Batofar

Page 1 sur 11

Sur la pointe des pieds…

… je suis de retour ! Pour tout vous dire, je me sens complètement déphasée, à côté de la plaque, bref totalement décalée et sur les genoux mais, comme toujours, mon emploi du temps plutôt rempli risque de ne pas me donner beaucoup le loisir de me laisser aller à une nostalgie cotonneuse post-retour de New York- habituelle. Et c’est peut-être une bonne chose finalement !

Ben oui, parce qu’il fait beau, les oiseaux chantent, tout va pour le mieux et j’ai plein de petits projets dans ma musette (oui, « musette », c’est ringard – euh, suranné pardon – mais j’aime !). Tout doucement mais surement donc, j’ai bien envie de revenir ici pour vous parler des choses que j’aime (dans un joli nouveau cadre… si je trouve le temps de le terminer), de mes découvertes, de mes évasions en tous genres, de mes gourmandises et du reste !

***

Avant toute chose, et comme promis, je commence par vous donner les résultats du concours organisé ici la semaine dernière ! Un grand merci à tou(te)s pour vos nombreuses participations en l’honneur des 5 ans de Bliss in the City. Je suis ravie que cela vous ait inspiré et j’espère qu’il en sera de même pour les autres petits concours qui suivront.

Mais trêve de suspens ! Après tirage au sort, les 3 gagnantes sont… : (roulement de tambours) (tadaaaam) (ok, j’arrête)

* Lilli de… gagne le thé Anastasia by Kusmi Tea
* Beautifulcity remporte Løv is pure by Løv Organic
* Clemmmh gagne le thé à l’amande by Kusmi Tea

Les filles, comme toujours, merci de bien vouloir m’envoyer vos coordonnées postales via le formulaire de contact du blog ;) Pour celles qui n’ont pas gagné, rassurez-vous, vous pourrez retenter votre chance très prochainement. A suivre… !

***

Un dernier petit mot pour finir, pour vous dire (ou vous rappeler, peut-être !) que ce soir, de 18h à 23h30, aura lieu l’évènement « Mini-Don. Grand Don » (« Mini-Don » en japonais désigne les mini-bols de riz servis avec leur garniture, que l’on mange sur le pouce entre midi et deux), une soirée de soutien aux victimes du tsunami dont les fonds seront intégralement reversés à la Croix-Rouge Japonaise. Pour la première édition des « Œuvres Vives » (une nouvelle série de rendez-vous thématiques mensuels dédiés aux formes artistiques indépendantes, à l’avant-garde, à l’underground, aux contre-cultures et à l’expérimentation), le Batofar laisse carte blanche à Kumi Okamoto (Kumisolo, The Konki Duet). Au programme: du fooding avec les mini-dons de chef lyonnais Katsumi Ishida, le nomikai de Asahi, sur la terrasse du Batofar les DJ set de Franck Stofer, Monsieur Tympan, Plaong DJ (alias Gangpol), O.Lamm (Active Suspension) & Vicnet, une vente de dessins originaux de Yu Matsuoka et Mehdi Shoboshobo, de pièces du collectif Andreacrews et de la boutique Culotte, la diffusion du film de Satoko Fujimoto etc… Une chouette initiative ! Pour + de détails, c’est ici.


**

Et un petit cadeau pour finir (parce que vous avez été sages)…

 

Bonne (courte) semaine tout le monde ! ♥

Burgers & Cie : ma première soirée Street Food du MIAM !

Depuis mardi dernier, le M.I.A.M., très chouette magazine gratuit, épicurien et urbain, nous propose de participer aux soirées « Street Food du M.I.A.M. », une série d’événements organisée tout au long de l’été pour mettre à l’honneur cuisine et culture de rue.

La première soirée était consacrée aux burgers d’exception (sur le thème « Burgers & Cie », oui !) et comme (vous avez du le remarquer) je suis une esthète du burger, je ne pouvais pas passer à côté ! Au programme: DJs, artistes et surtout grands chefs étaient présents pour nous proposer chacun leur ré-interprétation du burger au moyen d’ingrédients de grande qualité, de quelques condiments pour rehausser le goût et d’un soupçon d’originalité pour nous permettre une dégustation sous le signe du plaisir des papilles !

Voilà à quoi ça ressemblait (entre deux averses !):

12
34
5
67
8

En revanche, je vais vous frustrer mais je n’ai pas pu prendre beaucoup de photos des burgers tout simplement parce qu’on était presque tout le temps debout pour les manger (oui, c’est le principe de la street food, je sais !) et que je n’avais pas envie de harceler les gens qui m’accompagnaient en leur demandant à tout bout de champ de shooter leurs burgers ! Mais pour avoir essayé un peu tout ce qui était proposé durant la soirée (c’est l’avantage de venir à plusieurs !), je peux vous dire que c’était booooon ;)

Au menu, plusieurs espaces avec tout un tas de burgers très originaux:

* Sur la plage: Yannick Alléno et Yves-Marie Le Bourdonnec du Meurice (dont le burger a été élu « meilleur burger au monde » par le New York Times en 2008… excusez du peu !) nous ont proposé un burger au couteau ou plus précisément un « jeu de texture sur viandes de bœuf d’origine française, bacon, sucrine et tomates confites »…  Pas très gros, assez cher (9€, quand même !) mais une véritable tuerie: une viande tendre, exquise et pas hachée mais coupée au couteau et mise en valeur par une surprenante sauce légère. Je ne m’en remets pas ! ;)

Juste à côté, Razowski (le restaurant qui se situe place du Marché Saint-Honoré) proposait deux burgers: le Angus Swiss Burger, alliance du bœuf irlandais Angus et du vacherin fribourgeois, et le Angus Blue (avec une sauce au bleu). J’ai pu goûter le Swiss Burger et je dois avouer que je ne l’ai pas trouvé génial…

Sur la plage, on nous proposait également des boissons plutôt sympas créées par Frédéric Le Bordays, le roi du cocktail, notamment un original Granité très sucré à la fleur de sureau ! Slurp.

* Dans la roulotte: Coup de cœur pour la créativité de Gontran Cherrier qui m’a étonnée avec son Greenwich Burger (au guacamole bacon, pain vert roquette et pousses de radis) et son Burger veau, pain paprika (j’ai aimé les couleurs originales de ces burgers et il faut avouer que le mélange veau/tête de moine est très bon !).

* Dans le restaurant du Batofar: Romuald Sanfourche (cuisinier du Batofar) proposait, quant à lui, un Burger au magret de canard (un magret coupé au couteau accompagné de gruyère suisse), que je n’ai pas eu le temps de tester.

* Sur le Pont: Christophe Adam, chef de chez Fauchon, offrait un vrai petit burger sucré à petit prix (3€), le Breiz Burger, aux fraises de Plougastel et caramel au beurre salé (qu’on sentait bien trop peu au final… donc ça aurait pu être mieux !).

Au final, j’ai passé une chouette soirée malgré les quelques averses ! J’ai trouvé les burgers un poil chers pour de la street food (9€ pour le burger du Meurice, 6€ pour les autres à part celui de chez Fauchon) mais je ne regrette pas car ces quelques découvertes valaient vraiment le coup ! Vivement les prochaines éditions… au soleil, cette fois ;)

C’était où ?
Street Food du MIAM – Part 1, Burgers & Cie.
Batofar
11, Quai François Mauriac (13è) – M° Bibliothèque François Mitterrand
De 18h à 2h du matin.

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram