A tale of two cities

Page 1 sur 11

Tous les chemins mènent à Dickens

L’autre jour en zappant sur le câble, je suis tombée par hasard sur l’épisode de Friends où Joey passe une audition pour une nouvelle comédie musicale intitulée « A Tale of Two Cities ». Il choisit donc de chanter entre autres « New York New York » jusqu’à ce que Chandler lui réponde qu’à priori, il ne va pas avoir le choix des villes. Friends étant bourré de références, je me suis dit que ce serait dommage de passer à côté de celle-ci et après tout ce temps, j’ai enfin compris que « A tale of two cities » était un roman de Dickens ayant inspiré une comédie musicale !

Et comme je déteste rester sans réponse, je l’ai lu… sans grand enthousiasme au début, je dois l’avouer. Sauf que c’est un roman passionnant, évidemment très bien écrit, et pourtant très accessible en langue originale. Se déroulant à l’époque de la Révolution française, entre Paris et Londres (the two cities donc), l’auteur restranscrit avec beaucoup de brio l’ambiance probable de l’époque. Même l’histoire (d’une famille) servant de fil conducteur n’est pas trop mièvre et sentimental à mon goût. Excepté les repères historiques, le roman n’a pas pris de coup de vieux.

On comprend pourquoi certains auteurs restent des références en littérature. Et je comprends désormais mieux pourquoi le personnage de Joey ne peut pas comprendre l’allusion. Comme quoi, avec un peu de volonté, tous les chemins mènent à Rome!

dickens

Page 1 sur 11

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram