Dans ma télé

Page 2 sur 512345

Dans la télé de Bliss & Uwe #2 – « Episodes »

Plus d’un an après le premier billet sur le sujet (procrastination mon amie… oui, c’est mal, je sais), j’ai décidé de donner une nouvelle chance à cette « rubrique » en perdition ! Et pourtant, ce n’est pas faute de ne pas avoir de quoi vous parler puisque comme vous le savez, je regarde environ une vingtaine de séries américaines par semaine. Bou-hou !

Avant de faire un point sur nos séries du moment (qui donnera lieu à un futur billet à 4 mains plutôt copieux), nous devions vous parler d’une nouvelle petite série -une fois de plus proposée par la chaîne américaine Showtime, qui propose déjà et entre autres Dexter et Californication– qui nous fait de l’œil pour la rentrée de janvier: Episodes.

EpisodesLa série s’appelle donc Episodes et nous parle d’une… série télé ! Ou plus précisément d’un couple de scénaristes britanniques qui, après avoir connu le succès avec leur show dans leur pays, se décide à traverser l’Atlantique pour adapter leur série aux États-Unis. Leurs premiers pas dans l’industrie de la télévision américaine, dirigée par des financiers et des investisseurs, se révèlent bien plus compliqués qu’ils ne l’avaient prévu, et comme si cela ne suffisait pas, ils sont forcés de remplacer leur acteur principal par un certain… Matt LeBlanc !

Un Matt LeBlanc grisonnant qui a bien vieilli depuis Friends (oui ça ne nous rajeunit pas, mes enfants !) mais qui, pour ce rôle, semble avoir gardé une partie de ce qui faisait l’attrait du personnage de Joey (How’you doin’ ?!!). Autre point positif pour cette série, on retrouve David Crane -créateur de Friends, je vous le rappelle- aux manettes et après avoir vu la bande-annonce, cela semble plutôt bien parti. Espérons que la série sera osée et surtout pas consensuelle (si cela suit les pas de Dexter et Californication, gageons que nous n’avons rien à craindre !)… En tout cas, les quelques passages que l’on voit dans le trailer ci-dessous sont drôles, vifs, frais, décalés et, pour ne rien gâcher, bourrés de clins d’œil à Friends ! On parle même déjà de la venue potentielle des autres comédiens de la série culte pour quelques apparitions ;) A suivre, donc, même si la première saison ne sera malheureusement constituée que de sept épisodes seulement.

Image de prévisualisation YouTube

A partir du 9 janvier sur Showtime. On vous en reparlera ;)

******

Je reviens cet après-midi avec un petit billet girly (et 2 petits cadeaux à gagner sur la plage Facebook du blog). Stay tuned !

Walking Dead: mon coup de coeur BD de l’année !

Quoi de mieux que la période d’Halloween pour vous faire peur avec quelques images d’une série qui s’annonce prenante, fascinante et surtout… terrifiante ! Déjà, sachez par avance que le titre de ce post va énerver les puristes, dont ce cher Uwe fait partie (vous devez vous en souvenir si vous étiez adepte de ses chroniques !), mais je pense qu’il saura me pardonner cette petite erreur de béotienne qui ne fait que débuter dans l’univers à la fois riche et fascinant des… comic books.

Car en effet, Walking Dead n’est pas vraiment une BD mais un comic en noir et blanc, subtile mélange entre The Road, I am legend et 28 jours plus tard. L’histoire se situe dans le cadre délabré et post-apocalyptique du sud des États-Unis (entre Atlanta et Washington) complètement dévasté par les… zombies. Rick Grimes, le héros de l’histoire, se réveille à l’hôpital après un long coma et découvre avec effarement que le monde, ravagé par un phénomène dont on ne connait pas l’origine, est envahi par les morts-vivants (qui n’ont évidemment pour but que de mordre et de se nourrir de chair humaine !). Parti sur les traces de sa femme et de son fils, Rick arrive à Atlanta et va tenter, tant bien que mal, de faire survivre son groupe de rescapés dans ce monde hostile et effrayant, cherchant le refuge idéal pour se mettre à l’abri. Au fur et à mesure que la série avance, les personnages vont évoluer, progresser et beaucoup changer (j’en suis au recueil n°12 et un peu plus d’1 an s’est passé, depuis le 1er tome): certaines affinités vont alors se nouer et des tensions se créer.


Le comic ne renouvelle pas vraiment le genre (des bouquins sur le zombies, il y en a à la pelle) mais l’histoire est absolument palpitante, les rebondissements sont nombreux, inattendus et terrifiants, tout fout la chair de poule et est à frémir d’horreur ! En plus de ça, la psychologie des personnages est profonde, complexe et franchement intelligente. C’est assez fort pour un comic book, je trouve. L’auteur parvient sans mal à nous faire nous attacher à des personnages que l’on croit invulnérables mais qui seront massacrés sans vergogne ( je vous le dis tout de suite, il ne faut pas être trop émotif !) et personne n’est à l’abri. On retiendrait presque son souffle à chaque coin de page !  Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont pas les zombies qui font le plus peur, mais bel et bien les vivants… Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher le suspens mais une série de comics qui réussit à nous faire nous interroger à ce point sur notre humanité, moi j’dis « chapeau » !

Je n’avais pas été aussi emballée par une série de livres (romans & BD confondus) depuis très longtemps et pour tout vous avouer, j’ai lu ces recueils en un temps record tellement j’ai été prise et enthousiasmée par l’histoire.


Et qui mieux qu’AMC pouvait reprendre une histoire aussi géniale à son compte pour nous en faire une série épique et palpitante ?! La chaîne du câble américain (déjà responsable de 2 de mes séries coups de cœur: Mad Men et Breaking Bad) a réussi à mobiliser un budget pharaonique autour de ce projet et apparemment ça a plutôt convaincu en amont puisqu’alors que la série n’a même pas encore été diffusée, on sait déjà que la chaîne a signé pour une deuxième saison ! Yeah ! La série se déroulera en 6 épisodes (d’environ 1h chacun) pour la première saison et en 13 pour la seconde. J’ai hâte de voir ça, d’autant que la réalisation a été confiée à Franck Darabont, metteur en scène des Évadés ou de La Ligne Verte et que c’est Robert Kirkman lui-même (l’auteur du comic), qui a beaucoup travaillé au scénario et à la mise en place de cette adaptation. Que demander de plus ?!

Par une sorte de coup de pouce inespéré du destin (si, si, j’vous assure, ce fut un hasard total !), je suis tombée la semaine dernière sur le pilote de la série (que j’ai réussi à voir en streaming) et je peux vous dire que j’attends déjà la suite avec impatience !! Je n’en dirai pas trop pour ne pas (trop) vous gâcher le plaisir, mais sachez que ce pilote est très proche de l’univers du livre, tout en lui apportant quelques petits éléments en plus (alors qu’en principe, c’est le contraire !).


Il s’en dégage une certaine lenteur que l’on retrouve aussi dans d’autres séries produites par la chaîne (je pense surtout à Mad Men, où il y a assez peu d’action mais où justement, la psychologie des personnages ne passe pas uniquement par les dialogues, mais par des silences, des regards, des gestes…) mais ça sert plutôt bien le propos et rend ce contexte post-apocalyptique encore plus effrayant. Peu d’action donc (pour l’instant), mais un épisode qui situe plutôt bien les choses et qui, visuellement, est assez exceptionnel, surtout pour une série. Dernier petit détail qui me laisse perplexe pour le moment: le choix d’Andrew Lincoln (en photo ci-dessous) pour interpréter le rôle principal de la série, à savoir celui de Rick Grimes. Pour le moment, à ce que j’ai pu voir (que ce soit physique ou pour le reste), je le trouve assez loin du personnage, il manque d’un soupçon de charisme et j’ai du mal à voir en lui le leader que je connais… M’enfin, j’attends de voir la suite pour statuer !


En bref, une série qui s’annonce différente, atypique, politiquement incorrecte, terrifiante et tout sauf consensuelle. Le premier épisode sera diffusé dimanche soir, jour d’Halloween, sur AMC.

Et au cas où vous l’auriez loupé, je vous propose de revoir le trailer du pilote, histoire de vous donner envie de regarder !
Image de prévisualisation YouTube

Les recueils de comics sont parus aux éditions Delcourt (13€50 le tome) mais vous pouvez aussi vous procurer les comics US via l’appli iPhone ou iPad Comics.

******

Stay tuned, je vous prépare un p’tit compte-rendu sur le Salon du Chocolat pour tout à l’heure.

« LOST » : Résumé des (nombreux) épisodes précédents…

Comme vous le savez déjà (sauf si vous débarquez !), je suis une inconditionnelle de la série « LOST » depuis des années (oui, il en reste, la preuve !!) et à un peu plus d’une semaine avant le lancement de la saison 6 –l’ultime saison– sur les écrans américains, j’avais envie de revenir en quelques mots sur cette série cultissime.

Lost Saison 6
Pour ceux qui ne connaitraient pas la série, « LOST » raconte les aventures d’un groupe de survivants d’un crash aérien sur une île pas tout à fait comme les autres. Une île dotée de propriétés particulières et d’autochtones qui n’ont pas DU TOUT envie d’être dérangés…

Au cours des cinq dernières saisons, comme pas mal de gens, j’aurais pu lâcher l’affaire. Et parfois, avec raison, comme au milieu des saisons 2 et 3 qui semblaient se perdre un peu au milieu de nulle part. Après leurs audiences plus que décevantes, les scénaristes se sont bougés le cul pour nous écrire 3 saisons (les saisons 4, 5 et 6 donc !) de dingue, 3 dernières saisons écrites à l’avance dans lesquelles les épisodes s’enchainent et nous font palpiter la matière grise comme aucune autre série ne l’avait fait avant.

Un suspens haletant à chaque épisode, des codes à déchiffrer en permanence, des messages à décoder un peu partout, des indices à fouiller et des déductions à faire, quelques touches de fantastique & d’ésotérique et des personnages mystérieux (et en demie-teinte, y’a que de gris, pas de gros vilains, ni de gentils innocents): y’a de quoi rendre fou et je crois que c’est ce que j’aime le plus dans « LOST » ! Et en 5 saisons, on peut dire que j’ai vraiment eu le temps de m’attacher aux différents personnages, j’ai tellement hâte de retrouver Sawyer (who else ???!), Ben (franchement qui a un regard plus terrifiant que Michael Emerson ?!), Sayid, Hurley, Kate…

Après, bien évidemment, je peux comprendre que le fait que tout ne soit pas expliqué et que beaucoup de choses se basent allègrement sur des principes de physique quantique (et peut donc sembler incompréhensible par moments… et encore, heureusement que j’ai un geek à disposition) en aient rebouté plus d’un mais cette série est géniale, ce serait dommage de passer à côté. J’attends la fin avec impatience depuis des mois…

Pour ceux qui n’auraient pas le courage de tout revoir (ben oui, se taper cinq saisons en quelques jours faut pouvoir le faire !) voici un résumé de 8 minutes 15 ( 8m15, 815… un chiffre qui n’est pas sans rappeler un certain numéro de vol, non ?!) qui, je l’espère, vous mettra l’eau à la bouche :

Alors si ça vous tente et que vous ne pouvez pas attendre l’arrivée de la saison 6 sur TF1 cet été (ce qui serait tout à fait compréhensible, même Obama n’a pas voulu la retarder c’est dire !), stay tuned, c’est dans quelques jours (mardi prochain, le 2 février…aux States évidemment).

Stairway to Heaven

Comme je ne me lasse jamais de George certains d’entre vous ont probablement raté la nouvelle pub Nespresso dont je vous parlais ici, je me devais de vous montrer ce que George nous a réservé ce coup-ci en compagnie de John Malkovich et sous la caméra de Robert Rodriguez !

Image de prévisualisation YouTube

Je ne sais pas pour vous mais je crois que moi aussi je resterais bien au Paradis pour une nouvelle machine Nespresso (la Citiz Milk par exemple ? Père Noël si tu passes par là…), surtout avec George pour compagnie ! What else ?!

Pour celles (ou ceux, ne soyons pas sectaires) que ça ne satisferait pas (ben oui, un George mort, ce n’est pas du goût de tout le monde !), des fins alternatives sont disponibles ici.

Page 2 sur 512345

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram