Restos à Paris

Page 9 sur 20« First...1234...7891011...1415161718...Last »

Un déjeuner à l’Arpège, le paradis des papilles

La Semaine du Goût est décidément l’occasion de faire des rencontres gastronomiques extraordinaires (au sens premier du terme, là !). C’est ce qui m’est arrivé la semaine dernière en testant pour la première fois la cuisine d’Alain Passard, aka le magicien du légume, dans son restaurant parisien 3 fois étoilé (excusez du peu !), l’Arpège. Alors, par où commencer ?

12

La cuisine est juste démentielle, je n’avais jamais aussi bien mangé ! Et pourtant, vous savez que je commence à avoir un p’tit peu d’expérience dans ce domaine ;) On est resté à table pendant 3h, on a vu défiler pas moins de 14 assiettes avec des idées assez incroyables et originales autour du légume, et on s’est régalés ! Autant chez Hélène Darroze, ce n’était pas évident de pouvoir encore ne serait-ce que marcher après un repas aussi pantagruélique, autant ici, certes c’est difficile d’avoir encore de l’appétit pour le reste de la journée, mais comme les plats sont à base de légumes, on respire. Le pied non ?!

Alors, comme vous êtes curieux, je vous offre un petit tour d’horizon en images des plats que j’ai eu le plaisir de tester ce jour-là. Après un petit amuse-bouche à base de radis, le premier plat arrive et ça commence plutôt bien, avec ces ravioles de petits légumes dans un bouillon au romarin. Miam !

3

Le carpaccio de betteraves jaunes à la menthe, parmesan et amandes… un régal !

4

Le houmous de haricots blancs et pistou à l’ail (c’est très particulier mais pas mauvais !) et le délicieux chaud-froid d’œuf et concentré de vinaigre de Xérès… apparemment un classique et c’est juste MER-VEI-LLEUX !

5

Mon favori: le velouté de potimarron avec une émulsion de jambon Speck… Sublime !

6

La St Jacques au curry de Madras… je ne suis pas fan de coquilles St Jacques et pourtant j’ai adoré ! C’est dire ^^

7

Le très étonnant arlequin de légumes et semoule. Très très bon !

8

Une petite assiette de tomates de toutes les couleurs au basilic et céleri en spaghettis. Yummy !

9

Après ça, il y a eu une assiette de carpaccio de céleri rave au sésame et une crème de Speck sur lit de céleri en spaghettis, mais les photos sont mystérieusement passées à la trappe ! Sorry. Puis, 2 assiettes de canard à l’hibiscus et marc d’orange. Exquis :)

10

Juste avant de partir, quelques petits desserts, très bons et originaux (même si j’ai préféré la partie salée, je dois dire), à commencer par ce mille-feuilles à la pomme verte.

11

Quelques bouchées sucrées pour accompagner le café : une assiette de mini macarons -carotte/orange, betterave, pomme verte-, des mini tartes aux pommes et deux petits gâteaux à la menthe.

12

Et pour finir, un petit et étonnant soufflé aux bonbons :)

13_big
L’Arpège surpasse (et pas qu’un peu !) largement les restaurants gastronomiques que j’avais testé avant, que ce soit Darroze, La Truffière, Lignac, Ducasse ou Robuchon. Toutes les assiettes sont
absolument divines, les saveurs sont à tomber par terre, on redécouvre le goût de chaque légume, sublimé par des ingrédients inattendus et des mélanges savoureux, c’est incroyable !

Et tout le reste n’est que du +++ pour rajouter à l’impression d’ensemble: l’accueil est phénoménal, le service est adorable (classe, efficace et impeccable), sans parler de l’humilité et de la gentillesse d’Alain Passard lui-même, venu discuter avec nous à la table, nous présenter et nous poser des questions sur les plats, nous redonner une seconde assiette de canard avec un second verre de rouge (!!!) et se lever de table (il était en train de faire une dégustation de vins à la table à côté) pour nous saluer au moment du départ et nous remercier (euh, comment dire, c’est nous qui te remercions Alain !) de notre visite. N’en jetez plus !

Ah si ! Cerise sur le gâteau: j’ai oublié de vous dire que ce menu était au prix exceptionnel de 80€ tout compris (les plats, le vin, l’eau et le café) par tête spécialement pour la Semaine du Goût, alors que d’ordinaire, vous pouvez multiplier ce chiffre par 3 ou 4… Ben oui, 3 étoiles quand même. Mais en fait, d’après ce que j’ai compris, ces tarifs ne sont pas pratiqués QUE pour la Semaine du Goût puisque cette semaine, par exemple, c’était une semaine dédiée à la Bretagne à l’Arpège (et dans d’autres restaurants parisiens) et un menu à 80€ était proposé avec des tonnes de plats à base d’ingrédients typiquement bretons. Si j’avais eu le temps, autant vous dire que j’y serais volontiers retournée !

Bref, vous l’aurez compris, ce restaurant est le paradis des papilles, c’était un moment rare et précieux, une découverte étonnante et unique. A faire absolument !

C’est où ?
L’Arpège
84, rue de Varenne (7è) – M° Varenne
Réservation impérative au 01 47 05 09 06 ou sur le site.

Chez Hélène Darroze

Semaine gourmande oblige, je me devais de mettre ce billet en ligne aujourd’hui !

Comme je vous le disais il y a quelques mois, pour mon dernier anniversaire j’ai eu la chance d’être invitée à tester la table d’Hélène Darroze rue d’Assas, et plus précisément, le menu signature de sa fameuse Salle à Manger.  L’accueil et le service sont aimables et très corrects, et l’endroit est vraiment cosy et agréable.

darroze1

Les détails sont particulièrement soignés : une atmosphère confortable et feutrée, un plateau de fromages à tomber, une corbeille de pains « maison » à rendre jaloux de nombreux boulangers parisiens… Globalement, l’endroit tient vraiment ses promesses, tout est très frais et délicieux. Je n’ai pas pris de photos des plats car j’avais envie de profiter pleinement de la soirée, je sais que vous ne m’en voudrez pas ;)

Dès qu’on arrive, on est accueillis par un instrument de torture destiné à découper en tranches très fines un jambon de pays de taille assez démesurée, qui servira d’amuse-bouche avec beurre et pain maison. De quoi mettre dans l’ambiance ! Ici, c’est évident, ce sont les produits et le terroir qui comptent. Le menu Signature compte 8 plats en tout. On a le choix: soit on prend les 8 en petite quantité pour la dégustation, soit on fait sa propre sélection (3 ou 5 plats) pour des assiettes de plus grosse taille.

Petit aperçu:

* Cappuccino de cosses de petits pois et écumes de jambon, garniture à la française, cromesquis de confit de canard des Landes aux pimientos del piquillo: subtil et inattendu !
* Foie gras de canard des Landes confit au naturel, chutney de rhubarbe et fraises des bois, jus de betterave: classique mais très bon !
* Grosse langoustine rôtie aux épices Tandoori, mousseline de jeunes carottes aux agrumes, réduction de cébettes à la coriandre fraîche… C’est un vrai délice, ce que j’ai préféré de tout le repas !
* Filet de rouget de roche, cuit sur la peau, coquillages, chipirons et chorizo, fregulas sarda et légumes de saisons, jus d’une paella aux pistils de safran. Une petite déception, j’ai trouvé le plat un peu fade par rapport au reste.
* Agneau Allaiton d’Aveyron, selle farcie de breuil de brebis et rôtie, courgette-fleur garnie de caviar d’aubergine, jus du déglaçage… vraiment convaincant !
* Assiette de fromages frais et affinés du Sud-Ouest, séléctionnés par Marie Quatrehomme… Divins, rien de moins !
* Panacotta parfumée à la feuille de laurier, gelée au citron, fraises des bois et fraises, crumble d’amandes… pas spécialement mémorable, mais ça reste quand même très bon !
* Crème au chocolat Manjari de Madagascar, sorbet aux griottes, shortbread, cheveux d’ange au cacao… La boucle est bouclée juste avant l’explosion (ou presque) finale !

Alors, c’est clair, il est quasiment impossible de finir tout ça tellement c’est copieux, mais les saveurs sont vraiment épatantes et tout est authentique et de grande qualité.

L’endroit est charmant, la cuisine délicieuse et impeccable… bref, Hélène Darroze n’a pas volé ses deux étoiles !

darroze2

A faire absolument pour les amoureux de la cuisine du Sud/Ouest !

C’est où ?
Hélène Darroze
4, rue d’Assas (6è) – M° St Sulpice
01 40 51 99 87
Plus d’infos ici.
Depuis quelques jours, Hélène Darroze propose de nouveaux tarifs pour fêter les 10 ans de son restaurant: le menu « Découverte » composé de 4 entrées, 1 poisson, 1 viande et de deux desserts est aujourd’hui au prix de 125€ sans les boissons ou 145€ avec 3 verres de vin.

Dîner à la Gare: l’arnaque du mois !

Grosse déception que cette terrasse du restaurant La Gare, dont toute la presse spécialisée vante les mérites à outrance depuis le début de l’été… Je me demande ce que j’ai le moins aimé à la Gare. Le service cordial, certes, mais sans une once de chaleur ? L’agencement des tables qui fait qu’il est quasiment impossible de circuler ou même de s’asseoir sans faire tomber la table ? Ou bien la clientèle exécrable, stéréotypée, BCBG et prétentieuse ? Je me tâte. Alors, oui, c’est vrai la taille de la terrasse est impressionnante, on est bien dehors, au frais sous les immenses parasols… mais y’a tellement de monde que le brouhaha ambiant gâche carrément tout ça, sans parler de l’effet usine, à la chaîne, tout ça… Quelques images quand même, pour vous montrer à quoi ça ressemble:

1
2
3

Et la carte, dans tout ça ? Guère mieux. Dans l’assiette, de la cuisine de brasserie, mais pas facturée comme telle. Sincèrement, la viande est toute aussi bonne que dans les bistrots parisiens en bas de chez moi… sauf que c’est deux fois moins cher. Le menu entrée/plat/dessert est à 38€ et entrée/plat ou plat/dessert à 33€ (pour les 2-3 plats sans supplément… no comment). De qui se moque-t-on, je me le demande. La carte n’a rien d’original, rien d’innovant (pièce de bœuf/frites, poulet/purée, tartare de bœuf…), les plats arrivent tièdes sur la table, la qualité est loin d’être là… et donc, bien-sûr, tout est beaucoup trop cher pour ce que c’est. Pourquoi ? Parce que la clientèle est trop conne pour savoir distinguer un bon steak d’un mauvais ? Peut-être. Quant aux desserts, même combat: riz au lait dégueulasse à base de fleur d’oranger (il est meilleur chez Hippopotamus… sérieusement !), glaces et sorbets, moelleux au chocolat… Mouais.

plat1
plat2
desserts

Bref, une adresse prétentieuse et snobinarde qui est finalement aussi inintéressante que médiocre… Une vraie arnaque. A éviter !

C’est où ?
La Gare
19, chaussée de la Muette (16è) – M° La Muette
01 42 15 15 31

Cru

Il y a quelques jours de cela, j’ai dîné au Cru. Qui l’eut crû ?!! Rooooh c’est bon, fallait bien que je la sorte hein, les gens, avouez que vous auriez été déçus autrement ! Bref, Cru c’est un resto dont j’avais entendu beaucoup de bien et qui se situe dans le cadre très sympa et mignon du Village St Paul dans le Marais. Cru est divisé en deux parties: le bar à vins d’abord et le restaurant, ensuite. Au milieu de tout ça, on trouve un petit passage public que l’on peut emprunter pour rejoindre une très jolie petite courette pavée où quelques tables ont été installées et où il fait bon se poser quand le soleil est au rendez-vous.

1
2

Du côté de la carte tout est frais et léger, l’idéal pour la saison: de la soupe glacée, du poisson, des salades, du carpaccio, des tartares (qui peuvent être également cuits en aller-retour comme on peut le voir ci-dessous), des légumes… Comme son nom l’indique tout se mange globalement cru à part quelques plats cuits à la plancha et c’est vraiment bon: les produits sont frais, parfumés et de saison. Autant vous dire que je me suis régalée avec ce carpaccio de boeuf au parmesan et basilic accompagné de sa petite cassollette de frites de légumes. Miam !

plat
plat2
plat3

Pas mal de très bons choix en desserts également avec ce trio délicieusement nostalgique de petits pots « Souvenirs d’enfance » (nutella, fraises tagada et barbapapa) ou cette délicieuse panacotta à l’amande amère.

dessert1
dessert2

Le rapport qualité/prix est plus que raisonnable vu le quartier (moins de 30€ par personne pour plat/dessert avec un verre de vin). Une bonne adresse que je recommande !

C’est où ?
Cru
7, rue Charlemagne (4è) – M° St Paul
01 40 27 81 84
Fermé le dimanche soir et lundi.

Page 9 sur 20« First...1234...7891011...1415161718...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram