Restos à Paris

Page 5 sur 20« First...34567...1011121314...Last »

Brunch & Burger Sessions @ Happy Days Diner

Pour bien commencer la semaine, je voulais vous présenter une adresse testée depuis un p’tit bout de temps déjà et dont je n’avais pas eu l’occasion, ni l’envie particulière de vous parler plus tôt: le Happy Days Diner. Pourquoi je ne la mentionne qu’aujourd’hui ? Et bien, tout simplement, parce que c’est loin d’être le meilleur endroit pour manger un burger sur Paris ! Ceci dit, malgré ça c’est tout de même une adresse sympa, qui rend service vu son emplacement (je parle surtout du HDD de St Michel là !) et je ne pouvais pas passer à côté plus longtemps ;)

Le cadre est un fortement inspiré par l’univers des 50’s, c’est un petit mélange entre les ambiances du film Grease (I goooooot chiiiiills, they’re multiplyin’, and I’m loooooosin’ contro-oool) et de la série Happy Days (ahhh, ça me rappelle mon enfance !): musique & déco hyper 50’s (ce qui n’est pas pour me déplaire, j’aime beaucoup les bons vieux oldies rock), juke-box sur les tables, vieilles affiches publicitaires US, pochettes de disques vintage… On s’y croirait ! Par contre, les couleurs des chaises et des tables me font furieusement penser à la cafét’ de Premiers Baisers ! J’ai l’esprit tordu ou j’ai trop regardé les séries d’AB Prod durant mes jeunes années ?! Bref, une ambiance assez fun et régressive !

Le service et la clientèle sont jeunes, majoritairement étudiants et plutôt décontractés, du coup ! Concernant l’enseigne située du côté de St Michel, sachez quand même que c’est une adresse très prisée des étudiants du quartier latin et si vous souhaitez y aller en semaine, je vous conseille de vous pointer dès l’ouverture sous peine de devoir poireauter de longues minutes dehors.

12
3
45
67
89
1011

J’y ai récemment testé le brunch et pour 14€95, la formule propose:
* Une boisson chaude (thé, café ou chocolat chaud)
* Un jus d’orange fraichement pressé (plein de pulpe, miam !)
* Une assiette salée avec : muffin anglais, coleslaw & crudités, œufs brouillés ou au plat, saucisses, bacon, galette de pomme de terre… Un plat relativement correct pour le prix, et il y a la quantité au moins !
* Une assiette sucrée (très cheap… comme tous les desserts du HDD d’ailleurs, mais je vous en reparle plus loin) avec: 2 malheureux pancakes qui font la gueule et qui ne sont vraiment pas terribles malgré les petits pots de sauce au chocolat et sirop d’érable mis affectueusement à côté et une salade de fruits frais (relativement bonne, en comparaison !).

Au final, un brunch assez moyen qui séduit juste pour son prix assez bas mais qui ne donne pas spécialement envie de quitter le confort de son nid douillet le dimanche matin. Dommage.

1
2
3

Côté burgers, c’est tout de même mieux ! Au cours de mes différentes escales au HDD, j’ai pu en tester plusieurs et comme je le disais plus haut, ce sont loin d’être mes préférés sur Paris: ils manquent un peu de personnalité et les ingrédients pourraient être de meilleure qualité. Ceci dit, ils sont bien suffisants en fin de soirée après un petit ciné dans l’une des nombreuses salles du quartier latin et ont un fort potentiel réconfortant ! Il faut au moins leur reconnaître cette qualité ;) Et si vous n’aimez pas ça, vous trouverez aussi sur la carte: grandes salades, bagels, hot dogs, fish & chips, etc…

En photo, ci-dessous:
* The Frenchie Burger: double steak haché grillé à la demande, emmental, poitrine fumée, rondelles d’oignon (remplacées ici par un bel œuf à cheval !) et sauce au poivre. Du bon gros burger pour mec affamé. Haha !
* The Americano Burger: steak haché grillé à la demande, poitrine fumée, fromages, salade et sauce HD’s (servi avec des frites). Mon petit préféré: simple mais ultra réconfortant.
* The Brooklyn Chicken Burger: poulet pané, salade, mozzarella, poitrine fumée, oignons rouges et sauce HD’s. Pas mal mais un peu sec quand même, ça manquait un peu de sauce !

French
americano
chicken

Niveau desserts, en revanche, je suis nettement moins convaincue et ceux que j’ai pu tester ne m’ont systématiquement pas plu (d’où mon credo concernant le HDD: « un burger-vite-fait et c’est tout » ! Nah !). Sur la carte, on trouve tous les classiques du genre: cheesecake (que je n’ose pas tester, du coup), brownie, tarte au citron, apple crumble, banana split, the emperor state building cake en photo ci-dessous (une part de gâteau au chocolat accompagné de sa crème anglaise… ultra fadasse et sans goût) etc, …
Celui qui s’en sort le mieux est encore le milk shake (même s’il est moins bon qu’à Annette’s Diner, je trouve… une adresse indispensable quand on va à Disney dont j’ai déjà parlé ici, notamment). Il est toujours servi très frais et les parfums sont assez sympas: vanille, fruits rouges, fraise, spéculos, chocolat, banane, beurre de cacahuète, caramel, café, menthe, Oréo, Nutella, coco, confiture de lait…

milk_shakechoco

Au final, une adresse correcte mais qui ne casse pas 3 pattes à un canard car elle manque un peu d’âme et reste très brouillonne jusque dans les moindres détails. Ceci dit, quand on est du côté de St Michel (je n’ai pas essayé celui situé square Ste-Croix de la Bretonnerie donc je ne peux pas en juger!), ça rend pas mal service dans un quartier où il est difficile d’avoir mieux sous la main. C’est assez pratique. Et puis, on s’y retrouve quand même au final pour un p’tit burger sur le pouce meilleur et un peu plus varié qu’au McDo du coin ! L’addition est, de plus, généralement assez douce car non seulement les prix sont relativement bas (entre 8€95 et 13€50 le burger, avec une énorme assiette de frites) mais on trouve quasi systématiquement des promos sur des sites de bons plans comme PiliPili.com ou en s’inscrivant à la newsletter sur leur site !

Vous savez tout ;)

C’est où ?
Happy Days Diner
* 25, rue Francisque Gay (6è) – M° St Michel
01 43 29 67 07
* 6/8 Square Ste-Croix de la Bretonnerie (4è) – M° Hôtel de Ville
01 42 77 69 34
Ouvert tous les jours de 11h30 à minuit. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 17h.
Sans réservation.

Envie d’une Pizza Chic ?

Voilà plusieurs semaines que je devais vous parler de cette adresse mais je suis débordée en permanence, le temps file et je finis par oublier ! Bad. Very bad. Du coup, pour me rattraper, je vous propose de voir à quoi ressemble un petit dîner à Pizza Chic, une pizzeria un poil haut de gamme nichée dans une petite rue près de la place St Sulpice.

Pour commencer, et malgré une enseigne qui fait mal aux yeux et que tu repères à environ 6 km de l’entrée, le cadre est super joli, un poil bobo et branchouille évidemment, mais très classe avec ces ampoules suspendues, ces grandes baies vitrées qui apportent énormément de lumière à la salle et ces tables recouvertes de belles nappes blanches. Pour le reste, le service est aimable et cordial, sans plus et la clientèle à l’image du quartier. Dois-je en rajouter ?! ;) J’ai vécu à 100m de là pendant 3 ans, j’sais de quoi je parle messieurs-dames huhu.

12
3
45
6
7
8

Dans l’assiette, c’est cher (ça ne s’appelle pas Pizza Chic pour rien !) mais c’est bon ! La carte est plutôt sympa et sans parler tout de suite des pizzas, les antipasti que nous avons vu arriver sur les tables les plus proches, nous ont donné envie d’y revenir, c’est dire ! Au hasard: antipasto chic (charcuteries, légumes grillés et mozzarella de bufflone), carpaccio di manzo, carciofi e parmigiano (carpaccio de bœuf, artichauts crus émincés et parmesan 24 mois), carpaccio di polpo e insalata di erbe pazze (carpaccio de poulpe et salade d’herbes folles)… La carte des vins est belle mais voulant rester sobres, nous nous sommes contentés d’eau pétillante.

Pour commencer, le repas, on nous apporte une assiette de petits amuses-bouches dans le ton du restaurant: deux petites parts de pizza bianca (romarin, fleur de sel et l’huile d’olive).

1

A la carte, la pizza est évidemment à l’honneur (une dizaine, au choix) et force est de constater qu’elle n’est pas donnée (de 14 à 22€). Mais tout bien considéré, étant donné l’originalité des garnitures, la qualité de la pâte, la fraicheur des ingrédients et la taille de la bête (elles sont énoooormes), je ne trouve pas ça volé ! On trouve moins cher et meilleur ailleurs ? Sans aucun doute, mais ce n’est pas une raison pour bouder son plaisir devant ces petites merveilles !

Dans nos assiettes ci-dessous: la Diva, aux tomates, mozzarella, jambon cuit aux herbes, champignons et olives taggiasche (19€) et la Gambillo (21€), tomates cerises, stracchino, jambon de parme 15 mois d’affinage et roquette. Les garnitures sont très généreuses, la pâte est à la fois croutsillante et moelleuse, et regardez-moi ces beaux ingrédients frais et de saison !! Tout était vraiment délicieux que ce soit la roquette, les champignons, le jambon de parme 15 mois d’affinage (mmmh) et surtout le stracchino (du fromage italien fondant et savoureux… à se damner, j’vous dis !).

2
3
4

Les desserts, quant à eux, tournent autour de 10€ et sont plutôt variés, bien que classiques: tiramisu au café, affogato, spécialités à base de glaces aux agrumes, pizza au nutella (qui doit être une véritable tuerie mais je n’avais plus assez faim !)… Au finale, nos choix se sont portés sur la panna cotta & coulis de fruits rouges et le sorbet à la mangue (maison ?).

7
6

Bref, en conclusion, Pizza Chic c’est cher, mais c’est chic bon. Voila !

C’est où ?
Pizza Chic
13 Rue de Mézières (6è) – M° St Sulpice
01 45 48 30 38
Ouvert du mardi au samedi de 12h30 à 14h30 et de 19h30 à 23h (23h30 les vendredi et samedi).
Plus d’infos sur le site.

Dîner au Gaya Rive Gauche

La semaine dernière, dans le cadre de l’opération Tous au Restaurant (dont je parlais ici), je me suis rendue au Gaya Rive Gauche, annexe du restaurant Pierre Gagnaire de l’hôtel Balzac. Centrée sur les produits de la mer, la carte se veut simple mais raffinée et audacieuse à des prix « raisonnables » (je cite !).

Le cadre, créé par le designer Christian Ghion, est très contemporain, simple mais classe, le service est discret mais présent et la carte proposée assez originale (tout pour me plaire, jusque là !). Tout aurait pu être parfait si l’opération Tous au restaurant (en tout cas au Gaya, je n’ai pas eu d’échos concernant les autres restaurants étoilés participants… si vous en savez plus, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, je suis curieuse !) n’avait pas été qu’une vaste supercherie ! Sur le papier, nous devions avoir droit (comme c’était précisé sur le site) à une formule entrée/plat/dessert au tarif maximum de 35€. Une affaire, surtout pour un établissement de ce genre, qui sans être le plus élitiste de Paris, est censé être un peu haut de gamme tout de même (une petite étoile Michelin). En réalité, la formule s’est transformée en un plat/dessert/verre de vin et les 35€ sont passés à… 48€/par tête. Charmante surprise ! Nous nous trouvâmes fort dépourvus quand l’addition fut venue (ahah).

Mais bref, laissez-moi vous montrer les lieux et vous parler du repas avant d’aborder les choses qui fâchent !

0001
02
23
5

En amuse-bouche, on nous a servi de très bons calamars à la sauce piquante et olives noires (atypique mais très bon) accompagnés de petites pommes de terre à l’ail, crème de tamarillo et toasts. Original (tout comme ce petit récipient à sel en forme de poisson histoire de nous rappeler le thème du restaurant et la corbeille à pains avec différents types de pains dont 2 petits morceaux de brioche, miam) et vraiment sympa pour se mettre en appétit !

6
7

Dans le cadre de la formule, comme je vous le disais plus haut, on devait prendre le plat du jour du semainier (choix unique) + un dessert (à choisir entre 2 propositions). En regardant la carte, j’ai un peu regretté de ne pas y avoir été le mercredi soir puisqu’au menu du semainier, se trouvaient des langoustines (un de mes pêchés mignons) de trois manières (au court bouillon, purée d’oseille aux algues/ grillées en brochettes, artichauts poivrades/ en mousseline, crémeux de petit épeautre) ! De quoi faire fondre de plaisir mes petites papilles *_*

Toutefois, je n’ai pas trop eu à me plaindre car le choix du jour s’est révélé vraiment très fin et fabuleux: noix de gigot d’agneau de lait (coupé en fines tranches délicates, un régal), cocos frais d’Italie, aubergine rôtie et Ossau-Iraty (un fromage de brebis venant des Pyrénées, qui faisait ressortir le goût du gigot de manière assez incroyable !). Bref, un plat qui peut sembler assez simple à première vue mais la qualité des ingrédients, leur fraîcheur, la façon dont chacun avait été préparé et cuisiné, mais surtout cette de combinaison de saveurs aurait eu de quoi combler les plus difficiles d’entre nous !

Sans parler de la timbale de légumes frais (fèves, brocolis, choux, carottes, navets roses, haricots verts…) juste à côté, une tuerie (le Racines peut aller se rhabiller !): parfumés, le juste milieu entre croquants et fondants et assaisonnés par une petite sauce légère parfaite pour souligner leurs saveurs.

8
9

Côté desserts, nous avons choisi les deux qui étaient proposés dans la formule, histoire de pouvoir goûter à tout et même si ça ne m’a pas semblé aussi succulent que le plat, je les ai tous les deux appréciés :
* Biscuit chocolat Gayas: tuile Muscovado et marmelade de pamplemousse… Un mélange à mi-chemin entre moelleux, croustillant et amer assez intéressant (même si j’ai un peu de mal avec le pamplemousse)
* Meringue au cassis (très bonne), crème à l’amande amère (délicieuse mais vous savez à quel point j’aime l’amande !) et excellente salade de fruits semi-confits (framboises, groseilles, ananas, mandarine…) servie dans un verre à martini ! Fraîche et piquante, pile ce qu’il fallait pour bien terminer le repas.

9bis
10
11

Puis quelques petites bouchées sucrées, avant de partir: macarons chocolat/amande, financiers pistache et mini tartelettes au citron.

12

Un bon repas donc mais qui a été gâché par le mauvaise surprise au moment de l’addition, car je déteste être mise devant le fait accompli et qu’on me force la main ! On nous a précisé qu’apparemment tous les clients avaient été prévenus par téléphone que les conditions concernant la formule ne correspondaient pas à ce qui avait été promis de base par Tous au restaurant. Pourtant ils m’ont appelée le matin même pour que je confirme la réservation et à aucun moment l’hôtesse ne m’a dit que les choses avaient changé ! Donc à moins que j’sois atteinte par un Alzheimer précoce, il y a eu, comme qui dirait, une couille dans le potage… à mes frais ! Ce n’est pas le fait de payer 48€/personne qui m’a gênée car j’ai la chance de me rendre de temps en temps dans des établissements étoilés, je connais les tarifs et dans ce cas, j’accepte sans rechigner de payer le prix. Mais mettre les clients devant le fait accompli de cette façon, ce n’est pas très correct. Sans parler du fait que le serveur aurait pu nous « rappeler » les choses en début de repas… ce qui n’a bien évidemment pas été fait. Bref, je suis ressortie du Gaya avec un goût amer dans la bouche, malgré le fait que j’avais été séduite par le repas ! Faut le faire.

Comme vous avez pu le constater, nous avons bien mangé mais si nous avions choisi des plats à la carte, on aurait payé moins cher (un comble quand même !) et aurions pu varier les plaisirs à notre convenance. Je ne sais pas si l’opération a été aussi mal gérée par tous les établissement participant à Tous au restaurant mais c’est se moquer un peu (beaucoup ?!) du public que de promettre des choses sur le papier (des menus entrée/plat/dessert à 35€ maximum, même dans les grands restaurants…) alors qu’on ne respecte pas les règles du jeu. L’année prochaine, on ne m’y reprendra plus ! Je participerai à cette opération, si elle a lieu, mais terminée la confiance aveugle (je suis une grande naïve, que voulez-vous, j’attends des gens qu’ils fassent leur travail… la bonne blague !), je ferai préciser les termes exacts de la formule avant de me déplacer ET une fois sur place. Chat échaudé, toussa.

C’est où ?
Gaya Rive Gauche
44, rue du Bac (7è) – M° Rue du Bac
01 45 44 73 73
Réservation 1 mois à l’avance (tout pile)
Tarifs (approximatifs): entrées entre 19 et 32€, plats du semainier à 48€ et à la carte entre 12 et 50€, desserts entre 11 et 14€.
Plus d’infos sur le site.

Les deux cigales

Encore un petit billet ce matin, alors que je fais tranquillement ma valise, pour vous parler d’une adresse assez sympa que j’ai pu tester récemment. Il s’agit des Deux Cigales, une jolie cantine colorée aux couleurs acidulées entre rose pétant et vert anis, planquée dans une petite rue du quartier Vavin/Notre-Dame-des-Champs. Un petit endroit un chouïa bobo (en tout cas, ceux du quartier y viennent en masse !) qui se rempli très vite, mais plutôt agréable.

La déco est assez girly, mais surtout cosy, avec de petites plantes et bougies sur les tables, des poutres apparentes, des chaises type bistrot et des cadres photos au mur. L’accueil est à l’image du reste, chaleureux et simple.

12
34

Dans l’assiette, ce n’est pas exceptionnel mais on y mange bien ! Et les prix sont plutôt raisonnables pour le quartier. Les assiettes sont simples, bonnes et très copieuses. Un bon rapport qualité/prix donc et parfait, pour un déj’ sur le pouce entre copines ou en famille.

Au déjeuner, la carte est très orientée snack et plats à consommer sur le pouce: salades copieuses, tartares (qui apparemment sont très bons), plats de pâtes, le Mac Cigal’s (cheeseburger à tomber qui a le goût du fait maison, miam !) ou encore les fameux Soumarins, bagels ou pains spéciaux à garnir à loisir, que j’ai bien envie de tester.

007
009

Côté desserts, si vous avez encore de la place après ça, la carte est plus qu’alléchante et si toutes les gourmandises sont aussi bonnes que le cheesecake, ça doit valoir le détour ! Au choix: tiramisu aux fruits rouges, moelleux au chocolat accompagné de glace au pain d’épices, soupe tiède de fruits rouges & glace lait d’amande, crumble pommes/mangue & glace vanille…

010

Bref, rien de transcendant mais c’est une bonne petite cantine de quartier à prix plutôt doux, où j’ai déjà programmé un brunch dans un petit coin de ma tête ;)

C’est où ?
Les deux cigales
8, rue Bréa (6è) – M° Vavin
01 43 25 87 99
Plus de détails sur le site.
Moins de 30€ à la carte, plats de pâtes & salades entre 10 et 15€….

Page 5 sur 20« First...34567...1011121314...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram