Musique du moment

Encore un billet où je vous parle des dernières découvertes qui tournent en boucle dans mon iPod en ce moment !

Ipod

J’essaie de rattraper mon retard en écoutant des albums sortis il y a quelques mois (voire plus) :

animal_collective elbow

* Animal Collective, Merriweather Post Pavilion
Un groupe qui fait parler de lui pour ses prestations scéniques et je dois dire que c’est comme ça que je les ai découverts, après le concert récent au Bataclan. L’album est truffé de petites pépites folko-électro-psychédéliques, mais à part ça, je le trouve assez décevant dans l’ensemble.

* Elbow, The Seldom Seen Kid
Du rock propret pour ce dernier album d’Elbow (quintette de Manchester peu charismatique) pour lequel le groupe a reçu le fameux Mercury Prize. Notons qu’Elbow était en compétition avec notamment Radiohead et The Last Shadow Puppets ! Ca me laisse perplexe… tout comme ce dernier album, moyennement convainquant. A ceux qui ne connaissent pas ce groupe, le souvenir de ce dernier album (le moins bon) sera vite envolé.

Seal ray_lamontagne kaiser_chiefs

* Seal, Soul
Seal, le crooner à la voix de velours s’est lancé dans la reprise de titres qui font l’histoire de la soul. C’est une bonne idée de rajeunir ces chef d’œuvres qui devraient le supporter justement parce ce sont LES chefs d’œuvres absolus de la soul. Et bien cela ne passe qu’à moitié. La bonne moitié parce que ce sont des titres tels qu’on ne peut pas totalement les massacrer, et que Seal a du talent et une voix à perdre la tête, la moitié qui manque parce que Seal les enveloppe dans un sirop velouté qui en retire la substance et l’énergie. Dommage… Les originaux sont bien supérieurs, mais on a là une compilation choisie avec goût.
* Ray LaMontagne, Gossip in the Grain
Un artiste que j’affectionne tout particulièrement (pas autant qu’Amos Lee mais quand même). Partant d’une base folk, l’album propose quelques incursions dans la soul, le blues et la country à travers des titres tous plus séduisants les uns que les autres car portés par des arrangements super soignés et des mélodies superbes. Plus romantique que mélancolique, « Gossip in the grain » gagne en intérêt et en intensité au fil des écoutes. Un univers sensible où l’on a envie de s’installer durablement pour en goûter toute la poésie !
* Kaiser Chiefs, Off with their heads
Après un premier album dont l’énergie punky, les mélodies avenantes et les tubes avaient fait leur petit effet, puis un second déja moins bon, voilà que Kaiser Chiefs s’enfonce d’avantage avec ce troisième opus qui sombre très vite dans une redite ennuyeuse et dénuée de tout intérêt… On ne fait ici illusion que l’espace de quelques titres percutants et inspirés (« Never miss a beat », « Can’t say what I mean » et ses synthés efficaces), mais d’un groupe tel que celui-ci, on était en droit d’escompter un résultat un peu plus original tout de même.

Sammy acid_tongue elvis_perkins

* Sammy DeCoster, Tucumcari
Un artiste que j’ai découvert grâce à son showcase à la Fnac Montparnasse (comme quoi !). J’aime assez son univers, le titre « the drive » plus particulièrement, l’imaginaire que cela implique, l’Ouest américain, la route, l’infini… Bref, un disque qui fait doucement voyager. A suivre avec attention !

* Jenny Lewis, Acid Tongue
Un nouveau très bon album de l’ancienne chanteuse du déjà très bon combo Rilo Kiley. Une voix suave posée sur des mélodies agréables et une guitare discrète et qui vient juste à propos. Car c’est bien là la force de Jenny Lewis, un équilibre dans tout ce qu’elle fait pour un disque au final très bien balancé. Un pur moment de grâce country-folk aux accents doux-amers. Du grand art pour une chanteuse qui gagnerait à être plus connue par chez nous.

* COUP DE CŒUR: Elvis Perkins, Ash Wednesday
Elvis Perkins signe le genre de disque qu’on a envie d’être le premier à connaître… ce qui ne fut pas mon cas puisque je viens seulement de le découvrir alors que l’album date de 2007 ! Au sujet de l’auteur, on a déjà tout lu, sur son père (c’est le fils d’Anthony Perkins, ce génie que j’idolâtre) et sa mère, sur les hasards de la vie, sur le 11 septembre 2001 et avant et après. Question comparaison, il a eu droit aussi à tout, de Dylan à Van Morrison en passant par Nick Drake ou Leonard Cohen (personne n’a cité Neil Young ?). Mais en fait, l’essentiel tient en un mot : ce disque est BEAU. L’album, de la première écoute à la dixième paraît toujours aussi abouti et complet (rarissime pour moi). Bravo !

Et je me délecte des nouveautés:

grande_sophie Pays_sauvage Hobo

* La Grande Sophie, Des Vagues et des Ruisseaux
Je connaissais la Grande Sophie pour son excellente présence scénique (vue lors de divers festivals depuis plusieurs années) mais là, je dois dire que j’ai été totalement conquise par son nouvel album, « Des vagues et des ruisseaux », que j’ai trouvé beaucoup plus sobre que les précédents. Réalisé avec Edith Fambuena du groupe Les Valentins, cet opus, plus acoustique et organique que ses prédécesseurs, est aussi le plus personnel de La Grande Sophie… « l’album de la maturité » en quelque sorte !
* Emily Loizeau, Pays Sauvage
J’aime énormément Emily Loizeau que j’avais eu le bonheur de découvrir sur scène fin 2007 et qui m’avait séduite avec son premier album, le génial « L’autre bout du monde ». Elle revient avec « Pays sauvage » et même si j’y suis moins sensible, je le trouve pas mal du tout ! On dirait un album un peu « hippie » enchanté par toute une communauté d’invités (Herman Düne, Moriarty, Thomas Fersen, Danyel Waro…) qui souffle le chaud, le grave et le frivole à la fois, sur une musique folk subtile et raffinée. Ca sent un peu l’expérimentation parfois (genre Camille), mais point trop n’en faut.
* Charlie Winston, Hobo
Vous n’avez probablement pas pu passer à côté du titre « Like a hobo » propulsé très récemment à toutes les sauces sur les ondes. Au début, je me disais « ouais, encore un truc qu’on veut absolument nous faire aimer, mouais…bof », mais en fait la sauce prend plutôt pas mal au bout du compte ! Du coup, ça m’a donné envie d’écouter son album « Hobo » et j’aime bien: une voix chaude et noire qui swingue, des penchants romantiques à jouer les crooners et une musique intemporelle qui donne à chaque refrain des faux airs de classique ! Pas la révélation de l’année mais pas mal quand même !

Tonight The_Crying_Light

* Franz Ferdinand, Tonight:Franz Ferdinand
3è album de Franz Ferdinand, que j’attendais comme le messie impatiemment. Idéalement, cet album se voudrait la bande-son d’une nuit de fête, avec de souples décollages, un sommet extatique et un final plus mélancolique. Ce qui ressort, à la première écoute de l’album, c’est l’omniprésence de la basse, pleine et chaleureuse, mixée bien à l’avant, qui porte les chansons et déclenche l’envie de se trémousser ! Sans renier ses bases rock, le disque met un accent plus marqué sur les rythmes dansants et l’apport des claviers, qui, s’ils n’oblitèrent pas les guitares, ont parfois tendance à être (un peu trop) omniprésents. Ce virage vaguement plus pop qui laisse percer les influences new wave du groupe se fait avec une remarquable aisance. Ceci dit, c’était mieux avant… A confirmer !
* Antony & the Johnsons, The Crying Light
J’aime énormément cet album. Antony (Hegarty de son vrai nom) est un peu devenu l’artiste à la mode qu’il est de bon ton d’encenser (avec tous les dangers découlant d’un tel effet de mode). « I am A Bird Now » avait révélé un artiste extra-terrestre à la voix d’ange. « The Crying Light » est l’album de la confirmation et sans doute de la consécration alors qu’il est paradoxalement d’un niveau plus « normal » que son prédécesseur. L’effet de surprise ne joue en effet plus et les titres qui le composent revêtent une forme et une structure relativement classiques. Mais cette normalité (toute relative !) qui s’installe nous révèle un artiste d’un niveau exceptionnel qui va sans doute durer au-delà d’un engouement passager.

Le premier titre du nouvel album de U2 (qui sortira le 27 février): Get on Your Boots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram