Page 18 sur 291« First...12345...1617181920...2324252627...Last »

Mes petits plaisirs de rentrée

Pour vous la rentrée n’est peut-être qu’un lointain souvenir mais en ce qui me concerne, je suis encore en plein dedans ! Du coup, pour compenser, je me console à renforts de petits plaisirs en veux-tu, en voilà… (on fait ce qu’on peut !)

Petit plaisir gourmand: Je suis complètement accro aux deux nouveaux « vrais cookies » by Michel & Augustin: le premier est aux gros morceaux de chocolat blanc (le goût est doux et sucré, un vrai régal… enfin, non, une drogue !) et le second, c’est le « tout chocolat » (avec des gros morceaux de chocolat tellement bons que tu as l’impression de manger du gâteau au chocolat en forme de cookie ♥… ça tue tout !). Ils sont encore plus délicieux que ceux qui existaient déjà et dont j’ai parlé des tonnes de fois sur ce blog (ici, par exemple), alors si vous ne les avez pas encore testés: foncez !

Bon et j’ai plein d’autres petits plaisirs gourmands dans ma besace hein, mais ils méritent bien un petit billet rien que pour eux. Donc, à suivre !

Petit plaisir livres gourmands: Les très chouettes Un goûter à New York (brownies, carrot cake, cheesecake, pancakes….) de Marc Grossman (dont j’adore les adresses parisiennes et les bouquins !), Brioches (parisienne, vendéenne, bordelaise et surtout maison) de Nicolas Bernadé et Les cookies de Laura Todd de Sabine Anastasiou & Serge Montillaud-Joyel chez Marabout (dans la fabuleuse collection Les Petits Plats), fraîchement arrivés dans ma boîte aux lettres hier. Je vous en reparle vite !

Petit plaisir musical: La magnifique Imany dont je viens seulement (oui, je suis à la bourre… mais mieux vaut tard que jamais !) de découvrir l’univers et la voix incroyable et touchante ♥ J’ai maintenant hâte de la voir sur scène dans quelques mois !

Image de prévisualisation YouTube

Petits plaisirs expos: Nous sommes en plein dans la saison de rentrée des expositions parisiennes et je me régale ! Cette semaine: Au royaume d’Alexandre le Grand, La Macédoine antique au Louvre, Expressionismus & Expressionismi, Der Blaue Reiter vs. Brücke à la Pinacothèque et La Comédie Français s’expose au Petit Palais. De très nombreux billets à venir ici !

Petits plaisirs ciné: Une grosse claque avec Drive, justement récompensé au dernier festival de Cannes pour la virtuosité de la mise en scène de Nicolas Winding Refn qui associe à la perfection la plus primitive des violences à l’élégance paradoxale de l’image. Sans parler de la bande son à tomber par terre, du casting dingue (Ryaaaaaaaaaaaaan) (ça c’est un petit message pour qui se reconnaitra, ahah), des scènes magnifiques, des plans à tomber… Bref, un film qui vous suspend à l’écran comme (trop) rarement au cinéma !

Et j’ai été émue par la jolie prestation de Jean Dujardin dans le très attendu The Artist de Michel Hazanavicius, vu hier soir.

Petits plaisirs théâtre: 2 pièces cette semaine (j’aime le mélange des genres ! ahah): Les Vagues de Virginia Woolf à la Colline dans une mise en scène délicate et épurée de Marie-Christine Soma et Les Bonobos, la nouvelle pièce de Laurent Baffie, au théâtre du Palais Royal ce soir (grâce à des places gagnées chez Poleen). Je vous en reparle.

Petit plaisir lecture: Petite pause avant d’attaquer le second tome de l’intégrale du Trône de Fer avec 2 très chouettes romans qui me tiennent compagnie pendant mes nuits d’insomnie en ce moment : La Reine des lectrices d’Alan Bennett et Le Club des Incorrigibles Optimistes de Jean-Michel Guenassia.

Petits plaisirs BD: La semaine dernière, j’ai ENFIN lu le 14è tome de Walking Dead et je peux vous dire que c’était intense ! Certainement l’un des tomes les plus incroyables depuis le début. Je souffre d’une véritable addiction pour cette série de BD et je regrette que la série AMC (la première saison en tout cas) en soit aussi éloignée… A suivre donc !

J’ai aussi envie de dévorer le Poulet aux prunes de Marjana Sastrapi, avant la sortie du film à la fin du mois.

Petit plaisir séries: Retrouver mes séries préférées et en découvrir tout plein de nouvelles (billet en préparation !), dont la très récente nouvelle série du créateur de Nip/Tuck, Ryan Murphy: American Horror Story. Si vous aimez les histoires dérangeantes et qui font peur, je vous conseille de regarder le pilote. Espérons que la suite soit tout aussi bien !

Petit plaisir photo: Le salon de la photo en début de semaine, où j’ai pu faire le plein d’envies en nouveaux objectifs (père Noël, commence à te préparer psychologiquement) (ahah !)

Petit plaisir geek: Changer de téléphone dans quelques jours ! J’attends ça depuis des mois alors même s’il n’y aura pas d’iPhone 5 pour l’instant, je dois absolument remplacer le mien avant qu’il ne rende définitivement l’âme car après 2 ans et demi de bons et loyaux services, impossible de nier qu’il est maintenant en fin de vie… snif ! (oui, je suis sentimentale)

Petits plaisirs biouty: La JolieBox du mois d’octobre ! Je ne vais pas en rajouter une couche ici (car j’ai déjà parlé en long, en large et en travers de celles de juillet, août et septembre) mais je vous parlerai bientôt des produits Kiehl’s car j’en ai fait une petite provision outre atlantique ! (wow, le teasing)



Si vous ne me suivez pas sur Twitter (c’est mal), sachez aussi qu’il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de découvrir les nouveaux stands de vernis Essie dans certains Monop’ parisiens ! Je n’ai acheté pour le moment qu’un flacon et n’ai pas encore testé cette version française mais j’espère qu’elle est au moins aussi sympa que celle d’outre atlantique.

Petits plaisirs bien-être: Un soin visage et un massage suédois réservés d’ici la fin du mois. De quoi renvoyer dans ses pénates le stress de la rentrée ! (dégageuuuuh)

Dans le même genre, je me réjouis follement de l’ouverture du premier spa Lush parisien le 10 décembre prochain au 18, rue Vieille du Temple dans le Marais !! Je vous en reparle :)

Petits plaisirs cocooning: Un (GROS) tas de magazines à trier (ouais, j’ai du retard)

Et un bon bain relaxant après une journée pénible de travail !

Petit plaisir girly: Un nouvel agenda ! Certes, je ne pourrai l’utiliser qu’à partir de début janvier mais je suis toute excitée (oui, il m’en faut peu, voyez) à l’idée de compléter un peu toutes ces jolies pages et de le remplir de stickers, petits dessins, cartes colorées… :)



Petit plaisir évasion: Le Grand Inconnu ! Pour la première fois depuis un moment, nous n’avons aucun voyage de prévu et aussi étonnant que cela puisse paraitre, cela ne me déprime pas… bien au contraire. J’ai la sensation d’avoir une grande page blanche en face de moi qui ne demande qu’à être remplie de paysages incroyables, de cultures différentes, de nouvelles villes à parcourir et de découvertes. Et ça me plait ! Bien sûr, ce serait faux de dire que je n’ai pas déjà quelques idées en tête pour nos voyages en 2012 mais je préfère laisser murir tout cela pour encore quelques semaines ! En attendant, je vais essayer de profiter de cette magnifique saison qu’est l’automne dans notre sublimissime capitale, ce sera déjà pas mal :)

Bonne journée ♥

Boco

Encore une petite adresse pour manger sur le pouce à vous présenter aujourd’hui: Boco.

Le concept est assez simple et plutôt sympa : Vincent Ferniot journaliste gastronomique et animateur sur France 2 (que vous connaissez surement) et, qui plus est, excellent cuisinier et amoureux de bons produits, de saveurs et de terroirs a fondé Boco avec son frère avec comme volonté d’y servir chaque jour une cuisine simple, savoureuse et de qualité.

Par passion et par amitié, 5 grands chefs ont accepté de rejoindre l’aventure et de concocter, spécialement pour Boco, des recettes à hauteur de leur talent vendues en bocaux à des prix de restauration rapide: Anne-Sophie Pic (la seule femme triplement étoilée en France, je vous le rappelle), Christophe Michalak (champion du Monde de Pâtisserie qui officie au Plaza-Athénée), Emmanuel Renault (chef doublement étoilé des Flocons de sel à Mégève), Gilles Goujon (chef triplement étoilé de L’Auberge du Vieux Puits) et Frédéric Bau (« monsieur chocolat », ancien élève de Pierre Hermé chez Fauchon et chef du restaurant Umia à Tain l’Hermitage dans la Drôme). La carte change en fonction des saisons, les plats sont préparés chaque jour donc tout est frais et les produits sont de qualité et tous bio (y compris les boissons).

Le cadre est lui aussi plutôt sympa, même si pas très grand donc la salle se remplit très vite. Petit +++ pour l’accueil (du moins la fois où j’y suis allée) aussi: très agréable et prévenant, jusqu’à aller nous donner tout plein d’explications sur chacun des plats dès notre arrivée. Ça a l’air tout bête, dit comme ça, mais comme c’est plutôt rare, ça fait tout de même plaisir !






On y mange quoi ?
* En entrée, on y trouve des petites salades assez appétissantes (crevettes & pommes acidulées, quinoa aux agrumes & herbes…) mais aussi des soupes pour l’automne/hiver (velouté de courge butternut & crouton grillé, velouté de champignon & royale au curcuma…).
* Côté p’tits plats: blanquette de poulet comme à la ferme, lasagnes de polenta & champignons aux épinards, linguines noires à la sauce blanche ou encore le très bon risotto de coquillettes, fromage de montagne & jambon blanc d’Emmanuel Renault que j’ai testé et approuvé ! En nouveautés de saison, me tentent bien: le pot au feu de maître Gilles (Goujon), le tandoori de bar aux épices douces (by Anne-Sophie Pic… yummy !), le risotto de riz noir, la quiche de légumes d’automne façon crème brulée, les légumes en couscous à la marocaine & amandes grillées, les macaronis à la sauce tomate de Mme Ferniot XL et j’en passe !
* Et en dessert: cheesecake aux fruits de saison et crème caramel au beurre demi sel façon Christophe Michalak (dont je suis fan !), « Ze mousse » au chocolat de Frédéric Bau et quelques nouveautés: compote de pommes & crumble d’amandes (celui qui me fait dangereusement de l’œil, je dois avouer !), « petit Québecois » au sirop d’érable & poire, « légèreté de Poire Belle Hélène », etc…





Verdict ? Et bien, globalement, c’était très bon, fin et de qualité ! Malgré tout, j’ai trouvé les prix un peu trop élevés pour une pause déj’ quotidienne (entre 6€50 et 9€50 juste pour le plat, desserts dans les 3-4€…) car même si ce sont des plats de qualité, ce n’est pas hyper copieux et on reste un peu (trop) sur sa faim en sortant de là (dans tous les sens du terme donc). Mais c’est pas mal quand même !

C’est où ?
Boco
3, rue Danielle Casanova (1er) – M° Opéra
Ouvert du lundi au samedi de 9h à 20h30.
Sur place ou à emporter (et si vous bossez dans le quartier, ils peuvent même livrer !).
Le site.

Venez avec moi au festival Les inRocKs Black XS (2 places à gagner) !

J’en avais déjà parlé il y a quelques semaines dans mon petit planning de rentrée, mais pour sa 24e édition, le festival Les inRocKs Black XS se tiendra du 2 au 8 novembre à Paris, Lille, Nantes, Toulouse, Marseille et Lyon et débarquera pour la première fois à Caen ! Comme chaque année, l’affiche jouera l’équilibre entre jeunes pousses et artistes confirmés. Au programme (entre autre, hein !): James Blake, Miles Kane, Anna Calvi, Timber Timbre, Cults, Saul Williams, Agnes Obel, Friendly Fires, etc…

La France sera également plutôt bien représentée avec les concerts de Florent Marchet accompagné de son Courchevel Orchestra, du Prince Miiaou, des jeunes Normands de Concrete Knives ou encore de François & The Atlas Mountains, dernière signature du label Domino. Pas mal de découvertes en perspective donc ! A noter aussi, pour la première fois cette année, une soirée en partenariat avec le festival québécois M Pour Montreal réunira Jimmy Hunt, Braids et Karkwa.

Parisiennes (et parisiens aussi… car oui, je sais que vous êtes là, messieurs, tapis dans l’ombre !), des « pass Jour », permettant l’accès à deux salles durant la même soirée, sont en vente en exclusivité à la Fnac(ouille). Pour avoir plus d’infos sur ce qui se passe près de chez vous, je vous invite à vous rendre sur le mini-site du festival par ici !

♥ A GAGNER ♥

Si cela vous tente, j’ai 1 invitation pour 2 personnes pour la soirée du 2 novembre au Casino de Paris à vous proposer !

Les inRocKs accueilleront ce soir là le label PIAS pour la PIAS NITE avec au programme: Agnes Obel (dont je suis une fan ultime, si vous me suivez !), Florent Marchet (dandy de la chanson française par excellence dont j’apprécie les textes à l’ironie mordante mais que je n’ai encore jamais vu sur scène… ce sera l’occasion !) mais aussi Other Lives (l’un des coups de cœur France Inter de cette rentrée dont les harmonies font un peu penser à celles de Fleet Foxes… à découvrir !) et Balthazar (un petit groupe belge aux multiples influences qui rappellent ici et là dEUS et dans une moindre mesure Girls In Hawaii).

Pour gagner 1 invitation pour 2 personnes à cette soirée du 2 novembre au Casino de Paris c’est très simple: laissez moi un commentaire juste en dessous en me disant pourquoi vous souhaiteriez y assister ! Pour déterminer le ou la gagnant(e), je ferai un tirage au sort parmi toutes vos réponses. Vous pouvez participer jusqu’au dimanche 16 octobre, minuit. J’annoncerai le résultat en éditant ce billet le lendemain matin. Si le ou la gagnant(e) ne se manifeste pas dans un délai raisonnable, je remettrai le lot en jeu sur mon twitter. Nah !

Merci aux inRocKs et à Abigaïl de me permettre d’organiser ce concours et de vous faire plaisir !

***

EDIT: Après tirage au sort, la gagnante de l’invitation pour 2 personnes à la soirée du 2 novembre au Casino de Paris dans le cadre du festival les inRocKs Black XS est: Clara (la Clara qui a posté son commentaire le 11/10 pour être plus précise). Miss, contrairement à ce que je disais dans le post, par soucis de délai, c’est moi qui vais te contacter par mail dans la journée. Encore un grand merci à tous pour votre participation !

« Collaboration » au Théâtre des Variétés

Je continue mon tour d’horizon des pièces de la rentrée théâtrale avec « Collaboration », actuellement présentée au théâtre des Variétés.

Pitch: Collaboration met en scène la confrontation de deux artistes au sommet de la gloire : Richard Strauss (Michel Aumont) et Stefan Zweig (Didier Sandre), deux géants travaillant ensemble sur un projet d’opéra bouffe inspiré de Ben Jonson, « La femme silencieuse ». De l’admiration mutuelle naitra une véritable amitié, au moment même de la montée en puissance du régime nazi. (inspiration: le site du théâtre)

Je le disais déjà ici mais Collaboration est une pièce que j’avais vraiment très envie de voir depuis quelques semaines. Et je n’ai pas été déçue !

Elle met en scène l’admiration réciproque, malgré leurs fortes oppositions idéologiques, du compositeur virtuose Richard Strauss et de l’écrivain juif autrichien Stefan Zweig, l’un des esprits les plus brillants de l’époque et leur création à quatre mains de « La femme silencieuse », opéra-bouffe censuré ensuite par le régime nazi. C’est une pièce touchante et subtile, mais également très instructive dans le sens où elle aide à comprendre la complexité des rapports entre les deux artistes dans un contexte historique et politique hostile à leur collaboration mais également à leur amitié. La simplicité et la sobriété de la mise en scène de Georges Werler servent à merveille le texte fort de Ronald Harwood et permettent au spectateur d’axer son attention sur les échanges profonds et intéressants entre les deux hommes. Le ton est juste de bout en bout, et la fin poignante et bouleversante.

Mais la pièce vaut surtout pour les performances des comédiens et les personnalités fascinantes qu’elles mettent en lumière, à commencer par l’immense Michel Aumont, formidable comme toujours, charismatique, plein d’énergie et de vie. Ah ce visage, cette voix… J’admire beaucoup ce monsieur ! Didier Sandre est, quant à lui, parfait dans le rôle de ce génie introverti qu’était Zweig. Il parvient brillamment et avec subtilité à rendre compte de toute la complexité de cet auteur et de toute la sensibilité, la timidité, la fragilité et l’humilité que dégage le personnage. Plus inattendu, Christiane Cohendy est excellente dans le rôle de la femme de Richard Strauss dont on ne peut qu’admirer l’élégance, l’intelligence et la modernité et dont la franchise est on ne peut plus rafraichissante !

En bref, une bonne pièce, intéressante, enrichissante et très bien jouée. Idéale pour parfaire un peu sa culture gé ;) Un peu dans le même genre, je vous recommande également chaudement Diplomatie, jouée en ce moment au théâtre de la Madeleine et que j’avais adoré l’an dernier.

C’est où ?
Collaboration
Théâtre des Variétés
7, bd Montmartre (2è) – M° Grands Boulevards
Du mardi au vendredi à 20h30, le samedi à 21h et le dimanche à 16h30.
Jusqu’au 1er janvier 2012.

Page 18 sur 291« First...12345...1617181920...2324252627...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram