Petites soirées au Théâtre

Des semaines que je ne vous avais pas parlé théâtre – oui, je suis impardonnable – mais je manque cruellement de temps, que voulez-vous ?! Voici donc un recueil d’impressions sur les dernières pièces que j’ai pu voir (même si 2 d’entre elles ne sont plus à l’affiche… shame on me, je sais !).

* DE BONS MOMENTS *

* Solness le Constructeur au Théâtre Hébertot


Pitch: « Ibsen plonge son regard dans les profondeurs de l’existence humaine avec humour et c’est cet humour même qui le sauve, et nous sauve. La pièce parle du désir, celui qui fait déplacer des montagnes; car c’est au plus vif du désir que se joue la liberté des êtres. » (Source: le site du théâtre)

Mon avis: Je vous accorde que de prime abord, ce résumé n’est pas très évocateur ! Et pourtant cette pièce, comme tous les textes d’Ibsen, est pour le moins passionnante. Solness est un self-made man arrivé à la cinquantaine, riche, reconnu de tous et dont la sexualité s’enrichit de jeunes stagiaires de son agence. Homme de tempérament, il refuse de donner sa chance à Ragnar, le fils de son associé architecte supplanté depuis belle lurette à la tête de l’entreprise. Pourtant, derrière les apparences, le constructeur est un homme torturé par le passé, qui a une relation distante avec sa femme frappée au cœur par l’incendie qui a détruit la maison de ses parents (et, par ricochet, est la cause de la mort de ses deux enfants). C’est à ce moment là que surgit Hilde, jeune femme rencontrée dix ans plus tôt, solaire, libre et dangereuse. Pour interpréter le rôle de Solness, le metteur en scène Hans Peter Cloos a terriblement bien choisi Jacques Weber qui incarne parfaitement les contradictions de ce personnage complexe et fascinant, à qui il apporte la juste dose de séduction, charisme, autorité, générosité et fragilité. Le reste du casting est également assez convainquant, que ce soit Mélanie Doutey, excellente en tentatrice à l’innocence étincelante qui évolue avec grâce et intelligence, ou encore Edith Scob, qui interprète Alie, (la femme de Solness) étonnante de fragilité et d’élégance. La mise en scène est très moderne, sobre, épurée, limpide et peut-être même un peu trop justement (on a parfois le sentiment qu’Hans Peter Cloos a laissé de côté la partie un peu plus subtile et complexe de l’œuvre d’Ibsen au profit d’une lecture un peu trop premier degré).

Bref, je chipote, mais Solness le Constructeur est une pièce intéressante et très riche, que je ne regrette pas d’avoir vue puisqu’elle m’a permis de continuer, tranquillement mais surement, ma petite incursion dans l’univers envoutant de Henrik Ibsen (ça change un peu de Maison de Poupée !).

C’était où ?
Solness le Constructeur
Théâtre Hébertot
78 bis, Bd des Batignolles (17è) – M° Rome
La pièce n’est plus à l’affiche.

**

* L’Amant au Théâtre Marigny

l_amant

Pitch: « Un couple marié, Sarah et Richard, vivent aisément, dans le confort d’un cottage, près de Londres. Plusieurs fois par semaine, Sarah reçoit avec la complicité de son mari, la visite de « Max », son amant. Les règles de ce jeu semblent avoir été établies d’un commun accord. Dans ce climat d’une inquiétante sérénité, les visites de « Max » vont devenir le principal sujet de conversation du couple. Jusqu’où les personnages peuvent-ils rester maîtres de ce qu’ils engendrent ? Pinter, lui, ne résiste pas au plaisir de les mener, à pas feutrés, jusqu’aux frontières de la folie. » (Source: le site du théâtre)

Mon avis: Pour commencer, il faut que je vous avoue que j’aime beaucoup l’écriture de ce grand dramaturge qu’était Harold Pinter et que je me faisais une joie de découvrir pour la première fois sur scène l’une de ses plus brillantes œuvres L’Amant. Même si j’ai trouvé la mise en scène de Didier Long un chouïa allégée en questionnements, en mystères et en douleurs propres au théâtre de l’auteur, il faut tout de même lui reconnaître un travail assez réussi sur le décor, très minimaliste, sobre et épuré, mais s’appuyant sur une trouvaille astucieusement exploitée. Pour le reste, la véritable réussite de cette adaptation est avant tout son casting (alors que je n’en attendais pas grand chose, pour tout vous avouer !). Pierre Cassignard interprète un mari-amant tour à tour maître de lui-même et déchainé, qui passe avec une gamme de nuances impressionnante, du mari « propret » – jeune cadre dynamique, lisse et insignifiant – à l’amant débridé, mauvais garçon séduisant et redoutable, pour finalement se métamorphoser en sale gosse, injuste et capricieux, qui se venge en cassant son jouet. Quant à Léa Drucker, je l’ai trouvée très juste en femme-maîtresse assez froide et distante, au self control affirmé, mais en réalité vulnérable et fragile. La force de ce couple d’acteurs tient principalement dans le fait qu’il fait la part belle au texte de Pinter, une pièce aussi perverse que jubilatoire, et qui même si elle n’est pas parfaitement mise en scène ici, a au moins le mérite de donner envie de s’intéresser à l’univers de l’auteur ! Et c’est déjà pas mal ;)

C’était où ?
L’Amant
Théâtre Marigny – Salle Popesco
Carré Marigny (8è) -M° Champs Elysées-Clémenceau
La pièce n’est plus à l’affiche à Paris mais part en tournée en province pour 2011.

**

♥ MES COUPS DE CŒUR ♥

Nono au Théâtre de la Madeleine


Pitch: « Nono (Julie Depardieu) est une jeune femme qui se fait entretenir par son amant. Belle, insouciante, facétieuse, elle rend fous les hommes. Elle mettra à ses pieds le meilleur ami de son amant, tentera de l’emporter jusqu’à la trahison. A travers une comédie hilarante, plongée dans la légèreté et la décadence de la belle époque, Sacha Guitry dresse une très beau portrait de femme, il nous parle du fantasme, du désir et de l’argent. Sacha Guitry disait à propos Nono : « Paie les femmes tandis que tu es jeune, tu t’apercevras moins que tu vieillis ». » (Source: le site du théâtre)

Mon avis: N’ayant pas été terriblement sensible à la dernière mise en scène de Michel Fau, c’est non sans crainte que je me suis rendue au théâtre de la Madeleine pour y voir son adaptation de Nono de Sacha Guitry. Force est de constater que bien mal m’en a pris, puisque cette fois, j’ai été totalement emballée par ses choix de mise en scène ! Pour commencer, la pièce de Guitry est absolument géniale : le personnage titre est une jeune et jolie cocotte, coquette et frivole, dont le but est de vivre une fête incessante tout en sachant mener les hommes par le bout… du nez, en n’exigeant ni ne promettant rien ! En devenant successivement la maîtresse de deux amis, un jeune célibataire bambocheur et un poète dilettante et gigolo amateur lassé d’un « collage conjugal » avec une veuve aussi riche que jalouse, elle est l’élément pivot de cette déclinaison au carré du trio vaudevillesque ! Le casting est parfait de bout en bout, que ce soit Michel Fau, avec ses poses de diva, Julie Depardieu, piquante et parfaite en fausse évaporée, Xavier Gallais avec sa démarche à la Woody Woodpecker ou encore Brigitte Catillon, en vieille maîtresse titubante à la voix éraillée ! Pour le reste, la mise en scène de Michel Fau est tout à fait dans le ton : fraîche, légère, vive et pétillante. Elle rend un véritable hommage à l’humour et à l’esprit du texte de Guitry, plus qu’acerbe et décapant sur les rapports hommes-femmes. Bref, une pièce drôle, divertissante et absolument jubilatoire, à voir si vous trouvez le temps d’ici la fin de l’année ;)

C’est où ?
Nono
Théâtre de la Madeleine
19, rue de Surène (8è) – M° Madeleine
Du mardi au samedi à 21h, matinées le dimanche à 15h.
Jusqu’au 31 décembre 2010.

**

L’Avare à la Comédie Française


Pitch: Ai-je besoin de vous rappeler vos bons vieux classiques ? Harpagon, la cassette, tout ça… Non? Dans ce cas, je vous invite à relire Molière (et toc !) ;)

Mon avis: Une excellente surprise que cette énième mise en scène du classique de Molière par Catherine Hiegel avec dans le rôle de Harpagon, le truculent Denis Podalydès. Costumes d’époque, décors somptueux (un grand escalier de marbre dépouillé, une petite porte dérobée sous l’escalier par laquelle on s’enfuit et derrière laquelle on se cache, etc…) & petites trouvailles de mise en scène (une lumière qui change au fur et à mesure de l’avancée de la pièce pour illustrer le temps qui passe, un monologue de la cassette totalement revisité dans lequel Podalydès grimpe sur les fauteuils de la salle, en équilibre sur les dossiers des sièges et prend à parti les spectateurs, les accusant du vol de sa chère cassette… !!) rendent cet Avare absolument irrésistible ! L’autre force de la mise en scène de Catherine Hiegel c’est que dès les premières minutes de la pièce, on se sent totalement happé par le texte de Molière particulièrement vivant ici : l’interprétation de la pièce est magistrale et illumine le texte d’une modernité à couper le souffle ! Les acteurs sont tous incroyables: généreux, justes, toujours dans le ton et en totale harmonie de bout en bout. Quant à la performance de Denis Podalydès, elle est une fois de plus bluffante et unique, un véritable feu d’artifice : il bondit, renoue avec les acteurs de la Comedia dell’arte, dit le texte avec un naturel et une évidence… sidérants. Rire autant en 2010 devant une pièce montée pour la première fois en 1669, c’est un véritable tour de force. J’ai adoré !

Du coup, j’ai franchement hâte de retourner à la Comédie Française, même si ce ne sera pas avant avril… pour la représentation d’Un Tramway nommé désir de Tennessee Williams (une pièce que j’adore, je me fais une joie et espère surtout être plus emballée que par Un Tramway à l’Odéon l’an dernier !).

C’est où ?
L’Avare mis en scène par Catherine Hiegel
Comédie Française – Salle Richelieu
Place Colette (1er) – M° Palais Royal -Musée du Louvre
En matinée à 14h et en soirée à 20h30.
Jusqu’au 2 janvier 2011.

**


Prochaine sortie au théâtre, ce soir
: Le Prénom au Théâtre Édouard VII.

33 réponses à Petites soirées au Théâtre

Page 1 sur 11
  • Moi hier c’était « Les amis du placard » au Théâtre de la Pépinière Opéra.

  • Oh, toutes ces pièces me paraissent super!!! Et j’ai hâte de voir comment tu trouves la version Comédie Française d’Un Tramway nommé désir… Ca ne peut être que mieux que la version Théâtre de l’Odéon ;o)
    Je suis en vacances alors je te souhaite de très bonnes fêtes! A bientôt et j’attends la réponse à mon mail ;o)

    • Bliss dit :

      Moi aussi j’ai vraiment hâte, j’espère que cette adaptation sera à la hauteur de mes attentes (ce sera difficile de faire pire que celle de l’Odéon, remarque !)…
      Passe d’excellentes Fêtes miss et promis, j’essaie de répondre à ton (à vos, en fait !) mail(s) cette semaine ^^
      Plein de bisous !

  • Aurélie dit :

    Je choisis Nono rien que pour la géniale Julie!

  • La Grenadine dit :

    Ha, j’aime beaucoup les pièces d’Ibsen. Et le décor avait l’air vraiment sympa. =)

  • Charlotte dit :

    J’avais pris des places pour l’Avare, mais au dernier moment, Denis Podalydès étant malade, la pièce a été remplacée par une autre!
    C’est dommage, car je ne sais pas si la pièce sera reprogrammée en 2011, ça avait l’ai tellement bien !

  • vanary dit :

    Je retiens l’Avare car avec Podalydès, c’est forcément réussi!

    J’aime beaucoup ce comédien autant dans les films que dans les pièces de théâtre.

    Un petit tour à la Comédie française s’impose!

  • Harmonie dit :

    Un petit coucou juste pour te dire que j’ai bien reçu le colis Lov Organic ce matin :D
    Je vais le tester dès ce soir!
    Merci encore!
    Bises

  • beautifulcity dit :

    Les pièces qui me tentent le plus ne sont plus à l’affiche, c’est malin ! :p
    Je retiens l’Avare à la Comédie française, ça ne peut être que bien !
    Merci miss et vivement le CR sur Le Prénom ! ;)

    • Bliss dit :

      Zut, vraiment désolée, c’est mal tombé (c’est ma faute, j’avais qu’à pas à avoir un emploi du temps de dingue, voilà !!)… Je mettrai moins de temps pour « Le Prénom », promis ;) eheh

  • Emma dit :

    Haaaaaaan ! Comment c’est trop la shame, bouuuuh ;)

    Je suis bien contente de voir que tes sorties théâtre ont toutes été très agréables ma Blissouillette. Il faut dire que tu n’as choisi que des pièces de qualité (avec un super bon potentiel de départ).
    Nous avons le même coup de coeur pour « Nono », une pièce délicieuse en tout point : les décors, le texte, les acteurs,… Un vrai bonheur !
    Idem pour « Solness », dans un autre registre.
    C’est vrai qu’après « Maison de Poupée », c’est chouette de pouvoir poursuivre notre découverte d’Ibsen par le biais de très bonnes représentations.
    Je regrette amèrement de ne pas avoir pu voir « L’Amant », surtout que je mets un point d’honneur à voir toutes les mises en scène de Didier Long (on a les challenges qu’on peut, hein ;)). Mais tu en parles très bien, tout comme de « L’Avare » d’ailleurs, donc ça compense !
    Je te souhaite le même plaisir pour ce soir devant « Le Prénom » en te demandant de ne surtout pas me le révéler, même si je te supplie, me roule par terre, te chatouille les orteils ou te promets le voyage du siècle !
    Gros bisous ma Blissouille préférée :)

    • Bliss dit :

      Haaaan ouais, c’est trop la shame sur moi !!!! Mouahahah ! :D
      N’empêche, on rigole, on rigole, mais y’a des gens qui parlent comme ça dans la vraie vie et notamment des blogueurs de renom (non, point de name dropping ici mais ce serait drôle quand même, faut avouer, mouahahahahah !!).

      Bref… je m’égare !

      C’est vrai que toutes ces pièces avaient un bon potentiel de départ donc je n’ai pas pris de gros risques sur ce coup-là ! Et promis, pour le Prénom, tu ne sauras rien même si tu me promets la vie éternelle ;)

      Au fait, tu as déjà fait quelques petits repérages pour janvier ?

      Bisous ma pigounette à plumettes.

      • Emma dit :

        Name dropping ! Name dropping ! Il en faut peu pour me faire passer en mode peste, mouhahaha !

        Tu es bien bonne pour « Le Prénom » ma Blissouille ! Mais tu as le droit de me dire si la pièce est bien quand même et si le prénom est du genre vraiment dérangeant/ incongru/ moche (tu vois, je te demande de ne rien dire et je commence déjà le harcèlement ^^ Peste power !)

        Je n’ai encore rien prévu pour janvier, à part deux sorties au Châtelet (« Le barbier de Séville » et le concert jazz du 25) et puis le pestacle du cabaret New Burlesque avec les filles du film « Tournée ». Côté théâtre, il n’y a que « La vie, la mort, les fringues » qui me fait de l’oeil mais je vais laisser ma môman choisir le casting qui lui plaît donc je n’irai peut-être pas en janvier (à moins que je me fasse les trois, héhé !).
        Et toi ma p’tite crotte interplanétaire, tu as déjà noirci les pages de ton agenda ?!

        Bisous tout plein :))

        • Bliss dit :

          Eh eh eh, je savais que tu serais curieuse de tout savoir !! Disons que la majeure partie des gens qui font la blogosphère actuelle ne mérite pas d’être connue et que quand tu discutes 5 minutes avec eux, tu as simplement envie de partir à toutes jambes ! (pour les détails, je trouverais bien un moment pour te raconter ça un jour… m’enfin, c’est pas super intéressant, faut dire !!)

          Quant au « Prénom », je te dirais juste que la pièce est vraiment drôle, plutôt bien écrite et très sympa. Largement de quoi passer un bon moment ! Quant au prénom lui-même, je serai intransigeante : tu ne sauras RIEN !!!! (maintenant, tu peux me haïr tranquillement !!)

          Sinon, oui, quelques petits repérages théâtre pour janvier. J’adorerais voir « La vie, la mort, les fringues » 3 fois mais WOOOW le prix des billets !!! o__O Du coup, je me contenterai d’une seule fois mais je n’ai pas encore choisi quel casting. Dur dur !! « Le Barbier de Séville », c’est vraiment génial, tu vas te régaler au Châtelet ;) Quant au reste, je ne sais pas encore exactement ce que je vais aller voir mais je suis assez tentée par Romain Duris à l’Atelier et « Diplomatie » à la Madeleine (et peut-être « Hors Piste aux Maldives » pour rigoler un peu aussi !).

          Bisouillous !

  • Solstice d'hiver dit :

    Coucou Bliss.
    Merci pour ce billet. Moi aussi j’adore le théatre. J’aurais aimé avoir ton avis sur MY FAIR LADY qui se joue encore pour quelques jours au Théatre du Chatelet. Merci !!!!

    • Bliss dit :

      Mon avis ? L’adaptation de « My Fair Lady » par le théâtre du Châtelet est vraiment géniale, tout est particulièrement réussi jusque dans le détail : costumes, décors, atmosphère, le ton… Et les chanteurs sont époustouflants ! Bref, ça vaut le coup, mais fais vite, parce qu’apparemment, il n’y a plus beaucoup de places ;)

      • Solstice d'hiver dit :

        Merci pour ta réponse. J’ai eu la chance de rencontrer Margaret Tyzach (l’actrice qui joue Mrs Higgins) grace à mon travail et elle m’a donnée envie à elle seule de voir la pièce…

  • Les pièces ont l’air superbes :D J’espère aller plus souvent au théâtre l’année prochaine :)

  • Poleen dit :

    Ah, je ne vais pas assez au théâtre, c’est mal … Je le regrette à chaque fois !
    En revanche je vais essayer de voir pour « L’avare », d’autant plus que j’ai la carte Opéra+Comédie Française ! S’il reste des places …
    Allez, encore une bonne résolution pour 2011, allez au théâtre ^^
    Gros bisous ma belle

    • Bliss dit :

      Ben oui, si tu as la carte, c’est clair, faut pas hésiter ! J’espère qu’il reste des places par contre, car étant donné la qualité de la pièce, ça a du partir comme des petits pains ^^
      Et c’est une excellente résolution pour 2011, j’approuve !!

      Bisous poulette.

  • Livy dit :

    Difficile de faire un choix ma Blissouille, surtout quand il s’agit de théâtre. Un bel endroit pour passer une jolie soirée divertissante et pleine de surprises, c’est tellement tentant à chaque fois !
    Si je devais ne choisir qu’une pièce parmi celles que tu nous mentionnes là toutefois, et après lecture assidue de tes critiques, je prendrais « Nono ». Elle est celle qui me parle le plus, notamment par son casting, mais également par les quelques critiques lues récemment (oui que veux-tu, je me suis renseignée ^^)
    Alors si en plus, c’est l’un de tes coups de cœur.
    En même temps, une pièce m’attend très vite, dans quelques jours, avant la fin de l’année. Ne me demande pas ce que c’est car j’en ignore tout encore, c’est une surprise il paraît ^^ Mais j’ai hâte de revêtir mes plus beaux atours et depasser une excellente soirée pour ensuite en mettre quelques mots sur mon blog.
    Je note tes bonnes idées également, car la façon dont tu formules tes billets est un vrai piège pour s’y rendre, vilaine ;)
    Mais tu as bien raison en même temps, et d’en profiter, et de nous en faire profiter, c’est un régal !
    Plein de gros bisous ma douce :)

    • Bliss dit :

      Effectivement, c’est souvent dur de faire des choix, surtout avec de telles pièces et la perspective, comme tu le dis, de passer une jolie soirée dans un bel endroit avec une personne chère !
      Dis donc, sympa la soirée surprise au théâtre, j’ai hâte de savoir ce que ça va être (vilaine curieuse que je suis !). De toute façon, ne serait-ce que le geste est vraiment très attentionné et je suis certaine que tu en seras ravie ^^
      Bisous ma belle !

  • Ah la Comédie Française quel endroit magique, chargé d’histoire et d’émotion !

Page 1 sur 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram