Monument Valley



Aujourd’hui, place à la mythique Monument Valley. Monument Valley, ce n’est pas un parc national, c’est un parc tribal Navajo, situé à cheval sur la frontière Arizona/Utah, sur le territoire de la réserve Navajo. Elle s’appelle Tsé Bii’ Ndzisgaii en Navajo (« valley of the rocks »). Pour la férue de ciné que je suis depuis toujours, ces paysages sont le symbole même de l’ouest américain: John Wayne, John Ford, Sergio Leone, les cowboys, les indiens, le désert, le sable rouge et ces rochers immenses qui ressemblent à de véritables cathédrales majestueuses.

L’approche de ce superbe parc est particulièrement spectaculaire, une longue route droite (« mile marker 13 », dont je vous parle un peu plus bas) se prolonge jusqu’à l’horizon où de formidables blocs de rochers, uniques au monde, se découpent dans le ciel ! La vue au départ du « visitor center » est également éblouissante (comme vous pouvez le voir ci-dessous), on ne s’en lasse pas. Monument Valley fut le cadre de nombreux films et j’ai l’impression d’y être déjà venue 100 fois tant l’endroit parait familier ! Une sensation de déjà-vu s’empare de moi à chaque coin de piste. J’ai comme l’impression de participer à la « Chevauchée Fantastique » !

La route panoramique est spectaculaire au possible, partout des photos à prendre ! Le dépaysement est total.

IMG_1841
IMG_1845

Voici l’une des plus célèbres vues de Monument Valley, surnommée, « mile marker 13 » et rendue célèbre notamment grâce à « Forrest Gump » qui court sur cette route !

mile_marker_13

1

Sur les photos ci-dessous, on voit la Left Mitten, la Right Mitten et la Merrick Butte (« Mitten », c’est une moufle… c’est vrai que c’est ressemblant !). Pour se rendre compte de l’échelle, ces trois rochers font environ 300m de haut, et sont à plus d’un km l’un de l’autre… Au premier plan, on voit aussi la route qui permet d’explorer le bas de la vallée.

2
3
3_bis
4
5

On y circule sur des pistes non goudronnées en jeep ou en 4×4, bref en véhicule tout terrain, car c’est vallonné et assez casse-gueule. Il ne faut pas s’arrêter sous peine de risquer de s’ensabler ! C’est assez
cocasse de se retrouver dans une jeep conduite par un Navajo qui connait la route par cœur et dévale à toute vitesse les pentes sablonneuses de Monument Valley (y’a intérêt à s’accrocher!). Les sentiers sont vraiment très poussiéreux, on revient avec de la terre rouge partout sur le visage et sur les vêtements. Gare aux appareils photos surtout…!

6
7
8
9

Comme vous pouvez le voir, quand j’y étais, il faisait un temps déplorable: orage, ciel noir et menaçant, gouttes de pluie, grisaille… Argh ! Puis, soudainement, au détour d’un nuage et de façon inespérée, le ciel gris a fait place à un ciel bleu inattendu ! Le contraste est saisissant, non ?

1
2
2_bis
3
3_bis
4

Et pour finir, 2 photos en plan large: cliquez dessus pour mieux voir. La première ressemble à la pub Malboro (!) et la seconde, prise également à « John Ford Point », donne une bonne idée de ce que l’on ressent quand on est sur les lieux: une sensation vertigineuse de grandeur et de majesté.

plan_large_1

plan_large_2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram