Big Fernand

Page 1 sur 11

Les nouveaux burgers parisiens au banc d’essai (article à 12 milliards de calories)

Sauf si vous venez de Pluton (coucou !), il vous aura difficilement échappé que le burger est à la mode à Paris en ce début d’année. En effet, de nouvelles adresses exclusivement dédiées au burger ont vu le jour et j’avais envie d’en parler un peu avec vous aujourd’hui car j’ai eu l’occasion de pouvoir en tester quelques-unes ces dernières semaines !

Bien entendu, il ne s’agit que de mon humble avis, tout ceci n’engage que moi et je tiens à préciser aussi que c’est volontaire si l’article ne mentionne pas toutes les adresses à burgers de la capitale (et puis dans le passé j’ai déjà eu l’occasion de parler de ceux de l’American Bistrot, du PDG, de chez Schwartz’s, du Coffee Parisien, de H.A.N.D, de Breakfast in America – et j’en passe – ici hein) ! Je voulais aussi rajouter que je n’ai aucunement la prétention de détenir « le meilleur burger de Paris » tout simplement parce que je trouve ça naze et illusoire de penser d’un établissement qu’il fait « le meilleur burger de Paris ». Pour moi, il n’y a pas de « meilleur burger » qui tienne, cela dépend des goûts de chacun en la matière et force est de constater qu’ils sont nombreux. Voilà.

Il s’agira donc ici de 3 adresses récentes dont le point commun est que l’on y mange exclusivement du burger !

Blend

Une adresse qui a engendré un très très gros buzz depuis le début de l’année. A tel point que les files d’attente (midi, soir et week end) devant le restaurant, ne se comptent plus. Et alors, ça vaut quoi ?





Les +
* La qualité des produits ! Ici, l’ingrédient est haut de gamme et tout est fait maison, cela se sent. La viande utilisée est sélectionnée par Yves-Marie le Bourdonnec et il faut reconnaitre qu’elle est délicieuse. Les buns homemade sont ultra moelleux (on dirait presque de la brioche) et les frites sont vraiment délicieuses, rien à redire. Petite originalité: ils servent aussi des frites de patates douces à la carte. Pas mal ! Sinon j’ai lu sur quelques sites/blogs que certaines personnes avaient trouvé leurs burgers un peu (trop) tièdes. Fort heureusement, cela n’a pas été notre cas (j’ai même eu le temps de faire plein de photos comme vous le voyez) (sous l’œil réprobateur de mes voisins de table) (m’en fous!).
* L’accueil. Je dois vous avouer que j’avais quelques a priori avant de me rendre chez Blend (j’ai tendance à me méfier des adresses qui font un tel buzz) mais finalement, j’ai été surprise (en bien !) par l’accueil plutôt chaleureux et aimable. On nous demande si les burgers étaient à notre goût, si on n’est pas déçu, on s’excuse de l’attente et on s’assure de mettre tout le monde à l’aise (autant que faire se peut, du moins). Ça vous semblera peut-être anodin mais en ce qui me concerne, c’est une démarche que j’apprécie toujours.




Les –
* L’attente. Comme je vous le disais plus haut, on a beaucoup (beaucoup beaucoup) parlé de Blend en ce début d’année. Trop ? Oui sûrement. Et du coup, quelque soit le jour où tu y vas, la file d’attente est presque un passage obligé (sauf en tout début de service éventuellement). Mouais, pas génial quand on a vraiment faim ! En plus de ça, le fait qu’une dizaine de personnes attendent en permanence pour rentrer dans le restaurant a tendance à donner l’impression d’être vraiment là en stand by et à te faire culpabiliser de rester assis trop longtemps. Ben si ! Essayez, vous, de prendre du plaisir à manger quand une demie douzaine de paires d’yeux accusateurs (et affamés) semblent scruter de travers la moindre seconde de trop que vous pourriez mettre à finir votre bouchée !! La vie est une jungle.
* Le cadre. Même si la déco est plutôt sympa, la salle est vraiment minuscule et pas du tout adaptée. On se sent tellement serré que ça donne un peu l’impression de manger sur les genoux de son voisin: pas génial, surtout quand tu ne le connais pas, que sa tête ne t’est pas franchement sympathique et que tu te contrefiches du fait qu’il soit ra-vi de ses dernières vacances et de son baptême de plongée en Égypte avec sa copine Marie-Françoise. Mouais, ça gâche un peu l’expérience je trouve. Ou bien, c’est peut-être mon côté « j’aime pas les gens » qui parle là ! Allez savoir.
* Les prix. Au déjeuner, le menu « midi » est à 15€ avec burger+frites+boisson soft. Hum, un poil cher surtout que ce n’est pas ce qu’on pourrait appeler très copieux… 4-5 bouchées et puis s’en vont.
* Et puis, autant j’ai trouvé les burgers plutôt sympas, autant je n’ai pas été hyper emballée par les desserts. Les cookies (avoine et pépites de chocolat) étaient corrects (mais minuscules) et surtout, j’ai été vraiment déçue par le cheesecake au goût citronné beaucoup trop prononcé (je ne suis pas une puriste du cheesecake mains sincèrement, ça faisait un peu « cache misère » quand même) et recouvert d’une couche de confiture gélatineuse désagréable. Bof ! Et 5€ pour 2 ridicules bouchées, faudrait voir à ne pas trop pousser mémé dans les orties quand même, hein !


Au final, malgré tous ces points négatifs, Blend n’est pas une mauvaise adresse car les burgers, si petits soient-ils, sont tout de même fins et bons, et notamment le burger Simple (boeuf, tomates séchées, sauce tomate maison, pignons de pin, fenouil): je vous le recommande, il est assez savoureux. En revanche, le Cheesy (boeuf, cheddar anglais, bacon, sauce barbecue maison, oignon, pickles, salade iceberg) est nettement plus banal (je n’ai pas été hyper convaincue par le fromage, pour tout vous dire). Bref, mieux vaut attendre que le buzz se tasse un peu, pas de quoi s’y précipiter !

C’est où ?
Blend
44, rue d’Argout (2è) – M° Sentier
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 23h.
Le site.

**

 

Le Camion qui Fume

Encore un burger dont on a énormément parlé en ce début d’année et pour cause ! Le Camion qui Fume n’est pas une adresse comme les autres puisqu’il s’agit (comme son nom l’indique) d’un camion qui se déplace dans plusieurs lieux bien précis de Paris à la façon des « food trucks » que l’on trouve dans nombre de villes outre Atlantique. Le principe ? On se rend au camion à un jour et à une heure donnés pour aller se chercher un burger qui est fait sur place, devant nous, dans le camion !

Petite parenthèse avant d’entrer dans le vif du sujet: désolée si les photos du Camion qui Fume ne sont qu’en quantité réduite et de piètre qualité mais je n’avais que mon iPhone quand nous y sommes allés. Si j’ai l’opportunité d’y repasser avec le Reflex, j’essaierai d’éditer le post avec de nouvelles images !



Les +
* L’originalité de la démarche. Le Camion qui Fume est le premier food truck parisien et l’initiative méritait bien un p’tit coup de chapeau ;)
* Pas mal de choix de burgers: « Campagne » (boeuf, champignons, oignons caramélisés, gruyère…), « Barbecue » (boeuf, cheddar, bacon, sauce barbecue…), « Bleu » (boeuf, fourme d’Ambert, oignons caramélisés, sauce au porto…), « Porc braisé » (porc braisé cuit, sauce barbecue…)… Nous avons testé le « classique » (boeuf, cheddar, laitue, oignons, pickles, tomate, mayonnaise) et c’était une véritable tuerie.
* Les burgers sont ultra simples et les produits sont frais, tout est fait maison et on se régale (+++ pour la viande bien cuite et juteuse, le succulent cheddar, le bun bien moelleux et les frites homemade, à la frontière du tendre et du croustillant) !
* Les prix, qui vont bien avec l’esprit « food truck »: 10€ pour le menu burger + frites. Et vu comment on se régale, j’ai tendance à me dire que c’est un excellent rapport qualité/prix !
* C’est celui qui a le + le « goût de là-bas ». C’est difficile à expliquer puisqu’il s’agit d’un ressenti très personnel mais j’ai énormément aimé car je crois bien que c’est le burger parisien qui m’a le plus rappelé le goût de ceux de là-bas. Chaque bouchée te fait te téléporter de l’autre côté de l’Atlantique en quelques fractions de seconde et c’est magique ;)

Les –
* L’attente ! A moins d’arriver à l’ouverture, il vous faudra patienter de très trèèèès longues minutes (pour ne pas dire « heures »… !) pour pouvoir à la fois passer votre commande ET enfin la récupérer. Et honnêtement, attendre 1h dans le froid glacial juste pour récupérer un burger, aussi délicieux soit-il… mouais.
* Dans le même genre, le fait qu’il n’y ait qu’un nombre limité de burgers servis par jour est assez frustrant. Surtout quand on voit que les personnes juste devant soi viennent d’obtenir les précieux « derniers burgers disponibles » ! (enfin j’imagine hein, puisque ce ne fut pas notre cas… gnark gnark !).

C’est où ?
Pour le moment, Le Camion qui Fume est en pleines démarches administratives afin de trouver de nouveaux lieux où s’arrêter. Seule certitude: il n’est plus qu’au Point Éphémère tous les dimanches soirs… Pour suivre ses actualités, je vous invite à vous rendre sur le site par ici !

**

Big Fernand

Big Fernand, comme son nom ne l’indique pas, est une autre nouvelle échoppe dédiée au burger mais cette fois revisité à la sauce terroir (à la mode « bien de chez nous ») ! J’ai eu l’occasion de m’y rendre 2 fois en l’espace de quelques jours seulement donc il était logique que j’en profite pour vous livrer mes impressions un peu à chaud ;)






Les +
– Un accueil au top. Les moustachus de chez Big Fernand sont très sympathiques ! L’ambiance y est généreuse, conviviale, décontractée… presqu’amicale. On y est super bien reçu ! Petits détails techniques si vous souhaitez vous y rendre: vous pouvez prendre vos burgers soit sur place (comme vous pouvez le voir sur les photos, il y a quelques tables), soit à emporter ! Il vous faut d’abord passer commande à l’entrée avant d’aller vous installer.
– C’est l’adresse rêvée pour les amateurs de fromages (dont je fais partie): St Nectaire fermier, tomme de Savoie, chèvre Ste-Maure, fourme d’Ambert… Il y a l’embarras du choix et les fromages sont juste à se rouler par terre: fondants, onctueux, plein de saveur… Point de burger terne chez Big Fernand !
– Et le reste des ingrédients qui composent les burgers est également à la hauteur ! Les sauces (toutes homemade, je précise) sont délicieuses et originales. Les herbes utilisées (persil plat, estragon, coriandre, ciboulette…) sont présentes en grand nombre et cela donne encore plus de personnalité aux burgers. Les buns, quant à eux, viennent de chez un artisan boulanger et ça se sent: le pain est bien croustillant (sans être trop dur) et légèrement doré, ce qui fait bien ressortir le goût des graines de sésame. Côté viande, rien à redire non plus, le produit est frais, bien cuisiné et il y a l’embarras du choix: boeuf, poulet (je n’avais jamais testé un burger au poulet aussi bon, pour tout vous dire !), veau, agneau… Nous avons testé le « Big Fernand » (boeuf, tomme de Savoie, tomates séchées, persil plat et sauce « Tata Fernande ») et le « Philibert » (poulet, St Nectaire fermier, poivrons grillés, estragon et sauce « Tonton Fernand » délicatement sucrée) et on s’est régalé !
– Gros gros +: chez Big Fernand, on peut faire des burgers sur mesure ! On a la possibilité de choisir sa viande, son fromage, ses légumes, sa sauce, ses herbes… Pour vous donner un exemple, j’ai créé 1 burger boeuf, St Nectaire, poitrine fumée, tomates séchées et sauce « Tonton Fernand »: c’était délicieux ! La prochaine fois, je testerais bien une version poulet, chèvre et tomates séchées pour voir. Miam !




Les –
* En essayant de chercher la petite bête, je dois avouer que j’ai eu un peu de mal à trouver des « moins » à cette chouette adresse. Enfin si, quand même: estomacs timides, attention !! Comme vous pouvez le voir, les burgers de chez Big Fernand sont plutôt copieux et il y a fort à parier que vous les trouverez un peu lourds à digérer. Les autres: régalez-vous, vous ferez la sieste sur vos bureaux après la pause déj’ ! (non, pas la peine de nier)
* Et puis, je ne l’ai pas précisé mais les prix des formules sont compris entre 14€ et 18€ (-1€ si vous les prenez à emporter) ce qui n’est pas rien même si les burgers sont copieux. Si vous souhaitez vous faire un burger sur mesure, sachez que vous ne pourrez malheureusement pas profiter de la formule, ce qui fait doucement mais surement gonfler la note finale. Un peu dommage !

Big Fernand est quand même mon petit coup de cœur du moment, vous l’avez compris, et c’est une adresse que je vous recommande chaudement: foncez-y !

C’est où ?
Big Fernand
55, rue du faubourg poissonnière (9è) – M° Cadet
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30.
01 47 70 54 72

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram