Mantegna au Louvre

mantegnaLe planning expo de cet hiver va être serré, je vous aurai prévenus ! Déjà entre Nolde et Picasso au Grand Palais, Van Dyck au Musée Jacquemart-André, le futurisme à Beaubourg ou Gainsbourg à la Cité de la musique… y a de quoi se réjouir les mirettes !

Hier après-midi, je suis passée voir Mantegna au Louvre. Si vous y allez maintenant, je vous recommande d’y aller en semaine (tant que possible), le reste du temps, c’est noir de monde, ça se bouscule, c’est épuisant… Enfin ça vaut tout de même le coup de passer jeter un œil avant que cela ne ferme.

L’expo est très chronologique, pas d’originalité folle de ce point de vue : ça commence avec le maître Squarcione, puis les influences réciproques entre les Bellini et Mantegna, jusqu’à l’émergence de nouvelle manière, plus douce, à la Corrège (que j’aime beaucoup) ou à la Vinci. Une expo qui nous plonge dans la manière rugueuse, tellurique des paysages de Mantegna puis dans ses peintures adoucies, moins incisives, à la Bellini… Une manière vraiment intéressante de découvrir l’œuvre.

Dommage que le christ mort soit resté à Milan ! Pour la peine je le mets ici.

lamentationsurlechristmort

Tiens, d’ailleurs, j’en profite pour poser THE question qui me taraude à chaque fois que je visite une expo de ce genre: pourquoi y a-t-il toujours un monde fou agglutiné devant les œuvres des expos du Louvre alors qu’on peut les voir à longueur d’année exposées et que personne ne leur jette vraiment un regard hors expo ? Avouez que c’est curieux !

Si ça vous intéresse, allez donc voir le mini-site de l’expo il est très instructif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram