« Les Enfants Modèles » à l’Orangerie

C’est une véritable balade nostalgique vers l’enfance que nous propose le musée de l’Orangerie à travers l’exposition « Les Enfants Modèles – de Claude Renoir à Pierre Arditi ». L’histoire de l’Art ne s’intéressant que rarement à l’entourage de l’artiste, ses proches, sa famille, ceux qui l’ont soutenu, encouragé ou tout simplement aimé, le musée de l’Orangerie nous offre ici quelque chose d’inhabituel en nous présentant une expo qui nous fait découvrir à la fois les portraits réalisés par des peintres (ainsi que quelques sculpteurs) de leurs propres enfants, mais aussi, en parallèle, les témoignages des petits modèles devenus grands ![houdini]

expo_enfants_mod_les

Au-delà des peintres célèbres dont les portraits d’enfants sont ici rassemblés – qu’il s’agisse de leurs propres enfants ou d’œuvres de commande – il nous est permis de découvrir des artistes qui ont pour point commun d’avoir peint des portraits d’enfants. Une centaine d’œuvres y sont présentées en plusieurs sections. Les unes sont regroupées en fonction des thèmes abordés: familles, poupées ou jouets -dont certains figurent à côté des tableaux dans lesquels ils sont représentés-, ainsi que des costumes et des accessoires. Les autres, nous sont proposées de façon chronologique -Belle Époque, impressionnistes, post-impressionnistes, années 30 et contemporains-, ce qui permet de mieux visualiser la façon dont la représentation de l’enfant a évolué au fil du temps et la manière dont elle s’inscrit dans les grands courants artistiques. Des peintres très connus comme Renoir, Matisse, Gauguin, Vuillard, Bonnard, Redon ou Picasso ont beaucoup contribué au genre et sont présents dans l’exposition, de même que quelques femmes, Berthe Morisot, Mary Cassat ou Françoise Gilot (qui fut la compagne de Picasso).

Rousseau_L_Enfant___la_poup_e

Je dois vous avouer que je ne m’attendais pas à grand chose en mettant les pieds dans cette exposition et pourtant, j’ai été plus qu’agréablement surprise. La scénographie est vraiment bien pensée, on a l’impression de traverser le temps à travers des petites chambres d’enfants et le changement d’époque est évoqué à travers un mouvement de couleurs pastels comme pour conférer une touche de douceur en plus à l’ensemble.
Malgré tout, ce qui m’a le plus étonnée dans cette exposition, c’est la qualité et la force des toiles présentées, si émouvantes et attendrissantes. Difficile de ne pas être emporté par tous ces artistes qui ont su immortaliser ce beau moment qu’est l’enfance et de ne pas être interpellé par tous ces visages d’enfants, parfois beaux, parfois inquiets, parfois doux ou effrontés… Comment ne pas être subjuguée par « La jeune fille au bonnet bleu » d’Odilon Redon (ci-dessous), par les portraits de la nièce de Derain, par les sculptures en bois de Chana Orloff, par la « Kizette en rose » de Tamara de Lempicka ou encore par les portraits de Julie Manet (la fille de Manet et Berthe Morisot) dont ce merveilleux tableau de Renoir « Julie Manet » dit aussi « L’enfant au chat » (je vous l’ai mis tout en bas de l’article: vous avez vu ce regard ?!)…

3245116774_cf5e892c88

Certains de ces anciens « enfants modèles » témoignent d’ailleurs dans un petit film projeté à la fin de l’exposition (et également dans l’auditorium du musée). On y voit Pierre Arditi (dont le père, Georges Arditi, était peintre – l’inculte que je suis l’ignorait !) et Jean-Paul Belmondo (là, en revanche, je savais que son père, Paul, était sculpteur), mais aussi la petite-nièce de Derain (dont je vous parlais plus haut) ou le fils de Maurice Denis nous raconter leurs souvenirs et nous confier les stratagèmes utilisés par les artistes pour les faire tenir tranquilles ! En regard des œuvres, ces témoignages apportent une touche intime et émouvante, mais surtout bien vivante, à cette belle exposition.

Pierre_Auguste_Renoir___Julie_Manet_dit_aussi_L_enfant_au_chat

En bref, une très jolie exposition qui, non sans une once de nostalgie, nous offre un voyage infini vers l’enfance, des moments de douceur, d’intimité et de tendresse, jusqu’à nos propres souvenirs. Et pour finir, si vous ne connaissez pas le musée, je vous invite fortement à faire un tour dans ses collections permanentes (dont je vous parlais ici), que ce soit la collection Jean Walter et Paul Guillaume ou au milieu des sublimes Nymphéas de Monet au rez-de-chaussée.

– « Le génie, c’est l’enfance retrouvée à volonté » (Baudelaire) –

C’est où ?
« Les Enfants Modèles »
Musée national de l’Orangerie
Jardin des Tuileries (1er) – M° Concorde
Tarfis: 9€50/7€50
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 9h à 18h.
Jusqu’au 8 mars 2010.

23 réponses à « Les Enfants Modèles » à l’Orangerie

Page 1 sur 11
  • flo dit :

    ça doit être effectivement très intéressant de découvrir des tableaux autour de ce thème… Je ne suis allée qu’une seule fois au musée de l’Orangerie et cela remonte à mon enfance, il faudra que j’y retourne.
    Bisous

  • Uwe dit :

    Une exposition vraisemblablement magnifique…je regrette d’être passé à côté du petit film explicatif alors que j’y avais droit…!!!

  • Fleur dit :

    Tu m’as convaincue de faire un tour à l’orangerie pour visiter cette expo! En plus, je ne suis jamais allée à l’orangerie (ou alors, je n’en ai plus le souvenir).

    • Bliss dit :

      Tu n’es jamais allée à l’Orangerie ? Effectivement, il faut que tu rattrapes ça car le musée vaut largement le coup d’œil (rien que pour les sublimes Nymphéas du rez-de-chaussée !) et l’expo est très sympa même si pas très grande ^^

  • Marilyne dit :

    Je t’avoue que cette expo ne me tentait pas plus que ça à la base mais là, tu me donnes réellement envie! En admiratrice de Monet et de ses Nymphéas, j’adore l’Orangerie, je ferais donc d’une pierre deux coups si je vais la voir.^^
    Bisous!

    • Bliss dit :

      Tout pareil, l’affiche m’avait interpellée par son titre et puis quand l’occasion s’est présentée de la visiter, je l’ai saisie et je ne le regrette pas. C’est une petite expo, assez mineure, mais pleine de charme et vraiment touchante. Et comme tu l’as dit, c’est aussi l’occasion de revoir les Nymphéas :) Gros bisous ^^

  • maspalio dit :

    Voilà un thème d’exposition bien original .Merci de ce billet.

  • Poleen dit :

    Je l’avais repérée en allant à l’Orangerie mais je n’ai pas eu le temps d’y aller encore.
    Elle a l’air vraiment sympa et originale.
    Bisous !

  • July dit :

    Oh ça a l’air super! Tout à fait ce que j’aime! Je vais voir si je peux y aller pendant ma visite fin février! Merci pour cette découverte encore une fois! Bisous!

  • Elo dit :

    Cette expo me tente trop, il faut que je trouve un moyen pour y aller, les toiles sont vraiment belles !

  • Claire dit :

    Quel beau billet, après une rude journée cela fait du bien d’avoir un petit moment poétique !
    Le thème est très original et c rare à Paris d’avoir des expos thématiques. J’ai admiré La jeune fille au bonnet bleu d’Odilon Redon et le Renoir l’enfant au chat.
    L’orangerie c le musee de mon enfance je ne savais pas qu’il existait encore !

    • Bliss dit :

      Rooooh merci Claire :) Ma journée d’hier a été rude aussi alors ton commentaire est plus que bienvenue ^^ Non seulement l’Orangerie existe encore mais c’est un musée qui a été en rénovation pendant des années alors il est quasi flambant neuf (depuis quelques années maintenant !). Je vois qu’on a été touchées par les mêmes toiles, je ne me lasse pas de les regarder ;) Gros bisous.

  • breon dit :

    Merci d’avoir apprécié « mon exposition ».
    J’y ai mis beaucoup de moi-même et suis content de voir qu’elle a été si bien comprise.
    très touché par vos commentaires

    Emmanuel Bréon
    Directeur de L’Orangerie

    • Bliss dit :

      Ce fut un plaisir de visiter cette très belle exposition et j’espère que cet article donnera envie à d’autres de la découvrir. Merci d’avoir pris le temps de me laisser un commentaire en tout cas.

  • Emma dit :

    J’attends de trouver le temps de visiter cette expo depuis… trop longtemps ! Le sujet est vraiment original et si en plus il est bien présenté, tout est pour le mieux !

  • breon emmanuel dit :

    Merci à Bliss pour ces jolis commentaires sur  » mon  » exposition les Enfants Modèles.
    Emmanuel bréon
    Directeur du musée de l’Orangerie

Page 1 sur 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram