l’homme du lac

Page 1 sur 11

J’vous ai pas raconté… #Mes livres

Pour finir mes quelques articles sur ce que je ne vous ai pas raconté en 2009, j’avais envie de parler des principaux bouquins qui sont passés entre mes mains ces huit derniers mois (oui, ça fait si longtemps que ça je ne vous avais pas parlé bouquins, c’est maaaaaal). Ce billet  n’est pas très exhaustif, c’est juste un petit recueil d’impressions sur quelques lectures.

En 2009, j’ai lu…

♥ Du livre adapté au ciné…

slumdog_millionairemuriel_barbery_l_elegance_du_herissonle_liseurcoraline
Twilight_Books

* Vikas Swarup, « Slumdog Millionaire » : Le roman à l’origine du film de Danny Boyle et qui vaut largement le coup (oserais-je dire…plus que le film ?!). Le livre est construit autour d’une série de tranches de vie d’un jeune indien, qui nous font découvrir les nombreuses facettes du quotidien en Inde. Le scénario est vraiment bien ficelé, l’histoire pleine de rebondissements et le tout nous offre un dépaysement total… Une très bonne lecture !
* Muriel Barbery, « L’élégance du hérisson » : Une belle déception que ce roman que j’attendais depuis de longs mois en poche (et qui est sorti quelques semaines tout pile avant la sortie du film). Je n’ai donc eu que quelques jours pour le lire et cette lecture ne m’a vraiment pas convaincue tant sur le fond que sur la forme. Muriel Marbery en fait trop pour nous convaincre et se perd dans son discours au passage; sans parler de la fin qui survient de nulle part et tombe comme un cheveu sur la soupe. Dommage.
* Bernhard Schlink, « Le Liseur » : J’ai eu l’occasion de voir l’adaptation ciné avec Kate Winslet avant de lire le livre, chose que je ne fais pas d’habitude. Mais je ne le regrette absolument pas car c’en est un excellent complément et même si j’ai aimé le film, je dois vous avouer que j’ai été beaucoup plus touchée par le livre. Le roman aide à beaucoup mieux comprendre l’histoire et surtout à mieux percevoir le personnage de Hanna interprété par Kate Winslet. Un texte beaucoup plus subtil et émouvant qu’attendu, n’hésitez pas une seconde !
* Neil Gaiman, « Coraline » : Dévoré en une journée, j’ai apprécié cette lecture au moins autant que l’adaptation ciné qu’en a fait Henry Selick. « Coraline » est à mi-chemin entre l’univers de Lewis Carroll et celui de Tim Burton… tout pour me plaire donc ! Inventif, drôle et macabre à la fois, et au final moins simple qu’il n’y parait, ce roman a largement de quoi séduire tous les publics. Du coup, je vais lire « The Graveyard Book » qui est dans ma PAL depuis mon dernier passage à Londres. Au passage, si vous aimez l’auteur, je vous recommande la lecture de son blog, très sympa :)
* Stephenie Meyer, la saga « Twilight » : Je dois vous avouer que je n’ai pas été prise d’un engouement extraordinaire pour cette saga très « teenage », je la suis par curiosité et pour pouvoir ramener ma fraise (comme toujours !). C’est clair, ce n’est pas de la grande littérature, il y a beaucoup de défauts dans chacun des tomes mais il faut reconnaitre que Stephenie Meyer est une excellente conteuse et du coup, ça se lit facilement, on rentre sans se forcer dans l’histoire et on veut toujours en savoir plus.

♥ Du livre qui fait trembler…

shutter_Islandl_homme_du_lacla_princesse_des_glaces

* Dennis Lehane, « Shutter Island » : Notez que j’aurais pu le mettre dans la catégorie ci-dessus en prévision de l’adaptation ciné par Scorsese qui sortira dans quelques semaines mais comme elle était déjà bien remplie, j’ai opté pour celle-là ! Dans ce roman, l’enquête policière en soi semble un peu tourner au ralenti et les indices fiables sont très minces, mais tout, absolument tout, dans l’atmosphère créée par l’auteur, exprime le mystère, l’angoisse, le suspense, l’horreur, la méfiance… Et ce twist final: du très grand art ! Comme vous aurez pu le deviner, ce thriller est admirablement construit et nous tient en haleine du début à la fin. LE polar de l’année. A lire absolument.
* Arnaldur Indridason, « L’Homme du Lac » : Pour une première lecture de cet auteur, ce n’est pas la joie ! Beaucoup de personnages, des scènes alambiquées, une écriture hachée, pas de suspens ni de rebondissements, c’est long, vraiment très long à lire… Je suis déçue.
* Camilla Läckberg, « La Princesse des Glaces » : Un très bon polar avec une dose de « Bridget Jones » (si si !), le livre aborde de nombreux thèmes en filigrane comme la violence conjugale, l’usure du temps, le pouvoir des « chefs »… Je le recommande ! Il y a 2 autres tomes disponibles, autant vous dire que ça me tente bien de continuer à suivre les aventures d’Erica Falck. On dirait bien que le polar suédois a de l’avenir !

♥ Du livre de Noël…

le_secret_de_noella_detective_de_noelthe_guernsey_literary_and_potato_peel_pie_society

* Anne Perry, « Le secret de Noël » et « La détective de Noël » : 2 très bonnes lectures, légères et de saison, et j’ai déjà mis de côté « L’étrangleur de Cater Street » pour Noël prochain ;)
* Mary Ann Shaffer et Annie Barrows, « The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society » : Une très chouette lecture de Noël qui se dévore d’un seul coup. C’est léger, plein d’humour, de gaieté, de tendresse, de profondeur et de superficialité, de bons sentiments mais il est impossible de ne pas se laisser attendrir par la galerie de personnages. Les lettres et télégrammes s’enchainent à un rythme soutenu, et pourtant, il n’y a ni essoufflement, ni longueurs. C’est bon comme du bon pain (ou de la brioche à la cannelle bien chaude sortant du four, en l’occurrence !).

*** J’ai lu aussi comme tous les ans « A Christmas Carol » de Dickens, « Alice’s Adventures in Wonderland » de Lewis Carroll et « Le Noël d’Hercule Poirot » d’Agatha Christie. Pour créer une ambiance ! ***

♥ Du livre marquant…

theroadd_autres_vies_que_la_miennele_bienveillantes

* Cormac McCarthy, « The Road » : Je vous ai déjà dit je ne sais combien de fois tout le bien que je pensais de ce roman de Cormac McCarthy alors je ne dirais rien d’autre que: lisez-le ! C’est bouleversant, magnifique, époustouflant, l’épure même, bref un chef-d’œuvre.
* Emmanuel Carrère, « D’autres vies que la mienne » : « D’autres vies que la mienne » fait partie de ces livres qui vous chamboulent à la lecture. Sans jamais tomber dans le mélo ni le dramatique facile, Emmanuel Carrère déroule des tranches de vies douloureuses. Tout est écrit dans la subtilité. Subtilité entre la vie et la mort, entre la joie et la tristesse de vivre. C’est fin, juste, mais aussi difficile. Une belle leçon d’humilité et d’humanité.
* Jonathan Littell, « Les Bienveillantes » : Une époustouflante fresque archi-documentée, de 1941 à 1944, au cœur de l’administration nazie meurtrière et sa folie industrieuse, retraçant le destin de l’un de ses bourreaux. On peut aimer ou détester la forme, le style et surtout le personnage principal mais quoi qu’il en soit c’est une lecture très forte et marquante qui nous bouscule et dont on ne ressort pas indemne…

♥ Mais aussi…

train_de_nuit_pour_Lisbonnela_petite_robe_noiredes_liens_trop_fragilesla_lamentation_du_pr_puce

* Pascal Mercier, « Train de Nuit pour Lisbonne » : Une sorte de « voyage initiatique » d’un suisse, professeur de langues mortes à Berne qui part sur un coup de tête à Lisbonne, à la découverte de l’univers d’un poète portugais, qui s’avère être en réalité un médecin, résistant de la dictature de l’époque. Une lecture fascinante et philosophique sans pour autant être imbuvable qui se déguste et exige qu’on s’arrête parfois pour réfléchir sur son contenu.
* Françoise Sagan, « La petite robe noire (et autres textes) » : Un recueil de textes parus entre les années 50 et 80 sur des sujets aussi divers que la mode, ses tics et créateurs (Saint-Laurent, Peggy Roche…), des personnalités du monde du cinéma (Ava Gardner, Fellini…) ou des lettres (Sartre, Fitzgerald), des interviews qu’elle a accordées… Un mélange de fraîcheur insolente, de désinvolture et d’aveux en demi-teinte dont Sagan avait le secret.
* Brian Morton, « Des liens trop fragiles » : Une chronique new yorkaise drôle et amère par un écrivain passé virtuose dans l’art de saisir les désillusions, les mensonges, les regrets et les jeux de séduction. Tout ça parait très bateau à première vue mais c’est un roman d’une finesse rare sur toutes ces petites choses fragiles qui vous relient à la vie…
* Shalom Auslander, « La lamentation du prépuce » : Iconoclastes, hilarants et incroyablement touchants, « La lamentation du prépuce » nous raconte les mémoires d’un jeune juif du New Jersey élevé dans la plus stricte tradition orthodoxe. Entre Chaïm Potok, Woody Allen et Philip Roth, c’est un pur régal de drôlerie et d’émotion, un vrai morceau de bravoure contre tous les fondamentalismes religieux. Acéré, acerbe, cynique, déjanté, drôle, ironique et tendre: vous trouverez tout ce que j’ aime à travers ces 300 pages de pure jubilation. Un vrai coup de cœur !

♥ Dans ma PAL pour l’hiver, il y a :

015

* « Les Disparus » de Daniel Mendelsohn (bien entamé et à finir)
* « Firmin » de Sam Savage
* « The Graveyard Book » de Neil Gaiman
* « Pride and Prejudice and Zombies » d’Austen and Grahame-Smith
* « Millenium » Tomes 2 et 3 de Stieg Larsson (pour enfin finir cette trilogie commencée il y a un an, avant l’adaptation ciné !)

*****

Voilà, j’en ai terminé avec mes articles « rattrapage » de fin d’année 2009, j’espère avoir le temps de vous parler bouquins et musique plus souvent. Allez, c’est un de mes objectifs pour cette année !

Avant de vous laisser, je voulais juste vous dire que j’avais fait un petit tirage au sort pour les deux films à gagner dans le billet de samedi dernier :
* Flo remporte le téléchargement définitif de « Yes Man »
* Elo remporte le téléchargement immédiat de « Coco avant Chanel »
Je vous envoie un mail dans la journée pour vous expliquer tout ça !

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram