« Dans l’Ombre des Dinosaures » au Muséum d’Histoire Naturelle

Mon dernier passage au Muséum d’Histoire Naturelle ne s’était pas révélé très convaincant lors de l’exposition l’Or des Amériques que j’avais jugée assez décevante. Samedi dernier, je me suis rendue au vernissage de la nouvelle exposition organisée par le musée et qui se situe cette fois dans la Galerie de l’Évolution: « Dans l’Ombre des Dinosaures ».

Le titre est un peu trompeur car il ne s’agit pas vraiment d’une exposition sur les dinosaures, mais plutôt d’une exposition AVEC des dinosaures, grands perdants d’un des tournants majeurs de l’histoire de la vie sur Terre, survenu il y a 65 millions d’années. Cet épisode appelé communément par les scientifiques « tournant Crétacé-Tertiaire » (ou tournant KT -c’est de l’allemand) a bouleversé l’équilibre de la planète et permis aux mammifères de prospérer et coloniser tous les continents. Pour bien comprendre l’importance de ce grand tournant, l’exposition invite le visiteur à remonter le temps pour observer le monde avant et après la crise. Le parcours s’arrête également sur le passionnant débat sur la disparition des dinosaures: refroidissement brutal, chute d’une météorite, volcanisme intense… ou les 3 en même temps ? L’expo propose donc un voyage à travers l’évolution et la biodiversité qui nous conduit de la fin du Crétacé jusqu’à nos jours.

2

L’expo est divisée en 3 parties:
* La première partie de l’exposition évoque un paysage de la fin du Crétacé avec ses parts d’ombre et d’incertitudes. On y découvre des spécimens originaux et des moulages qui témoignent de la diversité des espèces de dinosaures de cette période. Mais les dinos, aussi populaires soient-ils, n’étaient pas les seuls car dans leur ombre vivaient de discrets mammifères apparus à peu près en même temps qu’eux, il y a 220 millions d’années.
* La deuxième partie aborde le tournant KT dont je vous parlais plus haut: une période de bouleversements qui s’est étalée sur plusieurs millions d’années. A l’issue de cette crise, des groupes entiers, comme les dinosaures, disparaissent, certains sont amoindris alors que d’autres tirent leur épingle du jeu. Cette partie centrale propose une double approche: un très bon petit film (vachement bien fait !) sur grand écran qui nous déroule un scénario possible de la crise et à côté de ça, on trouve la présentation des multiples découvertes qui ont permis d’élaborer les différentes scénarios: volcanisme, météorite…
* La troisième partie de l’exposition présente l’explosion de la diversité des mammifères juste après la crise KT. Nous sommes à l’aube de l’ère tertiaire, une première vague de changements se manifeste jusqu’à une période de réchauffement de la planète, il y a 55 millions d’années. En environ 150000 ans, la végétation d’Eurasie et d’Amérique du Nord s’uniformise et favorise la dispersion des mammifères et tous les ordres que nous connaissons aujourd’hui apparaissent alors. De nombreux fossiles combinés à des supports multimédias (petits films, animations ludiques…) illustrent les grandes innovations de l’époque.

*****

L’expo est intéressante, vraiment ludique, interactive et on apprend pas mal de choses. En théorie, elle est destinée autant aux enfants qu’aux adultes, mais j’ai eu le sentiment que les animations multimédias étaient quand même plus tournées vers les enfants (j’aurais adoré voir ça quand j’étais petite, j’étais passionnée par les dinos !). A côté de ça, il y a quelques panneaux explicatifs très pédagogiques qui permettent de comprendre les différentes étapes et de s’attarder sur quelques points en particulier. Il faut dire aussi que j’ai eu la chance d’assister à une visite guidée par les concepteurs de l’exposition et c’était tout de même un vrai +… Si ça n’avait pas été le cas, peut-être serais-je restée un peu sur ma faim. On voit que le musée a cherché à faire un gros effort sur la scénographie (assez ludique de bout en bout) et sur la qualité des spécimens fossiles exposés, qui viennent de nombreuses collections du monde entier.

Malgré ça, il y a quand même quelque chose qui frappe lors de la visite de cette expo, en dépit de la bonne volonté manifeste de l’initiative: c’est le côté vraiment cheap qui se dégage de l’ensemble. L’expo est pas mal, c’est vrai, mais on a l’horrible impression que les installations (vidéo mise à part) ont vu la guerre et dans de telles conditions, c’est loin d’être évident d’en sortir totalement séduit. D’autant que, de base, le sujet abordé avait un énorme potentiel… Après, je n’ai pas envie de faire ma gaucho de service, mais ça me révolte et me fait toujours de la peine de constater que certains de nos musées sont laissés complètement à l’abandon. Je m’étais déjà fait la réflexion au Palais de la Découverte et je ne peux m’empêcher de le constater à chaque passage au Muséum d’Histoire Naturelle… Les galeries sont en train de s’effondrer littéralement (la commission de sécurité de la Préfecture de Police a même émis un avis défavorable à la poursuite de l’exploitation du bâtiment d’Anatomie Comparée-Paléontologie, compte-tenu des nombreuses anomalies graves constatées mettant en cause la sécurité du public reçu), la ménagerie est sinistrée, les collections auraient bien besoin d’un petit gros rafraichissement, mais il n’y a aucun projet de rénovation en vue. Quand on voit les collections du musée d’histoire naturelle à Londres (visité pour la première fois en novembre dernier), par exemple, on a l’impression que notre musée est resté dans les années 70… C’est une honte :( Du coup, même si cette exposition n’est pas parfaite, j’ai bien du mal à lui jeter la pierre car elle a été faite avec les moyens du bord et surtout grâce à l’engagement de beaucoup de gens motivés et investis sur le projet.

Et pour finir, comme souvent, je vous propose une petite balade virtuelle en quelques images pour vous montrer un peu à quoi l’expo ressemble…

2
34
5
6
7
8
9
10
11

Petite attention très sympa de la part du musée, pour terminer ce billet : le sac de goodies avec le dossier de presse accompagné d’un Vélociraptor… en plastique que j’ai déjà surnommé affectueusement Raptoux. Ça donnerait presque envie de re-re-regarder Jurassic Park, dîtes donc !

015016

C’est où ?
Dans l’Ombre des Dinosaures
Muséum national d’Histoire Naturelle – Grande Galerie de l’Évolution
36, rue Geoffroy Saint-Hilaire (5è) – M° Jussieu
Ouvert tous les jours sauf le mardi et le 1er mai, de 10h à 18h.
Tarifs: 9€ adultes/7€ enfants.
Du 14 avril au 14 février 2011.

*****

J’vous ai préparé un p’tit billet théâtre pour cet aprèm ;) Bon début de semaine !

21 réponses à « Dans l’Ombre des Dinosaures » au Muséum d’Histoire Naturelle

Page 1 sur 11
  • Uwe dit :

    Une expo très intéressante, mais c’est vraiment navrant de constater l’écart qui se creuse entre les musées étrangers et les nôtres…. y a t il un complet désintérêt français pour les sciences ?

    • Bliss dit :

      Non, je ne pense pas c’est juste que la culture (même scientifique) est loin d’être une priorité pour ceux qui nous gouvernent. Ils ont tout compris… ou pas.

  • Aurélie dit :

    C’est vrai qu’elle à l’air très intéressante cette expo. Dommage que l’intérêt de l’État pour la culture soit encore et toujours moindre…

  • Coralie dit :

    Merci beaucoup pour ton article, je ne suis pas naturellement passionnée par les dinosaures mais je dois avouer que ton article m’a donné envie d’aller faire un tour à cet expo ! Merci pour toutes les bonnes adresses que tu donnes, de sorties théâtres comme de restos. Si tu veux les partager avec plein d’internautes et en trouver d’autres, je te conseille le site addictrip.com . Voici la page de Paris : http://www.addictrip.com/fr/cities/paris-fr . Pour toi qui aime les brunchs, tu devrais y trouver de nouvelles adresses à découvrir ;-)

  • Le genre de sujet qui me passionne totalement !
    J’aimerais bien voir une expo du même type à Bordeaux :)

  • Marilyne dit :

    Merci pour cet article complet et très intéressant! Je partage ton agacement concernant l’état du Museum. C’est assez hallucinant de voir le fric dépensé pour certains musées tandis que d’autres sont à la limite de fermer ou tombent carrément en ruines. ça me rappelle un article d’Arts mag d’il y a quelques temps qui abordait justement le sujet… Enfin bon, tu m’as tout de même convaincue de m’y rendre et je pense également faire celle du Palais de la découverte (« La faim des dinosaures ») puisqu’elle est prolongée jusqu’en septembre.
    Gros bisous et bonne journée!

    • Bliss dit :

      Oui, la situation est vraiment déplorable et ça me ferait très mal au cœur de voir le Muséum d’Histoire Nat ou le Palais de la Découverte fermer… Ce serait une vraie perte… :( En attendant, pour l’expo, ça t’a donné une idée de ce à quoi t’attendre. Elle est loin d’être parfaite mais est plutôt sympa malgré les petits moyens. Et compte tenu de la situation, je ne pouvais pas ne pas la soutenir. Tu me diras pour « la Faim des Dinosaures » car j’irais p’têt la voir cet été.
      Gros bisous Marilyne.

  • July dit :

    Cette expo plairait beaucoup à mon chéri qui voulait absolument aller visiter ce musée quand on est passé à Paris! Ok mais c’est sans moi! Désolée, je préfère le moderne! hihi Bisous!

  • Poleen dit :

    L’est mignon tout plein ton Raptoux ! :)
    J’ai prévu de retourner faire un tour au Jardin des Plantes bientôt, aller voir les cerisiers en fleurs et faire un coucou à mes petits pandas, du coup j’en profiterais peut-être pour aller voir l’expo, j’aime bien les dinos ! ^^
    Gros bisous ma belle, bonne semaine !

    • Bliss dit :

      Contente de voir que je ne suis pas la seule à trouver Raptoux meugnon hihi :D
      Sinon, justement, j’suis allée au jardin des Plantes samedi pour faire quelques photos et j’adooooore les cerisiers en fleurs moi aussi (tu me diras ce que tu penses des photos, je mets ça en ligne cette semaine !).
      Gros bisous ma poulette ^^

  • Emma dit :

    J’aime trop les dinos donc forcément, cette expo aura bientôt de mes nouvelles, héhé !
    Gros bisous ma Bliss :)

    • Bliss dit :

      J’pense qu’en y allant en connaissance de cause, tu ne devrais pas être trop déçue… enfin, j’espère, parce que les tarifs sont assez élevés quand même.
      Mais que ne ferait-on pas pour voir quelques dinos ^^
      Bisous Emma.

  • Patrice Malbois dit :

    Encore une occasion culturelle manquée, mais une vraie fumisterie… pour 7€
    Une exposition ou l’on vous montre six squelettes et quelques reproductions de fossiles de la fosse de Messel, le tout accompagné d’explications dignes d’une classe du primaire.

    • Bliss dit :

      Voilà ce qui arrive aux gens qui ne lisent pas mon blog !!! Bon, je suis ironique là, mais n’empêche que vous auriez su de quoi il retournait… Je me doute bien que votre véhémence n’est pas à l’encontre de mon article mais de l’exposition (sinon, ça voudrait dire que vous n’avez pas bien lu ce que j’ai écrit !), mais de là à dire que c’est une fumisterie… mouais ! Comme je le dis dans mon post, ce musée est en situation de total abandon par l’état et n’a pas les moyens de s’auto-financer, ni de se restaurer tout seul. Et forcément, ça se ressent énormément au niveau de leurs expositions temporaires qui sont, pour le coup, plutôt cheap… Quand on voit ce qui se passe à l’étranger et dans certains autres musées, c’est un total gâchis. Du coup, il faut prendre cet élément en compte à chaque visite dans ce musée, sinon, autant rester chez soi et se plaindre à qui veut l’entendre que « c’était mieux avant ».
      Bref, tout ça pour dire que cette expo n’en met pas plein les mirettes mais elle est faite avec les moyens du bord. Il n’y a pas grand chose d’autre à dire, mais c’est plus juste de tout prendre en considération quand on fait ce genre de critique. Voilà !

Page 1 sur 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram