« C’est la vie ! » – Les Vanités en lumière au Musée Maillol

Depuis quelques semaines, le musée Maillol propose une exposition au parcours original semé de crânes qui invite au dialogue entre modernes, anciens et contemporains. « C’est la vie ! » – Vanités de Caravage à Damien Hirst regroupe 160 œuvres, peintures, sculptures, photos ou bijoux et a pour ambition d’illustrer l’évolution des Vanités dans l’histoire de l’art.

affiche

Si le terme « vanité » désigne au sens strict les natures mortes qui ont prospéré à l’époque baroque particulièrement en Europe du Nord, il s’étend également à toute composition allégorique qui suggère que l’existence terrestre est vide, vaine et fugace et que la vie humaine est précaire et n’a que peu d’importance face à l’inéluctabilité de la mort. L’idée, c’est que l’image du crâne ou du sablier qui figure le temps qui passe, confrontent brutalement le spectateur à son destin et le poussent à la réflexion.

Une place de choix est accordée aux artistes contemporains (quasiment toute l’exposition en fait), le parcours est chronologique mais à rebours et l’on commence avec le début du XXIè siècle, où le crâne est partout, sur les vêtements, les bijoux, les pubs ou même les jouets. Dans la première salle, une place importante est consacrée à plusieurs œuvres de Damien Hirst (un artiste très médiatique et controversé) qui sont vraiment incroyables et atypiques notamment the Death of God, the fear of Death (avec mouches et résine) et For the Love of God, Laugh. D’autres artistes méritent aussi qu’on s’y arrête: on trouve quelques œuvres de Keith Haring, Basquiat et Andy Warhol, des compositions très étonnantes comme le gants-tête d’Annette Messager, la lionne et le chasseur de Daniel Spoerri (1988) ou encore une œuvre issue de la série Mickey is also a rat de Nicolas Rubinstein (ci-dessous).

Mickey

12

On poursuit la visite au second étage (oui, c’est original !), toujours parmi des artistes contemporains qui déclinent la tête de mort à toutes les sauces, en ailes de coléoptères (comme l’œuvre de Jan Fabre… qu’on voit ci-dessus), en paquets de Gauloises (Serena Carone) ou sculptées dans des fruits et légumes (Dimitri Tsykalov)…

On redescend au 1er étage, pour la fin de l’exposition, où sont concentrés modernes et classiques. L’atmosphère dans les 2-3 salles consacrées aux Modernes est beaucoup moins atypique puisqu’y figurent quelques vanités de peintres très connus du XXè siècle (Nadar, Buffet Cézanne, Picasso, Buffet) qui intégraient des crânes dans leurs natures mortes.

Cezanne
Picasso

Chez les classiques, enfin, les tableaux sont bien plus sobres. On trouve des choses assez intéressantes comme l’œuvre la plus ancienne de l’expo qui est une petite mosaïque qui couvrait une table de Pompéi avec un crâne symbolisant le corps et un papillon symbolisant l’âme, posés sur la roue de la vie. Sont exposés ensuite de nombreux tableaux classiques entremêlés de bijoux et de travaux de contemporains comme cette œuvre de Cindy Sherman exposée à côté d’une toile de 1650. Quel contraste ! Dans une salle un peu isolée, une œuvre de Boltanski retient l’attention: un très beau théâtre d’ombres qui s’impose à nous de façon énigmatique (comme vous pouvez le voir ci-dessous).

Boltanski

La dernière salle confronte trois magnifiques vanités du XVIIe siècle, trois Saint François en clair obscur tenant un crâne dans ses mains: renversé en arrière, les yeux pleins de folie chez Georges De la Tour (Extase de Saint François), pleins de passion chez le Caravage (Saint François en méditation) et plein de douleur chez Zurbaran (Saint François agenouillé).

*****

Les Vanités font partie de ces tableaux que je préfère dans l’histoire de l’Art occidentale et on ne peut pas nier que le musée Maillol ait fait l’effort d’en réunir un certain nombre, de toutes les époques et de tous les styles, même si ce ne sont pas des œuvres réellement majeures. On pourrait aussi reprocher le fait que le musée se soit focalisé presque exclusivement sur les crânes alors qu’on aurait souhaité voir plus d’objets symboles du temps qui passe (sabliers, etc…). Mais globalement, rien à redire sur les œuvres en elles-mêmes, car la plupart sont assez intrigantes et intéressantes.

En revanche, je n’étais pas retournée au musée Maillol depuis l’expo sur Séraphine l’année dernière et force est de constater que les choses ont bien changé. Pour cette expo, j’ai eu comme l’impression que c’était du pigeonnage de A à Z, et c’est extrêmement désagréable… Évidemment je sais que c’est aussi le cas dans de nombreux autres musées (il n’y a pas que le musée Maillol, hein, j’en suis bien consciente) mais j’ai comme l’impression que c’est de pire en pire. Déjà le prix du billet d’entrée de l’expo est prohibitif: 11€ quand même, alors qu’il y a finalement peu de salles et pas énormément d’œuvres. Le prix de l’audio-guide est lui aussi carrément abusif: 4€50 !! Et si vous souhaitez faire une visite guidée (avec un guide conférencier), l’entrée est non seulement plus chère (logique) mais vous devrez en plus payer la location du casque pour la modique somme de 2€50… Et puis quoi encore, 100 balles et un mars ?!

Après, vous me direz que l’audio-guide n’est pas obligatoire pour visiter une exposition mais je vous souhaite bien du courage pour comprendre et appréhender la plupart des œuvres de « C’est la vie ! » sans vous en être procuré un ou sans, au minimum, avoir compulsé le catalogue ou autre hors-série. Il n’y a quasiment pas de panneau explicatif, absolument aucune pédagogie, rien n’est expliqué, ni le pourquoi des choix du musée, ni le sens des œuvres, ni les raisons pour lesquelles telle une est exposée près de telle autre, ni le pourquoi du comment de l’évolution des Vanités dans l’histoire de l’art… Je vais au musée Maillol depuis de nombreuses années maintenant et j’ai constaté, à regret, qu’ils ne proposaient même plus de brochure gratuite à l’entrée. C’est vraiment du grand n’importe quoi!

En bref, une exposition intéressante dans l’absolu mais qui se contrefout totalement de ses visiteurs. Chapeau…

C’est où ?
« C’est la Vie » – Vanités de Caravage à Damien Hirst
Musée Maillol
61, rue de Grenelle (7è) – M° Rue du Bac
Ouvert tous les jours (sauf mardi et jours fériés) de 10h30 à 19h.
Tarifs: 11€/9€
Jusqu’au 28 juin 2010.

30 réponses à « C’est la vie ! » – Les Vanités en lumière au Musée Maillol

Page 1 sur 11
  • Uwe dit :

    Une expo avec des oeuvres vraiment intéressantes …mais alors quel bordel !

  • Poleen dit :

    Bouh le prix !!
    Si l’expo avait été gratuite, j’y serais allée par curiosité, mais ça ne m’intéresse que moyennement quand même et puis, pour 11€, pas moyen !
    Enfin comme ça, grâce à ton article, ça me parle un peu quand même ! :)
    Bisous !

    • Bliss dit :

      « Bouhhh le prix », on est d’accord, ils se foutent un peu du monde au musée Maillol, c’est un vrai commerce leurs expos. Navrant… Bisous Poleen !

  • Livy dit :

    Elle a l’air assez hallucinante cette exposition, dans le bon sens du terme. Les artistes que tu cites me parlent, et les œuvres exposées également. Je pense que c’est quelque chose à voir, parce que forcément captivant et atypique.
    Néanmoins, j’avoue que comme Poleen, le prix me rebute un peu :/
    Et puis l’organisation (ou le manque) que tu décris ne donne pas très envie… J’ai connu le musée Maillol plus au point ^^
    Bisous miss.

    • Bliss dit :

      C’est vrai que c’est assez atypique comme expo et les vanités contemporaines sont assez hallucinantes, je suis ravie d’avoir pu découvrir des œuvres fortes et barjes à la fois ! Mais sincèrement, ils m’ont cassé sérieusement les pieds au musée Maillol (pour rester polie), j’ai l’impression qu’ils se moquent totalement que les gens comprennent quelque chose ou pas à leur expo, du moment que les €€€ rentrent dans la caisse… Dommage ! Bisous Livy.

  • La Grenadine dit :

    Et bien !
    ça me rappelle quelques cours de littérature tout ça !

  • maspalio dit :

    une fort belle exposition.J’avais vu un reportage sur télématin à ce sujet qui m’avait mis l’eau à la bouche.Tu renchéries et cela me donne encore plus envie ^^

    • Bliss dit :

      Étonnant que mon article t’ait donné envie mais c’est vrai que rien que pour les œuvres, si on a le budget, ça vaut le coup d’œil !

  • Marilyne dit :

    C’est clair que cette expo me fait très envie mais savoir qu’encore une fois, je vais sûrement avoir l’impression de claquer mon argent pour pas grand chose me refroidit un peu…
    Bisous.

    • Bliss dit :

      C’est exactement l’impression que ça donne : claquer son argent pour pas grand chose. 11€, c’est carrément hors de prix et il y a quelques années, pour la même surface d’exposition, le même nombre d’œuvres (voire plus) et la même qualité, c’était vachement moins cher. Quand tu vois que c’est 9€ le tarif réduit !! Pitié…
      Bisous Marilyne.

  • flo dit :

    J’aime l’idée d’une approche chronologique inversée. En revanche c’est domage que l’expo se concentre uniquement sur les cranes…

    • Bliss dit :

      Moi aussi, j’ai trouvé intéressante l’idée d’une chronologie à rebours et la mise en perspective d’œuvres contemporaines à côté des œuvres anciennes aux étages mais le manque d’explications donne l’impression que ça a été fait un peu au hasard et la scénographie de certaines salles est limite quand même ! Mouais…

  • July dit :

    J’adore la tête de mickey et le théâtre d’ombre, évidemment!! bisous ma Bliss!

    • Bliss dit :

      J’adore aussi le « Mickey is also a rat » et le « théâtre d’ombres » de Boltanski est vraiment chouette. Bisous July :)

  • Emma dit :

    Pour ma part, cette exposition m’a laissée sur de très bonnes impressions car je l’ai trouvée très riche, bien fichue et je n’ai pas praticulièrement eu l’impression (désolée pour la répétition ^^) de me faire pigeonner. Certes, le prix d’entrée représente un petit budget (même si je n’ai pas payé 11 euros mais 9) mais on passe tout de même pas mal de temps à parcourir l’expo qui propose un sacré nombre d’oeuvres, la plupart très intéressantes. En comparaison, il m’aura fallu près d’1h30 pour la visiter, alors qu’hier j’ai simplement passé 30 minutes au musée de l’Orangerie qui affiche un tarif plein de 9,50 euros. Il y a donc plus choquant, je pense, que le musée Maillol de ce côté !
    Par contre, je te rejoins sur le fait que sans l’audio-guide on a vraiment l’impression (décidément !) de passer à côté de quelque chose tant les oeuvres sont obscures et les informations rares.
    Bisous Blissouillette ;)

    • Bliss dit :

      Ah j’étais sûre et certaine que quelqu’un ferait cette remarque et c’est précisément pour ça que j’ai bien précisé dans mon billet que c’était la même chose dans bien d’autres musées parisiens. Il n’y a pas qu’au musée Maillol que les prix sont exagérés, je le sais bien et je le déplore autant que toi. Pour comparer avec le musée de l’Orangerie dont tu parles, je trouve qu’on en a carrément plus pour son argent car déjà, certes l’expo du moment est plus petite mais tu n’as pas besoin d’audio-guide pour parvenir à la saisir (contrairement à celle du musée Maillol qui s’est contentée de nous exposer des crânes sans rien vraiment approfondir, en n’expliquant pas en quoi telle ou telle œuvre était pertinente, ni pourquoi mettre en relief telle ou telle œuvre près de telle autre…). Et quand on va au musée Maillol, il n’y a que très peu de place consacrée aux collections permanentes alors qu’à l’Orangerie, si tu comptes le musée avec, le prix se justifie un peu plus. Après, on pourrait me dire que je la ramène alors que je ne paie pas l’entrée, c’est vrai… mais quand même ! Si j’avais du le faire, ça m’aurait fait maaaal.
      Mais ce qui m’a énervée, c’est surtout de constater le changement d’attitude du musée Maillol en soi, sans le comparer aux autres musées. C’est encore plus choquant, et sincèrement pour y aller depuis super longtemps, j’ai trouvé que ça ne s’améliorait pas : pas d’explications, prix d’entrées qui ont quasiment doublé (et je ne parle même pas de l’audio-guide) et même plus de brochure à l’entrée. Le fait d’avoir ramené la boutique dans le musée (au lieu de l’avoir laissée au fond de la cour) est d’ailleurs une belle illustration de cette nouvelle politique agressive du musée Maillol : money, money, money.
      Bisous Emma !

      • Emma dit :

        J’avais bien noté ta précision en lisant ton article (ba oui, je suis attentive qu’est-ce que tu crois !) mais je t’ai donné mon avis car malgré les mauvais points qu’accumule Maillol, je n’ai pas eu l’impression de me faire pigeonner cette fos-ci, c’est tout (et même sans le comparer à d’autres musées).
        C’est sûr que l’audio-guide était indispensable pour cette expo mais peut-être qu’il en sera autrement pour la prochaine ! Soyons optimistes ;)
        Pour les expos permanentes, je trouve dommage que tous les musées ne nous laissent pas le choix d’un billet global ou pas (c’est pas très clair tout ça ^^). Parfois, je préférerais payer mon billet deux ou trois euros de moins et ne pas avoir accès à l’expo permanente. Après trois ou quatre visites, ça n’a plus autant d’intérêt je trouve.
        Pour ce qui est du fait que tu ne payes pas certaines de tes visites, c’est un privilège certes, mais qui, en aucun cas, doit te priver du droit de dire ce que tu penses ! Et puis quoi encore ;)

        • Bliss dit :

          Oui, j’essaie d’être optimiste, alors à chaque fois j’y vais sans a priori. Allez, la prochaine expo au musée Maillol sera mieux documentée et plus abordable sans audio-guide ! On y croiiiiiit !! Ben tu sais, moi j’ai plus beaucoup l’occasion de me sentir arnaquée mais franchement le musée Maillol pousse le bouchon avec ses augmentations de prix PARTOUT, je trouve. Et je te rassure, même si j’ai le droit de faire certaines sorties sous réserves de billets blogguesques, je ne me gêne pas pour donner mon avis (quand tu vois mes 2 dernières critiques théâtre… je vais me faire blacklister mouahahahah !!). Et totalement d’accord avec toi par rapport aux choix de billets avec expos permanentes incluses ou pas, ça devrait être systématique ! Le Louvre le fait d’ailleurs (même si ça coûte un bras aussi là-bas !). Gros bisous ^^

  • Laura dit :

    Je suis allée voir cette expo la semaine dernière. Bon il est vrai que je paie le tarif étudiant, donc un peu moins chère..
    J’ai vraiment beaucoup aimé l’expo, les oeuvres sont vraiment superbes (notament ce crâne avec les papillons dessus dans la dernière salle)et je l’ai touvé assez complète et diverse, avec une belle évolution par rapport aux siècles.
    C’est expo m’a vraiment conquise, et ça fais quelques temps qu’un expo ne m’a pas fait ça.

    • Bliss dit :

      Je suis ravie que l’expo t’ait plue, je l’ai trouvée assez sympa et vraiment intéressante (j’ai adoré les œuvres, en gros) mais toute l’organisation est quand même déplorable… Et même le tarif réduit est cher, je trouve !

  • Titine dit :

    J’hésitais beaucoup à aller voir cette expo parce que je ne suis pas une grande fan de l’art contemporain mais le thème des vanités me plaît beaucoup. Je crois que grâce à toi je vais économiser 11€ ! Et je suis entièrement d’accord avec toi, il faut qu’ils arrêtent de nous prendre pour des vaches à lait ! (perso j’ai Jacquemart-André dans le colimateur !)

    • Bliss dit :

      Moi, j’ai presque tous les musées dans le collimateur (!!), la politique tarifaire de la plupart des musées parisien a explosé en quelques années, c’en est effrayant quand on regarde bien ! Et je confirme: si tu n’aimes pas l’art contemporain, n’y va pas car les œuvres modernes et classiques sont en nombre réduit (presque anecdotique !).
      Et bienvenue ici (je crois ?!) sinon !

  • Claire dit :

    bon pour avoir pas mal frequenté les expos (et oui je suis passionnée d’art !!) certains audio guides sont quasi obligatoires et rajouter à une expo qui fait 11 euros ça fait un peu beaucoup je trouve :) un autre musee de ce genre c celui du Sénat. au fait il devait fermer qu’en est-il ? J’avais signé la pétition car la fermeture d’un musée dans Paris ça me serrerait le coeur surtout que j’y ai vu pleins d’expos depuis des années et que je travaille pour un Sxxxxeur !!
    Cette expo en tout cas a un thème très original et j’avais envie de la voir (pour notamment la mixité d’oeuvres classiques et modernes) mais priorité à celle du musee de l’orangerie et comme tu l’indiques le prix comprend l’expo et le musee !!

    • Bliss dit :

      Un peu beaucoup 15€50 pour une expo ??! Ah bon ?!!! ;) Je te taquine, je trouve ça aussi hors de prix. Après, les œuvres sont géniales et comme je le disais plus haut, je suis contente d’avoir pu y aller. Mais je me suis sentie privilégiée de n’avoir pas dû payer un tel tarif pour y entrer quand même… Et sinon, totalement d’accord, ça m’a fait penser au musée du Luxembourg en écrivant cet article. Où ça en est ? Ben il a fermé ses portes en janvier et après la brouille avec la société d’exploitation du musée, le Sénat cherche une autre boîte pour reprendre le truc. Ça devrait rouvrir en 2011, en espérant la même qualité et des tarifs un peu moins élevés quand même. Si au moins pour le prix, c’était très bien documenté et expliqué, je dis pas… mais là ! Au musée Maillol aussi les collections permanentes sont incluses dans le prix, mais comme le disait Emma, au bout de plusieurs années, tu les connais déjà et en as largement fait le tour donc ça ne sert plus à rien…

  • Eré dit :

    L’exposition me tente énormément mais j’avais passé mon tour devant le monde qui faisait la queue . Je suis un peu déçue par avance si Maillol a fait une fixation sur les crânes, les vanités sont bien plus riches que cela! Je pense néanmoins que je retenterai ma chance très bientôt…

    • Bliss dit :

      J’y suis allée pendant une pause déj et je n’ai pas attendu, mais quand je suis sortie, y’avait déjà la queue sur le trottoir donc je vois ce que tu veux dire ! M’enfin, malgré toutes ces critiques, si tu as l’occasion d’y aller, ne te gêne pas, les œuvres en valent la peine ;)

  • ed22 dit :

    J’en sors tout juste et je suis contente de voir que je ne délire pas : trop de cranes tue le crane et alors pour comprendre le sens propre et figuré de l’expo il faut vraiment y mettre de la bonne volonté. En outre j’ai l’impression que les oeuvres contemporaines comme sherman ou chapman se sont retrouvés à l’étage classique faute de place au rdc. bof bof…

    • Bliss dit :

      Totalement d’accord avec toi, pour comprendre quelque chose à cette expo, fallait faire de sacrés efforts et c’est dommage parce qu’elle était quand même intéressante en dehors de ça !

Page 1 sur 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram