !

9

Côté sucré: Rien de moins appétissant dans cette avalanche de pâtisseries homemade (5€) ! Tarte figue amande (déjà testée et méga approuvée), crumble pomme framboises (idem… trop trop miam !), tarte poire noisette, moelleux au chocolat, gâteau à l’orange…

Sans parler du classique mais délicieux carrot cake (aussi bon -si ce n’est meilleur- que celui de Rose Bakery… comment ai-je pu passer à côté pendant tout ce temps ?!).

10

Et ce délicieux gâteau au marron à savourer… jusqu’à la dernière miette ! ;)

11
12

A adopter définitivement !

C’est où ?
Mamie Gâteaux
66, rue du Cherche-Midi (6è) – M° St Placide ou Sèvres-Babylone
Ouvert du mardi au samedi de 11h30 à 18h.
Pas de réservation.

*******

Puis, dimanche, seconde bonne pioche du week-end avec le BAL. Ce bel espace (qui comprend aussi un café et une librairie), caché au fond d’une impasse, à deux pas de la place de Clichy et face à un jardin d’enfants, est dédié au document visuel dans tous ses états, fixes et en mouvement, à la représentation du réel… d’Eugène Atget à Jeff Wall, de Gilles Peress à Allan Sekula. Le BAL a été initié par les Amis de Magnum, association créée grâce au soutien des photographes de la célèbre agence qui en sont les initiateurs et le président n’est autre que Raymond Depardon, himself. Pourquoi le BAL ? Trois lettres en majuscules, pour ne pas oublier qu’avant de se consacrer à l’image-document, ce bâtiment était, durant les années folles, une salle de bal où les immigrés italiens venaient guincher !


L’objectif du BAL est de proposer des expositions (photographie, vidéo, cinéma), des débats, des conférences, des rencontres et des confrontations entre travaux historiques et jeunes auteurs. D’ailleurs, depuis le mois de septembre, le lieu a ouvert le bal (mouahahah, je suis drôle ! ou pas) des débats avec une exposition inaugurale centrée sur le continent nord-américain et la question de l’individu et de l’anonymat appelée Anonymes, l’Amérique sans nom : photographie et cinéma. Une très belle expo, à voir jusqu’à dimanche prochain (le 19), n’attendez plus !


Avant de visiter l’expo, nous en avons profité pour tester le brunch du BAL Café attenant: une excellente surprise !

Côté déco, l’épure et la sobriété sont de mise: du noir et blanc, un long bar derrière lequel les bouteilles sont rangées comme dans une bibliothèque, quelques petites tables simples et accueillantes, un grand tableau noir accroché au mur sur lequel est inscrit le menu du jour et quelques cadres photo comme pour rappeler le thème de l’endroit ! Vous avez du le lire un peu partout dans la presse, mais si ce n’est pas le cas, sachez que cette adresse est tenue par des anciens de chez Rose Bakery, inspiration que l’on retrouve un tout petit peu dans l’assiette et dans la clientèle bobo présente en masse, mais absolument pas dans l’accueil, qui est ici adorable, simple, soigné et réellement attentionné. Ouf, ça fait du bien ! Le lieu est victime de son succès donc si vous voulez aller y tester le brunch du dimanche, allez-y bien bien avant 12h (ça ouvre à 11h) sous peine de devoir patienter trèèès longtemps !

1
23
4
5
67

Pour le brunch, pas de formule mais une carte bien garnie (qui change un petit peu chaque week-end) dans laquelle il s’agit de piocher allégrement, à l’envie. Les propositions sont assez nombreuses et variées, on peut se délecter (entre autres) de : porridge, fromage blanc aux fruits, welsh rarebit, saumon fumé & beurre d’Echiré, lemon buttermilk pudding, mince pie, muffin au potimarron…

Sur notre table: Thé English Breakfast pour 2, jus de pomme, eggs (bio), bacon, tomates servis avec une assiette de scones et des toasts, pancakes au sirop d’érable (tendres et moelleux, yummmmmy !), scones frais (tout chauds… à se damner !) servis avec de la confiture et du beurre d’Echiré, sans oublier le di-vin (et je pèse mes mots) Rachel’s Cheesecake (de la mort qui tue… au moins !).

8
9
11
10
12

Tout est vraiment très très réussi, il y en a pour toutes les faims et surtout les plats sont très bons, simples, authentiques et frais. Et sincèrement, ça se sent ! Côté prix, comptez environ 25€ par personne (ça peut être moins si vous avez moins faim, évidemment, vu que c’est à la carte !), donc rien d’excessif, surtout quand on voit la qualité…

En bref, une adresse à tester impérativement et qui fait désormais partie de mes indispensables.

C’est où ?
Le BAL & Le BAL Café
6, impasse de la Défense (18è) – M° Place de Clichy
01 44 70 75 51
Brunch le dimanche de 11h à 16h.
+ d’infos sur le site.

A week-end OFF

Une fois n’est pas coutume, je vous abandonne pour un petit week-end OFF même si je ne serai pas loin puisque je reste à Paris mais… j’ai décidé de ne pas travailler et de consacrer tout mon temps à mon amoureux. Pour notre anniversaire, et même s’il ne fera pas beau (j’ai pas de bol cette année… déjà que mon anniversaire -en août, je le rappelle- était tout pourri), plusieurs journées remplies de petits plaisirs à partager nous attendent !

♥ Au programme ♥

FS
Spa_l_occitane
Gouter
monet
shopping
brunch
Pleyel
cuisine
cocooning

Un déj’ chez Frédéric Simonin (yummy) // 2h de rêve au Spa l’Occitane (déjà testé mais on y retourne !) // Une petite pause goûter bien méritée // De l’expo (dont probablement Monet à Marmottan) // Du shopping // Du brunch // Un petit concert salle Pleyel // La préparation de moelleux au chocolat & cœur coulant à la crème de marrons Angelina // Du cocooning en écoutant la pluie tomber (oui, je fais miss météo, au passage)…

*** Et vous sinon, vous avez prévu quoi pour ce week-end ? ***
Bon week-end à tou(te)s !

Mamie Gâteaux

Aujourd’hui, je vous confie une excellente adresse, un petit endroit charmant à garder précieusement: Mamie Gâteaux !

Mamie_Gateaux1 Mamie_Gateaux2
Mamie_Gateaux3
Mamie_Gateaux5

Une petite adresse donc, aux notes délicieusement rétro, mobilier joliment décalé, tables et chaises d’écoliers en bois… qui sert des petites salades et tartes salées le midi, mais surtout qui officie comme salon de thé après 15h. Les thés, justement, sont vraiment délicieux (servis avec une excellente petite madeleine), on y sert le chocolat chaud dans des bols et les pâtisseries sont fabuleuses (scones servis avec de la confiture, tartes sucrées, gâteaux…). Le crumble pomme-framboise et la tarte amandes-figues étaient sincèrement délicieux. Et cerise sur le gâteau (si je puis dire mouahahah): vous pouvez aussi acheter leur thé à emporter (et il est excellent).

Mamie_Gateaux6
Mamie_Gateaux7

Une excellente « petite » adresse, où il fait bon se réchauffer, à deux pas du Bon Marché… le must après un après-midi éreintant de shopping !

C’est où ?
Mamie Gâteaux
66 rue du Cherche-Midi (6è) – M° St Placide ou Sèvres-Babylone
Le site franco-japonais (comme l’adresse).

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram