Salons de thé à Paris

Page 4 sur 8« First...23456...Last »

Un goûter d’hiver chez Jean-Paul Hévin

Et voilà, comme prévu, j’ai enfin testé la chocolaterie-salon de thé du célèbre orfèvre du chocolat: Jean-Paul Hévin. Le salon de thé et chocolats est situé au 1er étage de la boutique de la rue Saint-Honoré, à deux pas de la place Vendôme (très mauvais pour ma CB cette affaire-là). Mais guidée par mon envie d’un bon chocolat chaud réconfortant et surtout par vos nombreuses incitations (tout est de vot’ faute, c’est clair !), je n’ai pas pu résister à l’envie de goûter à ce fameux nectar !
Rien à voir avec le style « néo-cocotte Belle Epoque » de chez Angelina; ici, on se croirait presque dans un showroom tellement tout est propre et épuré ! Le salon de thé est très tranquille (très peu de monde, en semaine en tout cas), cosy et zen, comme un petit cocon à l’abri de l’agitation parisienne pourtant toute proche. Un mélange de confort, de calme, d’élégance et de raffinement. Bref, la petite touche de luxe indispensable pour les amoureux du chocolat !

1
2_big
3
45
6

A l’heure du goûter d’hiver, on a le choix entre pléthore de boissons chaudes assez intéressantes mais les plus tentantes sont bien-sûr le thé (entre 6 et 7€) et le chocolat chaud (6€60). La carte des pâtisseries (entre 5 et 7€ aussi) est juste à tomber à la renverse ! Elles sont d’une finesse et d’une légèreté… aériennes. Les créations de Jean-Paul Hévin (car à ce niveau là, c’est de l’art !) aux doux noms qui font déjà voyager ont toutes l’air plus affolantes les unes que les autres: Bergame, Ecuador, Guayaquil, Marquise, Caracas, Safi ou même Mont-Blanc (que notre voisin de table japonais a eu l’air de fort apprécier !). Toutes font saliver et donnent envie ! Cette fois-ci, on a opté pour le Macaron gourmand à l’ancienne, deux biscuits macaron riches en amandes fourrés d’une ganache au chocolat bien épaisse et crémeuse, craquant à l’extérieur, moelleux au centre, une tuerie; et pour le Turin, un délice de pâte sablée aux amandes, chantilly et crème de marron. J’ai encore du mal à m’en remettre ;)

Du côté des boissons, le thé est vraiment très bon, parfumé comme il faut et la carte est très riche et diversifiée. J’ai évidemment commandé le fameux chocolat chaud et je dois vous avouer que j’ai tiré un peu la tronche quand je l’ai vu arriver dans une tasse qui ressemble à s’y méprendre à celles du bistrot du coin. Mouais, bof bof sachant que le thé, lui, est servi dans de jolies tasses. Sinon, le chocolat chaud en lui-même est vraiment très très bon mais… j’ai quand même une préférence pour l’africain ! Il est certainement plus délicat, plus original même mais aussi beaucoup plus amer que chez Angelina… J’ai du y mettre un sucre pour lui donner plus de douceur et vraiment l’apprécier (alors que dans l’africain, ce n’était pas du tout nécessaire, au contraire même). En revanche, il faut reconnaître qu’il ne reste pas du tout sur l’estomac, il est bien plus léger et digeste (j’avais faim le soir qui a suivi, yeah !).

1
2
3
4
5_big

Une escapade aérienne et raffinée sur le thème du chocolat, qui vaut vraiment le coup (plus pour les pâtisseries exquises et mémorables, que pour le chocolat chaud m’est avis… oula, je vais me faire huer !). Et surtout, avant de quitter les lieux, n’oubliez pas de passer à la boutique du rez-de-chaussée et de repartir avec des macarons (délicieux !) ou des chocolats.

C’est où ?
Jean-Paul Hévin
231, rue Saint-Honoré (1er) – M° Tuileries
01 55 35 35 96
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h30.
Pour baver sur la carte et toutes les spécialités, allez donc sur le site de JP Hévin.

*****

Pour plus d’adresses et d’idées gourmandes chocolatées, c’est par ici.

Le Chocolat Chaud dans tous ses états

Avec le froid qui revient (apparemment, ce n’est rien à côté de ce qui nous attend pour les prochains jours – oui, je fais Miss météo maintenant !-), rien ne vaut une bonne tasse de chocolat chaud au doux parfum d’enfance. Ce délicieux nectar méritait bien un petit billet rien que pour lui (ou bien c’est ma monomanie du moment qui parle là, allez savoir !). Et puis, tout compte fait, à bien regarder, j’ai été très sage à Noël dernier (rooh, juste une petite boîte de la Maison du Chocolat… mais c’est pas pareil !), donc je me rattrape un peu. Beaucoup ?!

Quelques idées gourmandes pour bien commencer…

♥ L’avantage de cette boisson chaude, c’est que vous pouvez aromatiser votre chocolat au grès de vos envies: avec une gousse de vanille, du poivre noir en grains, 1 bâton de cannelle, des fèves de Tonga, faire un chocolat liégeois, chocolat viennois, faire une version adulte avec un peu de rhum (1 CS par tasse… ou plus pour les alcoolos de service), faire une version « enfants » avec des Kinder…

♥ Une petite recette « maison » de chocolat chaud Valrhona à la cannelle pour 4 personnes:
– 115 gr de chocolat Guanaja 70% de Valrhona (grand cru de chocolat noir amer, issu de l’assemblage des meilleures fèves de cacao d’Amérique du Sud, miam)
– 115 gr de chocolat pur Caraïbes 66% Valrhona (grand cru qui se compose de 100% Trinitario cueilli dans les Caraïbes principalement sur Trinidad)
– 20 cl de crème d’Isigny
– 1 litre de lait entier
– 1 pincée de cannelle

Préparation:
1/ Casser les chocolats en morceaux et les faire fondre au bain marie.
2/ Une fois le chocolat fondu, ajouter la crème et réserver.
3/ Dans une autre casserole, verser le lait et le faire chauffer jusqu’à ébullition, avant de le verser sur le chocolat.
4/ Chauffer le tout pendant 3-4 minutes à feu doux. Servir dans des tasses et ajouter un peu de cannelle sur le dessus.

chocolat

♥ Sinon, comme je vous le disais récemment, j’ai repéré deux recettes de chocolats chauds maison dans le dernier Cuisine by Lignac: le chocolat chaud aux épices aphrodisiaques by Sébastien Bauer (jeune chef de la Maison Angelina) et le classique by Jean-Paul Hévin. Les tests sont en cours, je vous mettrai ça en ligne dans les prochains jours !

*****

D’autres moyens de déguster du bon chocolat chaud à la maison ?

♥ La Cuillère Suisse ! C’est une cuillère en chocolat à tremper dans un grand bol de lait chaud et qui fond progressivement jusqu’à devenir un vrai chocolat chaud onctueux. Un peu comme ce qu’on peut trouver chez Jeff de Bruges, mais le truc c’est que je préfère le chocolat suisse (je vais me faire lapider par les nombreux belges qui me lisent, aïe !) et j’ai bien envie d’essayer cette cuillère. Pour la trouver, on peut soit la commander sur le site, soit se rendre dans une charmante petite boutique parisienne qui vend tout plein de chocolats artisanaux: les Petites Chocolatières (vous saurez tout sur leur site, mais il y en a une dans le 7è et une dans le 9è).

la_cuill_re_suisse

♥ Le délicieux Chocolat Chaud à l’Ancienne de chez Angelina (dont je vous parlais ici) qu’on trouve maintenant en bouteille ! J’avais besoin envie d’une fournée de livres en anglais chez WH Smith et comme c’est presque à côté de chez Angelina… bah voilà ! Merveilleux le hasard, isn’t it ?

Angelina

♥ Et sinon, quand mes bouteilles seront vides (nooooooooon !!), j’aurai toujours ma boîte de Chocolat Chaud à l’Amande Monbana, qui s’est révélé suuuuuper bon. Et j’ai découvert qu’il rendait tout à fait honneur à mes marshmallows !

chocolat_chaud

♥ J’ai bien envie de me procurer un petit set à Fondue au Chocolat pour l’hiver ! (et pas uniquement pour faire manger des fruits aux hommes, pensez-vous… gnark gnark)

fondue_au_chocolat

*****

Et pour finir, quelques adresses où boire un très bon chocolat chaud à Paris que je compte bien tester dans les prochains mois (je rajouterai les liens dans cet article au fur et à mesure):
Angelina: A la hauteur de sa formidable réputation grâce au mythique chocolat chaud à l’ancienne « l’Africain » dont j’ai tendance à trop parler… Miam ! 226, rue de Rivoli (1er). Testé ici.
JP Hévin: Le pur, le vrai, le classique par un orfèvre du chocolat sous toutes ses formes… dont vous m’avez beaucoup parlé et que je dois aller tester cette semaine (oui, c’est rien que VOTRE faute, nah) ! 231, rue Saint Honoré (1er). Edit: Testé ici.
La Chocolaterie de Jacques Génin: Un des nouveaux temples du chocolat à Paris (test prévu prochainement aussi !). 133, rue de Turenne (3è). Edit: Testé ici.
Mukura: Un chocolat chaud à la colombienne, qui fleure bon la cannelle et le clou de girofle (d’après mes souvenirs !). Servi dans une jarre recouverte de tissu, on le remue soi-même à l’aide d’un « bolinillo » (une sorte de mixer en bois). 79, quai de Valmy (10è) / 82, rue Rébéval (19è).
La Jacobine: Une très bonne adresse qui sert un chocolat aztèque onctueux et des pâtisseries gourmandes. Cour du Commerce Saint-André (6è).
Peter Beier: Un chocolatier danois qui sert des chocolats au goût de menthe, de piment ou de lavande ! Original. 62, rue Monsieur le Prince (6è).
La Charlotte de l’Isle: Un tout p’tit coin de paradis sur l’Ile Saint Louis où j’ai très envie de retourner très vite ! 24, rue Saint-Louis-en-l’Ile (4è). Edit: Testé ici.
Puerto Cacao: Un bar à chocolat artisanal et équitable (leurs chococos sont labellisés Max Havelaar) qui est également une petite boutique. J’aime le principe ! 53, rue de Tocqueville (17è) / 2, rue Théophile Roussel (12è).

Allez les tester en cette journée froide et déprimante, rien de tel pour se réchauffer le cœur ^^

*****

Et bien-sûr, j’attends vos généreuses contributions pour faire gonfler ce petit carnet d’adresses parisiennes ainsi que tous vos secrets chocolatés !

Breakfast at Angelina’s

Oui elle était facile, je sais, mais je n’ai pas pu m’en empêcher ! ;)

Comme je le disais récemment, il y a quelques jours je suis allée prendre un bon gros p’tit déj au sein du très prisé salon de thé de la rue de Rivoli, j’ai nommé: Angelina. En voyant les files d’attentes qui s’étendent presque jusque devant le Meurice quasiment tous les après-midis, j’avais décidé de privilégier l’option petit déj’ (sachant qu’en plus, j’avais une Smartbox Dégustation à utiliser depuis des mois et qui me proposait exactement cette option là, l’affaire était dans le sac !). Et bien m’en a pris puisqu’il y avait peu de monde, l’accueil était très détendu, courtois et agréable (alors qu’après mon expérience au Dali -le bar du Meurice- je redoutais le pire !) et nous avons été servis assez rapidement!

Petit rappel pour qui n’y aurait jamais mis les pieds: Angelina est donc l’un des plus célèbres salons de thé parisiens. L’ambiance y est délicatement surannée: décor Belle-Epoque (on s’attend à voir surgir Marcel Proust de derrière les fauteuils), miroirs dorés, panneaux décorés de scènes pastorales, tables de marbre typiques du Paris chic de la fin du XIXè… Le lieu n’est pas dans sa prime jeunesse, mais ce n’est pas dénué de charme !

1
001007
angelina3
3
45
6

Comme je vous le disais plus haut, vous ne trouverez point de Saori (cheesecake en forme de dôme composé de gelée de fraise, mousse de cream cheese et coquille de chocolat blanc), ni de Trois Carats (biscuit aux trois chocolats) ou encore de Mont-Blanc (une meringue fourrée de crème fouettée recouverte de crème de marrons… qu’on ne présente plus) dans cet article, donc, mais un vrai petit déjeuner avec la star de la maison: l’Africain, le célèbre chocolat chaud à l’ancienne qui n’a pas son pareil ! Un nectar divin, épais, onctueux, voluptueux… Servi avec un petit pot de crème fouettée maison et une carafe d’eau (heureusement !). Orgasmique ! Pour le reste, c’est classique (pas extraordinaire mais bon quand même): jus de fruits frais, beurre d’Isigny, confitures maison et une petite assiette de pain frais et de viennoiseries.

1
2

3

Pour qui n’en aurait pas eu assez, on peut aussi acheter le chocolat chaud en bouteille et l’emporter à la maison pour des moments cocooning déclinés à l’infini. Un régal ^^ Ah, et j’oubliais: l’avantage après être passé chez Angelina, c’est qu’on n’a plus faim jusqu’au soir. Au moins !

C’est où ?
Angelina
226, rue de Rivoli (1er) – M° Tuileries
01 42 60 82 00
Ouvert tous les jours de 8h (9h le week-end) à 19h.

*****

Envie d’un autre endroit où boire un bon chocolat chaud à Paris ?
C’est par ici !

Souvenirs des Fêtes – Morceaux Choisis #1

A l’heure où l’on doit commencer à dire au revoir au sapin, aux illuminations et aux jolies déco de Noël (d’ailleurs je vais très certainement retirer mon thème blogguesque de Noël dans la semaine… à regrets croyez-moi !), j’avais envie de faire un petit bilan de cette fin d’année 2009.

Cette fin d’année a été très riche et très chouette grâce à…

♥ De très bons repas maison. J’ai organisé cette année deux soirées de « Réveillon » (soyons fous) et je ne regrette pas de m’être ruinée en allant me ravitailler au Lafayette Gourmet. Les produits sont vraiment de qualité, je sens que je vais braver la foule pour y aller plus souvent ! Je n’ai pas photographié mon repas de Réveillon (pas eu le temps et puis, vous imaginez la tête de mes invités ?!) mais voici en deux mots ce que j’avais préparé :
* Fournée d’amuses-bouches chauds et froids (mini croques-monsieur, saucisses feuilletées…)
* Foie gras de canard servi avec du pain brioché et un chutney de figues homemade
* Saumon fumé d’Ecosse/Carpaccio de bœuf au Grana Padano assaisonné à l’huile d’olive et au vinaigre balsamique
* Filet Mignon aux Cèpes avec un écrasé de pommes de terre à la truffe (trop miam !)
* Plateau de fromages
* Une bûche glacée aux 3 fruits rouges (que je n’ai pas faîte moi-même, je vous rassure, je ne suis pas MacGyver !)

new_year_s_eve

Pour mon second réveillon/petit rattrapage de Noël/dîner sympa sans étiquette ?!- c’était :
* Médaillons de homard
* Rôti de bœuf (dans le filet, une tuerie) en croûte d’herbes avec ballotins de haricots verts, pommes grenailles et cranberry juice
* Bûche au mascarpone et à la crème de marrons

hot_chocolate

Autant vous dire que je n’ai plus faim rien que d’y repenser !

♥ Des cadeaux de Noël géniaux qui trainent encore un peu partout dans l’appart’ ! J’ai été vraiment super gâtée cette année (j’ai du être très sage… ou bien ?!) mais je ne vais toujours pas vous les montrer car mon dernier Père Noël passe en fin de semaine ! J’ai commencé à faire quelques photos pour vous montrer un peu l’étendue de la chose (des tonnes de bouquins de cuisine, des geekeries, des trucs de fille, de la culture, du bien-être, de la détente…) mais je mettrai tout ça en ligne la semaine prochaine ^_^

cadeaux

♥ Des Xmas Cards féeriques homemade aussi (avec l’aide du joli site I like Pens), que j’ai du me résoudre à envoyer quand même (ben oui, elles étaient si choupinettes, j’aurais voulu les garder pour moi, nah !). J’espère bien en recevoir d’aussi jolies l’année prochaine (message subliminal inside !)…

I_like_pens3

Un programme culturel spécial Fêtes de fin d’année ! Comme je le disais ici, j’ai fini ma liste de bouquins à lire à Noël (je vais donc retourner à ma PAL habituelle et finir tranquillement « Les disparus » de Daniel Mendelsohn, avant d’attaquer les tomes 2 et 3 de Millenium -oui, j’ai du retard, je sais !). Cette année, je me suis également fait une petite programmation ciné maison à base de Grands Classiques Disney à foison et de films doudous-de-Noël-qui-tiennent-chaud comme « Love Actually » ou « The Holiday », sans parler de ceux programmés dans le cadre du chouette festival « A mort le Père Noël » organisé par le cinéma Grand Action: « The Nightmare before Christmas », « It’s a Wonderful Life » de Franck Capra, « Un conte de Noël » d’Arnaud Desplechin (que je n’ai pas eu le temps de voir), « Le Pôle Express » et « L’assassinat du Père Noël » de Christian-Jaque.

Nightmare_before_Xmas
it_s_a_wonderful_life

♥ Une grosse déception au programme également (non, je parle pas de la pièce « Sentiments Provisoires » au Théâtre Edouard VII, pas très « esprit de Noël » ça de toute façon – mais je vous en parle dans la semaine quand même !) avec le pseudo « Goûter de Noël » proposé par le bar Dali du Meurice… Je peux vous dire que je suis tombée de haut ! Pour commencer, on nous a fait attendre (dans un sublime hall par ailleurs) un bon quart d’heure alors que je vous garantie qu’il y avait beaucoup de tables libres à l’intérieur du bar. C’était « pour le principe », pour nous tester et voir si on était vraiment motivés ?! Mouais ! Au delà de ça, le service est assez approximatif (alors que les prix ne le sont pas), les pâtisseries et les thés sont loin d’être mauvais mais le rapport qualité/prix n’y est pas du tout. Rajoutez à ça que même si le cadre est somptueux à première vue, il vaut mieux éviter de s’attarder sur les p’tits détails kitchouilles et vieillots qui mériteraient un bon rafraichissement. Alors ok, je veux bien payer le cadre dans ce genre d’établissement mais je m’attendais quand même à autre chose de la part du Meurice.

11_bis__
2
3
4

Finalement ce n’est qu’une vitrine vide et beaucoup moins alléchante quand on la regarde de près… Dommage. Seule chose positive là-dedans, ils se sont plantés dans l’addition (en plus, oui !) et la note n’a pas été très salée au final, alors que je fulminais depuis un bon quart d’heure à l’idée de payer aussi cher pour si peu ! Ne me remerciez pas de vous avoir fait gagner de l’argent eheh ;)
Je vous rassure quand même, ça ne m’a pas dissuadée de vouloir tester un jour le 3 étoiles de Yannick Alleno, ni d’essayer le SPA Caudalie, mais l’Afternoon Tea: non merci !

♥ Pour terminer, voici une chouette petite recette testée hier après-midi pour un goûter à 1 milliard de calories: la galette des rois ! J’ai enfin sauté le pas cette année (depuis le temps que j’en parle !) et me suis décidée à en faire une moi-même. Et bien, c’est très simple à faire et c’était délicieux, un régal (meilleur qu’en boulangerie, si, si), j’ai fait des heureux, j’peux vous le dire ! Je vous laisse donc avec ma recette de galette des rois maison trouvée dans le dernier numéro du magazine « Gourmande » de Sophie Dudemaine.

014

Pour 1 galette à la frangipane:
2 pâtes feuilletées
150 gr de sucre glace
150 gr de beurre fondu
200 gr de poudre d’amandes
2 œufs entiers + 1 jaune
2 CS de rhum brun

Préparation:
1/ Préchauffez le four à 200°C.
2/ Dans un saladier, mélangez à l’aide d’une cuillère en bois, le sucre, le beurre, la poudre d’amandes, les œufs entiers et le rhum.
3/ Déroulez une pâte feuilletée sur la plaque du four recouverte d’un tapis en silicone ou d’un papier sulfurisé.
4/ A l’aide d’un pinceau, humectez d’eau le bord de la pâte sur environ 3 cm. Étalez la crème d’amandes sur la pâte en laissant libre le bord mouillé. Placez une fève dans la crème d’amandes.
5/ Posez la seconde pâte feuilletée par-dessus et soudez bien les bords avec les doigts.
6/ Badigeonnez le dessus de la galette avec le jaune d’œuf battu avec un peu d’eau. Quadrillez délicatement la surface avec la pointe d’un couteau et faites plusieurs entailles au couteau dans la galette afin que la pâte ne lève pas trop.
7/ Mettez au four pendant 30 minutes jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.
8/ Servez tiède ou froid (c’est super bon avec un thé à la pomme, du cidre ou même du jus de pomme !).

galette

Bonne semaine tout le monde ^_^

Page 4 sur 8« First...23456...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram