Beat Takeshi Kitano

Page 1 sur 11

Kitano-mania à Paris

La Fondation Cartier pour l’art contemporain accueille l’exposition Beat Takeshi Kitano, Gosse de peintre jusqu’au 12 septembre prochain. Pour ceux qui ne le connaitraient pas encore, Takeshi Kitano est d’abord humoriste sur scène puis provocateur vedette du petit écran, acteur à la télévision et au cinéma, cinéaste aussi intuitif que génial &  auteur de films de gangsters épurés (Sonatine, Hana-bi…), d’une romance adolescente (A Scene At the Sea), d’une pochade obsédée par le sexe (Getting Any ?), d’un conte mélodramatique (Dolls), d’un film de sabre comme Zatoichi, de comédies auto-parodiques (L’Été de Kikujiro, Takeshis’…) ou du jubilatoire Battle Royale. Mais il est également peintre, romancier, éditorialiste, chanteur à ses heures… Sa double signature, Beat Takeshi pour la télévision et la comédie, et Takeshi Kitano pour le cinéma et la création plus « sérieuse », ne saurait suffire à organiser ses identités multiples. C’est l’un des rares cinéastes actuels à aller aussi loin dans l’expérience des contraires, mettant en jeu sa création, son image et sa raison.

1

Pensée par Kitano lui-même pour la Fondation Cartier, l’exposition Beat Takeshi Kitano, Gosse de peintre présente des peintures et des vidéos, mais aussi des objets insolites, des décors et des machines fantasques. L’artiste promène le visiteur de surprise en gag, de jeu en leçon de choses, se moquant de l’art contemporain, jouant avec les sciences et s’amusant même des clichés associés à son pays ! Avec cette exposition, il voulait amener, selon ses propres termes « une autre définition au mot « art » : moins officielle, moins conventionnelle, moins snob, plus ordinaire ». Et pourtant, je vous garantie que cette exposition n’a rien d’ordinaire: colorée, un brin déjantée, complètement en adéquation avec l’univers loufoque et fantaisiste de l’artiste qui s’est amusé à métamorphoser le musée en un gigantesque parc d’attractions pour enfants de tous les âges !

2
45

cam_l_on

Kitano nous invite à découvrir un monde où la poésie enfantine a toute sa place que ce soit dans les couleurs vives de ses tableaux régressifs (presque naïfs même, mais plein de mélancolie), dans des sculptures loufoques à l’image de ce dinosaure rouge ou de ces poissons remplis de sushis, des marionnettes, des stands de jeux ou encore des écrans de télévision montrant ses folles interventions télévisées parfois à la limite du trash (il est quand même énormissime déguisé en Marie-Antoinette !). Une expo totalement farfelue et atypique qui se joue totalement des conventions, très ludique, interactive et qui nous emmène assez loin dans l’imaginaire de l’artiste. Je m’y suis vraiment amusée, et même si c’est vrai que c’est très léger et facile, j’ai trouvé ça drôle, piquant et surtout très ironique. Comme une sorte de métaphore décalée de l’art contemporain !

5_bis
67

chatbocal2009

Une expo aussi singulière et originale que son auteur. A voir, évidemment et si vous avez des enfants, n’hésitez pas, ils vont adorer !

C’est où ?
Beat Takeshi Kitano, Gosse de peintre
Fondation Cartier pour l’Art Contemporain (14è) – M° Raspail ou Denfert-Rochereau
Jusqu’au 12 septembre 2010.
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 20h. Nocturne le mardi jusqu’à 22h.
Tarifs: 7€50/5€
Le site.

photobasquiat

Parallèlement à cette exposition, mais aussi à la sortie de son dernier film Achille et la tortue (en image ci-dessus) dans les salles françaises depuis le 10 mars, et enfin à la sortie de son livre Kitano par Kitano co-écrit avec le journaliste Michel Temman (paru le 24 février), le Centre Pompidou présente le cycle Takeshi Kitano, l’iconoclaste, la rétrospective la plus complète jamais réalisée à ce jour de son travail de cinéaste et d’acteur, en 40 films, téléfilms et documents, inédits pour certains (voilà le programme en détails).

L’occasion rêvée de revoir tous les films de 北野 武 !

C’est où ?
Takeshi Kitano, l’iconoclaste
Centre Pompidou
Place Georges Pompidou (4è) – M° Rambuteau ou Hôtel de Ville
Du 1er avril jusqu’au 21 juin 2010.
Tarifs: 6€/4€

Blabla du mardi (en passant)

Mes amis, quelle semaine harassante ! Ces derniers jours ont été assez intenses en évènements et je n’aurai pas le temps de vous parler de tout cette semaine car je n’ai vraiment pas envie de passer plus de temps que de raison devant mon ordi ! C’est les vacances… mais on dirait pas ! Je passe le plus clair de mon temps à jongler entre toutes les expos du moment: ce matin, j’vous ai parlé en détails de l’expo Tournages à la Cinémathèque, mais j’ai aussi pu visiter celle consacrée à Chopin à la Cité de la Musique (Chopin à Paris, l’Atelier du Compositeur), Sexe mort et Sacrifice dans la religion Mochica (sans déconner ouais !) au Quai Branly et Miniatures et Peintures Indiennes à la BNF ! Bouh, ça me fatigue rien que d’y repenser ;)

ChopinBNFquai_branly

J’ai profité de mon passage du côté de Cour Saint-Émilion pour faire une longue balade à Bercy Village où vous savez que j’adore me promener. J’ai dévalisé Alice Délice où j’ai fait pas mal de p’tites trouvailles sympas dont un super moule à manqué démontable en silicone pour faire de nouveaux cheesecakes ! Je suis ravie de mon expérience du week-dernier (oui, j’vous en parle vite) et j’ai bien envie de recommencer assez souvent. Cet achat était donc essentiel pour les réussir à tous les coups. Ben oui !

007

Je suis aussi passée chez Animalis et j’ai failli repartir avec cette petite boule de poil adorable avec laquelle j’ai joué pendant 20 minutes… mais qui était déjà adoptée. Snif. Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu un tel coup de cœur pour un animal, mais j’ai tout de même réussi à me raisonner. Le catnapping a été évité de justesse ;) Vous avez vu ce regard ? On dirait celui du Chat Potté dans Shrek ^_^

IMG_0105

Après toutes ces émotions (oui, je suis sensible, nah !), la seule solution pour m’en remettre était de faire une pause salvatrice et réconfortante à coup de Latte vanille bien chaud au Starbucks du coin.

Starbucks

Hier soir, après le vernissage de l’expo Chopin à la Cité de la Musique (dont je vais tenter de vous parler cette semaine… même si ça va être dur de trouver le temps !), j’ai rejoint des copines sur le tard à la Wi-Filles Party à laquelle je n’ai fait qu’un bref saut le temps de quelques cocktails & papotages… Et je n’ai rien gagné, c’est nul ! Pas grand chose à dire de plus… Ah si, le Salon des Miroirs où avait lieu la soirée était rudement joli (plus d’images sur le site de la soirée, ici). Fortes de toutes ces déceptions (au moins !), nous sommes parties finir la soirée au pub O’Sullivan sur les Grands Boulevards !

Wifilles
salon_miroirs21

Nous ne sommes que mardi et mon planning pour le reste de ma semaine est plutôt chargé !

* Je dois me rendre à quelques vernissages d’expos que j’attends impatiemment mais dont raisonnablement je ne pourrai vous parler qu’un peu plus tard et principalement celle de Beat Takeshi Kitano, Gosse de Peintre à la Fondation Cartier (que je développerai en détails plus tard car j’aime beaucoup ce metteur en scène !) et la masterclass jeudi matin à Beaubourg pour inaugurer en beauté la rétrospective Takeshi Kitano l’iconoclaste, un cycle inédit d’une cinquantaine de films, téléfilms et documents, retraçant tous les aspects de cette personnalité, de son œuvre de cinéaste à sa carrière d’acteur de cinéma, qui aura lieu du 11 mars au 21 juin au Centre Pompidou. Je vous en reparle, évidemment !

Kitanotkitano

* Sans oublier deux autres belle expos aussi, pour finir la semaine (ils étaient obligés de tout mettre sur la même semaine ces scélérats  ? -j’adore ce mot, dommage que ce ne soit plus à la mode…): Du Greco à Dalí : les grands maîtres espagnols. La collection Pérez Simón au musée Jacquemart-André et Yves Saint Laurent au Petit Palais. Ouf !

jacquemart_andr_Yves_St_Laurent

* Ah, et j’ai aussi un concert à la Cité de la Musique (dans le cadre de Chopin l’Européen comme je le disais ici), une pièce qui me force à m’exiler en banlieue (les fous !) et un petit séjour à la montagne à préparer ! Je pars samedi en Savoie (à Courchevel) et j’espère bien profiter de cette petite semaine pour me reposer un peu, loin de la folie parisienne, avant le début de mon stage. J’aurai le Wi-Fi mais il faut que je m’oblige à ne pas prendre mon Mac. Dur, dur, le sevrage !

courchevel

Bon, et promis, je réponds à vos commentaires ce soir, ainsi qu’à tous vos petits mails gentils et de grosses curieuses ;)

En attendant, après un super bon goûter (un chocolat chaud à la cuillère pour me réchauffer avec des Petits carrés pas tout à fait carrés de chez Michel & Augustin -au beurre un peu salé et chocolat noir, une tuerie, miam !), j’vais me coller dans un bain Lush (Mamie a un mal de dos de chien) avec mes derniers magazines de filles (c’est moi, où le dernier ELLE pèse 1 tonne ?!) et la B.O de Crazy Heart en fond sonore dans ma tête (j’ai eu un vrai coup de ♥ pour la musique de ce film).

Rendez-vous demain pour une petite adresse gourmande ;)

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram