Mes concerts

Page 2 sur 612345...Last »

Souvenirs de concerts (#hiver 2010)

Depuis le temps que ce billet dort dans les tiroirs de ce blog (environ 3 mois ? oui, quelque chose du genre), et bien le voilà… enfin ! Je vous livre donc ici une sorte de carnets d’impressions et de jolis souvenirs de concerts entre janvier et mars dernier :)

Quelques concerts classiques dont j’ai déjà parlé ici et ici, mais paradoxalement, c’est le concert le plus court qui m’a le plus marquée, le mini-récital Chopin par Alexandre Tharaud. J’en ai encore la chair de poule…

Tharaud

Émilie Simon au Casino de Paris
Plus qu’un concert, nous avons assisté à un vrai show au Casino de Paris pour la promotion de son dernier album, The Big Machine à qui on faisait la part belle ce soir là. Un moment très agréable avec de jolis jeux de lumière poétiques, un univers coloré et la voix d’Émilie Simon qui nous emporte trèèès loin !

Emilie_Simon

Pony Pony Run Run à la Cigale
J’en ai déjà parlé alors je ferai court: Pony Pony Run Run dépote bien sur scène mais j’ai trouvé quand même qu’ils manquaient d’un peu de bouteille pour que ce soit génial… laissons-les murir un peu ! Tout comme le public présent dans la salle d’ailleurs ! C’était en semaine, pourtant. Un jeudi. Y’a toujours école le vendredi non ?! Bouuuuuh, la vieille aigrie ! Je sais.

Pony_Pony_Run_Run


♥ Thomas Fersen
à la Cité de la Musique
J’ai déjà vu Thomas Fersen en live un certain nombre de fois et j’dois dire qu’il est vraiment difficile de s’en lasser tellement le plaisir qu’on prend à chaque fois est énorme ! Ce mec est génial et il sait tout faire: il chante et maîtrise piano, guitare, harmonica, flute, ukulélé… J’adore son sourire en coin, son look dégingandé et son air de ne pas y toucher faussement naïf ! Sans parler de la poésie onirique de ses textes: les dieux du panthéon fersenien sont des lions, des croque-morts, des filles frivoles ou des assassins, qui l’air de rien, assassinent leur prochain… Pendant deux heures, Fersen se transforme en conteur drôle et décalé, et on se laisse facilement transporter par sa voix envoutante. Ce soir-là, c’était une représentation spéciale intitulée « Mythologie » durant laquelle il nous a proposé des titres inédits de son prochain album et a joué à saute-mouton avec le temps et les albums de sa discographie mettant en valeur la précision de son écriture et la richesse extrême de son univers ! Un excellent moment.

thomas_fersen2
thomas_fersen

♥ Revolver à la Cigale
J’aime beaucoup l’album de Revolver et je dois dire qu’ils m’ont enchantée lors de leur passage à la Cigale. Il faut dire aussi que les p’tits mecs de Revolver ont vraiment tout pour eux: beaux à faire hurler les midinettes, de légers faux airs des Fab Four mais avec des harmonies à faire pleurer sous les chaumières, talent et humilité, des chansons qui gagnent à être entendues en live… Bref, un vrai bonheur !

Revolver


Emily Jane White à l’Alhambra
Pas grand chose à dire et à retenir de ce concert puisque j’ai été assez déçue de la prestation d’Emily Jane White un peu mollassonne et tiède en live. Je la préfère dans mon iPod !

emilyjanewhite


♥ Joss Stone
à l’Olympia
Une belle surprise que ce concert de Joss Stone (dont j’ai raté le début à cause d’Alexandre Tharaud… oui, c’était pour la bonne cause !): la voix, le groove, la classe… tout y était. Un très beau moment !

joss_stone

♥ Benjamin Biolay au Casino de Paris
Une vraie surprise, là encore: sur scène, Biolay est vraiment très sobre, un mélange de simplicité et d’humilité (j’ai été étonnée qu’il remercie autant son public… un peu comme si rien n’était acquis, pour lui). La grande classe… Je vous disais ici à quel point j’apprécie son dernier album La Superbe et le concert était totalement à la hauteur. Il en donnera deux autres au Casino de Paris en mai et si j’avais pu, j’crois bien que j’y serais retournée !

benjamin_Biolay

♥ Florence and the Machine au Bataclan
J’en retiens l’impression d’une atmosphère bizarre avec en toile de fond une gigantesque tenture fleurie baroque à souhait, et devant, une harpe, des cages à oiseaux et autres loupiotes ! Tout pour donner au concert une petite touche intemporelle envoutante et pleine de légèreté… En bref, un concert vraiment très sympa et punchy, plein d’énergie et surtout, la voix de Florence, vraiment impressionnante et super bien maitrisée en live.

Florence1
Florence2

♥ Vampire Weekend à l’Olympia
Les p’tits gars de Vampire Weekend sont de vrais pros sur scène. Sans pour autant rendre mécaniques leurs interprétations, ils parviennent à restituer admirablement leur musique tout en y ajoutant une touche live particulièrement dynamique. Un très chouette concert donc avec un savant mélange des deux albums. Rien à redire !

VWEVWE2

VWE3VWE4

♥ Tom McRae à la Maroquinerie
Un concert qui ne m’a pas entièrement satisfaite puisque j’y ai trouvé un Tom McRae plutôt rock et dynamique (ce qui ne me déplait pas dans l’absolu, mais je préfère largement son côté mélancolique !) là où j’attendais plutôt quelque chose d’intimiste, presque acoustique. Mais qu’à cela ne tienne, je retourne le voir à la Cigale en octobre quand même ^^

Tom_McRae
La_Maroquinerie

Et ce soir, je vais voir Mélodie Gardot à l’Olympia ^^

melody_gardot

Et puis, pas mal de concerts prévus pour les prochains mois, et promis, j’vais essayer de vous en parler au fur et à mesure ce coup-ci. « Essayer », j’ai dit ! J’ai super hâte de me rendre aux quelques concerts qui m’attendent en avril: les Cranberries au Zénith la semaine prochaine, Newton Faulkner à la Maroquinerie, puis She & Him à l’Alhambra en fin de mois !

Edit: J’ai appris ce soir que finalement, les Cranberries ne pourront pas assurer les dernières dates de leur tournée, à Montpellier, Genève, Nice, Paris, Rouen et Amiens. La chanteuse Dolores O’Riordan est souffrante, un médecin lui ayant diagnostiqué des nodules dans la gorge l’obligeant à s’arrêter pendant 6 semaines. SUPER :(((( Apparemment, le producteur français des concerts des Cranberries prévoit de les reporter dans les prochaines semaines à la fin du mois de mai et début juin. Pour l’instant aucune date n’a été précisée cependant les billets restent valables pour les dates de report.

Veillée Foodstock 2010: j’y étais !

Je ne sais pas si vous vous en souvenez mais en décembre dernier, je pestais comme une dingue contre la semaine du Fooding, à laquelle je n’avais pas pu participer malgré mes nombreuses et vaines tentatives d’inscription désespérées. Je me suis bien rattrapée il y a quelques jours, puisque grâce à MyLittleParis, j’ai eu la chance d’assister à la Veillée Foodstock cru 2010 ! Ce n’était pas un coup d’essai pour l’équipe du Fooding qui nous avait déjà gratifié d’une première soirée du genre fin 2008 (c’était ici pour les curieux).

Le principe ? Réunir des gens au coin du feu, pour une soirée qui se veut à la fois gourmande, solidaire et musicale. Le concept de la veillée est simple: servir des plats originaux (Fooding style) élaborés par des grands chefs, que l’on grignote enroulés dans des plaids autour de vrais feux de camp devant des petits concerts en live ! Pour vous donner une idée, lors de la dernière soirée en 2008, étaient invités Revolver et Peter von Poehl. Cette année, c’était PacoVolume, Mina Tindle et Hugh Coltman ! Cerise sur le gâteau pour finir: le tarif d’entrée pour la soirée n’est que de 10€ et tous les fonds sont reversés à Action Contre La Faim.

La veillée avait lieu au Chalet des îles, sur le lac inférieur du Bois de Boulogne, un endroit charmant, atypique et presque romantique. A la base, la soirée commençait plutôt bien puisque pour prendre le bateau qui effectue la traversée (en 30 secondes) pour rejoindre le chalet, les invités MyLittleParis ont eu la chance de ne pas faire la queue ! Petite attention qui fait toujours plaisir. Avant d’embarquer, on nous remet un exemplaire des Inrocks (dans lequel j’ai encore dégoté des concerts où je n’étais même pas censée aller !) et des tickets qui nous donnent droit à des cocktails et à chacun des différents plats. J’aime :)

1
2
2_bis

Arrivés sur place, c’est déjà la fête puisqu’on nous propose tout plein de cocktails à base de fruits et de Jameson (sponsor de la soirée). Délicieux ! Vers 19h30, il n’y a pas encore grand monde et ça nous permet de faire le tour de l’île (au milieu des paons au furie !) pour découvrir les feux de camp, une grande tente sous laquelle on peut aller s’approvisionner en cocktails, le buffet où il faudra aller chercher nos assiettes, quelques tables et face à la « scène », une grande pelouse recouverte de transats, de coussins pour s’asseoir et de plaids IKEA (super doux, bien chauds et que j’ai ramenés en souvenirs… gnark gnark !).

3

45

6_big

7

89

10

10_bis

1112

Cette soirée a principalement été l’occasion de picoler allégrement découvrir la cuisine du chef irlandais Donal Skehan, dont vous pouvez d’ailleurs découvrir les créations sur son très chouette Good Mood Food Blog !

Il nous a bien régalés à base de spécialités irlandaises:
* Clonakilty Black Pudding Salad, with Cashel Blue cheese (salade de boudin noir, sauce au bleu irlandais).
* Warm irish seafood Chowder, with a slice of cool smoked salmon (soupe de fruits de mer et saumon fumé).
* Mocha Hazelnut Meringue, with Vanilla Whiskey Cream (meringue à la noisette, crème vanille au whisky Jameson).

1
2
3
4

Et les concerts étaient aussi très bien… J’ai moins accroché sur PacoVolume (que vous pouvez écouter sur leur MySpace) mais j’ai trouvé que les sonorités folk presque Feistiennes de Mina Tindle (ici) collaient parfaitement à la soirée ! Sans parler du petit concert intimiste en acoustique de Hugh Coltman rien que pour les quelques dernières personnes présentes. Graou !

pacoVolume

TindleColtman

Bon, sinon, évidemment cette soirée fut loin d’être parfaite, malgré une ambiance Woostockienne (la boue en moins) plus qu’agréable. Il y a eu quelques couacs dans l’organisation (un peu woodstockienne elle aussi !) ce qui fait que le premier service a commencé vers 20h30, au lieu de 19h, et tout ce retard s’est répercuté ensuite jusqu’à vraiment très tard ! Pas super glop un soir de semaine, quand on doit rentrer en métro et surveiller sa montre.

Considérations de mamie mises à part, ce fut une bonne soirée quand même, atypique et à part… A refaire !

C’était où ?
Veillée Foodstock 2010
Chalet des îles
Bois de Boulogne (16è) – M° Rue de la Pompe

J’vous ai pas raconté… #Mes sorties

Article fontaine aujourd’hui, que je prépare depuis un moment et qui s’est constitué au fur et à mesure de ces derniers mois. Puisque 2009 s’achève et qu’on en est à l’heure des bilans, voilà un petit billet rattrapage (qui sera suivi par d’autres) pour vous parler de 2-3 choses que je n’avais pas eu le temps de coucher sur ces pages…

Côté expos

* Expo « We want Miles – Miles Davis: le jazz face à sa légende » à la Cité de la Musique (jusqu’au 17 janvier)
Lors de ma visite de l’expo « Le siècle du jazz » l’an dernier je m’étais promis de m’ouvrir un peu plus à ce genre musical et cette expo m’a fait réaliser que je ne l’avais pas vraiment fait. Bouh moi ! Du coup, c’est un peu pour ça que je n’ai pas fait d’article sur « We want Miles » vu mes piêtres connaissances dans le domaine. Et pourtant, c’est l’une des expos que j’ai le plus apprécié en cette fin d’année ! Elle est très complète, la scénographie est magnifique, très riche, instructive, de magnifiques clichés en noir et blanc, des bornes pour écouter sa musique… on y apprend plein de choses fascinantes. C’est décidé, 2010 sera jazzy !

Miles

* Expo « Les Buddhas du Shandong » au Musée Cernushi (jusqu’au 3 janvier)
Une magnifique exposition de buddhas et bodhisattvas trouvés en 1996 dans la ville chinoise de Qingzhou (dans la province du Shandong), présentée pour la première fois en France. L’expo vaut principalement le coup parce qu’on peut y voir des pièces exceptionnelles par leur taille, le raffinement de leur traitement, leur état de conservation et les restes de leur polychromie (sachant que toutes les statues datent du VIe siècle, c’est réellement impressionnant !). Malgré ça, je trouve le billet d’entrée un peu cher (9€.. enfin je râle mais j’ai payé le demi-tarif qui s’applique jusqu’à 26 ans), l’expo est un peu élitiste dans ses explications (un petit + pédagogique manque quand même !) et surtout TRES TRES courte. Une expo pour passionnés et férus d’art asiatique !

016

* Expo « La révolution française -Trésors cachés du Musée Carnavalet » au Musée Carnavalet (jusqu’au 3 janvier)
Ces trésors sont principalement constitués de dessins, gravures, eaux-fortes, et autres aquatintes présentés de façon chronologique (chronologie très justement rappelée en tout début d’expo histoire de se remettre les idées en place). Il s’agit de 200 œuvres sélectionnées sur les 25000 que possède le Musée Carnavalet (qui a la plus ancienne et la plus importante collection au monde consacrée à la Révolution française). Beaucoup de dessins donc, parfois tous petits, tout de finesse et de précision, à observer de près. Sans parler des effets personnels de la famille royale, comme les vêtements que portait le jeune fils du roi, l’enfant du Temple, mais également une chaussure perdue par Marie-Antoinette lors de la prise des Tuileries le 10 août 1792. L’expo est très bien faite, on y prend pas mal de plaisir et on en apprend beaucoup.

carnavalet

* Expo « Deadline » au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (jusqu’au 10 janvier)
Une expo dont le parti-pris peut sembler à première vue un peu macabre, puisqu’il s’agit de passer en revue les différentes façons dont les artistes peuvent approcher la mort et créer en fin de vie. Mais c’est loin d’être le cas, bien autre contraire, on retrouve un vrai souffle de vie dans chacune des oeuvres présentées ici. C’est très intéressant. Chaque artiste bénéficie d’une salle complète, et l’on peut voir une petite dizaine de productions de, par exemple, Joan Mitchell, De Kooning, Kippenberger… J’ai particulièrement apprécié les dernières toiles de Hans Hartung, très puissantes, un autoportrait avec un travail particulier sur la profondeur de champ très émouvant du photographe Robert Mapplethorpe, les grands tirages imprssionnants d’ Hannah Villiger… Pour un article plus complet sur le sujet, c’est chez Emma.

deadline


Côté concerts

En Octobre:
Placebo au Zenith
Mon premier concert de rentrée et, je dois le dire, une vraie déception. Le groupe a principalement repris des titres des deux derniers albums et manque de bol, ce sont ceux que j’aime le moins ! Côté ambiance, c’était également assez déplorable: peu d’émotion, un concert assez mécanique avec beaucoup de choses attendues, sans parler de l’attitude bourrine de certains abrutis qui se sont bastonnés dans la fosse en plein concert (Molko a même du menacer de tout arrêter, c’est dire). Bref, beaucoup moins bien que le concert de 2005 à Bercy qui m’avait fait prendre des billets pour celui-ci !

Placebo

Emilie Loizeau dans le Salon Musical de Saint-Eustache
Un joli moment de tendresse, de douceur et de poésie dans un cadre vraiment inhabituel… Un concert exceptionnel, un peu comme la plupart de ceux que propose Madame Lune à un tarif défiant toute concurrence. Tellement génial que j’ai déjà noté dans mon agenda 2010 de penser à surveiller de près les Rendez-Vous de la Lune de la prochaine saison !

loizeau

En Novembre:
Arctic Monkeys au Zénith
J’ai eu strictement la même impression que lors de la tournée à laquelle j’avais assisté en 2005: un concert qui bouge beaucoup, musicalement c’est vraiment très chouette mais mon reproche est toujours le même, ça manque cruellement d’humanité. Tout est millimétré, calibré et calculé à la seconde près. L’énergie est là mais on a un peu l’impression qu’ils viennent faire le show prévu et basta. Ça manque de spontanéité et de vie… dommage.

arctic_monkeys

Kings of Convenience au Bataclan
Mon second meilleur concert de fin d’année (après -M- !): une magnifique soirée pendant laquelle les Kings of Convenience ont même assuré leur première partie, un vrai régal, de la douceur, de la mélancolie, de l’humour, de la complicité (même avec le public) et même une surprise avec la venue de Feist sur deux titres ! Contrairement à ce qui s’est passé pendant le concert des Arctic Monkeys dont je parlais ci-dessus, on sent chez les Kings of Convenience qu’il y a de la vie, de l’impro, et ils ont su donner à chaque chanson de nouvelles couleurs sur scène. J’en ai encore des frissons rien que d’y repenser !

koc

Charlie Winston à l’Olympia
Petit concert auquel je ne devais même pas assister mais quand on me donne des invitations, que voulez-vous, je suis faible:  je cède ! Bon concert malgré mes a priori assez moyens sur Charlie Winston (je trouve son album sympa mais assez répétitif). Musicalement, j’ai trouvé ça vraiment très chouette, ses titres se prêtent super bien au jeu de la scène sur le rythme du saxo, de l’harmonica, de la batterie et surtout de la guitare qui swingue ! Un joli moment.

winston

Grizzly Bear à la Cigale
Je dois vous avouer que cette soirée avait plus que mal commencé car je n’étais déjà pas en super forme et on nous a fait entrer en salle… avec plus de 2h de retard ! Yipeee ! Du coup, la première partie a été bâclée (St Vincent) avec 4 pauv’ chansons mais ça valait le coup d’attendre (enfin de rester car j’ai quand même eu envie de partir au bout d’un moment !) ^^ La prestation de Grizzly Bear a été tout simplement bluffante, la setlist superbement choisie (pas uniquement avec des chansons du dernier album), l’ambiance énormissime et comme pour le concert des Kings of Convenience, on a eu droit en prime à une apparition de Leslie Feist sur « Service Bell » ! Bref, un groupe à revoir dans des circonstances plus sympas :)

grizz

Hugh Coltman à la Cigale
Artiste que j’aime beaucoup et que j’avais eu le plaisir de voir aux Bouffes du Nord en acoustique aux côtés de Pauline Croze l’été dernier. Encore un très chouette concert, tout simple, sincère, mignon comme tout avec de jolis moments notamment sur « On My hands ». A noter aussi, une première partie très sympa, l’excellent groupe GUSH qui était aussi en première partie de -M- le 12 décembre et que j’aurai le plaisir d’aller voir en mars à la Maroquinerie !

coltman

En Décembre:
-M- à la Cigale
Mon seul concert du mois de décembre et à vrai dire, LE concert de l’année pour moi… dont je vous ai déjà beaucoup parlé ici.

M

Beaucoup de concerts en 2010 et notamment en janvier (Emilie Simon, Thomas Fersen, Revolver…) et février (Emilie Jane White, Joss Stone, Yael Naïm…). A suivre !

Deux autres billets en préparation avec mes coups de coeur lecture et musique de ces derniers mois :)

Un fabuleux -M-ister Mystère à la Cigale

Comme vous le savez, hier soir, j’ai eu le grand plaisir de me rendre à la Cigale pour savourer le grand retour de -M- sur scène, dans le cadre de la toute nouvelle tournée autour de son dernier album « Mister Mystère ». Ce n’était pas ma première fois puisque j’avais déjà assisté à 3 concerts de -M- il y a quelques années et autant vous dire que j’en gardais un souvenir incomparable !

Pour commencer, une première partie très surprenante et inhabituelle: du classique ! Avouez que ce n’est pas commun ! Il s’agissait en fait du quatuor Voce (que -M- a rencontré lors de son concert privé au Studio 104 de Radio France dont je vous parlais récemment) venu nous interpréter quelques extraits de leur dernier album consacré à « La Jeune Fille et la Mort » de Schubert. Ils nous ont joué les premier & deuxième mouvements et le final. C’était magnifique ! Seul regret quand même: le public faisait un peu salon de thé et il fallait un peu (beaucoup ?) tendre l’oreille pour vraiment bien profiter de la musique au-dessus du brouhaha général. Dommage… Vous m’excuserez, la photo ci-dessous n’est pas très nette mais je n’ai pas pu faire mieux car un Quatuor, ça bouge je n’avais pas mon Reflex et il n’y avait que peu de lumière. Si vous voulez en savoir plus, c’est par ici.

Quatuor

20h15: -M- entre en scène (avec « Mister Mystère »), toujours aussi fou, exubérant, décalé, lunaire et charismatique, pour nous hypnotiser pendant près de 2h30 de concert ! A chaque chanson, il nous embarque complètement dans son univers et nous emmène où il veut.

Les mises en scènes sont splendides, les costumes aussi; autour de chaque chanson gravite une atmosphère, une ambiance avec sa propre mise en scène accompagnée de plein de petites trouvailles géniales (je vous laisse la surprise du « Complexe du Cornflakes » pour ceux qui verront le concert !), de jeux d’ombres, de lumières, de délires, de vidéos, de mots, de chorégraphies même !! Quelques petites images (pas toujours très nettes, désolée) pour vous donner une idée de quelques-unes des idées de mises en scène pendant la soirée…

1
2
3
4
5
6

En plein milieu du concert, -M- se démasque (sur « Je me démasque ») et enlève sa perruque (oui, c’était une perruque !) pour n’être plus que Mathieu jusqu’à la fin du concert. Certainement de quoi assurer la transition entre -M- et les futurs albums de… Mathieu. Comme pour s’éloigner de son double, -M-, tout en douceur.

Mathieu

Plein de très bons moments sinon: à commencer par un duo inattendu avec son père Louis Chedid.

duo

Pendant tout le concert, -M- réinvente chaque chanson pour lui donner de nouvelles couleurs et nous surprend aussi ! Les quelques morceaux repris avec le Quatuor Voce -dont « Ma Mélodie » et une aussi étonnante que sublime reprise de « la Fleur »- sont vraiment ébouriffants et uniques (même si malheureusement joués juste pour 2 jours: hier soir et ce soir). Très joli moment également sur « La bonne étoile » avec sa sœur: magnifique et hypnotique ! J’ai beaucoup aimé l’interprétation de « Délivre », douce et poétique, très intimiste.

Sans parler des solos de guitare de malade (ce mec est un virtuose !) et de tous ces moments géniaux de communion absolue avec le public pendant lesquels il y avait une réelle interaction entre la scène et la salle, notamment sur « Amméstou » (où il a même invité quelques personnes de la fosse à monter sur scène !) « Mama Sam », « Je dis Aime », « Le Roi des Ombres », « Matchistador »… Magique !

1
2
3

-M- nous a prouvé sur ce joli dernier album en clair-obscur plus introspectif et mélancolique, qu’il avait encore de quoi nous séduire et aussi nous émouvoir. La plus belle illustration en est peut-être ce dernier rappel, un joli moment piano/voix intimiste (avec son frère) et magnifique sur « Lettre à Tanagra » pour achever de nous envoûter définitivement…

Mathieu Chedid est décidément l’un des artistes français que je préfère, l’un des plus talentueux, charismatique et déroutant qui soit, et sans hésitation celui que j’apprécie le plus en live. Lorsque la poésie de ses mots s’anime sous nos yeux et nos oreilles, c’est tout simplement magique et il est presque impossible de retranscrire ici le tourbillon d’émotions qui s’empare de nous. Un moment rare, à réitérer dès que faire se peut ! MON meilleur concert de l’année.

M

« Pour le dehors, le dedans, pour l’après, pour l’avant, je dis… -M- » ;)

Page 2 sur 612345...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram