Culture

Page 1 sur 8912345...89101112...Last »

Très bientôt sur nos petits écrans…

Vous aviez aimé Métronome, le fameux best-seller de Lorànt Deutsch tenant à la fois du manuel d’Histoire & du guide touristique et offrant une plongée dans le temps afin de revisiter vingt-et-un siècles d’Histoire de France à travers autant de stations du métro parisien ?! Et bien, vous aimerez certainement aussi la série documentaire qui sera diffusée le mois prochain sur France 5 !

Et oui, Métronome a été adaptée pour la télévision ! La collection est divisée en 4 épisodes de 52 minutes dans lesquels on partira d’une station de métro afin de se laisser entraîner à la découverte d’un quartier et d’une (ou plusieurs) époque(s). Ce docu-fiction verra alterner les reconstitutions historiques en images de synthèse et les séquences présentées par Lorànt Deutsch en balade dans le Paris d’aujourd’hui. Je suis assez curieuse de découvrir tout ça !

Diffusion sur France 5 à partir du dimanche 8 avril à 16h45.

****

Moins intellectuel mais encore plus addictif: M6 a annoncé récemment le retour de Pékin express à l’antenne ! Autant vous dire que je suis ravie car c’est certainement la seule émission de ce genre que je suis avec ferveur chaque année. Et oui, je suis accro !

Après Pékin express duos de choc en 2010, une nouvelle « édition spéciale » de l’émission est proposée aux téléspectateurs: elle s’appellera Pékin express : le passager mystère et on y retrouvera 8 duos ayant déjà participé à l’émission et ayant marqué l’histoire de Pékin express ainsi que des animateurs de la chaîne (dont certains ont déjà fait quelques apparitions dans l’émission dans le passé) qui interviendront à différents moments de l’aventure.

En ce qui me concerne, outre l’aspect comique de l’émission (je suis moqueuse, pardon), c’est surtout le côté dépaysement/voyage/belles images qui me plait et m’est avis que nous allons certainement encore en prendre plein les yeux ! En effet, cette année, les candidats partiront de Séoul, traverseront la Corée du Sud, puis iront jusqu’aux Philippines avant de finir leur périple en Australie.

Bref, de quoi titiller un peu (beaucoup ?!) nos pulsions globe-trotteuses non ?!

****

Pas mal de séries sur nos petits écrans très bientôt également (j’en avais parlé en long, en large et en travers ici, le mois dernier) et je me réjouis notamment du retour de Mad Men, dont le premier épisode (de la saison 5) a été diffusé sur AMC dimanche dernier !

* Pour le clin d’œil, l’image ci-dessus est issue du très très chouette livre Paris vs New York de Vahram Muratyan que j’aime beaucoup beaucoup !

Mon coup de cœur de la semaine: l’expo Tim Burton à la Cinémathèque Française

En début de semaine, j’ai eu le plaisir immense de me rendre au vernissage presse de la tant attendue exposition Tim Burton à la Cinémathèque Française !

Dire que j’attendais cette exposition avec l’excitation d’une gamine de 5 ans trépignant avant l’ouverture d’un magasin de jouets serait, je pense, un euphémisme pour décrire à quel point j’avais hâte de m’y rendre ! Et pour cause: depuis toute petite, je suis (comme nombre d’entre vous, je le sais) tout bonnement fascinée par l’imaginaire de ce très grand réalisateur, mélange improbable entre le monde d’Edgar Poe et celui de Walt Disney. Aussi étrange que cela puisse paraitre, dans son univers – imprégné des leçons de l’expressionnisme allemand et des séries B hollywoodiennes de terreur – je me sens un peu comme un poisson dans l’eau ! J’aime son onirisme inquiétant mais ce que je préfère, je crois, c’est surtout cette façon si personnelle qu’il a de parvenir à faire naître autant de lumière et de poésie d’un monde noir et souvent macabre.

Même si je suis moins fan de ses films les moins « personnels » (La Planète des Singes ou le récent Alice au Pays des Merveilles, par exemple), je reste profondément attachée à la plupart de ses œuvres, où l’ironie la plus corrosive est mêlée à une sensibilité enfantine saupoudrée d’humour surréaliste. Mes préférées: The Nightmare before Christmas (un film certes réalisé par Henry Selick, car Burton était sur le tournage de Batman, mais un scénario éminemment burtonien, sans parler de la poésie de l’histoire, des personnages, de la musique du compositeur de génie Danny Elfman…), Edward Scissorhands, Ed Wood et Big Fish.

Mais revenons à ce superbe évènement organisé par la Cinémathèque Française qui est non seulement l’occasion jubilatoire de revoir tous ses films (dont ses courts-métrages les plus confidentiels) mais aussi, grâce à l’exposition majeure conçue par le MoMA à New York en 2009 et accueillie ici ce printemps, de découvrir ses talents de dessinateur, peintre, vidéaste, photographe et inventeur de sculptures bigarrées et stupéfiantes ! L’expo nous fait pénétrer à l’intérieur de son laboratoire secret, un « Burtonarium » rassemblant toutes les singularités de l’auteur à travers croquis, sculptures, robots, courts et longs métrages, etc. Entre merveilleux et monstrueux, on nous laisse percevoir la continuité dans l’esthétique poétique du réalisateur. L’exposition permet aussi de valoriser la place du dessin dans le travail de l’artiste et, dès le début du parcours, on comprend très vite qu’avant d’être un cinéaste, Burton est un dessinateur. Il dit d’ailleurs lui-même: « Peu importe que je sache dessiner ou pas, l’important c’est que j’aime ça. Dès cet instant, j’ai éprouvé un sentiment de liberté que je n’avais jamais connu auparavant ».

L’expo nous emmène également à la rencontre de ses incroyables personnages: marginaux attachants, enfants étranges, robots rusés, cadavres amusants de l’Outre-Monde, couples bigarrés, animaux fantastiques, clowns, et autres « freaks ». Burton a inventé une galaxie d’individus excentriques fascinants et hors normes qui évoluent tant bien que mal dans un monde de référence qui ne les comprend pas. A travers leurs bizarreries, ces personnages interrogent notre monde figé, l’étrangeté de chacun devient leur beauté et ils remettent en question nos systèmes de valeurs. D’ailleurs, l’une des grandes réussites du cinéaste, c’est qu’il est parvenu à imposer une vision anticonformiste au sein de la production hollywoodienne, en faisant primer l’émotion sur la rationalité.

Et puis, l’exposition est non seulement l’occasion d’accompagner le travail de Burton jusqu’à aujourd’hui mais également de révéler des éléments issus de ses tout derniers films, Dark Shadows et Frankenweenie (un remake en stop-motion qui raconte la même intrigue que la version de 1982, bien qu’il situe son action dans un pays européen imaginaire du nom de « New Holland ») qui sortiront en 2012 et que j’ai plus que hâte de découvrir.

Image de prévisualisation YouTube

Pas la peine d’extrapoler plus longtemps, vous l’avez compris, j’ai tout simplement adoré cette exposition, mon premier véritable coup de cœur de ce début d’année ! La scénographie est géniale, on y apprend plein de choses (et encore plus si vous ne connaissez pas parfaitement le parcours de Burton) et les dessins sont formidables ! Bref, c’est une très belle plongée dans l’univers fascinant d’un artiste exceptionnel.

Un petit conseil: réservez vos places à l’avance car il est évident que Tim Burton va attirer énormément de monde à la Cinémathèque et si vous le pouvez, choisissez d’y aller à la première heure. Déjà parce qu’il y a beaucoup beaucoup à voir (700 œuvres exposées, quand même) mais aussi et surtout afin d’éviter au maximum la foule bloquée devant chaque dessin/vitrine qui vous empêcherait de passer un bon moment.

Quelques images de l’exposition pour terminer, pour vous offrir une petite mise en bouche avant de vous rendre à la Cinémathèque Française ! Je regrette de ne pas y avoir promené mon Reflex mais quoi qu’il en soit, rien ne remplace le fait de se rendre sur place, alors courez-y ;)
























♥♥♥

En marge de l’exposition, ne ratez pas la rétrospective Tim Burton qui est une occasion unique de revoir nombre de ses films sur grand écran, mais également la « carte blanche à Tim Burton » – une sélection de films sélectionnés par le réalisateur et reflétant son imaginaire – dont vous pouvez trouver le programme ici.

♥♥♥





C’est où ?
Tim Burton
La Cinémathèque Française
51, rue de Bercy – M° Bercy
Ouvert tous les jours (sauf le mardi) de 12h à 19h (nocturne le jeudi jusqu’à 22h) et les week-end, jours fériés et vacances scolaires (du 14 au 29 avril et du 4 juillet au 5 août) de 10h à 20h.
Plus d’infos par ici.
Jusqu’au 5 août 2012.

Gagnez des DVD de la saison 2 de « The Good Wife » !

Pour bien commencer la semaine, je vous propose un petit concours pour tenter de remporter des coffrets DVD de l’une de mes séries préférées: The Good Wife !

Si vous n’avez jamais regardé (c’est un tort !) ou n’en avez jamais entendu parler, quelques mots pour vous situer un peu l’histoire. Julianna Margulies (aka Carol Hathaway dans Urgences… ça vous dira certainement quelque chose !) y incarne Alicia Florrick, la femme du district attorney de Chicago arrêté suite à un scandale sexuel et à une affaire de corruption. Ancienne avocate, elle décide de reprendre du service après l’incarcération de son mari, Peter (Chris Noth, le Mr Big de Sex and the City), et est embauchée par le prestigieux cabinet de son ancien ami de fac, Will Gardner.

Dans cette saison 2, Peter Florrick annonce son retour sur le devant de la scène politico-judiciaire tandis que le cœur d’Alicia est plus que jamais tiraillé entre ce mari infidèle qu’elle tente tant bien que mal de pardonner et Will, son boss et ami de longue date. Confortée par la décision de Will de la garder au sein du cabinet, Alicia voit de nombreux changements s’effectuer suite à l’arrivée d’un nouvel associé. Elle devra soutenir Kalinda contre Blake, le nouvel enquêteur et affronter à la barre son ancien adversaire, Cary, recruté par le bureau du procureur…

The Good Wife est une série judiciaire génialissime dont chaque épisode est construit comme une sorte de jeu d’échecs fascinant et passionnant. Le scénario est brillant, très bien écrit, la psychologie des personnages est subtile, les rebondissements sont nombreux et la galerie de personnages secondaires est juste fantastique (les « guests » aussi, au passage, et notamment le génial Michael J. Fox qui est un récurrent et apparait pour la première fois dans la saison 2 !). Bref, l’intrigue est vraiment super et c’est même, à mon sens, l’une des séries les plus intéressantes qui soient actuellement en cours de diffusion outre-atlantique (pour être exacte, c’est la saison 3 qui est diffusée en ce moment) !

The Good Wife TM & © 2012 CBS

 

A GAGNER ♥

Pour célébrer la sortie de l’intégrale de la saison 2 de The Good Wife en DVD, on m’a proposé de vous offrir la possibilité d’en remporter 2 coffrets !

Pour gagner, c’est simple, il vous suffira de me laisser un commentaire ci-dessous et de me dire quelles sont vos 2 séries préférées (dure question, je sais) !  Je vous laisse jusqu’au dimanche 11 mars, minuit, pour participer. Je procéderai ensuite à un tirage au sort parmi toutes vos réponses pour déterminer les 2 gagnant(e)s et le résultat sera mis en ligne ici (en edit de ce post) et annoncé sur ma page Facebook et mon twitter !

Bon début de semaine à tou(te)s ^__^

Dans ma bibliothèque de parisienne #5 (+20 jolis sacs à gagner !)

Petite incursion dans ma bibliothèque de parisienne aujourd’hui avec 3 chouettes petits guides issus des nouveautés de la fabuleuse collection Paris est à nous chez Parigramme (dont j’ai du parler, au bas mot, un milliard de fois sur ce blog) :

♥ Paris – 100 adresses futées pour parents débrouille de Julie Gerbet et Laura Matesco (6€)

Un petit guide qui ne me touche pas beaucoup a priori mais je sais qu’il intéressera certaines (et certains, ne soyons pas sectaires !) d’entre vous donc j’avais envie d’en parler un peu. Il répertorie toutes les adresses dont les parents parisiens (que vous êtes peut-être) peuvent avoir besoin sans forcément vouloir débourser un rein (endroits où dénicher des vêtements sympas et pas chers pour les tout-petits, bibliothèques & ludothèques adaptées aux bambins, concerts et cinés à prix malins, restos et atelier kids friendly…). Bref des adresses très chouettes, utiles et pratiques. Vraiment bien fait, je vous le recommande !

*****

♥ Les meilleurs brunchs de Paris de Sandrine Fillipetti (6€)

Là, en revanche, je me sens un petit peu plus concernée car vous savez à quel point je suis une véritable aficionada (et le mot est faible) de brunchs depuis de nombreuses années déjà. Pour tout vous dire, j’avais déjà acheté ce petit guide lors de sa première édition il y a longtemps maintenant et j’ai été ravie d’en recevoir une version actualisée et donc bien plus au goût du jour !

On y trouve évidemment pléthore de bonnes adresses où l’on peut prendre un brunch le week end à Paris et pour avoir déjà testé un grand nombre de ces adresses, je ne peux que valider (notamment le brunch du 37m2, de l’A Priori Thé, du Coffee India, , d’Eggs & Co (ex Coco & Co), de l’Ellis Island Café, du Fumoir, de l’Heure Gourmande, du Kiwi Corner, de l’Oisivethé, de Mariage Frères, de Nolita, du PDG, du Tea Caddy, etc…). Lieux inhabituels, rapport qualité/prix imbattables, animations enfants, terrasses bien orientées, ambiances cocooning… il y en a pour tous les goûts ! En plus de ça, le guide est vraiment super bien fait car il est organisé par quartiers et suggère de nombreuses idées de balades dominicales que l’on peut prendre facilement plaisir à faire après un brunch entre amis, en famille ou à deux.

*****

♥ Paris Végétarien – Les meilleurs restos… et autres bonnes adresses d’Alcyone Wemaëre (6€)

Vous l’avez peut-être compris en lisant ce blog mais… je ne suis pas végétarienne (loin s’en faut) (paie ta révélation pourrie !). Pourtant, je dois reconnaître que malgré ça, j’aime quand même manger veggie de temps en temps et aussi accompagner mes copines végétariennes dans des lieux où l’on ne trouve pas forcément de viande dans tous les plats ! Du coup, ce nouveau petit guide Parigramme va m’être très très utile car il est ultra complet et on y trouve près d’une centaine d’endroits vraiment sympas: bars à soupes, bar à jus, restos végétaliens ou qui proposent une option cuisine sans gluten, adresses exotiques ou macrobiotiques et j’en passe !  Quelques pages agréables sur les restos à étoiles veggie friendly également (qui m’ont rappelé mon passage à l’Arpège, le paradis des légumes by Alain Passard… aaaah, j’en rêve encore !), ainsi qu’une liste de cours de cuisine et de marchés bio bien utiles ! Une véritable petite bible verte en somme ;)


****

A GAGNER ♥

Pour fêter le printemps, Parigramme met en place une opération (de début mars à mi-mai, en gros) avec pas mal de libraires parisiens et fanciliens autour de la collection Paris est à nous. En effet, pour l’achat de 3 guides, les librairies participantes vous offriront le joli sac “Je suis une vraie parisienne” que vous pouvez voir en image ci-dessous !


Je vous propose aujourd’hui, avec l’aide de Parigramme, de gagner en avant-première 20 sacs Je suis une vraie parisienne dans lesquels vous pourrez trimballer tout plein de jolis livres (ou ce que vous voulez) avec vous ! Cela vous tente ?

Pour gagner, c’est simple, il vous suffira de vous rendre sur le site de Parigramme et de me dire, dans un commentaire ci-dessous, quel livre de la collection Paris est à nous vous préférez ou aimeriez avoir. Je vous laisse jusqu’au lundi 5 mars, minuit, pour participer.

Ensuite, je ferai un tirage au sort parmi toutes vos réponses pour déterminer les 20 gagnant(e)s et le résultat sera mis en ligne ici (en edit de ce post) et annoncé sur ma page Facebook et mon twitter ! Voilà :)

Merci à Parigramme pour ces belles découvertes et pour ce super chouette concours !

Page 1 sur 8912345...89101112...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram