Fabrice Luchini lit Philippe Muray

Page 1 sur 11

Fabrice Luchini lit Philippe Muray au théâtre de l’Atelier

Cette semaine, j’ai enfin remis les pieds au théâtre après une petite période de disette, pour aller écouter Fabrice Luchini lire Philippe Muray au théâtre de l’Atelier.

Quel plaisir de retrouver Luchini sur scène ! Comme je le disais il y a quelques temps, je suis une fervente adepte des lectures de Luchini et je n’en ai pas manqué une seule depuis que je vis à Paris. Pourquoi ? J’aime beaucoup le bonhomme, son extravagance, ses provocations, son érudition… Après Barthes, Chrétien de Troyes ou encore la Fontaine, Luchini s’attaque cette fois-ci aux textes de Philippe Muray, essayiste, sociologue et philosophe iconoclaste disparu brutalement en 2006. Et comme je ne connaissais pas du tout son œuvre, ce fut aussi l’occasion de la découvrir.

Et quelle découverte ! Les textes de Muray choisis par Luchini, passent au crible de manière incroyablement incisive et ironique l’époque dans laquelle nous vivons. Ils dénoncent de façon sarcastique (mais tellement vraie !) le paysage désespérant de la bêtise humaine de notre temps, le conformisme intellectuel déguisé en tolérance et ouverture, l’hypocrisie ambiante sur une pseudo « pensée complexe »… Au milieu de tout ça, Luchini nous livre aussi quelques extraits de Cioran et sa philosophie pessimiste mais extrêmement jouissive.


C’est une évidence, Luchini adore les auteurs qui savent manier l’ironie du désespoir et quand on l’entend interpréter à la perfection les écrits de Muray, on se rend compte à quel point cette rencontre est pleine de sens ! Comme toujours, il réussit la prouesse de nous faire comprendre des textes qui peuvent paraitre abscons et inabordables de prime abord (que ce soit dans ce spectacle-là, ou bien dans ceux sur Céline, La Fontaine, Nietzsche…). A force d’enchaîner les lectures un peu trop vite, trop souvent, on ne s’arrête plus forcément sur tout et on ne voit plus bien en quoi chaque mot est crucial et chaque phrase importante, à la virgule près. Et c’est pourtant le cas, on s’en rend compte en écoutant Luchini. On écoute scrupuleusement, on assimile un à un les mots, on acquiert le sens de chaque phrase et de chaque mot. Sa diction articulée et nuancée lui permet de faire ressortir la puissance et le sens de chaque mot et offre une immense clarté du texte. Il s’approprie le texte qui en ressort profondément limpide. Et au-delà de ça, Luchini réussit également à sublimer les textes de Muray en leur donnant corps et âme ! Les différentes tonalités et fluctuations qu’il utilise soulignent la qualité d’écriture de l’auteur et du coup, en s’intéressant à la forme, il parvient à faire ressortir l’essence du texte.

En revanche, malgré toutes ces qualités, je dois vous avouer avoir légèrement préféré ses précédents spectacles. Ce n’est pas que le texte est moins intelligent ou intéressant, bien au contraire, la plume acerbe de Muray est plus que jouissive, surtout par la bouche de Luchini qui, on le voit bien, jubile à la lecture de tous ces textes. Non, c’est surtout que Luchini nous donnait un tout petit peu plus de lui dans ces spectacles. Entre les différents extraits, on avait droit à plus de morceaux de sa verve, improvisés ou pas, et c’est avant tout ça qui me plait énormément je crois. M’enfin, c’est bien pour chipoter car j’ai passé un excellent moment. Les textes de Muray sont d’une actualité politique impressionnante et d’un sarcasme à couper au couteau. On boit ses paroles, son humour vif et son ironie acerbe, à travers les expressions jouissives et le phrasé inimitable de Luchini. Bref, on se régale de A à Z. Un spectacle à ne pas manquer !

C’est où ?
Fabrice Luchini lit Philippe Muray
Théâtre de l’Atelier
1, place Charles Dullin (18è) – M° Anvers
Jusqu’au 30 juin 2010.

Petits plaisirs du moment

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle fournée de petits plaisirs pour se réchauffer (le moral au moins) face à la grisaille et à la fraicheur du moment. Petite parenthèse d’ailleurs, j’ai été super occupée hier mais promis, je réponds à vos nombreux et très sympas petits commentaires dans la journée ;)

Petit plaisir gourmand: Une jolie fournée de cupcakes remonte-moral @ Synie’s Cupcakes.

Petits plaisirs livres gourmands:
De très chouettes découvertes avec Yes we Cook de Julie Schwob (qui nous propose des recettes 100% US comme on les aime), Recettes légères – Plaisirs gourmands chez Solar (qui donne plein d’idées de repas légers et savoureux pour la saison) et Les criminels passent à table chez Flammarion (un bouquin ludique, intelligent et agréable à feuilleter sur les recettes fétiches des bad guys de la littérature !). J’vais essayer d’en parler plus en détails, si je trouve le temps !

yes_we_cookRecettes_l_g_res_et_plaisirs_gourmandsles_criminels_passent___table

Dans le même genre, j’aime beaucoup les petits cadeaux qu’on offre à ma tante (qui est libraire) et qui a toujours des trucs chouettes à me rapporter: bouquin de cuisine offert par les Albums Larousse (je crois qu’en librairie, ce bouquin est offert pour tout achat de 2 Albums Larousse mais c’est à vérifier), des petits carnets de serial killer (mouahahah), des petits sacs à maillot de bain mouillé très Josephinesques (me reste encore à travail le maillot maintenant…!)…

Petits plaisirs musicaux: Après le concert de She & Him à l’Alhambra la semaine dernière que je n’ai pas eu le temps de vous raconter (dommage parce qu’il y aurait eu beaucoup à dire notamment sur l’accueil du troupeau bovin public dans cette salle, ahem !), je vais voir un autre chouette duo au Café de la Danse vendredi soir : Angus & Julia Stone (dont le second album Down the way est très joli), si vous voulez en écouter des bouts c’est par ici. Et la semaine suivante, c’est Hawksley Workman

she_and_himAngus__Julia_Stone_AngusJuliaStone02big
hawksley_workman

Petit plaisir théâtre: La semaine dernière, par pur hasard, on m’a invitée à aller voir Thé à la menthe ou t’es citron ? au théâtre Fontaine. Ça ne me tentait pas trop mais j’ai quand même passé un bon moment (j’vais essayer d’en parler cette semaine, promis). Pas grand chose à se mettre sous la dent en ce mois de mai si ce n’est une soirée de délectation en compagnie de Fabrice Luchini lisant Philippe Muray au théâtre de l’Atelier. J’ai du voir Luchini sur scène 3 ou 4 fois depuis que je vis à Paris et j’avoue que je ne m’en lasse pas. Il est génial. J’ai hâte !

Petit plaisir culturel: Une balade au Louvre au milieu des Antiquités égyptiennes et la découverte de la petite exposition Méroé, un empire sur le Nil au passage…

Petit plaisir geek: Lors de l’avant-première de Kick-Ass, on nous a offert quelques goodies du film et j’ai récupéré un t-shirt à l’effigie de mon héroïne, Hit Girl ! De quoi repousser un peu les boulets de la salle de gym mouahahah ;)


Petits plaisirs séries:
J’suis en plein rattrapage des saisons 2 de Mad Men et Gossip Girl. C’est le choc total et absolu des cultures mais le mélange est assez intéressant ! Huhu.

MMGG


Petits plaisirs lecture:
Je viens de terminer la trilogie Camilla Läckberg (dont j’ai failli acheté le dernier roman, L’oiseau de mauvais augure) et grâce à Emma, je viens d’entamer Mange, prie, aime d’Elizabeth Gilbert. Après, ce sera au tour de Bilbo le Hobbit que j’ai dans ma PAL -virtuelle- depuis des lustres et qui me tentait bien (ah, et mon billet lecture est quasi fini, je le mets en ligne cette semaine ou la semaine prochaine au plus tard !).

Petit plaisir beauté: J’essaie d’être assez sage de ce côté là car ma salle de bain est déjà remplie de très chouettes produits pour le printemps. Mais difficile de résister aux nouveautés printanières de chez l’Occitane où j’ai fait quelques repérages… Je vous montrerai ça dans mon prochain billet à plaisirs ! En revanche, j’ai regardé la nouvelle gamme maquillage à la pivoine, je ne trouve pas les couleurs géniales ni très originales et le côté sachet de graine du packaging est certes original mais ne me séduit pas vraiment… Donc je passe !

Petit plaisir bien-être: A partir de mercredi, c’est la Semaine Privilèges pour les adhérents chez Nature et Découvertes et là encore, j’ai envie de me faire plaisir: tisanières, huiles essentielles, hammam facial… A suivre !

Petit plaisir Home: Samedi matin, avant de prendre le train, j’ai fait une énormissime séance de rangement dans mon appart’ (du genre à jeter 5 grands sacs poubelles de papiers, journaux, bordel divers etc…). J’en ai profité pour remettre mes vêtements légers sur le devant de la scène dans ma penderie et mes étagères (et je n’aurais p’têt pas du, visiblement !!). Et idem dans ma salle de bains !


De voir la place que j’ai pu récupérer (et que je vais encore gagner une fois que j’aurais viré le bureau) m’a fait faire encore plus de projets de réaménagement du salon: installation d’une immense bibliothèque pour mes livres et mes films, bricolage d’un mini coin bureau avec juste un petit meuble pour poser un ordi, mon imprimante et tout un tas de papiers, cahiers, stylos (…), aménagement d’un petit coin en vue d’un potentiel animal de compagnie et surtout, mon très cher fauteuil club dont je rêve depuis des années ;)

Petit plaisir cocooning: Je continue ma quête de la bougie printanière parfaite en lorgnant, cette fois-ci, du côté de chez Jo Malone qui s’est associée récemment à Farrow & Ball, le grand spécialiste en peintures et papier peint, pour produire une collection de bougies de couleurs très sympas: Lime Basil & Mandarin, Wild Fig & Cassis, Grapefruit, Pomegranate Noir, et Blue Agava & Cacao.

Petits plaisirs évasion:
Maintenant que j’ai pu fixer quelques jours de congés jusqu’à fin juillet (enfin 4 jours en mai et 1 jour en juin seulement, mais c’est déjà énorme…): je vais en profiter pour faire du squattage chez des amis et je me suis organisée une petite semaine à NY pour la Pentecôte et un week-end de 3 jours à Londres en juin. J’ai grand besoin de changer d’air alors ces petites folies étaient plus que nécessaires… Valaaaa !

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram