Autres Maîtres de l’Inde

Page 1 sur 11

Printemps indien à Paris

Le printemps nous réserve deux belles expositions parisiennes qui ont pour thème l’art en Inde.

miniatures_indiennes

La première a lieu à la BnF Mitterrand et s’intitule « Miniatures et Peintures indiennes ». Les miniatures et peintures indiennes présentées ici sont conservées au département des Estampes et de la Photographie de la BnF et proviennent pour l’essentiel des collections royales. Elles sont révélatrices des relations de la France avec l’Inde à la fin du XVIIIè siècle et au début du XIXè siècle.
Arrivées par dons ou achats, elles appartenaient à quelques aventureux, fonctionnaires de la Compagnie des Indes ou militaires aux soldes modiques, qui, de retour en France, rapportèrent dans leurs bagages objets souvenirs et albums de peintures. Inaugurée par Louis XIV, la présence française dans la péninsule indienne reflua très vite au XVIIIè siècle devant les ambitions britanniques: avec le rappel en France de Dupleix (1754) et le traité de Paris (1763), qui réduisit à cinq les comptoirs français, le rêve d’un grand empire colonial au-delà de la mer d’Oman fut définitivement abandonné. Une seconde vague de Français, militaires démobilisés après la chute du Premier Empire ou mercenaires avides d’aventure, vinrent offrir leurs services aux princes des divers États indiens, mais l’irrésistible progression britannique les contraignit également à regagner la métropole. Forte d’environ 2 500 images, la collection du département des Estampes et de la Photographie est vraiment très diversifiée et c’est même le fonds indien le plus riche de France.

1

23

L’exposition montre bien qu’on est présence d’une collection peu banale possédant deux axes majeurs:
* D’une part, un ensemble cohérent de précieuses miniatures des écoles mogholes en majorité tardives ou d’écoles provinciales, conservées en recueils factices et exécutées, pour l’essentiel, au temps du dernier des Grands Moghols, l’empereur Aurangzeb (1658-1707) et de ses successeurs immédiats. On y trouve les effigies des empereurs et des princes timourides, les dignitaires de la cour, mais aussi des autorités religieuses, cheikhs et soufis.
* Le second ensemble de la collection, quasi inédit, provient d’Inde méridionale. Il s’agit de recueils de peintures illustrant les grands textes épiques (Ramayana, Mahabharata) ou représentant les terribles dieux hindous. Ces albums « souvenirs », aux couleurs audacieuses et au dessin synthétique, étaient destinés à une clientèle de résidents ou de visiteurs européens. Ces peintures, d’une admirable fraîcheur, sont une mine documentaire sur la mythologie et l’ethnographie indiennes. On peut leur associer d’autres albums, d’une insigne valeur ethnographique, qui s’attachent à peindre la diversité des métiers et les castes à travers leurs spécificités vestimentaires. Pièces populaires de facture naïve, ces suites, parfois qualifiées de « bazar paintings« , quelque peu méprisées hier, ont acquis, par leur rareté, un intérêt documentaire et iconographique majeur.

45

A ces deux domaines, il faut ajouter d’imposants dessins d’architecture, également réalisés pour des européens qui souhaitaient garder le souvenir enchanteur des monuments visités… On désigne par le terme de Company Paintings ces peintures réalisées par des artistes indiens pour le compte des Britanniques, agents de la Company anglaise des Indes et, par extension, des Européens, durant les XVIIIè et XIXè siècles. Leur facture s’inspire souvent du style européen et leur technique est différente de celle de la miniature, car elles sont peintes de manière plus large, à la gouache, souvent diluée pour imiter l’aquarelle. Cette appellation recouvre également tout un ensemble de peintures de facture autochtone, mais qui pouvaient parfois être destinées aux Européens ou expressément réalisées à leur demande.

6_big

Ensemble, miniatures et peintures sont le reflet de deux visages d’une même culture, islamique et hindoue, deux mondes esthétiques qui, tout en étant éloignés, ont cohabité harmonieusement et donnent à voir un panorama de l’Inde dans son infinie diversité. Cette exposition est enrichissante dans le sens où elle permet d’y voir clair au sujet d’un art réputé complexe. Les œuvres présentées sont aussi variées qu’exceptionnelles et pour qui s’intéresse un tant soit peu à l’Inde, à son histoire et à sa richesse culturelle, je la recommande. Au delà de ça, l’expo est assez pédagogique et aide à pas mal structurer sa pensée et ses connaissances sur l’histoire du pays au moyen de très belles images, ou si l’on a quasiment aucune connaissance sur le sujet, d’en apprendre un maximum de manière vraiment intelligente ! Et cerise sur le gâteau: on peut télécharger gratuitement la visite guidée sur le site avant de s’y rendre.

C’est où ?
Miniatures et Peintures Indiennes
Site François-Mitterrand – Galerie François 1er
Quai François-Mauriac (13è) – M° Bibliothèque François-Mitterrand
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h, dimanche de 13h à 19h. Fermé lundi et jours fériés.
Tarifs: 7€/5€.
Plus d’infos sur le site (très joli et bien fichu !).
Jusqu’au 6 juin 2010.

*****

affiche_quai_branly

Le Quai Branly dévoile, quant à lui, un tout autre visage de l’Inde: celui des populations autochtones et des communautés «folk», dites «Adivasi». Ces peuples produisent des œuvres plastiques étonnantes, tant utilitaires que sacrées, bien différentes des standards connus de l’art indien. Dans « Autres Maîtres de l’Inde », le musée du quai Branly présente les productions matérielles, quotidiennes, artistiques et religieuses les plus représentatives de ces populations indiennes et permet de découvrir une part importante, et très méconnue, de l’art populaire contemporain en Inde.

Comme cet article est déjà long, j’ai décidé de beaucoup moins blablater sur cette seconde exposition, tout simplement parce qu’elle se vit, plus qu’elle ne se raconte. Autres Maîtres de l’Inde nous emmène à la rencontre de tout un tas de peuples répartis sur l’ensemble du territoire indien et qui parviennent à maintenir leurs traditions artistiques tout en étant en contact avec le peuple indien dominant. Les représentations des Adivasi ont longtemps été porteuses d’idées préconçues bien éloignées de la réalité, tant par les Indiens que par les étrangers. L’exposition nous permet ainsi de découvrir leur vrai visage, et met en avant de surprenantes productions artistiques très diversifiées: peintures murales de la tribu Rathava du Gujarat, figurines tribales en bronze de l’Orissa et du Chattisgarh, éléments architecturaux sculptés du nord est de l’Inde, sculptures en bois du Karnataka ou du Bihar, bas-reliefs architecturaux réalisés par les femmes artistes de Chattisgarh, mais aussi monographies d’artistes contemporains connus et présents au plus haut niveau du marché de l’art mondial comme Jivya Soma Mashe et Jangarh Singh Shyam.

L’expo est vraiment très atypique, son sujet est pour le moins original et je trouve que ça vaut vraiment le coup d’œil. Comme pour l’expo à la BnF, vous pouvez aussi télécharger l’audio-guide ici avant votre visite (moyennant 3€). Plutôt que de beaux discours, je vous propose une petite balade photos qui vous donnera peut-être envie d’y faire un tour:

12
3
45
6
7
89
10
1112
13
14
15

De nombreux évènements très sympas ont lieu autour de l’exposition: des conférences, des spectacles vivants, un cycle de cinéma consacré aux grands auteurs indiens des années 40 et à l’univers de Bollywood (du 15 au 30 avril) et même une semaine entière (du 20 au 30 avril) dédiée à l’Inde avec plein d’activités vraiment sympas (programme ici). Et tiens, pour la peine, je vais aller re-regarder A bord du Darjeeling Limited tiens !

C’est où ?
Autres Maîtres de l’Inde
Musée du Quai Branly- Galerie Jardin
37, quai Branly (7è) – RER Pont de l’Alma
Ouvert les mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h et les jeudi, vendredi et samedi, de 11h à 21h. Fermé le lundi sauf pendant les petites vacances scolaires (toutes zones).
Plus d’infos sur le site du musée.
Jusqu’au 18 juillet 2010.

*****

Eh, pssssst ! Partez pas trop loin, hein ! J’ai préparé un p’tit bout de billet pour cet après-midi :)

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram