Hugh Coltman

Page 1 sur 11

Veillée Foodstock 2010: j’y étais !

Je ne sais pas si vous vous en souvenez mais en décembre dernier, je pestais comme une dingue contre la semaine du Fooding, à laquelle je n’avais pas pu participer malgré mes nombreuses et vaines tentatives d’inscription désespérées. Je me suis bien rattrapée il y a quelques jours, puisque grâce à MyLittleParis, j’ai eu la chance d’assister à la Veillée Foodstock cru 2010 ! Ce n’était pas un coup d’essai pour l’équipe du Fooding qui nous avait déjà gratifié d’une première soirée du genre fin 2008 (c’était ici pour les curieux).

Le principe ? Réunir des gens au coin du feu, pour une soirée qui se veut à la fois gourmande, solidaire et musicale. Le concept de la veillée est simple: servir des plats originaux (Fooding style) élaborés par des grands chefs, que l’on grignote enroulés dans des plaids autour de vrais feux de camp devant des petits concerts en live ! Pour vous donner une idée, lors de la dernière soirée en 2008, étaient invités Revolver et Peter von Poehl. Cette année, c’était PacoVolume, Mina Tindle et Hugh Coltman ! Cerise sur le gâteau pour finir: le tarif d’entrée pour la soirée n’est que de 10€ et tous les fonds sont reversés à Action Contre La Faim.

La veillée avait lieu au Chalet des îles, sur le lac inférieur du Bois de Boulogne, un endroit charmant, atypique et presque romantique. A la base, la soirée commençait plutôt bien puisque pour prendre le bateau qui effectue la traversée (en 30 secondes) pour rejoindre le chalet, les invités MyLittleParis ont eu la chance de ne pas faire la queue ! Petite attention qui fait toujours plaisir. Avant d’embarquer, on nous remet un exemplaire des Inrocks (dans lequel j’ai encore dégoté des concerts où je n’étais même pas censée aller !) et des tickets qui nous donnent droit à des cocktails et à chacun des différents plats. J’aime :)

1
2
2_bis

Arrivés sur place, c’est déjà la fête puisqu’on nous propose tout plein de cocktails à base de fruits et de Jameson (sponsor de la soirée). Délicieux ! Vers 19h30, il n’y a pas encore grand monde et ça nous permet de faire le tour de l’île (au milieu des paons au furie !) pour découvrir les feux de camp, une grande tente sous laquelle on peut aller s’approvisionner en cocktails, le buffet où il faudra aller chercher nos assiettes, quelques tables et face à la « scène », une grande pelouse recouverte de transats, de coussins pour s’asseoir et de plaids IKEA (super doux, bien chauds et que j’ai ramenés en souvenirs… gnark gnark !).

3

45

6_big

7

89

10

10_bis

1112

Cette soirée a principalement été l’occasion de picoler allégrement découvrir la cuisine du chef irlandais Donal Skehan, dont vous pouvez d’ailleurs découvrir les créations sur son très chouette Good Mood Food Blog !

Il nous a bien régalés à base de spécialités irlandaises:
* Clonakilty Black Pudding Salad, with Cashel Blue cheese (salade de boudin noir, sauce au bleu irlandais).
* Warm irish seafood Chowder, with a slice of cool smoked salmon (soupe de fruits de mer et saumon fumé).
* Mocha Hazelnut Meringue, with Vanilla Whiskey Cream (meringue à la noisette, crème vanille au whisky Jameson).

1
2
3
4

Et les concerts étaient aussi très bien… J’ai moins accroché sur PacoVolume (que vous pouvez écouter sur leur MySpace) mais j’ai trouvé que les sonorités folk presque Feistiennes de Mina Tindle (ici) collaient parfaitement à la soirée ! Sans parler du petit concert intimiste en acoustique de Hugh Coltman rien que pour les quelques dernières personnes présentes. Graou !

pacoVolume

TindleColtman

Bon, sinon, évidemment cette soirée fut loin d’être parfaite, malgré une ambiance Woostockienne (la boue en moins) plus qu’agréable. Il y a eu quelques couacs dans l’organisation (un peu woodstockienne elle aussi !) ce qui fait que le premier service a commencé vers 20h30, au lieu de 19h, et tout ce retard s’est répercuté ensuite jusqu’à vraiment très tard ! Pas super glop un soir de semaine, quand on doit rentrer en métro et surveiller sa montre.

Considérations de mamie mises à part, ce fut une bonne soirée quand même, atypique et à part… A refaire !

C’était où ?
Veillée Foodstock 2010
Chalet des îles
Bois de Boulogne (16è) – M° Rue de la Pompe

Hypnotisée par Pauline Croze aux Bouffes du Nord

Véritable choc musical que ce concert de Pauline Croze hier soir aux Bouffes du Nord dans le cadre du festival Fragile. Difficile donc d’en parler car je suis toujours sous le coup de l’émotion -des émotions plutôt, que j’ai pu vivre hier soir grâce au doux magnétisme de cette artiste.

Je ne vous reparlerai pas du cadre enchanteur des Bouffes du Nord dont je ne me lasse pas (je crois qu’il a gagné le statut de « mon théâtre parisien préféré », parce que  franchement wow) et qui a l’avantage de ne pas laisser passer la chaleur (vive les vieilles pierres). Le cadre du concert était donc plus que prometteur, sans parler de l’acoustique de la salle et des fabuleux jeux de lumière .

1

Première partie esquivée (et là, on est content, vu la désastreuse première partie du concert de Jason Mraz avant-hier soir), c’est Pauline qui entre directement en scène, pour notre plus grand bonheur.

Elle est seule sur scène, toute frêle et presque intimidée devant nous et devant cette magnifique salle, assez impressionnante lorsqu’on en est le centre, j’imagine, avec pour seuls instruments 2 guitares et un vibraphone (joué merveilleusement par Nicolas Matthuriau), pour nous offrir une promenade poétique et étonnante dans son répertoire.

2

Toutes les chansons que je préfère ont été revisitées, réarrangées pour leur donner d’autres couleurs, des tons et des nuances que je n’aurais pas du tout soupçonnées. C’était magnifique. J’avais vu Pauline il y a quelque temps pour la promo de son second album (que j’aime moins que le premier) et  j’étais passée un peu à côté de quelques chansons. Ici, j’ai pu en redécouvrir certaines qui m’ont paru vraiment différentes avec ces nouveaux arrangements, notamment « Jour de Foule » et « Valparaiso » (une version sublime voix/vibraphone). Sinon, de très très très (je continue ?) beaux moments plein d’émotion sur « T’es beau », « Mise à nu », « Quand je suis ivre » (ma préférée), « Légère (soulève-moi) », « Jeunesse affamée », « Dans la chaleur des nuits de pleine lune »… Je pourrai continuer longtemps !

Deux invités également, Spleen, un chanteur franco-camerounais que je ne connaissais et dont le mystérieux « Stylo et stéréo » a eu un peu de mal à arriver jusqu’à moi (bouh, je suis vilaine). En revanche, excellente surprise que ce duo avec l’excellent Hugh Coltman, dont j’aime beaucoup l’album et la très jolie reprise en duo de « On my hands ».

3

Premier rappel avec une reprise guitare/voix de « Julia » des Beatles, puis du génialissime « Je suis floue »… Quelle tendresse, quelle douceur, quelle féminité ! Pour bien terminer, un dernier rappel improvisé sur « On my hands » avec Hugh Coltman (qui a passé le concert vautré sur un coussin en plein milieu du public huhu), Spleen, et  Nicolas Matthuriau… juste leurs voix et quelques notes de guitare et de vibraphone. Un bonheur !

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram