Olé !

flamencoComme je vous l’avais dit il y a quelques semaines, le flamenco est à l’honneur pendant tout l’été au Petit Palais ! Ambiance feutrée mais dépaysante ! Après avoir été exposée au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía en début d’année, l’exposition « La nuit espagnole. Flamenco, avant-garde et culture populaire 1865-1936 » débarque à Paris. 150 œuvres ont été retenues contre les 400 présentées dans la capitale espagnole. Soixante artistes ont néanmoins fait le voyage qui tous, peintres, sculpteurs, danseurs, photographes et écrivains, ont vu dans le flamenco, cette danse populaire originaire d’Andalousie, ou un vecteur de modernité vers une nouvelle esthétique ou le symbole des craintes, des peurs de tout un pays, aux heures sombres de son histoire.

L’exposition dresse pour la première fois un panorama des liens entre le flamenco et la culture visuelle, et se penche notamment sur les relations d’influence mutuelle qu’a entretenu le flamenco avec la modernité et les avant-gardes artistiques de 1865 à 1936. Le flamenco réunit la culture des élites et la culture populaire dans la construction d’un imaginaire espagnol ambivalent s’articulant autour des thèmes de la fête, de la beauté, de l’identité nationale, mais aussi de la nuit, de l’excès, de la misère et de la mort. La scénographie de l’exposition nous dévoile une sélection de plus de 150 œuvres donc (peintures, dessins, sculptures, gravures, costumes, photographies) de 60 artistes qui manifestent, par leur puissance esthétique, la force émotive du flamenco. Courbet, Manet, Degas, Picasso, Miro, Delaunay, Picabia, Man Ray, Sargent, Sorolla participent à cet itinéraire qui reflète de quelle manière l’imaginaire espagnol apparaît aussi bien dans les expressions artistiques populaires que dans les expérimentations avant-gardistes.

Une dizaine de films documentaires ou artistiques complète cette présentation. Il y aura également des performances de flamenco dans le musée entre midi et la fin de l’après-midi les 7, 8 et 9 août, et aussi dans le jardin avec une musique contemporaine ou plus simplement en silence.

C’est où ?
Petit Palais Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Avenue Winston Churchill (8è) – M° Champs Elysées-Clemenceau

Ouvert de 10h à 18h jusqu’ au 31 août. Fermé le lundi et les jours fériés.

Le musée est gratuit, mais l’exposition temporaire coûte 7,5€ pour les adultes et 5€ en tarif réduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram