art home

Page 1 sur 11

Dîner avec vue au Nomiya

Si vous vous baladez souvent sur la blogosphère, vous n’aurez pas pu passer à côté du Nomiya ! Petit rafraichissement de mémoire (si besoin en était): il s’agit d’un restaurant éphémère installé depuis le 1er juillet 2009 sur le toit du Palais de Tokyo (en lieu et place de l’hôtel Everland qui me faisait rêver l’année précédente) dans le cadre du projet Art Home (à prononcer arôme) lancé à l’initiative d’Electrolux et ce pendant une année entière. A l’initiative de l’artiste contemporain Laurent Grasso, du directeur culinaire Gilles Stassart et du responsable des potagers Pierre-Alexandre Risser, Nomiya regroupe également un Atelier Culinaire et un Potager installé au cœur du Palais de Tokyo.

Le principe: C’est une sorte de grand cube en verre comprenant une table d’hôtes pour 12 convives -qui sert un repas différent tous les midis et tous les soirs et qu’on ne connait pas à l’avance- et une grande cuisine équipée (c’est là que je rêve…) qui servira de champ de bataille à notre dîner durant la soirée. Le principe de réservation est très décourageant (il faut se battre !) et il n’a pas été facile d’avoir des places, mais une fois là-bas difficile de regretter tout ça avec une vue pareille sur la capitale.

1
23

Je dois reconnaître que le repas en lui même n’est pas le meilleur que j’ai mangé mais c’est vraiment très chouette de pouvoir découvrir les trucs et p’tits secrets de préparation du Chef et de le voir s’affairer autour des plats qu’on va manger par la suite ! Sans parler de l’ambiance musicale éclectique savamment choisie avec un jukebox façon iPod. Commencer la soirée avec du Moët & Chandon à volonté accompagné de verrines d’œufs de poisson volant sur mousse de kiwi au raifort et foie gras poêlé sur radis croquant, sur fond de « Fly me to the Moon » et au-dessus de Paris illuminée, ça en jette !

Au moment de passer à tables, 2 convives manquent à l’appel: parfait nous ne serons que 10 et encore moins serrés ! Presque en tête à tête avec Paris.

Au menu ce soir là:
♥ Ravioles de homard avec sa bisque, servi avec une émulsion de poisson et des dés de topinambours.
♥ Gigot & ris d’agneau au chorizo, servis avec une émulsion de carottes et des endives braisées sur un lit de haricots blancs.
♥ Brie de Meaux aux herbes et émulsion d’orange.
♥ Savarin à la cannelle avec un sirop de poivre blanc, un bavarois au cassis et un coulis de canneberges.

Et pour le reste, force est de constater qu’ils ne sont pas radins en boissons au Nomiya: en plus du Champagne à flot, on n’a pas manqué de blanc, ni de rouge (un Bourgogne aligoté et un Côte de Bordeaux)… Je ne me souviens pas de plus de détails sur le vin car tous ces mélanges ne m’ont pas laissée de marbre, humpf ! Du coup, j’ai pris peu de photos pendant le repas mais en voici deux pour vous donner une petite idée, quand même :

plat
dessert

Comme je le disais plus haut ce n’est pas le meilleur repas que j’ai jamais mangé mais les essais culinaires sont vraiment recherchés et originaux, ça vaut le coup.  L’ensemble de petites touches de plaisirs qui s’échelonnent durant la soirée en font un moment très très agréable face à la Tour Eiffel (et à son ballet de changements de couleurs pour ses 120 ans, que je n’avais pas encore découvert avant cela !) et à Paris, si belle, illuminée sous nos pieds.

C’est où ?
Nomiya, sur le toit du Palais de Tokyo
13, avenue du Président Wilson (16è) – M° Iéna
Tarifs: 60€ le midi et 80€ le soir. Plus d’infos sur le site.
Jusqu’au 1er juillet 2010.

4

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram