Mon Week-End à Bruges

Comme vous le savez, j’ai eu le bonheur de partir quelques jours à Bruges en fin de semaine dernière. Ces quelques jours loin de la grisaille parisienne m’ont vraiment fait du bien… Après, c’est vrai que je me suis plus reposée l’esprit que les pieds eut égard à ma curiosité dévorante (et qu’à Bruges tout se visite à pieds) et au fait qu’on a du pas mal piétiner à cause des flots de touristes (français pour la plupart) débarquant à Bruges pour ce long week-end. Coup de chance, notez qu’il a fait beau presque tous les jours… Ben oui, « presque » ! Faudrait pas trop croire au Père Noël, non plus.

134

Premier soir
Après 2h30 de train et quelques minutes de bus, nous arrivons directement en plein cœur de Bruges sur la place du Markt. Le temps de déposer nos valises à l’hôtel et nous partons errer dans des rues presque vides, pour avoir une première impression de la ville by night. Et là, on s’en prend plein la tête: des petites rues pavées, un silence étourdissant (qui ne durera que le temps de cette soirée, avant que les touristes débarquent en masse le lendemain !) simplement brisé de temps à autre par le trot des calèches en fond sonore et le tintement du beffroi. Nous déambulons sans but à travers les rues et ruelles de la ville, traversant les ponts, slalomant entre les pavés. L’éclairage qui met en valeur les bâtiments pare la ville de mille lumières qui se reflètent sur les canaux… C’est tout simplement magique ! Les maisons, toutes de briques vêtues, sont somptueuses et flamboyantes. Pas étonnant que la ville soit classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

1
2
3
014
A B
5
6

Jour 1
Pour visiter la ville, j’avais décidé de me fier aux 3 promenades très complètes proposées par le guide très détaillé que l’on retrouve sur le site officiel de la ville (que l’on peut télécharger très librement ici) et qui nous offre 3 vues différentes, faisant le tour complet de la ville. Une belle façon de découvrir Bruges avec plein de détails culturels et historiques, je vous le conseille.

Notre balade commence par la découverte de la place du Markt, de ses brasseries-pièges à touristes et du Beffroi.

225
241 036

Puis, en passant par la ruelle piétonnière Breidelstraat, on débouche sur la Burg, une magnifique place, synthèse de différents styles architecturaux (roman, gothique, renaissance, baroque, classique) où trône fièrement l’Hôtel de Ville et la Basilique Saint-Sang, dans le fond à droite.

1
2 3
4
5
6 7

La promenade se poursuit le long de la Dijver pour passer devant le Musée Groenige (que nous visiterons le jour 3) et le sublime Bruggemuseum-Gruuthuse, luxueux palais des maîtres de Gruuthuse (enrichis grâce à l’impôt sur le gruut, un ingrédient employé dans le brassage de la bière) qui renferme une belle collection d’arts décoratifs et appliqués.

1 2
3
4

Juste à côté, se trouve l’Eglise Notre-Dame dans laquelle on trouve, notamment, la « Madone à l’enfant » de Michel-Ange, rapportée par des marchands brugeois à la Renaissance.

Notre_Dame_1 Notre_Dame_2
notre_dame_jardin_1
notre_dame_jardin_2

Derrière l’Eglise, un étroit sentier mène au charmant petit pont Bonifacius.

1
2
3

L’hôpital St-Jean, cette chapelle du XIIè siècle, transformée en musée, contient 6 chefs-d’oeuvre du primitif flamand Hans Memling.

1
2
3
4 5

La promenade se poursuit jusqu’au Béguinage, un lieu impressionnant de calme et de sérénité, probablement l’endroit le plus apaisant de la ville.

1
2
3 4
5
6
7_bis
7
8 9

Après cette petite halte, nous continuons la balade dans les rues du centre historique. Un régal pour les yeux !

1
2 3
4
5
6 7
8
9 10
11

Pause déjeuner au restaurant Erasmus, recommandé chaleureusement par mon guide Lonely Planet. C’est le premier jour et je n’ai pas envie de me couper l’appétit pour la journée, du coup, ce sera un repas plutôt léger.

Après une première découverte des boutiques de chocolats qui remplissent les petites rues environnant la place du Markt, le temps se fait menaçant et quelques gouttes de pluie commencent à tomber par ci, par là. C’est donc le temps pour moi de filer au Musée du Chocolat, Choco-story, pour découvrir avec étonnement l’histoire du chocolat. Le musée est franchement bien foutu: on en apprend beaucoup sur l’histoire du chocolat à travers le temps, sur sa fabrication et sa production. C’est hyper pédagogique et le tout se termine sur une démonstration/dégustation plus que bienvenue !

chocolats

En sortant du musée, on découvre que miraculeusement, la météo a décidé de nous faire un cadeau ! Il fait beau et la pluie a laissé place à une petite brise légère: le temps idéal pour jouer les touristes. Et quitte à le faire, autant y aller à fond et partir à la découverte de la ville dans une authentique « barque à touristes » dont la ville est remplie, avec un guide qui enchaîne les explications uniquement en français ! Seul avantage que la ville soit remplie d’autres français ce week-end.

1
2 3
4 5
6
7 8
9 10
11 12
14

A la fin de la balade, une grognasse touriste française visiblement pressée de sortir de la barque me fait trébucher et je manque de peu de me péter la gueule glisser sur le quai… Manque de bol, c’est tombé sur ma cheville légèrement fragilisée depuis qu’elle a été cassée, et ça me fera boiter jusqu’au soir. Pour me réconforter, j’ai quand même eu droit à une petite gaufre, délicieusement recouverte de Nutella ! Un régal.

Après un petit temps de repos bien mérité à l’hôtel, nous repartons dîner au restaurant St Amour, un petit restaurant gastro très sympa, qui propose une cuisine fusion belgo-franco-italienne absolument divine !

Jour 2
Le matin, je décide de parcourir une partie de Bruges que je n’ai pas encore visitée grâce à mon petit guide de la ville. Cette fois-ci, direction l’est de la ville, avec encore d’autres canaux, d’autres jolies maisonnées et des quartiers quasiment vides ! On découvre en premier le quartier Saint-Gilles, port d’attache des travailleurs et des artistes.

1
2
3
4
5 6

La promenade débouche le long du canal bordant la partie orientale de Bruges et fait traverser un agréable espace vert, dominé par des moulins à vent, qui ornaient les remparts de Bruges du XIIIè au XIXè siècle. Pour retourner dans le centre-ville, nous passons par le tranquille quartier Ste-Anne, un ancien quartier populaire authentique. On découvre avec intérêt la Balstraat, une petite rue ouvrière pittoresque où une rangée d’habitations à pièce unique du XVIIè siècle ont été restaurées et transformées en véritables intérieurs artisanaux.

7 8

9 10

11

12

13

14

La balade se termine par un apéro/dégustation de bières sur la petite et calme place Van Eyck. Un moment de repos non négligeable et très appréciable pour reposer nos petons !

pl_VE_1 pl_VE_2

Déjeuner rapide, avant de passer le reste de l’après-midi à déambuler au hasard des petites rues autour du Mark et découvrir tout ce que j’avais manqué la veille. En fin d’après-midi, nous découvrons, autour du Minnewater ou Lac d’Amour, le Minnewater Park, un petit parc très joli, rempli de jolies fleurs et peuplé par quelques familles de canards (c’est la saison, on trouve des portées de canetons tout le long des canaux !).

1
2
3
4 5
6

Puis approvisionnement en chocolat (c’était
obligatoire, avouez !), avant de reprendre une gaufre (on n’est pas
tous les jours au pays de la gaufre, hein !) et de terminer la journée autour d’une tasse de chocolat chaud réputé le meilleur au monde ! Au moins !

1 2
3
4
5 6
7

Samedi soir, dîner dans un restaurant assez réputé de la ville: le De Stove, très apprécié pour ses plats de poisson délicieux. Les plats ne sont généralement pas bon marché à Bruges, mais vu la qualité et la quantité proposées, je dirais que le rapport qualité/prix est quand même légèrement plus avantageux qu’à Paris !

Jour 3
C’est déjà le dernier jour, ce week-end est vraiment passé beaucoup trop vite. Nous profitons de la matinée pour découvrir le musée Groenige, qui abrite une impressionnante collection d’œuvres des Primitifs Flamands. Le musée propose en ce moment une exposition très intéressante sur la période Bourguignonne à Bruges et plus précisément sur le règne de Charles le Téméraire. L’expo est vraiment très pédagogique (les expos parisiennes devraient en prendre de la graine !), très agréable et on apprend plein de choses !

1 2
3 4

Dernière pause déjeuner à la terrasse de chez Arthie’s ! Après tout ce qu’on a mangé ces derniers jours, autant vous dire que mon appétit est limité, mais c’est vraiment très agréable de manger en terrasse sur une cour très jolie et ombragée, à l’abri des flots de touristes enragés !

Après le déjeuner, dernière balade proposée par mon p’tit guide et de fort bon aloi, vu l’expo visitée quelques heures auparavant: la découverte de la Bruges bourguignonne ! La promenade nous emmène dans les rues situées au nord du Markt et nous fait découvrir avec plaisir, l’héritage bourguignon de la ville.

1
2 3
3_
4 5
6

Un dernier tour à pieds pour revenir à l’hôtel nous fait passer comme de par hasard devant le glacier De Vinci et nous finissons de déguster nos glaces devant les canaux qui sont tout proches de l’hôtel. Un coup d’œil à ma montre et je constate qu’il est déjà l’heure de repartir prendre le Thalys en direction de Paris. C’est passé si vite !

Bruges est décidément la destination idéale pour combiner balades romantiques, découvertes culturelles et gastronomie. Tous les musées de la ville sont à 1€ jusqu’à 25 ans, et on nous propose très facilement des cartes de réduction, que ce soit à l’Office du tourisme ou dans les hôtels. J’avais entendu dire que les habitants étaient assez hostiles envers les francophones mais personnellement, je n’ai pas du tout vécu ça. Dans les restaurants, boutiques et endroits touristiques, on nous demande toujours « français ou anglais ? », ce qui facilite drôlement les choses ! En tout cas, j’ai découverte une petite ville riche et accueillante, où je retournerais très volontiers dans quelques années…

Je ne peux que vous recommander d’aller y faire un tour, vous en prendrez plein les yeux !

Mon carnet d’adresses à Bruges

* Pour dormir: L’Hôtel Anselmus, une petite perle à deux pas du Markt, la place centrale de Bruges. L’accueil y est formidable, c’est un hôtel idéalement situé et en même temps très calme. Une excellente adresse, qu’on voudrait garder pour soi !
Anselmus Hotel, Ridderstraat 15.

* Pour bien manger:
– Brasserie Erasmus, Wollestraat 35

Erasmus_extErasmus

– Archie’s, Wollestraat 10

Archie_s

– St Amour, Oude Burg 14

St_Amour1St_Amour2

– De Stove, Kleine St-Amandsstraat 4

De_Stove1De_Stove_2

* Pour manger sur le pouce: Je ne peux pas vous recommander le marchand de frites qui officie au pied du Beffroi vu que l’hygiène est un chouïa douteuse et que j’en ai entendu tellement de mal… mais c’est typique, il faut le reconnaître ! En revanche, pour les gaufres, y’a plein de petits endroits sympas disséminés partout dans la ville.

gauffres1
gauffres2

7 réponses à Mon Week-End à Bruges

Page 1 sur 11
Page 1 sur 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram