Le bourgeois gentilhomme

Page 1 sur 11

« Le bourgeois gentilhomme » au théâtre de la Porte Saint Martin

Petit billet théâtre aujourd’hui avec quelques mots sur une nouvelle adaptation du Bourgeois Gentilhomme, la comédie-ballet de Molière et Jean-Baptiste Lully, découverte la semaine passée au Théâtre de la Porte Saint Martin.

L’histoire: Je ne vous ferai pas l’affront de vous en proposer un pitch car je suis certaine qu’une grande partie d’entre vous la connait (on l’a tous lue au collège non ?!) mais pour résumé (si vous venez de Mars, on ne sait jamais) dans cette pièce, Molière se moque d’un riche bourgeois qui veut imiter le comportement et le genre de vie des nobles.

Même si Le bourgeois gentilhomme n’est certainement pas la comédie de Molière que je préfère, il est toujours agréable d’en voir une représentation au théâtre, surtout quand elle est mise en scène par Catherine Hiegel. De prime abord, on pourrait penser qu’il ne s’agit que d’une énième adaptation sans grand intérêt car le côté farce est particulièrement mis en avant mais l’intégralité de la pièce regorge de multiples petites idées créatives très intéressantes. Celle du manège-paravent qui supporte l’orchestre baroque en laissant la libre circulation aux acteurs est, par exemple, très ingénieuse. Tout comme les effets de l’épisode « Mamamouchi » (mais je n’en dis pas plus pour ne pas vous spoiler le moment) !

Et puis, le côté un peu « grand spectacle » de la mise en scène ne dessert pas la pièce de Molière mais fait au contraire la part belle à la musique, à la danse (les ballets, en particulier celui des hommes-singes, sont très réussis), au décor (sobre mais joli), aux somptueux costumes mais surtout au jeu des comédiens.

J’avais un peu peur que François Morel en fasse trop mais finalement, sa performance a été une bonne surprise: il joue merveilleusement les ahuris et incarne parfaitement un Monsieur Jourdain naïf, capricieux mais finalement souvent sympathique dans sa façon d’être constamment, ou presque, aux aguets ! Le reste de la troupe est tout aussi convaincant, que ce soit le malicieux Alain Pralon, Marie-Armelle Deguy, qui incarne une Mme Jourdain vieux jeu avec beaucoup d’esprit, Camille Pélicier, en adorable jeune première, Héloïse Wagner, parfaite dans le rôle de la futile Dorimène, etc…

Finalement, c’est un texte que l’on connait (un peu) par cœur et pourtant, on prend un vrai plaisir à le redécouvrir: la pièce est très rythmée, on rit beaucoup et on ne s’y ennuie pas une minute ! Un bon moment de théâtre.

C’est où ?
Le bourgeois gentilhomme
Théâtre de la Porte St Martin
18, bd St Martin (10è) – M° Strasbourg St Denis
Du mardi au vendredi à 20h, le samedi à 20h30 et le dimanche à à 15h.
Jusqu’au 27 mai 2012.
Le site.

* Merci à Xavier Chezleprêtre pour cette très chouette invitation !

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram