Hey Jude!

Est ce que vous connaissez Jude ? Jude c’est : un grain de voix unique, au falsetto angélique, un sens inné de la mélodie imparable, à la fois gracile et lyrique, et des textes à la mélancolie caustique qui ont fait de lui l’un des songwriters américains incontournables du moment; l’égal d’un Elliot Smith ou d’un Damien Rice, l’héritier d’un Paul Simon ou d’un Brian Wilson. Qualités que l’on retrouve intactes, encore transcendées, dans son dernier opus au titre révélateur : «Redemption », que je vous recommande chaudement (j’en parlerai bientôt, n’ayez crainte !).

Hier soir, donc, je me suis rendue, en très bonne compagnie, au concert du monsieur qui avait lieu au Point Ephémère, petite salle intimiste sur les bords du Canal St Martin. Cette année, comme souvent, j’ai eu la chance de voir les plus grands artistes internationaux sur scène : Thom Yorke, Brian Molko, Robbie Williams ou encore George Michael et pourtant, c’est le concert de Jude que j’attendais avec le plus de joie et d’excitation.

Petite parenthèse désenchantée sur la première partie : Marie Modiano qui s’est ridiculisée sur l’interprêtation de son premier album, sans doute pas mauvais en ce qui concerne les mélodies mais elle aurait dû s’acheter une voix qui ne chante pas faux avant le concert. Comme quoi, un nom, ça ne fait pas tout.
Ce n’était pas la première fois que je voyais Jude sur scène (je vous en avais parlé ) et je dois dire que j’avais du mal à penser qu’il pouvait faire encore mieux que la dernière fois. Et bien, j’avais tort les amis !

Au fil de ses chansons zébrées de guitares acoustiques, piano et batterie, affleurent les influences d’un songwriter au sommet de son art : Buddy Holly, les Beach Boys ou encore les Beatles (d’ailleurs son bassiste à l’air d’un Paul McCartney resté dans les sixties, vrai de vrai!).
Qu’est ce qui m’a plu dans ce concert ? La taille de la salle qui fait que l’on peut voir Jude de très près, voir les musiciens en action, voir la musique vivre « pour de vrai » et l’écouter attentivement (chose difficile à faire dans les grandes salles froides et impersonnelles où le son laisse souvent à désirer); le charisme de Jude et sa générosité avec le public, à qui il parle entre les sets, qu’il fait rire, qu’il fait chanter..Je ne vous parle même pas des paroles très personnelles et très travaillées, des mélodies enchanteresses et surtout de cette voix, voltigeant des graves aux aigus avec une insolente assurance…Jude c’est plus qu’un chanteur, un songwriter ou tout autre étiquette qu’on pourrait lui coller sur le dos: c’est avant tout un très grand artiste qui sait, je ne saurais expliquer pourquoi ni comment, me toucher au plus profond de ce que j’ai en moi.

Alors, pour tout ça, merci Jude, et sans aucun doute à très bientôt.

12 réponses à Hey Jude!

Page 1 sur 11
Page 1 sur 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram