Fritz Lang

Page 1 sur 11

Hommage à « Metropolis » à la Cinémathèque Française

Petit billet culturel aujourd’hui pour vous parler d’une expo visitée il y a un moment mais qui était passée un peu à la trappe ici (je rattrape mon retard au fur et à mesure, mille excuses): Metropolis à la Cinémathèque Française.

Pour nous présenter cette exposition, la Cinémathèque a rassemblé un nombre impressionnant de documents (dont 800 superbes photos de plateaux) qui témoignent des secrets de tournage de la production épique et démesurée du dernier film expressionniste réalisé par Fritz Lang et tourné entre 1925 et 1926: Metropolis. C’est assez incroyable de se dire qu’il aura fallu plus de 300 jours et 60 nuits de tournage avec 750 acteurs et plus de 25 000 figurants pour terminer cette œuvre spectaculaire!

Le parcours nous emmène à la rencontre des différents univers du film: dans la « Cité des Fils » où l’on découvre les secrets de création d’une ville futuriste avec tout plein de photos du New York de l’époque (où Fritz Lang est allé puiser l’inspiration pour imaginer ses gratte-ciels vertigineux), parmi les somptueux costumes et les dessins préfigurant le gigantisme du projet, au milieu d’extraits, photos et croquis de la « Ville haute », de la « Ville ouvrière » et de la « Salle des machines » ou encore de scènes qui n’ont pu être réalisées faute de budget suffisant, etc…

L’expo met bien en lumière l’ingéniosité de Fritz Lang et les astuces pour réaliser les effets spéciaux à l’époque: les procédés du tournage sont décortiqués, comme pour la scène de la naissance du robot Maria où l’on voit de nombreux cercles lumineux se former autour du robot. C’est assez intéressant ! On y découvre aussi les multiples censures et critiques négatives reçues par le film du fait de son avant-gardisme dans les thèmes qu’il aborde (épopée du taylorisme, scènes effrayantes et prémonitoires du nazisme, affrontement entre la magie et l’occultisme…).

L’exposition est très bien construite, super complète et instructive. J’ai aimé en apprendre plus sur ce film mythique et tellement moderne qu’il aura influencé certaines des plus grosses productions américaines telles que Star Wars ou Superman ! Au delà de ça, je m’interroge tout de même sur l’intérêt de visiter l’expo si l’on ne connait pas DU TOUT le film car elle vaut surtout par la richesse des documents qu’elle présente et sa recherche fouillée autour de l’œuvre. J’ai bien peur que cette avalanche de détails ne paraisse un peu absconse à qui n’aurait pas vu le film (mais je me trompe peut-être).

De plus, j’avoue que je me suis sentie un brin frustrée par la scénographie adoptée. Pourtant, le sujet se prêtait bien à une mise en scène originale et futuriste (un peu comme ce qu’avait fait la Cinémathèque dans le cadre de l’expo sur l’expressionnisme allemand en 2006 où l’on pouvait se balader dans l’étrange décor du Cabinet du Docteur Caligari et les clairs-obscurs de M Le Maudit) mais les choix adoptés ici permettent difficilement de se réapproprier le film. Dommage.

En marge de l’exposition, ne ratez pas la rétrospective Fritz Lang qui dure encore jusqu’au 18 décembre prochain et qui propose notamment de voir sur grand écran la version intégrale restaurée de Metropolis (ce sera le 17 décembre à 21h45).

C’est où ?
Metropolis
La Cinémathèque Française
51, rue de Bercy – M° Bercy
Ouvert tous les jours (sauf le mardi) de 12h à 19h (nocturne le jeudi jusqu’à 22h) et le dimanche de 10h à 20h (entrée gratuite de 10h à 13h).
Tarifs: 6€/5€/3€
Jusqu’au 29 janvier 2012.

****

Si vous avez besoin d’autres excuses pour vous rendre à la Cinémathèque Française, le planning des prochaines semaines (et mois) devrait vous réjouir:
* un cycle Clint Eastwood (du 9 décembre 2011 au 12 janvier 2012) : je me ferais bien Le Bon, la Brute et le Truand, Impitoyable, Sur la route de Madison ou encore l’Homme des Hautes Plaines sur grand écran et reverrais volontiers Million Dollar Baby ou Gran Torino !
* une rétrospective Steven Spielberg (du 9 janvier au 3 mars 2012) parce que j’ai grandi avec ses films et que voir (ou revoir) tous les Indiana Jones, Jurassic Park, E.T. ou La Liste de Schindler au cinéma me plairait bien !
* sans oublier, et j’en ai déjà parlé plusieurs fois sur ce blog: Tim Burton, l’exposition (qui aura lieu du 7 mars au 5 août 2012) dont la mise en vente des billets débutera le 9 décembre. A vos agendas !

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram