journées du patrimoine 2010

Page 1 sur 11

Brèves culturelles

Ceci est un article programmé (le dernier !) car je suis toujours en Floride, souvenez-vous ;)

Les prochains week-end parisiens s’annoncent tous très chargés puisque des journées riches en évènements culturels sont programmées jusqu’à début octobre.

Petit bloc-notes:

♥ Ce week-end (samedi 18 et dimanche 19 septembre), se tiendront les désormais traditionnelles Journées du Patrimoine sur le thème « Les grands Hommes : quand femmes et hommes construisent l’Histoire« . Je ne vais pas vous en dire beaucoup plus car comme vous le savez je ne serai pas rentrée à ce moment là et donc, je ne pourrai malheureusement pas m’y rendre. Ceci dit, je veux tout savoir ! Qu’avez-vous prévu de visiter ? Profitez-en bien pour moi en tout cas ;) Et si vous vous y prenez à la dernière minute, pas de panique, vous pouvez retrouver tout le programme ici (pour Paris et le reste de la France, évidemment !).

♥ Le week-end du 25 et 26 septembre, aura lieu Spectaculaire, un évènement parisien que je ne compte pas manquer pour bien préparer ma rentrée culturelle ! En 3 ans, Spectaculaire est devenu un rendez-vous incontournable pour les amateurs de sorties culturelles en tous genres (dont je fais partie, vous le savez depuis un moment… sisi, sans déconner !). Bref, comme tous les ans, sur les quais situés au pied de la BNF Mitterrand, 250 institutions et salles de spectacles présenteront leur programmation en libre accès. Pendant ce temps là, plusieurs scènes offriront des extraits de plus de 100 spectacles inédits, et en fouinant à droite et à gauche, on pourra même trouver quelques tarifs préférentiels sur certaines sorties/spectacles (ah, et y’aura des animations pour les enfants aussi !). Pour avoir une idée plus précise de ce à quoi ça ressemble, allez donc voir mon compte-rendu de l’an dernier ici ! Ouvert de 10h à 19h. Plus d’infos sur le site.

♥ Dans la nuit du 2 au 3 octobre, se tiendra la très attendue Nuit Blanche ! Sous la direction artistique de Martin Bethenod (actuel directeur du Palazzo Grassi et ancien commissaire général de la FIAC et délégué aux Arts Plastiques du ministère de la Culture et de la communication… entre autres), sculptures, vidéos, installations, performances et d’autres œuvres, qu’on nous annonce bluffantes, seront à l’honneur à divers endroits de la Capitale. Contrairement aux années précédentes, il n’y aura pas de thème imposé cette année lors de cette 9è Nuit Blanche, mais trois « quartiers » (Centre, Ouest et Est) nous seront donnés à explorer (sans parler d’évènements nomades entre les différents lieux). Quelques exemples ?

* Côté Paris Centre
– Erik Samakh à l’Hôtel Dieu: Présentée au Domaine de Chaumont depuis 2008, l’œuvre Les Lucioles sera adaptée pour la première fois en milieu urbain. Planant au dessus des têtes, un nuage de grains de lumière brillera dans la nuit, restituant en mode aléatoire de l’énergie solaire emmagasinée durant la journée.
– Tino Sehgal à l’École des Beaux Arts: Dans la cour vitrée de l’école des Beaux-Arts, deux danseurs mettront en scène au fil de leurs déambulations les baisers les plus célèbres de l’histoire de l’art du XXe, inspirés des œuvres de Rodin, Klimt, Munch, Picasso, Koons…
– Keren Cytter au Théâtre de la Ville : Sera présentée une œuvre vidéo de 2009 Four Seasons (collection du FRAC Ile de France) mettant en scène un homme et une femme dans un appartement. Leur conversation, parfois difficilement audible, et la multiplication de micro-phénomènes étranges, contribueront à une ambiance trouble où planera la menace d’un drame ou d’un crime, peut-être déjà révolu, tandis que des flocons de neige tomberont doucement au beau milieu du salon.
– Brice Dellsperger au Théâtre du Châtelet: Réflexion sur le jeu trouble de l’acteur et les pulsions humaines, la vidéo Body double, 22 (2010) reprendra plusieurs scènes du film Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick où Jean-Luc Verna interprètera alternativement les rôles de Nicole Kidman et Tom Cruise.

* Côté Paris Ouest:
– Jannis Kounellis-Adam McEwen au Palais de Tokyo: Artiste du mouvement italien Arte Povera, Jannis Kounellis réalisera des installations qui se déploieront à l’échelle de gigantesques mises en scène. Parmi ses interventions les plus frappantes, son exposition en 1969 à la galerie L’Attico de Rome présentera des chevaux vivants, véritable choc entre nature et culture. Cette œuvre éphémère, devenue légendaire, sera exceptionnellement réactivée avec 12 chevaux.
– Wilfredo Prieto sur la Place du Trocadéro: Imaginez les drapeaux de différents pays du monde flottant en haut de leurs mâts comme pour un sommet politique mondial. Sans couleurs, le dessin et le graphisme étant rendus en noir et blanc et dans différentes tonalités de gris, une curieuse impression de brouillage s’en dégagera. Gommant les différences entre les symboles nationalistes, Apolitico véhiculera un message multiple, pacifiste et utopiste, sur les effets de la mondialisation.

* Côté Paris Est:
– Rebecca Bournigault au Zèbre de Belleville : Portraits temps réel (1994) consistera en un dispositif plaçant une chaise face à une caméra sur pied, l’image étant retransmise en temps réel sur un écran géant. Celui qui viendra donc s’asseoir se trouvera confronté à sa propre image qu’il livrera dans le même temps au regard des autres. Un face à face radical qui montrera toute la complexité de la mise en scène et de la mise à nu.
– Hakima el Djoudi, rue de la Fontaine au Roi : Sur les murs de la rue de la Fontaine au Roi, l’artiste orchestrera la projection simultanée de plusieurs vidéos-enseignes. Pour chacune de ces vidéos, elle plongera au cœur de l’image cinématographique des grands films noirs américains afin d’y prélever toutes sortes d’enseignes lumineuses au graphisme, slogan, logo d’allure désuète, transformant la rue en une véritable « ville rêvée ».
– Claude Lévêque au Parc de Belleville: Dans le bassin du Parc de Belleville, une œuvre du Fonds Municipal d’art contemporain de la ville de Paris, Mon repos aux Tuileries (2007) prendra place. Installée précédemment aux Tuileries, d’où son nom, elle se compose d’une vieille camionnette à moitié calcinée, comme abandonnée. Éclairé de l’intérieur par un magnifique lustre et auréolé par la lumière émanant de réverbères, le véhicule s’apparente à un mystérieux ovni, sorte d’apparition fantasmatique.


Bref, je vous en reparlerai évidemment car je compte bien y participer. En attendant, n’hésitez pas à vous tenir au courant de l’actu de cette Nuit Blanche sur sa page Twitter ici ! Et pour commencer à préparer votre programme, c’est par .

******

Pfiou ! Quand je regarde mon agenda pour les jours (semaines ? mois ?! ouch…) qui vont suivre mon retour, j’dois vous avouer que je me demande comment je vais réussir à pouvoir tout combiner. M’enfin, l’avenir nous le dira ;)

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram