art contemporain

Page 1 sur 11

Un week-end sous le signe de l’art contemporain

* Jusqu’à samedi dernier, on pouvait admirer une série de 11 installations créées par David Lynch himself en vitrine des Galeries Lafayette. Véritables théâtres animés d’ombres, de pantins, de machineries, de vidéos ou de bandes sonores, chaque vitrine constituait un petit monde en soi autour de la thématique « Machines, Abstraction and Women ». Ce monde intérieur onirique, Lynch s’en fait l’inlassable interprète tant dans sa production cinématographique que plastique, dont je suis une fan absolue depuis l’hypnotique exposition « The Air is on fire » (dont je vous avais parlé ici) à la Fondation Cartier il y a 2 ans.

Lynch1
Lynch2
Lynch3
Lynch4

Vous trouverez un article plus complet sur le blog d’Emma, si d’aventure, vous étiez curieux sur le sujet.

******

* Sinon, comme promis il y a quelques jours, voici une mini review en mots et en images sur ma Nuit Blanche 2009.

006

Je ne suis pas allée du côté des Buttes Chaumont et visiblement j’ai bien fait puisqu’ils ont été obligés de fermer le parc pendant une heure (vers 23h) pour réguler le flot de population… o_O Agoraphobes s’abstenir! C’était à peu près la même cohue autour du jardin du Luxembourg à côté duquel on ne pouvait même pas marcher sur le trottoir ! Ceci dit, c’est vrai que la boule à facettes de Michel de Broin, suspendue au dessus du bassin était plutôt chouette, même vue de loin, et à travers les grilles, on pouvait aperçevoir les lumières danser sur le parc endormi comme des milliers d’ombres chinoises en train de s’animer dans la pénombre.

boule_a_facettes

De quoi s’émerveiller également du côté de la Mosquée de Paris, avec « Litanies », un travail intéressant et vraiment original réalisé par l’artiste turc Sarkis en collaboration avec l’écrivain Frédéric Boyer, et le metteur en scène Jean-Baptiste Sastre. Sur une musique de John Cage (pas le fan de Barry White, hein… mouahahah), l’oeuvre vidéo « Au commencement, Litany » de Sarkis mettait en relation à la fois le jardin et la cour de la Grande Mosquée. Dans la cour précédant l’accès à la salle de prière, était installé un miroir exhalant un parfum de rose, unissant symboliquement la terre et le ciel. Une expérience unique !

mosquee
mosqu_e2

Tout comme à Notre Dame, où l’artiste suisse Sylvie Fleury, avait disséminé un peu partout dans la cathédrale ses « Cristaux » nous offrant un nouvel angle pour redécouvrir l’endroit et ses trésors ! J’en ai profité pour redécouvrir un peu les lieux car je n’y avais pas mis les pieds depuis un moment. Et c’était vraiment étrange et presque inquiétant de la visiter dans un noir presque total simplement entouré des lumières des cristaux et de celles des cierges. Intéressant !

1
2
3
4

12
34

Je suis également passée à la Monnaie de Paris, où l’artiste Ange Leccia nous présentait « Fusion », une immense vidéo d’or en fusion projetée sur l’Hôtel de la Monnaie, sur fond de musique inquiétante et énigmatique !

56
hotel_monnaie

Au final, je dois vous avouer que « Nuit Blanche » n’est définitivement pas mon évènement culturel parisien préféré mais ça a le mérite de faire découvrir un peu l’art contemporain à une population qui, dans un contexte bien différent (l’enceinte d’un musée, par exemple… au hasard !), ne jetterait pas même un œil dessus. Ce genre de réunion de masse a tendance à faire ressortir mon côté misanthrope, faîtes po attention !

Ceci dit ce fut l’occasion, de se faire une virée dans la capitale by night appareil photo au cou, et ça, ça n’a pas de prix !

by_night1
by_night2

******

* Pour finir, je dirais que la chose la plus positive du week-end est sans aucun doute les Soundwalks parisiens que j’ai pu télécharger gratuitement sur mon iPhone et qui me serviront de prétexte à pas mal de balades (et de billets évidemment) au cœur de Paris dans les prochaines semaines et les prochains mois :)

soundwalk

Bon, et vous sinon: Nuit Blanche ou pas Nuit Blanche ?

Vernissage AAF: le mini compte-rendu.

Comme je vous le disais il y a 2 jours, je me suis rendue hier soir au vernissage de l’Affordable Art Fair, à l’Espace Champerret dans le 17è. Pour tout vous dire, j’avais légèrement la flemme de m’y rendre sachant que l’Espace Champerret est à l’autre bout de Paris par rapport à chez moi, mais ça valait largement le déplacement.

affiche

Force est de constater qu’on était vraiment hyper bien accueillis hier soir à l’AAF de Paris: coupes de champagne Nicolas Feuillate à volonté (qui n’ont pas acheté mon jugement, je vous rassure mouahahahah), glaces Magnum à foison pour nous rafraichir, wine bar, des magazines d’art et de design géniaux à récupérer de partout et surtout des stands vraiment très intéressants. Petit coup de cœur pour le stand Art and You qui présente des artistes vraiment passionnants, notamment Chinart (un collectif d’artistes chinois vraiment prometteurs), A2jus qui propose de très belles créations et Nekomori (en photo ci-dessous), un univers créé par Marion Baylé, inspiré des mangas et décliné en pochettes, coussins, badges… J’adore !

Nekomori

J’ai passé un bout de soirée très sympa, à naviguer entre les stands, à découvrir des artistes contemporains résolument originaux. J’ai même eu quelques coups de cœur pour des œuvres présentées par certaines galeries, notamment la Maison des Muses qui est à Rueil-Malmaison et la galerie Envie d’art (qui est dans le 8è) -particulièrement pour les œuvres de Corinne Dalle Ore. Je les mets pour le moment de côté (les œuvres qui m’intéressaient étaient mises à prix entre 1000 et 2000€), mais je ne les oublie pas.

ny

C’est où ?
AAF
Espace Champerret, 2 avenue de la Porte Champerret (17è) – M° Porte de Champerret
Ouvert jusqu’au 7 juin, de 11h à 20h. Nocturne ce soir jusqu’à 22h.
Et pour ceux qui seraient intéressés, voici une offre pour obtenir une place offerte pour une place achetée !

L’Affordable Art Fair ou l’art contemporain abordable !

Fort du succès de la première édition qui avait rassemblé plus de 8000 visiteurs, l’Affordable Art Fair Paris revient du 4 au 7 juin à l’Espace Champerret, dans le 17ème. Le concept est toujours le même : proposer de nombreuses œuvres (photographie, peinture, dessin ou sculpture) à des prix plutôt abordables (toute proportion gardée) allant de 100 à 5000 euros. La première AAF a été lancée par Will Ramsay à Londres il y a dix ans. L’objectif était alors de mettre en relation galeristes, jeunes artistes et grand public. Après New York, Bristol, Sydney, Melbourne, Bruxelles et Amsterdam, la foire signe donc son retour à Paris, sous la houlette de Yann Bombard.

Courbet

La deuxième édition parisienne de cette foire d’art contemporain apportera son lot de nouveautés : une rénovation totale des lieux (avec un accès facilité et une plus grande convivialité), un plus grand nombre de galeries (80 exposants et près de 600 artistes), un tremplin dédié aux jeunes talents et l’organisation d’une nocturne le jeudi pendant laquelle sera proposée une vente aux enchères au profit de l’association Sol En Si.

D’autres activités telles que des ateliers pour petits et grands, un service de coaching en art, des performances d’artistes ou un service d’emballage des œuvres sont également prévues.

Je dois vous avouer que je suis très intriguée par cet évènement et j’aime énormément la campagne d’affichage qui peuple les couloirs du métro depuis quelques semaines… Pour celles et ceux qui ne seraient pas passés devant, j’vous ai mis mes 2 affiches préférées (les futurs Courbet et Pollock !!) pour illustrer ce billet. Même si pour le moment, je ne dispose que de modestes moyens d’étudiante qui dépense son maigre pécule dans les voyages (aheum), j’espère, à moyen terme, pouvoir investir dans une ou plusieurs œuvres d’art contemporain. J’ai été invitée au vernissage de l’AAF demain soir, donc je pense évidemment aller y faire un tour et très certainement vous faire un mini compte-rendu avec mes impressions en direct live (mouahahah).

Rendez-vous à l’Espace Champerret à partir du 4 juin, à 11h.

Pollock

C’est où ?
Affordable Art Fair 2009
Espace Champerret
2, place de la Porte Champerret (17è) – M° Porte de Champerret/ Louise Michel
Ouvert de 11h à 20h du 4 au 6 juin et de 11h à 19h le dimanche 7 juin. Nocturne le jeudi 4 juin jusqu’à 22h.
Tarif: 13€ / gratuit pour les moins de 18 ans.
Plus d’infos ?

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram