concert Jason Mraz

Page 1 sur 11

Jason Mraz au Zénith de Paris

Hier soir, j’ai testé pour la première fois le principe du concert-sauna avec Jason Mraz sur la scène du Zénith de Paris ! Sincèrement je crois que je n’avais jamais eu aussi chaud pendant un concert, il devait faire au moins 40°C là-dedans et c’était tout simplement l’enfer (au sens propre pour une fois!).

En première partie, pour prolonger le calvaire, le groupe Holden que je ne connaissais pas et que je ne connaitrai surement jamais après ce que j’ai vu et entendu hier soir. Un groupe prétentieux qui visiblement devait penser « oh nous, nous sommes des chanteurs à textes, tu vois, c’est de la vraie musique, pas comme l’autre là, Jason Machin… » et qui donc s’est fait un peu huer par le public (moi je n’en avais même plus l’énergie, je pensais juste ventilateur et bouteille d’eau glacée !). Bref, c’est pas le tout de se la raconter mais faut au moins assurer derrière alors que finalement niveau textes et mélodies c’est du déjà-vu (enfin pour moi, c’est même inaudible), sans compter que le guitariste jouait super faux et je ne vous parle même pas de la chanteuse… Si ça vous intéresse quand même, vous pouvez les écouter sur leur Myspace.

holden

21h, arrivée tant attendue de Jason Mraz, qui heureusement est capable de te faire passer 1h45 de concert-sauna des plus agréable. Ouf ! Alors, j’entends déjà les critiques (si si), certes Jason Mraz c’est pas révolutionnaire, il n’invente rien, mais ce n’est pas de la soupe pour midinettes non plus ! C’est de la vraie feel-good music à la Jack Johnson qui donne envie de s’étaler dans l’herbe au soleil avec un p’tit vent frais qui vient te chatouiller la nuque…(bref, tout ce dont on manquait hier soir !).

1

Capable de zigzaguer entre funk, jazz, reggae et de balancer une balade voix-guitare sèche, Jason n’a cessé de m’étonner pendant tout le concert. Avec sa nonchalance irrésistible et son charisme « tout en douceur » (si, si, c’est possible), impossible de ne pas être charmée ! Bref Jason, « ça fait du bien par où qu’ça passe » !

2

J’avais un peu peur que la salle soit remplie d’adolescentes hystériques en rut mais en fait, non ! Les silences pendant les balades étaient plutôt bien respectés (sauf exception). Pas mal de chansons du premier album, mais surtout de très jolis moments issus de son dernier album « We sing. We dance. We steal things », particulièrement sur « Only human », « Butterfly », « Lucky » (en duo avec le public) et « If it kills me ». Par contre, et ça ne tient qu’à moi, je garde une préférence pour la version studio de « I’m Yours » où l’on entend toutes les p’tites subtilités dans le rythme, la mélodie et la voix, alors qu’en live, à part les voix des pintades qui beuglent en duo avec Jason, mouais…!

3

Bref, au final un très bon moment malgré des conditions désastreuses. Bravo Jason !

Et ce soir, encore un concert mais avec Pauline Croze cette fois, et aux Bouffes du Nord. Il fera frais (yeahhhh) et avec Pauline, ce sera forcément très chouette !

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram