expo Maya

Page 1 sur 11

Petite excursion chez les Mayas au Quai Branly

Il y a quelques jours, je suis allée visiter Maya – De l’aube au crépuscule, collections nationales du Guatemala au musée du Quai Branly, une exposition que j’attendais avec impatience puisque j’apprécie énormément ce musée (je trouve leurs expos temporaires toujours instructives et bien faites) et que j’aime beaucoup les arts premiers et plus particulièrement tout ce qui touche de près ou de loin aux civilisations précolombiennes. Et je n’ai pas été déçue !

A travers plus de 160 pièces exceptionnelles qui, pour la plupart, ne sont jamais sorties de leur pays d’origine, le musée du quai Branly nous propose donc cette fois de découvrir les Mayas du Guatemala, (l’une des trois civilisations les plus florissantes du monde précolombien). Céramiques peintes, stèles, pierres fines taillées, éléments funéraires, vestiges architecturaux, ornements, etc., y sont présentés selon un parcours chronologique (divisé en 4 séquences, les 3 premières correspondant aux 3 principales périodes, définies par les scientifiques, qui ont marqué cette civilisation à savoir le Préclassique, le Classique et le Postclassique) offrant un panorama complet de la culture maya du Guatemala, de son développement à son apogée, en finissant sur son déclin.

Dans une volonté de valorisation de la sauvegarde du patrimoine national du Guatemala, l’expo met en avant les dernières grandes découvertes archéologiques sur plusieurs sites récemment étudiés et notamment « El Mirador » qui figure en tête de la liste des 5 sites sélectionnés en vue d’une nomination au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces dernières recherches permettent de présenter aujourd’hui une conception plus large et plus complexe de la civilisation maya, en décrivant la grande variété et l’évolution de son organisation sociale mais aussi de ses formes et styles artistiques. L’architecture en est évidemment l’un des fleurons, comme en témoignent les imposants vestiges de palais et de temples, mais il faut savoir que les Mayas sont également renommés pour avoir développé un remarquable système d’écriture, le plus complet de toute l’Amérique précolombienne. Et les fouilles récentes ne font que confirmer le très haut degré de civilisation de ce peuple, capable de produire un art complexe qui rend par exemple compte de l’origine du monde ou d’une parfaite acceptation de la mort où l’idée de sacrifice devient une forme d’exaltation du pouvoir séculier et divin. La scénographie se veut une mise en mémoire des fastes de petits royaumes indépendants, assimilables à des cités-États extrêmement élaborées, qui tenaient leur splendeur d’un savoir impressionnant dans d’innombrables domaines : astronomique, cosmologique, mathématiques, création plastique et j’en passe.

Enfin, la dernière section dresse un portrait de la culture maya contemporaine à travers une série de photographies intéressantes et originales mettant en lumière le quotidien de l’ethnie maya actuelle du Guatemala, les couleurs vives des vêtements, la magnificence des coutumes et pratiques cérémoniales, preuves d’un héritage culturel toujours vivant. Elle tisse un lien cohérent entre un passé foisonnant et une société riche encore aujourd’hui d’une vingtaine de langues et forte d’un héritage exceptionnel.

J’ai trouvé l’expo assez petite mais néanmoins follement intéressante. Elle est vraiment très bien documentée et pédagogique, comme toujours au Quai Branly, ce qui fait qu’on y apprend pas mal de choses. Tout est présenté de façon claire et précise et les éclairages récents sur la culture maya du Guatemala sont aussi instructifs que passionnants. Les pièces présentées sont superbes (même si j’admets que je suis peu objective pour le coup !) et cette exposition offre une chance unique de pouvoir les voir de près (ben oui, le Guatemala, c’est pas la porte à côté !). Comme toujours, je vous propose une petite balade en images, histoire d’illustrer un peu mes propos et de vous donner un aperçu de ce que vous aurez la chance de contempler si vous vous y rendez !






















En bref, c’est une belle expo, riche, intéressante et qui mérite le détour, d’autant que c’est l’occasion d’une balade dans ce très chouette musée (l’accès à l’expo est inclus dans le billet « collections permanentes ») et que c’est gratuit pour les – de 26 ans* ! Alors, vous attendez quoi ?! ;)

C’est où ?
Maya – De l’aube au crépuscule, collections nationales du Guatemala
Musée du Quai Branly (Mezzanine Est)
37, Quai Branly (7è) – RER Pont de l’Alma
Ouvert tous les jours (sauf le lundi) de 11h à 19h (et jusqu’à 21h les jeudi, vendredi et samedi).
8€50 (entrée gratuite pour les – de 26 ans et pour tous, les dimanches 4 septembre et 2 octobre 2011).
Jusqu’au 2 octobre 2011.

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram