« Renoir au XXè siècle » au Grand Palais

J’en entends fréquemment se plaindre que le Grand Palais ne prend plus beaucoup de risques dans ses choix d’exposition. Et bien, « Renoir au XXè siècle » devrait les faire changer d’avis, puisqu’il ne s’agit pas ici de montrer le Renoir impressionniste (celui du « Moulin de la Galette » qu’on ne présente plus), mais le travail de Renoir dans sa période « Ingresque », ce qui correspondant à la dernière partie de sa vie. En présentant une centaine de tableaux, peintures décoratives, dessins et même sculptures de Renoir, l’idée du Grand Palais est de nous faire redécouvrir une période et des aspects méconnus de son œuvre, tout en montrant le rayonnement de son art dans la première moitié du XXe siècle en France (sur des artistes comme Picasso, Maillol, Bonnard ou Matisse).

1

Après 1880, Renoir quitte donc l’impressionnisme et nous offre des peintures aux scènes figuratives, aériennes, fluides et colorées. Il peint inlassablement des femmes nues, baigneuses ou femmes à leur toilette, des portraits d’enfants (les siens, en particulier), mais aussi des paysages, qui témoignent que le peintre n’a pas perdu son talent ou son inspiration. Certains tableaux sont d’une beauté rappelant les grands maîtres flamands, mais les contours estompés, l’omniprésence de la lumière et les ombres contrariées, un teint trop frais, une hanche trop large et une main à peine esquissées dénoncent une prise de liberté artistique au service du beau. Renoir considérait la peinture comme un art décoratif et se donnait à ce titre le devoir d’embellir. Il ne s’agissait que de « faire beau », et en voyant nombre de ses œuvres, on constate qu’il savait y faire !

2

J’ai été particulièrement marquée par les deux très beaux tableaux qui ouvrent l’exposition: « Danse à la campagne »et « Danse à la ville » (présentés ci-dessus). Si la première est joyeuse, colorée jusqu’aux joues de la danseuse, la seconde se tient dans univers formel et froid mais éblouit par la grâce abandonnée de la danseuse dont le teint diaphane se confond presque avec la robe blanche, complexe et magnifiquement exécutée. Ces deux tableaux constituent une très belle introduction à ce que sera l’art de Renoir en ce début de XXe siècle.

Pour le reste, la scénographie est classique mais efficace, l’exposition plutôt bien documentée et les œuvres sont souvent commentées, parfois même accompagnées d’anecdotes et de moments de la vie personnelle de l’artiste. On y apprend plein de choses, c’est vraiment très intéressant. Je vous conseille tout de même vivement de télécharger l’audio-guide avant de partir, il vous apportera pas mal d’éclairages sur de nombreux points de détails durant la visite.

3

Comme je l’ai déjà dit à maintes reprises ici, d’un point de vue personnel, c’est loin d’être la période que je préfère chez Renoir (que voulez-vous, je suis une indécrottable amoureuse d’Impressionnisme) et pourtant, j’ai trouvé cette expo assez instructive dans le sens où elle nous permet de nous confronter à des toiles, des dessins et des sculptures mal ou peu connus de Renoir. Elle permet aussi de réaliser à quel point son œuvre a pu influencer toute une génération d’artistes en mettant en perspective ses toiles avec plusieurs œuvres de Picasso ou de Matisse. Léger regret quand même: l’expo ne s’interroge pas vraiment sur ce qui a provoqué cet infléchissement dans le travail du peintre vieillissant et c’est vraiment dommage (même si ça n’enlève rien à sa qualité).

Une expo à recommander aux curieux,  aux fans de Renoir et autres amateurs d’Histoire de l’Art avides d’en apprendre un peu plus sur cette période de la vie artistique du peintre.

Renoir


C’est où ?

« Renoir au XXè siècle »
Galeries Nationales du Grand Palais
3 avenue du Général Eisenhower (8è) – M° Champs-Elysées Clémenceau
Jusqu’au 4 janvier 2010.
Côté pratique: il y a beaucoup de monde le week-end, donc je ne peux que vous conseiller d’y passer en semaine (et très tôt le matin, si possible).

18 réponses à « Renoir au XXè siècle » au Grand Palais

Page 1 sur 11
Page 1 sur 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram