Furioso

Page 1 sur 11

La Framboise Frivole: « Furioso »

framboise_frivoleIl y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de découvrir un spectacle d’un genre totalement inédit qui ravira les mélomanes les plus acharnés !

Dans « Furioso », Peter Hens, accompagné de son violoncelle et des doigts agiles du pianiste Yves Gourmeur saute allègrement d’une musique à une autre: en l’espace d’une demi-seconde, il change de style, d’époque et de voix. Le mélange des genres musicaux est magistral et impeccable, c’est réellement bluffant. On passe son temps à chercher les airs qu’on pense reconnaître mais qui se sont faufilés dans un coin de notre tête ou à fredonner ceux qu’on connaît par coeur à force de les reprendre trop souvent.

A côté de ça, pendant les « pauses », Peter Hens raconte comment il a failli devenir chef… cuisinier ! C’est sur ce thème que se construit le spectacle. A titre d’exemples, au début du spectacle, il commence par entonner un lieder de Schubert (Leader Maximo) dont le texte, très loin de Goethe, semble copié… sur la carte d’une pizzeria ! Quelques facéties plus tard, son Alléluia de Haendel est soudain détourné par Freddy Mercury ! Impressionnant !

Seul petit bémol, j’ai trouvé : l’excès de calembours dont visiblement Peter Hens raffole est un chouïa indigeste pour le spectateur. Si l’on excepte ce petit travers, la balade gastronomico-musicale de la Framboise Frivole vaut vraiment le voyage ! Le final est un must : au moment de se séparer, le public, debout, est appelé à reprendre le final de Traviatata (non, y’a pas de « ta » en trop !) de Verdi avec des sonorités loufoques de basses wagnériennes sur la digestion… Un régal !

C’est où ?
Théâtre des Bouffes Parisiens
4, rue Monsigny (2è) – M° Quatre-Septembre
Du mardi au samedi à 21 h et matinée le samedi à 16 h 15
01 42 96 92 42

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram