« La Ballade de Simone » au Lucernaire

Un spectacle dont le thème est Simone de Beauvoir, une idée saugrenue ?! Il faut avouer que la pensée de passer une soirée en compagnie de cette héroïne germanopratine, romancière, philosophe et essayiste, fondatrice de la pensée féministe au XXè siècle et image glacée de l’existentialisme aux côtés de Sartre, a de quoi faire peur. Rien de très excitant a priori donc et pourtant, « La ballade de Simone » est une très bonne surprise. Ça valait le coup de grimper tous les escaliers menant au petit théâtre rouge tout en haut du Lucernaire !

L’idée de base de cette petite pièce est de mettre en lumière la densité et la complexité du personnage de Simone de Beauvoir en nous offrant un mélange entre des extraits de ses œuvres fondatrices (d’ailleurs, après ce spectacle, je ne sais pas comment j’ai pu ne pas lire « Le deuxième sexe », ça me parait aberrant !) et des passages d’un épisode plus méconnu de sa vie. En créant des passerelles entre le courrier amoureux de la philosophe (plus de 300 lettres d’amour passionnées échangées -à l’époque de la rédaction de son œuvre maîtresse- avec l’écrivain américain Nelson Algren, avec qui elle a eu une liaison amoureuse dès leur rencontre en 1947) et des extraits de ses essais féministes (« Le Deuxième Sexe » et « La Force des Choses »), cette pièce passe au crible les ambiguïtés d’une femme entière ne voulant renoncer à rien et tout vivre.

1

En bâtissant un pont entre « les deux » Simone de Beauvoir (la femme amoureuse et l’essayiste féministe), les deux comédiennes de talent (Michèle Brûlé et Odja Llorca) qui tiennent cette pièce à bout de bras, nous font découvrir avec poésie et humour, la façon dont elle a évolué entre son amour inconditionnel et humain pour Sartre, et ses sentiments plus charnels et passionnés pour Aldren. Tout ça, en nous donnant quelques bases pour avoir envie de découvrir par nous-mêmes la richesse et l’intensité des textes de la philosophe. Chapeau !

Côté mise en scène, le spectacle est très réussi, à la fois ludique, loufoque et facétieux. Les différentes formes qu’emprunte le récit (chansons, accordéon, lectures de passages des ouvrages, anecdotes…) dynamisent beaucoup le propos et on ne s’ennuie pas une seconde. La pièce est truffée de petites répliques cinglantes qui font mouche, entrecoupées de citations cultes et d’un jeu de lumières soigné et pertinent. Les chansons nourrissent à la fois le petit côté décalé de la pièce et certains morceaux accompagnés par un accordéon nous transportent directement dans le Saint-Germain d’après-guerre. La manière dont les morceaux choisis des essais de Beauvoir et ses lettres d’amour parfois remplies de minauderies sont juxtaposés est presque toujours judicieuse et parfois très drôle !

2

En bref, « La Ballade de Simone » est un spectacle inhabituel mené tambour battant par deux comédiennes qui ne manquent pas de piquant, et qui mérite bien un petit coup de pouce pour son côté original et décalé.

C’est où ?
« La Ballade de Simone »
Théâtre du Lucernaire
53, rue Notre-Dame-des-Champs (6è) – M° Notre-Dame-des-Champs
Du mardi au samedi à 21h jusqu’au 13 février.
Prolongé jusqu’au 11 avril avec de nouveaux horaires: du mardi au samedi à 18h30 et le dimanche à 15h.

20 réponses à « La Ballade de Simone » au Lucernaire

Page 1 sur 11
  • Uwe dit :

    Pièce très intéressante et qui franchement donne à réfléchir !

  • Livy dit :

    Super idée, super post, et je n’étais même pas au courant.
    Autant te dire que je vais y foncer, et vite, car un spectacle sur Simone de Beauvoir ne peut que me donner envie. Alors si en plus, il se donne au Lucernaire, je n’ai plus aucune excuse ^^
    J’aime assez le côté inhabituel que tu évoques, ainsi que les petites touches d’humour… Ton billet ne peut qu’inciter la curiosité de tous. Je te remercie, voici que j’ai encore plus de programmes pour ces prochains jours, grâce à toi :)
    Je dors quand, hein?
    Des bisous!!

    • Bliss dit :

      C’est un petit spectacle, mais vraiment atypique, original et sincèrement drôle. Et c’est une occasion de plus d’aller au Lucernaire, ça faisait longtemps que je n’y avais pas mis les pieds, ça me manquait un peu ^^
      Punaise, je ne suis donc pas la seule à manquer d’heures de sommeil ?!!

  • Fleur dit :

    Je regrette énormément de ne pas retourner à Paris avant le 13 février, après avoir lu ce billet! Je suis une grande admiratrice de Simone de Beauvoir et j’adore ce qu’elle a écrit : je te conseille d’ailleurs de lire son autobiographie, tu verras que ce n’était absolument pas quelqu’un d’austère ou de froid, bien au contraire. Elle a eu une vie passionnante. Moi je dis, à quand un grand film sur sa vie (et pas seulement en tant que féministe car ce serait réducteur)?!

    • Bliss dit :

      Le spectacle sera en fait joué jusqu’au 11 avril (c’est juste les horaires qui changent après le 13 février !!) donc tu as le temps !
      Effectivement, un film sur sa vie pourrait être véritablement passionnant :) Et après ce spectacle, je n’ai envie que de me plonger dans ses œuvres ^^

  • Poleen dit :

    Ca a l’air intéressant, sur Simone de Beauvoir en plus.
    Je vais voir quand y aller !
    Bisous

  • Elo dit :

    Ça a l’air top, merci du tuyau, dommage que ça se termine aussi vite !

    • Bliss dit :

      J’ai édité mon article: en fait, la pièce est jouée jusqu’au 11 avril, ça a été prolongé ! J’espère que tu trouveras le temps, c’est une très bonne petite pièce. Bisous Elo

  • Emma dit :

    Comment ai-je pu passer à côté de cette pièce ?!!
    J’ai déjà vu des pestacles mettant en scène la vie de Simone de Beauvoir mais celui-ci a l’air d’être vraiment très original.
    Son histoire d’amour avec Nelson Algren est d’une grande tristesse, presque pathétique, mais les lettres qu’elles lui a envoyées sont de véritables bijoux.
    Pour ce qui est de son oeuvre, je ne peux que te conseiller de t’y plonger. Son autobiographie est fascinante, quant au « Deuxième Sexe », c’est une référence incontournable, non pas pour ce qu’elle y dit -car sa pensée reste tout de même extrême- mais pour la façon dont elle le dit : c’est un essai d’une richesse et d’une rigueur incroyables.
    Bref, je vais m’arrêter là car je pourrai en parler des heures (c’est quand même une grosse partie de mon sujet de thèse ^^) et je te remercie d’avoir mis cette pièce sur mon chemin. Je vais réserver pour la semaine prochaine si c’est possible !

  • Emma dit :

    je viens d’aller sur le site du théâtre et la pièce ne se joue pas jusqu’au 13 fevrier mais jusqu’au 11 avril (à 18h30 du mardi au samedi et à 15h le dimanche)! Bonne nouvelle pour les retardataires !!!

    • Bliss dit :

      Quand je suis allée voir la pièce, les prolongations n’étaient pas encore affichées, mais c’est une excellente nouvelle pour les retardataires en effet. J’ai édité ça dans mon article histoire que ça motive le plus de monde possible car c’est une petite pièce atypique mais vraiment bien faite et drôle. On sent les deux comédiennes tellement impliquées et présentes sur scène, ça fait du bien ! Après, on apprend finalement peu de choses sur Simone de Beauvoir mais ce ne sera pas un problème pour toi de toute façon ;) Tu aimeras entendre à nouveau les lettres enflammées qu’elle envoyait à Algren et des extraits assez intéressants de ses essais féministes. Que ce soit sur le fond ou la forme, ça m’a fortement donné envie de me plonger dans son œuvre, autant « le deuxième sexe » que ses récits autobiographiques… Enfin j’vais commencer par les « mémoires d’une jeune fille rangée ». Les 4 valent vraiment le coup ?
      Tiens, ça me fait penser : tu avais vu le téléfilm où Anna Mouglalis faisait Beauvoir ? (c’était pas un peu étrange comme choix de comédienne ?!!) En tout cas, je serais curieuse d’avoir ton avis sur la pièce ! Bisous.

  • July dit :

    J’aime bien l’histoire de Simone de Beauvoir et je serais curieuse de voir cette pièce pour en apprendre plus! Bisous!

  • Claire dit :

    Cete pièce a l’ai très interessante avec une scenographie originale même si je ne pense pas que je pourrai y aller.
    L’oeuvre de Simone de Beauvoir m’a toujours intéressée même si je n’ai pas lu beaucoup de ses oeuvres. J’ai été
    très touchée par Lettres à Nelson Algren, un amour transatlantique. Ces lettres lui donnent un visage humain et elle nous montre qu’elle n’a pas seulement été une feministe et qu’elle a pu aimer un homme comme une femme amoureuse. Je n’ai jamais rien vu sur Simone de Beauvoir intéressant c pourquoi ton billet est le bienvenu !

    • Bliss dit :

      C’est dommage que tu n’aies pas le temps d’aller voir la pièce, ça te plairait ! Surtout si tu as déjà lu « Lettres à Nelson Algren ». Des bisous ^^

      • Claire dit :

        Je vois que c’est prolongé et qu’il y a des horaires intéressants pour moi. Je verrai si je peux y aller car c un peu cher je trouve car je ne pense pas que mes amies me suivront ! je ne peux plus bénéficier du tarif étudiant même si on me le propose toujours :)

Page 1 sur 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram