Page 290 sur 291« First...12345...287288289290291

Mes Bilans de l’été (2) – Mes films de l’été

Ce matin, j’ai décidé de réfléchir aux films qui m’ont marqué cet été et la compétition n’a pas été très rude car comme chaque année, l’été, on nous envoie que des navets (ou presque).

Le carton attendu, mon film de l’été : PIRATES DES CARAIBES 2 (« The Dead Man’s Chest »,  en V.O c’est mieux !)… je le mets en numéro 1 car c’est le bon film de divertissement par excellence, donc LE film à voir l’été (ça ne le serait sûrement pas sans Johnny Depp, on est d’accord !).
Pitch: Dans ce second opus, le toujours aussi excentrique (et sexy !) pirate Jack Sparrow est confronté subitement à son passé. Treize ans auparavant, Jack signait un pacte avec Davey Jones, le maître des sept mers, dont l’esprit maléfique n’a d’égal que son apparence tentaculaire. En échange de son âme, ce dernier lui promettait le commandement du mythique Black Pearl… Aujourd’hui, Jones vient donc récupérer sa dette. Mais lui donner son âme est sans issue, il n’y a pas de rédemption possible, c’est devenir comme tous les membres de son équipage maudit, un fantôme au physique aussi repoussant que terrifiant. Pour éviter ce sort funeste auquel Jack ne tient pas vraiment, il n’a qu’une solution : retrouver le coffre maudit de Jones où sont cachées les âmes emprisonnées…

Je ne vais pas épiloguer sur le film pendant 2h car beaucoup d’entre vous l’ont déjà vu et chacun a un avis bien tranché sur la question. Toujours est-il que moi j’ai préféré ce film au premier volet (oui, on voit plus Johnny Depp donc ce n’est pas pour me déplaire si vous vous souvenez de ça), je l’ai trouvé drôle, léger, divertissant, plein de rebondissements, tout ce qu’il y a de plus agréable à regarder et que j’en redemande…j’ai vraiment hâte de voir la suite !

Les Outsiders gagnants, mes bonnes surprises :
– OVER THE HEDGE

Le film d’animation des studios Dreamworks de cet été… une petite merveille. Un film d’animation totalement déjanté où l’on rit du début à la fin ! On suit avec plaisir les aventures du raton et des autres personnages secondaires excentriques et géniaux (notamment l’écureuil qui est vraiment excellent). Les répliques sont bien trouvées, les images extrêmement bien faites et le scénario très travaillé évite les situations de déjà-vu dues aux nombreux films et dessins animés sur nos amis les animaux. Cela nous permet de ne pas nous ennuyer une seconde. Un film intelligent et en même temps très drôle : à ne pas rater donc !

– THE DEVIL WEARS PRADA

Bon, ok, je triche un peu, le film n’est pas encore sorti en France (il sera en salles le 27 septembre) mais j’ai pû le voir sur les écrans Outre Atlantique et ce fut une très bonne surprise. Je n’ai pas encore lu le bouquin (il m’attend sur ma pile d’ailleurs, va falloir que je m’y mette !) mais je compte bien m’y atteler. Meryl Streep est vraiment excellente dans ce rôle de rédactrice en chef imbuvable ; une vraie garce mais rien que pour elle, le film vaut le déplacement! La BO pop rock est tout aussi convaincante. Bien entendu, certains passages sont un peu mielleux et ce n’est pas le chef d’oeuvre de l’année mais c’est une comédie très rafraîchissante et une chose est sûre: on sort de la salle de cinéma avec le sourire et ça c’est l’essentiel! C’est un film de fille (selon moi) mais très sympathique, ça fait du bien de temps en temps !

– LA SCIENCE DES REVES

Il y a Gael Garcia Bernal ET Charlotte Gainsbourg, je ne pouvais qu’aimer! J’aimais déjà beaucoup le précédent Gondry, « Eternal Sunshine of the Spotless Mind », mais ce film va encore plus loin dans l’originalité. La déconnection du réel est parfois totale, parfois intrigante et souvent déroutante. C’est un véritable bol d’air que nous offre là le réalisateur, toujours plus déjanté avec cette jolie histoire d’amour compliquée entre une Charlotte Gainsbourg parfaite et un Gael Garcia Bernal vraiment très touchant (et très beau, my god!). Les quelques seconds rôles qui viennent s’ajouter sont tous très drôles et bien interprétés (Chabat apporte le coté terre à terre du film qui nous empêche de naviguer dans le totalement barge et déjanté !). J’ai vraiment aimé ce film, même si j’avoue avoir une préférence pour « Eternal Sunshine… ».

Les Fausses Promesses :
– SUPERMAN RETURNS

« Pas terrible » pourrait qualifier parfaitement ce « Superman returns » qu’on nous annonçait à bâtons rompus. Les acteurs à l’image de Brandon Routh n’ont aucune profondeur. Quel ennui, quel vide !! Pas d’action, pas d’humour, l’histoire est tirée par les cheveux et le scénario prétextant un retour inutile est plus que faiblard. Désolée mais la sauce ne prend pas ! Même Kevin Spacey (grand acteur au demeurant) n’arrive pas à sauver ce « Popcorn Movie ». Non vraiment, un film à déconseiller sauf pour les insomniaques ou les fans de Derrick (à la rigueur).

– LA JEUNE FILLE DE L’EAU

Le dernier film de Night Shyamalan, qui depuis son grandiose « Sixième sens » ne fait plus que du réchauffé et s’étiole de plus en plus au fur et à mesure du temps. A chaque sortie d’un de ses nouveaux films, j’y vais pleine d’espoir et de bonne volonté mais je suis de plus en plus déçue à chaque fois… Ce dernier opus est le moins réussi de tous ses films. Tout au long du film on a l’impression qu’il manque quelque chose, que l’histoire est juste « survolée » et ça manque carrément d’intensité. Le film hésite trop à choisir son registre. La réalisation très travaillée est impressionnante de par son incroyable maîtrise (de mieux en mieux à chaque film) et son originalité. Il essaie tant bien que mal de crédibiliser son histoire mais la sauce a du mal à prendre là encore. Le film ne décolle jamais et même s’il pose certaines questions intéressantes (le devenir de chacun par exemple) il mêle beaucoup trop d’ingrédients pour qu’on puisse véritablement s’attacher à l’histoire. Peut-être Shyamalan devrait-il délaisser l’écriture et la réalisation de ses propres scénarios pour le moment -quitte à se perdre un petit peu dans des projets moins personnels- et songer à réaliser les scénarios d’autres auteurs car son talent est aussi et surtout dans sa mise en scène.  Affaire à suivre..

A découvrir pour la rentrée :
Voici, non pas les films que je vous recommande (comment le pourrais-je, je ne les pas encore vus!), mais ceux que j’ai envie de découvrir pour cette rentrée.

-Je vais bien ne t’en fais pas, de Philippe Lioret (sortie le 6 septembre)
-Quand j’étais chanteur, de Xavier Giannoli (sortie le 13 septembre)
-World Trade Center, d’Oliver Stone (sortie le 20 septembre)
-Indigènes de Rachid Bouchareb (sortie le 27 septembre)

Mes bilans de l’été (1) – Mes Séries de l’été

Aujourd’hui, on est le 30 août et pour moi, cela sonne comme la fin des vacances et la fin d’un été de plus. Je vais donc revenir sur les différents évènements culturels (ou pas, la futilité c’est bien aussi de temps en temps hein !) qui m’ont marqué en faisant des petits sujets sur mes bilans de l’été. Je vais donc commencer par les séries télé qui m’ont particulièrement fait impression pour vous donner envie de les voir ou revoir.

LOST- saison 2

La saison 1 vous avait scotchés ? Les mystères et rebondissements en pagaille vous ont rendus cinglés ? Vous êtes restés stressés et fous de rage avec ce plan final de vue descendante dans le fameux trou béant de la fameuse trappe ? Et bien, je vous rassure, moi aussi ! Je n’ai pas encore pû voir la saison en entier car je suis subordonnée au bon vouloir des diffusions de TF1 (qui d’ailleurs va passer à 3 épisodes par soirée dès le 9 septembre) mais le début de cette nouvelle saison démarre sur les chapeaux de roue : nouveaux personnages, nouvelles énigmes, nouveaux mystères, nouveaux rebondissements sur nos héros préférés (argh Sawyer glurps !)…Même si beaucoup de questions restent en suspens, on sait dans quelle direction on s’engouffre à présent et l’on est pas au bout de nos surprises. Tout simplement ENORME..




ROME

C’est ma découverte et grande surprise de l’été… Un vrai coup de cœur ! Cette série relate les événements ayant entraîné la chute de la République Romaine et la naissance de l’Empire.
L’action débute lorsque Jules César revient de Gaule à la fin de son mandat de proconsul et refuse de libérer ses légions selon l’ordre du Sénat tout en s’apprêtant à franchir le Rubicon à la tête de ses légions et à marcher sur Rome. Dès lors, on suit les luttes de pouvoir entre Pompée et César, jusqu’à l’assassinat de ce dernier aux Ides de Mars en 44 avant J.-C. (la saison s’achève ainsi).
Les deux personnages principaux de l’histoire, Lucius Vorenus et le légionnaire Titus Pullo, de retour à Rome en ces temps agités, croisent et mêlent sans cesse leur destin avec les grands personnages de la Rome antique : Pompée, César, le jeune Octave – futur empereur Auguste- et sa mère, Atia Julii, la vénéneuse nièce de César, Cicéron, Marc-Antoine (beau comme un dieu…tout comme dans le film de Mankiewicz où c’est Brando jeune qui joue le rôle), Brutus, Caton le Jeune, Cléopâtre, etc. En écrivant ce post j’ai découvert que les deux légionnaires, Lucius Vorenus et Titus Pullo sont les deux seuls soldats à être cités régulièrement dans les commentaires sur ‘La Guerre des Gaules’ de César.

La série est une vraie réussite, c’est vraiment passionnant (encore plus lorsqu’on est très curieux de l’Antiquité, évidemment !), je ne vois pas d’autre mot !
Selon les dires du créateur de la série, Bruno Heller, la deuxième saison pourrait reprendre le thème de la lutte de pouvoir entre Marc-Antoine et Octave. J’ai vraiment hâte de voir ça.

A découvrir pour la rentrée :
– Desperate Housewives- saison 2 sur Canal + (à partir du 7 septembre)

– Prison Break- saison 1 sur M6 (à partir de demain soir)

Let’s Rock!

Et oui, comme je vous l’avais laissé entendre hier soir, samedi dernier j’ai passé mon après-midi au festival Rock en Seine, situé dans l’enceinte du Domaine National de St Cloud.

J’avais déjà testé ce festival il y a 2 ans car je voulais absolument voir Muse et l’expérience avait été plutôt décevante (il n’y avait QUE Muse qui m’intéressait et en plus, je n’avais pas pu profiter du concert à 100% à cause de personnes qui m’avaient gâché la soirée). Cette année en revanche, j’y suis effectivement allée pour voir Radiohead et apprécier en live l’immense talent de Thom Yorke (ce que j’ai fait) mais en plus, globalement les groupes présents sur les 3 scènes du festival étaient plutôt très bons.

J’ai donc pu apprécié les minis concerts de :

Phoenix : un groupe français aux qualités multiples (plus connu chez les anglo-saxons qu’ici d’ailleurs, voilà ce qui arrive quand on chante en anglais !) qui nous livre des chansons fraîches et dynamiques. C’est sympa et ça se laisse écouter !

Skin : l’ex Skunk Anansie en solo (icône glam-rock au possible !). J’ai souvent entendu beaucoup de bien d’elle sur scène et en effet, je confirme! Elle a une pêche et une énergie énorme qu’elle nous communique d’une façon incroyable. De bonnes mélodies, de très bons musiciens et surtout une Skin énergique et survoltée… vraiment un très bon concert !

Rhesus : J’étais avec des gens qui connaissent un peu personnellement les membres de ce trio français et comme vous pouvez vous l’imaginer qu’ils n’avaient pas tari d’éloges à leur sujet avant que le concert commence. Je ne connaissais pas du tout et je dois dire que j’ai trouvé ça très fade, très « j’ai déjà entendu ça »… rien de vraiment marquant, ni de particulier. Déçue, je suis !

Beck : Comme à son habitude, Beck m’est apparu comme un personnage original, déroutant et haut en couleurs. Adepte du bidouillage et des mélanges peu probables dans des styles aussi variés que le blues, la country, le jazz, la samba ou le rap, il innove à chaque nouvel album et nouvelle prestation. Cette fois ci on a eu droit à un petit délire autour de ‘beckettes’ façon marionnettes déjantées… A voir au moins une fois !

The Rakes :  « fantastique, fabuleux, génial… » Les adjectifs pleuvent et se ressemblent dans la presse rock spécialisée en Angleterre. Inutile de le préciser, The Rakes est présenté comme LA révélation 2005 chez nos voisins britanniques. Samedi soir au cours de leur mini concert, ils ont su nous faire passer allégrement d’un son pop rock à un titre post punk ou encore à une chanson de facture pop new wave.. Le chanteur Alan Donohoe s’est surpassé au micro tout comme Matthew Swinnerton l’a fait à la guitare, avec ses riffs excités et son rythme infatigable. Ce n’était qu’un début mais c’était plutôt pas mal !!

Editors : Leur musique les font souvent comparer à d’illustres prédécesseurs des années 80 tels que Joy Division ou The Cure. lls ont néanmoins acquis une première identité de groupe, surfant sur la « new new wave » initiée par des groupes d’outre-atlantique comme Interpol: atmosphère glaciale, pochette sépulcrale, voix caverneuse de Tom Smith (qui peut rappeler effectivement Ian Curtis de Joy Division), guitare incisive, batterie syncopée, lignes de basse puissantes et oppressantes, mélodies martiales et obsédantes. C’est particulier mais moi j’aime ! Je les avais déjà vus en première partie de Franz Ferdinand et j’avoue que je n’ai pas du tout été déçue (bien que le chanteur ait eu l’air sous acides… !).

Le clou de la soirée et même de la journée (la raison de ma présence à Rock en Seine et de mon retour précipité de vacances) était le concert de Radiohead, à 21h30 sur la Grande Scène.
La venue de Radiohead pour le seul concert en France de sa tournée mondiale était déjà, en soi, un événement : le groupe n’avait plus joué chez nous depuis 2003, année de la sortie de son dernier album, « Hail to the thief ». A travers six albums studio ils se sont affirmés comme un des groupes de rock les plus respectés de la décennie écoulée et c’est certainement l’un des seuls à concilier exigence artistique, expérimentations avant-gardistes et succès commercial. Cette tournée intervient alors que le quintette d’Oxford, composé du chanteur et leader Thom Yorke, de Colin et Jonny Greenwood, d’Ed O’Brien et Phil Selway, travaille sur un nouveau disque. Thom Yorke a par ailleurs sorti en juillet son premier album solo, « The Eraser » (que je vous recommande grandement évidemment).
C’était mon premier concert de Radiohead et je dois dire que c’était tout simplement GRAND. Le son était très bon, le visuel très joli (comme vous pouvez le voir ci-dessous) et l’ambiance géniale avec un Thom Yorke au plus haut de sa forme et de son talent :un charisme époustouflant et une voix qui vous fait vibrer et vous colle la chair de poule. J’en redemande..

Voici la Setlist, pour les petits curieux :
01 Airbag
02 2+2=5
03 The National Anthem
04 My Iron Lung
05 Morning Bell
06 Fake Plastic Trees
07 Videotape
08 Nude
09 The Gloaming
10 Paranoid Android
11 All I Need
12 Pyramid Song
13 Lucky
14 The Bends
15 I Might Be Wrong
16 Idioteque
17 Everything In Its Right Place

Rappel:
18 You And Whose Army
19 Bodysnatchers
20 There There
21 Karma Police

Un très bon moment et en plus j’ai gagné une douzaine de titres à télécharger sur Itunes (depuis le temps que je voulais me lancer, je n’ai plus d’excuses à présent !).

Le retour

Ca y est, me voilà définitivement rentrée de vacances (pour cet été 2006 en tout cas, hein!) assez en forme et reposée pour attaquer septembre comme il se doit.
Ma semaine de vacances à Oléron a été très agréable car il n’a plu qu’une seule matinée et le reste du temps il a fait plutôt beau (en témoignent les rougeurs sur ma peau, aïe!) et doux.

Quelques photos souvenirs pour ne pas oublier ces vacances remplies de…
* balades grimpesques

* belles villes

* ballades en mer

* beaux paysages… et la mer toujours la mer..

Demain, je vous raconterai la journée géniale que j’ai passé hier ici:

Page 290 sur 291« First...12345...287288289290291

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram