Mon Rock en Seine 2008

Et voilà, la dernière édition de Rock en Seine s’est terminée hier soir, avec un petit goût amer, puisque, comme d’habitude, Amy Winehouse qui était annoncée en dernière partie de soirée a tout simplement annulé son concert au tout dernier moment ! Pathétique…

Heureusement, les autres artistes ont été, cette année, plus qu’à la hauteur et je vous offre donc un petit tour d’horizon des concerts auxquels j’ai pu assister !

Jeudi 28 août:

The Do
Petit concert bien sympathique pour commencer en douceur le festival, avec the Do, formation franco-finlandaise très très charmante. Olivia et Dan forment un duo dont la musique oscille entre folk et rock et j’avais vraiment adoré leur premier album « A Mouthful », qui a d’ailleurs fait un carton dès sa sortie, il y a quelques mois. Sur scène, ils enchaînent les tubes de l’album agrémentés de longs arrangements très rock (Rock en Seine oblige). Seul l’inédit « Bohemian Dances » calme un peu le jeu avant la tornade « On My Shoulders »… Bref, j’ai vécu un très joli moment, entre balades folk mélancoliques et moments plus rythmés.

the_do the_do2

the_do3

Dirty Pretty Things
Encore un « petit concert » (je vais me faire conspuer par les fans) où les Dirty Pretty Things nous ont balancé un set très efficace où les pépites rock de leur premier album firent merveille. Je reste un peu plus circonspecte sur son successeur même si les nouveaux titres passent plus facilement l’épreuve du live que du disque. On accordera quand même à Carl Barat une certaine idée de la classe anglaise. Mais y’a pas à dire, il aura beau faire son maximum, n’est pas Pete Doherty qui veut (c’était ma minute méchante gnark gnark). Ne serait-ce qu’au niveau vocal…!

DPTDPT2

DPT3DPT4

Kaiser Chiefs
Voilà le premier excellent moment du festival: mon second concert de Kaiser Chiefs !! Après moults hésitations, le chanteur Ricky Wilson ne se jettera finalement pas dans la foule, mais comme à son habitude, on le verra courir d’un bout à l’autre de la scène, sauter les jambes bien haut depuis la batterie, grimper sur le côté de la scène, pousser le public à faire les chœurs ou encore rejoindre une plateforme sur le côté de la fosse ! Bref, il assure le show pendant que ses collègues enchaînent les tubes des deux premiers albums (« Every day I Love you Less and Less », « Na, Na, Na, Na, Na », « Heat Dies Down », « Angry Mob »…) et offrent au public quelques inédits du troisième opus à venir en octobre. Moment d’anthologie sur « I predict a riot » :) Excellent concert.

KS
KS2

REM
J’avais déjà vu REM il y a 2 ou 3 sur la scène du POPB, et c’était donc avec grand plaisir que j’attendais ce nouveau concert ! Le trio originaire de Géorgie, accompagné d’un batteur et d’un second guitariste, nous a proposé un set plein d’énergie à l’image de leur dernier album « Accelerate » qui occupera une bonne partie du concert. Gros festival oblige, le groupe n’en oublie pas quelques uns de ses plus gros tubes (« What’s the frequency, Kenneth? », « Losing My Religion », « Man on the Moon »…) mais aussi quelques beaux morceaux un peu moins connus (« Electronite »…). Michael Stipe rappelle sa haine de l’administration Bush avant de chanter quelques minutes plus tard « This is the end of the world (And I feel fine) » ! Le show impressionne surtout pour ses écrans géants où des images du groupe en live sont retravaillées en direct en kaléidoscope de textures et de couleurs. Concert génialissime. Mission accomplie !

REM
REM2
REM3
REM4

Vendredi 29 août:

DB Clifford
Comme je vous le disais l’autre fois, j’avais découvert DB Clifford en première partie des Countings Crows il y a quelques mois et j’avais déjà beaucoup aimé. Une fusion entre des mélodies pop et du « songwriting », des grooves sensuels et de la spiritualité soul. Un univers à la croisée des Beatles, Stevie Wonder et de Jamiroquai. Le concert d’hier avait la particularité d’être assez tranquille (peu de monde, puisqu’il était seulement 15h) et j’ai pu vraiment en profiter de très près. Un chouette moment !

DB1
DB2

Louis XIV
J’ai vraiment beaucoup aimé le rock énergique et pêchu du quatuor de San Diego. Sur scène, les éléments blues dans le rock de ces californiens sont plus présents, on entend quelques bons solos de guitare. Les deux chanteurs, le barbu à la voix puissante et haute, Brian Karscig, et le leader Jason Hill qui chante presque en « rappant », s’harmonisent parfaitement et c’est du meilleur effet.

Louis_14
Louis_14_bis

Jamie Lidell
Connu ses prestations scéniques particulières, Jamie Lidell est un homme-orchestre à lui tout seul. Je n’ai pas assister à ce concert entièrement, donc mon avis se base uniquement sur la fin, mais j’ai un peu moins accroché au côté expérimental de pas mal de titres. C’est pas évident sur scène, tout n’est pas forcément hyper audible de loin, donc le résultat était assez inégal… Pas convaincue.

Lidell

The Jon Spencer Blues Explosion
Découverte totale de ce petit groupe new-yorkais à mi-chemin entre blues, rock-garage, punk et rythm’n’blues, que j’ai trouvé plutôt en forme. A retenir: des cris, des riffs déchirants et le look super glam de Jon Spencer. Bref, une chouette découverte !

Jon_Spencer
Jon_Spencer2

Kate Nash
19h15, concert de Kate Nash sur la scène de la cascade. J’attendais ce moment avec impatience car j’avais sincèrement aimé le petit univers créé dans son album. Et là, sur scène, je ne sais pas si ça venait de moi, mais je m’attendais à mieux. Certes, on retrouve un peu tout ce dont je viens de parler juste avant mais petite déception tout de même. L’ambiance était assez molle, elle mettait 2h à changer de guitare, à s’installer à son piano et puis le son était vraiment médiocre !  Je sais que ce n’est pas comparable mais quand on voit ce que sa compatriote Adèle (dont j’avais adoré l’album) est capable de faire…

Nash
Nash2

The Raconteurs
Avant ça, je n’avais pas eu la chance de voir la nouvelle formation de Jack White sur scène. C’est maintenant chose faite ! J’ai vraiment adoré: de la guitare, de la guitare et encore de la guitare !! Ce concert était vraiment le clou du festival, un moment exceptionnel :)

raconteurs2

raconteurs

raconteurs3

Et donc, comme je vous l’expliquais au début de ce billet, Amy Winehouse a annulé sa participation au festival à la dernière minute… She should REALLY try to go to REHAB… Mouarf…

Petit coup de cœur également pour le très bon groupe français Brooklyn dont je n’ai pas de photos malheureusement, mais ce fut une très très chouette découverte !

Un excellent festival, malgré tout :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram