« L’Orient des femmes vu par Christian Lacroix »

Page 1 sur 11

« L’Orient des femmes » vu par Christian Lacroix au Quai Branly

Hier, je me suis rendue au vernissage presse de la nouvelle exposition présentée par le musée du Quai Branly: « L’Orient des femmes » vu par Christian Lacroix. Un titre assez étonnant et pour le moins énigmatique derrière lequel j’étais bien curieuse de voir ce qui pouvait se cacher !


Hymne aux femmes orientales, l’exposition dévoile un autre visage des femmes, du nord de la Syrie au désert du Sinaï, en présentant 150 costumes et parures traditionnels du Proche-Orient, sélectionnés par Christian Lacroix, avec le concours de Hana Chidiac (responsable des collections Afrique du Nord et Proche-Orient du musée du quai Branly). Christian Lacroix a imaginé le parcours de l’exposition comme une « déambulation poétique » évoquant les atmosphères des lieux où vivaient les femmes: les pièces présentées forment comme un cortège immobile & planant et habitent un espace coloré où se projette, dans une lumière feutrée et chaleureuse, l’imaginaire du couturier vers un Orient rêvé.

Passionné d’art, de mode et de voyage, Christian Lacroix s’inspire dans ses créations des costumes et des traditions orientales et occidentales des XVIIIè, XIXè et XXè siècle (et autres inspirations provençales, ethniques ou baroques) auxquels il emprunte les couleurs chatoyantes, les coupes et les motifs. De ces goûts et inspirations est né un parcours poétique ponctué de pièces somptueuses qui, pour la plupart, sont exposées pour la première fois en France.

Une grande partie de ces vêtements traditionnels étaient portés par des villageoises ou des Bédouines de Syrie, de Jordanie, de Palestine et du désert du Sinaï, qui se transmettaient de génération en génération un savoir-faire et un savoir-vivre incroyable. Tissus brodés, manteaux, robes de fête, voiles, coiffes, bijoux et accessoires forment une panoplie de formes et de couleurs éclatantes. Datant pour la plupart de la fin du XIXè siècle à nos jours et ornées de broderies et d’applications de couleurs, elles témoignent d’une continuité des traditions et des savoir-faire dans un contexte social et politique qui a considérablement évolué au cours de cette période. Chacune des créations dévoile un pan de l’histoire de ces femmes dont les mains, les gestes, les goûts et le talent ont donné aux étoffes, aux fils de soie ou de coton, une part d’elles-mêmes, composant chaque pièce comme une petite œuvre d’art. Au-delà de sa portée historique et ethnologique, L’Orient des Femmes est aussi une invitation à la découverte esthétique de l’art vestimentaire féminin (l’art des textiles se voulant tout autant manière de se vêtir que langage, marqueur social, géographique ou religieux).

La scénographie choisie par Christian Lacroix est intelligente et bien faite, allant du noir au blanc comme de l’ombre à la lumière. Le parcours se déroule selon un itinéraire géographique qui part du Nord de la Syrie pour atteindre le désert du Sinaï dévoilant ainsi, tour à tour, les costumes des femmes syriennes, jordaniennes, palestiniennes et bédouines. Le découvrir est vraiment très plaisant, on apprend beaucoup de choses (comme toujours au Musée du Quai Branly), tout est très bien expliqué, instructif, pédagogique (il y a même une salle où l’on peut toucher des créations !) et relativement intéressant. Je dis « relativement » non pas parce que l’expo est mauvaise (loin de là !) mais parce qu’elle est assez spécialisée et ne correspond pas forcément à mes goûts personnels. Notez quand même que ça ne m’a pas empêchée de passer un bon moment (et je dois avouer qu’écouter Christian Lacroix parler de son travail sur cette exposition avec autant de passion et de conviction m’a vraiment surprise !), donc si l’envie vous prenait d’aller visiter les collections permanentes du musée, n’oubliez pas de faire quelques pas dans cette exposition, c’est avant tout un bel hommage à ces femmes d’Orient et à leur travail.

Petit tour d’horizon en images pour finir:

1
23
4
5
6
7_robes_syriennes
8_rs
910
11
12
13
1514
16
17
18

C’est où ?
« L’Orient des femmes » vu par Christian Lacroix
Musée du Quai Branly
Mezzanine Est – Plateau des Collections
37, quai Branly (7è) – RER Pont de l’Alma
Ouvert tous les jours (sauf le lundi): les mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h & les jeudi, vendredi et samedi de 11h à 21h.
Tarifs: 8€50/6€.
Jusqu’au 15 mai 2011.

***

Aujourd’hui, je me rends à la présentation presse de l’exposition « Cranach et son temps » qui inaugure la réouverture du Musée du Luxembourg. J’essaierai d’en dire 2-3 mots dans un billet que je mettrai en ligne cet après-midi ou ce soir. Sinon, ce sera pour un peu plus tard ;) Bonne journée mes agneaux !

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram