galerie Blue Square

Page 1 sur 11

Nuit Slave n°1 by Kusmi Tea

Après la découverte de la fabuleuse exposition Sainte Russie du Louvre la semaine dernière, je continue aujourd’hui mon exploration des évènements de l’année France-Russie ! Hier soir, je me suis rendue à la première Nuit Slave organisée par Kusmi Tea (dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois) qui avait lieu à la Galerie Blue Square, rue Debelleyme dans le Haut-Marais. Le lieu n’a pas vraiment été choisi par hasard puisque cette galerie se consacre aux artiste russes contemporains inspirés par les avant-gardes russes des années 1920 et 1930 comme le suprématisme, le constructivisme ou l’art non-objectif.

Nuits Slaves Kusmi Tea

Au programme durant la soirée:

* Du pas terrible…
– 25 longuissimes minutes d’attente dans le froid
– Beaucoup beaucoup beaucoup (trop ?) de monde
– Des partenaires plus qu’alléchants mais difficilement accessibles (les gens sont des voraces, sans déconner !)
– Une foule compacte amassée comme un troupeau de moutons bêêêêê près du buffet du rez-de-chaussée qui fait que c’était un vrai parcours du combattant pour y accéder !

* Du beaucoup mieux…
– La découverte de produits très agréables (oui, quand même !) au sous-sol de la galerie (une sorte de cave voûtée magnifique avec pierres apparentes): on a eu droit à des shots de vodka Russian Standard, des blinis accompagnés de caviar offert par Caviar Passion (j’ai découvert à quel point le caviar pouvait être chouette avec de la vodka… oui, je débarque !), des pâtisseries et des p’tits gâteaux russes bourrés de sucre mais super bons, une initiation aux rituels beauté de Sibérie avec les produits Russie Blanche (je vous en reparle vite) et surtout (oui, quand même) du thé Anastasia de Kusmi Tea -que j’aime beaucoup- par hectolitres !
– J’ai également découvert l’existence d’une épicerie fine russe, Gastronomie n°14, qui est en plus située pas loin de chez moi et à laquelle j’irai certainement faire un petit tour dès mon retour de vacances !
– J’ai appris l’installation d’un Village Russe dans le courant du second semestre 2010 sur le quai d’Austerlitz par la société Gastronomie Russe (dont je parlais juste au-dessus): un lieu entièrement dédié à la gastronomie et à l’art de vivre russe qui regroupera un restaurant, un bar avec une grande terrasse et une Bania (un sauna russe !).
– Sans parler du sac de goodies à l’attention des bloggueuses à la sortie, petite attention toujours très appréciable (oh oui, j’aime être corrompue qu’on me fasse plaisir… faîtes-moi un procès ! :p)

*****

Sinon, comme vous pouvez le voir, je n’ai pas pris de photos car déjà, c’était blindé de monde et ensuite, c’était éclairé avec des lumières rouges éblouissantes qui font que je suis presque aveugle ça n’aurait rien donné. Quant à la cave, c’était bien trop sombre pour qu’on voit quoi que ce soit et une fille juste devant moi s’est faite harponner par un vigile pour avoir pris une photo avec son téléphone portable… Vous savez que j’ai une âme de warrior mais là, sur le coup, je n’avais pas envie de me battre !

Je retiens quand même la patience extrême des organisateurs et surtout des hôtesses, face à l’incorrection de certaines personnes plus qu’exécrables essayant de se greffer à la soirée alors que leurs noms n’apparaissaient sur aucune liste. Mêmes personnes qui, par ailleurs, étaient derrière nous dans la file d’attente et dont le discours de gros bobo frustré et jaloux était aussi savoureux que pathétique… Morceaux choisis: « Ras le bol des bloggueurs, ils sont vraiment partout ces vautours », « Ouais, et ces bloggueuses mode, de toute façon, c’est vraiment de la merde ce qu’elles font, elles montrent leur culotte et hop, 10.000 visiteurs par jour, c’est n’importe quoiiiii » ou encore « les blogs sont en train de remplacer les journalistes, y’en a vraiment marre » ! C’est moche d’être aussi frustrés à cet âge-là (28-30 ans)… Je me moque mais autant vous dire que j’ai légèrement jubilé à la fin de la soirée, lorsqu’on est remontés par un couloir qui amenait directement à la sortie, et que ces boulets personnes -qui se sont encore retrouvées derrière nous à ce moment-là- se sont mises à gueuler en voyant que j’avais droit à quelques petits « souvenirs » : « Et pourquoi on n’a pas le droit d’avoir un sac, nouuuus ? ». « Euhhhh, parce que ». Gnééééééé… o_O

Le petit badge rouge qu’on m’avait donné à l’arrivée offrait donc le privilège de repartir avec quelques très chouettes petites douceurs ! Ah, qu’est ce que j’aimerais savoir lire le russe (une de mes résolutions pour les 10 ans qui viennent, allez hop !)…

1
23
4

Au final, beaucoup de bonnes intentions pour cette première Nuit Slave, mais j’aurais aimé un lieu plus grand/moins de monde pour pouvoir vraiment profiter des animations. J’espère que tous ces petits couacs seront améliorées pour la seconde soirée qui aura lieu en juin !

Demain, comme je le disais ici, je pars à la montagne pour une semaine, mais je vous parlerai quand même de l’autre évènement de ma soirée, vachement plus sympa et agréable, avec à la clé deux petits gros cadeaux à gagner !

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram