Le Street Art s’expose à la Fondation Cartier

Consacrée au graffiti et au street art, l’exposition « Né dans la rue – Graffiti » met en lumière l’extraordinaire vitalité d’un mouvement artistique qui a pris son essor dans les rues de New York au début des années 1970 et qui est rapidement devenu un phénomène mondial. Solidement ancré dans le paysage culturel, le graffiti traverse aujourd’hui les domaines des arts plastiques, du design et de la publicité. Pourtant, en dépit de son omniprésence, cette forme d’expression essentiellement illégale continue d’évoluer en périphérie du monde artistique contemporain et les origines et l’histoire de ce
courant demeurent peu connues du grand public. Cette exposition s’efforce réparer cette petite erreur en traçant les contours d’un territoire vaste et complexe, qui englobe aujourd’hui quantité de techniques, d’idées et de courants différents.

expo_Graffiti

Un parcours divertissant et varié s’offre au visiteur. Pour commencer, les murs de la salle du bas s’ornent de différentes calligraphies présentées de manière chronologique et imagée, chaque calligraphie étant renvoyée à son créateur et à ceux qui les ont employées ; des bombes et des marqueurs ainsi que des black books illustrent également le graffiti pas à pas. Autour de ces objets, quelques vidéos sont projetées et, un peu plus loin, d’autres le sont sur les murs, illustrant la vie de ces artistes de rue. Des interviews, avec casques pour ceux qui voudraient les écouter, sont également proposées. Le visiteur flâne, sélectionnant les informations qu’il désire et s’arrêtant là où il veut. La salle du rez-de-chaussée réunit, quant à elle, quelques œuvres contemporaines témoins du graff comme il se pratique aujourd’hui, selon les pays. Brésil, Chili, Suède, France, États-Unis… Les artistes ont abandonné les noms de code et travaillent sur des toiles dont certaines désarçonnent, tant elles sont loin de ressembler à ce que l’on se représente du graffiti. Les grandes baies vitrées de la fondation ouvrant sur le jardin, le tout procure une agréable sensation d’espace et de liberté.

Le grand intérêt de cette exposition est la présentation du graffiti sur différents supports et médias, du visuel statique (graffiti, black books, dessins, matériel) au visuel animé (vidéos, clips). Le clou de l’expo, avant ou après la visite à l’intérieur, c’est quand même la façade de la Fondation qui pour l’occasion a été recouverte de divers tags, dont certains sont particulièrement attrayants. C’est sans aucun doute l’intégration la plus vivante et intéressante du graffiti dans l’exposition, puisqu’on peut à la fois regarder une œuvre en création et en suivre chaque étape, jusqu’à la touche finale !

Petit tour d’horizon en images:

1
23
4
5
67
8
9
10
11
1213
14_big

L’exposition est vraiment intéressante dans le sens où elle met en avant un phénomène peu connu du grand public en le présentant comme un art. Un art omniprésent dans notre société, même si illégal la plupart du temps, mais qui du fait de son évolution constante nous permet d’actualiser notre façon de percevoir l’urbanisme qui nous entoure. Et quelle ironie qu’un phénomène, aujourd’hui reconnu comme un art, mais dont les bases reposent sur des racines de révolte, de contestation et de marginalisme, soit représenté dans un lieu comme la Fondation Cartier, a priori aux antipodes des valeurs portées par le graff ! Bref, à voir pour les amoureux de street art et les curieux ;)

C’est où ?
« Né dans la rue – Graffiti »
Fondation Cartier pour l’Art Contemporain
261, bd Raspail (14è) – M° Raspail
Prolongé jusqu’au 10 janvier 2010.
Ouvert tous les jours sauf le lundi de 11h à 20h.

18 réponses à Le Street Art s’expose à la Fondation Cartier

Page 1 sur 11
  • sheily dit :

    J’ai adoré la salle du bas et les vidéos, mais pas trop le rez-de-chaussée.

  • Jade dit :

    j’ai beaucoup aimé l’expo moi aussi mais la salle du bas contient tellement d’infos qu’il est presque impossible de tout assimiler en une fois!

  • Héloïse dit :

    je suis pas fan des graffitis mais fo reconnaitre que certains sont vraiment réussis!

  • nathalie dit :

    j’y suis allée dès l’ouverture, je suis repassée devant des dizaines de fois depuis, et ce que j’adore, hormis ce qu’on voit et ce qu’on apprend dans l’exposition, c’est la vie des graffitis sur les palissades extérieures qui illustre au mieux la vitalité de cet art !

    • Bliss dit :

      Tout pareil ! Je crois que c’est ce que j’ai préféré dans l’expo, je passe tout le temps devant en bus et c’était génial de constater l’évolution du truc au fil des jours ^^

  • Poleen dit :

    Je n’aime pas ce genre, mais mon amoureux si, donc je pense qu’on ira faire un tour prochainement. Elle a l’air assez complète et instructive, c’est bien !
    Bisous

  • Faustine dit :

    J’adore, j’irai peut être faire un tour prochainement. Une nouvelle fois, ça n’est pas loin de chez moi. C’est ce qui rend la chose très pratique :)

  • Erwan dit :

    Je trouve qu’il y a de tout dans les graffitis, du très très bon et du très très mauvais…et malheureusement c’est ce dernier qui envahit le plus nos murs !

    C’est une bonne chose cette expo car elle va permettre aux gens de mieux connaitre cette forme d’expression.

  • Livy dit :

    Énorme cette exposition, on m’en a tellement parlé ! En bien, en moins bien… Mais tes photographies donnent plutôt envie. Je suis très curieuse alors d’aller vérifier tout cela par moi-même d’autant plus que l’art urbain m’intéresse profondément… Je profiterai des vacances scolaires je pense.
    Je n’ai aucune excuse pour la manquer, elle est également à côté de chez moi (mais on habite toutes dans le même coin ma parole ^^)
    Bisous!

    • Bliss dit :

      C’est clair que l’appréciation de cette expo dépend grandement de tes goûts personnels… J’ai beaucoup aimé certaines oeuvres, et moins certaines autres. Mais globalement, c’est bien fichu et intéressant quand même !

      Et sinon, oui, on est nombreuses à habiter dans le 14è, mais c’est un quartier cool donc c’est plutôt bien eh eh eh !

      Bisous Livy ;)

  • Melany dit :

    J’ai beaucoup de mal avec le street art, mais c’est vrai que certains graff sont magnifiques !

Page 1 sur 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram