Restos à Paris

Page 4 sur 20« First...23456...910111213...Last »

J’ai testé pour vous: le Mini Palais

Il y a quelques semaines, j’ai testé l’une des nouvelles adresses parisiennes qui créent un peu le buzz en cette rentrée: le Mini Palais, un restaurant lounge situé dans le cadre exceptionnel du Grand Palais, entre la Nef et les colonnades avec vue sur le pont Alexandre III. Je n’ai pas vraiment connu le Mini Palais lorsqu’il était tenu par Gilles Choukroun, mais cette période de travaux semble avoir offert une nouvelle vie à l’endroit ! La salle de restaurant est très belle, elle a été conçue par les architectes Gilles & Boissier qui ont imaginé le lieu comme un atelier d’artiste. Le bois au sol, le tissu sur les murs et les meubles choisis s’harmonisent avec des touches élégantes de marbre noir et les grands miroirs, placés à certaines endroits, donnent à l’espace une sensation de profondeur assez bien pensée. Le plafond a été rénové pour laisser places aux superbes structures métalliques peintes de la couleur « vert réséda » typique du Grand Palais.

Petits + :
* La terrasse façon loggia, idéale pour les beaux jours, pleine de charme et d’élégance avec ses colonnes impériales et sa mosaïque entièrement restaurée pour lui redonner son cachet d’origine.
* Le service et l’accueil, aux petits oignons, sans être pour autant trop guindés, simples mais professionnels jusqu’au bout (le seul problème c’est la clientèle, quand même, hyper snob, hautaine et prétentieuse… du cliché comme s’il en pleuvait !)

12
3
45
5bis

L’assiette est à la hauteur de l’écrin puisque c’est Éric Fréchon, triplement étoilé au Bristol, qui a imaginé la carte du Mini Palais (et c’est son compère Stéphane d’Aboville, chef exécutif du restaurant, qui officie en cuisine). Tout fait envie et ce n’est pas évident de choisir, d’autant que les prix, pour le quartier, le cadre, la prestation et la qualité, ne sont pas si élevés que ça.

Comme entrée en matière, on nous apporte une gougère à la fois croustillante et fondante, mais surtout délicieuse, ainsi qu’une corbeille de pains accompagnés d’un berlingot de beurre Bordier. Ils savent comme m’acheter, les bougres ! Nous n’avions pas assez faim pour prendre une entrée mais tout faisait envie comme ce cœur de sucrine, copeaux de parmesan et huile d’olive balsamique, cette soupe glacée de concombre au lait de coco et à l’huile de curry, ce clafoutis aux cèpes de Corrèze légèrement fumés (commandé par nos voisins de table… ça avait l’air très bon !) ou ces encornets Pil-Pil  à l’ail et piment d’Espelette.

67

Par la suite, difficile de savoir où donner de la tête entre les encas (Paleta Iberica de Bellota & pan con tomate, club sandwich de langouste, etc…) ou les plats (risotto aux courgettes, jambon de Parme, olives et pistou, burger de magret et foie gras de canard, jus truffé, ris de veau en croûte de Comté au vin jaune, cabillaud cuit sans un bouillon parfumé à la coriandre et citronnelle, Saint-Pierre rôti au laurier & caviar d’aubergines aux cèpes…). Nous avons finalement choisi l’entrecôte de Bavière à la plancha et ses pommes allumette et l’exquis suprême de volaille fermière rôti & sa poêlée de girolles au jus et pak choï. Un régal: des plats à fois raffinés mais simples et authentiques, généreux et très fins.

8
9

En dessert, là aussi, l’embarras du choix: chouquettes et glaces expresso & sauce au chocolat chaud, fruits des bois, fromage Fontainebleau & jus de fraises citronné, salade de pommes vertes et framboises aux herbes fraîches, irish coffee glacé & son boudoir imbibé légèrement au whisky… Nous nous sommes finalement décidés pour le Café Grand Gourmand (un expresso servi avec un sablé, une mini salade de pommes vertes et framboises aux herbes fraîches et un sabayon chocolat aux noisettes, glace vanille, caramel épicé) et surtout l’excellente tarte fine aux figues noires de Soliès & sa crème glacée aux amandes. Un mélange chaud/froid à tomber et puis, le goût de la figue mis en valeur par la douceur de l’amande, c’est tout simplement irrésistible !

10
11

Et petite cerise sur le gâteau pour finir: les prix. Il y en a pour tous les budgets ! La formule déjeuner est à 28 € (entrée-plat ou plat-dessert) donc plutôt abordable étant donné la qualité. Pour le reste, la carte propose toutes sortes de tarifs: entrées entre 6 et 15€, desserts entre 6 et 12€, planche de charcuterie à 14€, risotto aux courgettes à 15€ ou si l’on veut se faire plaisir, on peut aussi bien prendre le Saint-Pierre à 32€ (c’est le plus cher, ou presque !).

La carte vous propose en plus des déjeuners et dîners, des encas pour grignoter à tout moment de la journée: j’attends d’ailleurs le retour des beaux jours avec impatience pour aller boire un thé sur leur sublime terrasse avant de faire une petite balade dans l’une des expos des Galeries Nationales du Grand Palais ou au Petit Palais.  Une bonne adresse.

C’est où ?
Le Mini Palais
Entrée par la rotonde Alexandre III sur l’avenue Winston-Churchill près du Pont Alexandre-III (8è) – Champs-Elysées Clemenceau.
Ouverture tous les jours, midi-minuit (en fait, ça n’ouvrait qu’à 12h30 quand j’y suis allée).
Réservations au 01 42 56 42 42.
Si vous êtes curieux, y’a même des photos des plats sur le site du resto ! Miam.

Ralph’s: Quand l’Amérique s’installe Rive Gauche

Ceci est un article programmé, je suis toujours en voyage en Floride, souvenez-vous ;)

Quelques jours avant de partir en voyage, nous avions prévu de nous préparer à quitter Paris en douceur en allant dîner en terrasse dans un endroit qui a créé pas mal de buzz cet été: le Ralph’s. Si vous n’en n’avez pas encore entendu parler, sachez que c’est la nouvelle adresse attenante à la superbe boutique Ralph Lauren qui a ouvert ses portes il y a peu du côté de Saint-Germain-des-Prés.

Et quand on y va, on comprend mieux pourquoi ! La terrasse est tout bonnement à tomber par terre: située dans une magnifique cour intérieure, elle attire tous les regards avec ses grands parasols blancs, sa végétation luxuriante, ses jolies tables recouvertes de nappes blanches immaculées, de jolies fleurs & petites bougies romantiques, ses chaises sublimes et surtout ses canapés confortables recouverts de coussins et d’oreillers ! Un petit côté champêtre, bucolique et cosy à la fois, vraiment très charmant.

1
23
4

C’est beau, hein ?! En plus de ça, pour l’hiver, l’intérieur est pas mal non plus avec sa grande salle toute de bois vêtue et sa sublime cheminée ! Romantique à souhait. Et puis, contrairement à ce que j’avais pu lire sur quelques sites avant d’y aller, j’ai trouvé l’accueil agréable et loin d’être méprisant ! Le service est très plaisant: souriant et décontracté tout en étant impeccable.

Et dans l’assiette ? Et bien j’ai été un peu moins emballée que pour le cadre ! La carte est en anglais (rien de compliqué je vous rassure mais d’après ce que nous avons pu constater à la table d’à côté, les serveurs se feront un plaisir de vous faire la traduction en cas de besoin) mais il y a finalement peu de choix et surtout, on sent bien qu’on est à St-Germain: l’addition est très salée ! Un peu trop pour ce que c’est, quand même (oui, la boboïtude a ses limites, la preuve !).

En attendant nos plats, on nous apporte quelques amuses-bouches à grignoter pour l’apéro: des olives farcies panées et quelques cacahuètes. Une petite attention appréciable, mine de rien.

5
6

Côté plats, on trouve principalement des viandes, du saumon, des salades (dont une salade de homard qui me faisait de l’œil… il faudra revenir, c’est ballot !) et plusieurs choix de burgers, tous servis assez copieusement. Une fois de plus, impossible de résister et nous avons cédé à l’appel du Ralph’s Burger: un succulent morceau de bœuf cuit à la demande servi avec une tranche de bacon (trop fine et un peu trop cuite), du cheddar fondu, un cornichon, un tomate et une feuille de salade (assez quelconques). Le pain était bien moelleux et plutôt savoureux et la viande, délicieuse, mais au-delà de ça, j’ai trouvé ce burger bon mais pas exceptionnel (surtout pour 27€).

7
89

Pour les desserts, tout nous plaisait et il a été difficile de choisir entre les Ralph’s Brownies, les Ralph’s Homemade chocolate chip cookies, le frozen yogurt & fresh seasonal berries, le chocolate cake, etc… Ce sont finalement le New York Style Cheesecake (très bon: ni trop sec, ni trop moelleux !) et le délicieux Homestyle Carrot Cake dont je me souviens encore (ahhh ce glaçage, ahhhh ce gâteau… mmh !) qui ont emporté la mise et nous ne l’avons pas regretté. De vraies réussites !

10
11

Au final, force est de constater que c’est loin d’être donné (voire trop cher) pour ce que c’est mais la qualité est tout de même au rendez-vous ! Alors oui, on paie certainement plus le cadre que pour ce que l’on mange, mais pour avoir le plaisir de dîner dans un si bel endroit, le jeu en vaut la chandelle (de temps en temps) je trouve. Question de point de vue. Et puis, l’ambiance un poil new yorkaise de cet établissement ne doit pas être totalement étrangère à cette opinion. J’dis ça… ;)

Bref, une adresse où je n’irais pas tous les jours, c’est évident, mais qui est loin d’être déplaisante. A garder sous le coude quand l’envie pressante d’une jolie terrasse se fait sentir !

C’est où ?
Ralph’s
173, boulevard Saint-Germain (6è) – M° Saint-Germain-des-Prés
01 44 77 76 00.
Comptez 3 semaines environ pour avoir une table.

Chez Thoumieux, c’est tout bon !

Ceci est un article programmé, je suis toujours en voyage en Floride, souvenez-vous ;)

Voilà encore un titre tout pourri (mais je sais que vous aimez ça, avouez… mouahahah !!) pour vous présenter l’un de mes coups de cœur gourmands de ce week-end d’anniversaire: le Thoumieux !

Vous en avez peut-être entendu parler car le Thoumieux est une adresse historique tombée malheureusement en désuétude depuis quelques années… jusqu’à il y a quelques mois de ça. Le restaurant est maintenant sous la houlette de Jean-François Piège et Thierry Costes, et tout va mieux (ahahah, je ne m’en lasse pas !). Le cadre est très élégant et classique, style brasserie classouille traditionnelle un brin chic mais point trop n’en faut. Le service est prévenant, attentionné, de bon conseil et efficace: rien à redire.

12
3

Mais c’est surtout dans l’assiette que c’est très réussi ! La carte des entrées est très alléchante et tout y était vraiment très tentant… mais je n’avais pas si faim que ça (en revanche, une prochaine fois, j’aurai très envie de goûter au calmar sauvage à la carbonara, à la salade de homard bleu au parmesan et tomates confites ou aux langoustines vapeur au jus de truffe, fenouil et grany smith !). Et puis, j’dois dire que le petit amuse-bouche qui nous est proposé sur la table avant le repas a suffit à me faire patienter en attendant la suite (miche de pain bien frais et croustillant, fleur de sel, beurre Bordier et rillettes de sardine !).

Côté plats, nous n’étions absolument pas en reste avec une carte de poissons et de viandes absolument affriolante. Mon acolyte (mangeur de viande, s’il en est !) avait choisi l’entrecôte de bœuf sauce béarnaise, accompagnée d’un joli ramequin de pommes allumettes fraiches croustillantes et pas trop grasses ! Largement de quoi ravir ces messieurs, en somme ;) De mon côté, ce fut le jackpot culinaire avec ce saumon d’Écosse confit aux légumes « vapeurs-grillés » et son jus vinaigrette « au goût d’ailleurs » (et vous avez vu cette jolie assiette, en plus ?!). Une explosion de saveurs dans le palais, tout était frais, de qualité, plein de goût et absolument divin. Je ne m’en remets toujours pas ! Une tuerie.

4
5
6
7

Et côté desserts, quel régal ! Absolument toute la carte donne envie et étant donné la qualité de ce qui nous a été servi, je commanderais n’importe quoi les yeux fermés ! Au menu ce jour-là, yaourt vanillé maison (onctueux et sucré, avec un bon goût de fait maison !) et une assiette de tartes « comme à la maison »: abricots/pistache, chocolat et framboise/crème d’amande (un délice, mes amis !).
Mais j’aurais volontiers testé également : les « churros n’rolls », le clafoutis aux nectarines de mon enfance », l’assiette de fromages de chez Bordier, etc…

8
9
10

Côté tarifs, comptez entre entre 10 et 25€ pour l’entrée (sauf le caviar qui est à 45€, évidemment !), entre 20 et 32€ le plat, et entre 8 et 13€ pour le dessert. Relativement raisonnable donc, quand on voit la qualité !

Bref, une très bonne adresse dont l’exploration ne fait que commencer, soyez-en sûrs. J’y retournerai (et non, Uwe, pas juste pour la fantastique crème pour les mains à disposition dans les toilettes, roooh… !!) sans aucune hésitation.

C’est où ?
Thoumieux
79, rue Saint-Dominique (7è)- M° Latour Maubourg
Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 et de 19h à 23h30.
Réservation impérative (une semaine à l’avance environ) au 01 47 05 79 00.
Le site.

Déjeuner avec vue à la Terrasse

Ceci est un article programmé, je suis toujours en voyage en Floride, souvenez-vous ;)

Voici encore une adresse découverte lors de mon week-end d’anniversaire: la Terrasse, un restaurant éphémère installé jusqu’à fin septembre sur le toit des Galeries Lafayette !

La Terrasse se situe au 8è et dernier étage des Galeries Lafayette, un spot visiblement très apprécié des touristes (parce que c’est gratuit ?! oui, surement…) et qui offre une vue très intéressante sur la capitale: Tour Eiffel, Sacré Cœur, Opéra Garnier (dommage que ce soit du mauvais côté… oui, je suis rabat-joie ;)), sans oublier une jolie forêt de toits parisiens dont il serait presque impossible de se lasser.

1
23
4
5

Le restaurant lui-même est plutôt joli, grande terrasse, avec une partie abritée (en cas de grand vent, c’est utile !), sièges cosy, grand bar ultra moderne… et le service efficace et poli. Ni plus, ni moins !

0
1
2
3
4

Dans l’assiette, on trouve des petits plats simples aux influences venues d’Asie imaginés par Fumiko Kono : crevettes et légumes vapeur, lotte à la citronnelle, « boulettes » de veau au gingembre & soja, etc…

Au menu pour nous: Une sorte de club sandwich revisité en muffin rempli de chiffonnade de bœuf, courgettes marinées au romarin & yaourt au wasabi, accompagné d’une petite salade croquante et fraîche. Un plat frais, léger et d’une finesse… mmmh, délicieux ! Pour accompagner ce plat (oui, c’est pratique d’avoir les mêmes goûts, on fait souvent 50/50 au restaurant o_O !), rien de tel que l’assiette de Galletti De Cecco (pâtes au parmesan et yuzu rapés): ici encore, le mélange de saveurs est très réussi, c’est original, atypique et très très bon. Je vous le recommande.

020
021
022
023

Côté desserts, la carte est très riche et ce n’est pas évident de choisir entre les pâtisseries Dalloyau, les macarons (accompagnés de thé ou café !) Pierre Hermé ou dans un registre plus audacieux, les créations glacées de Pierre Hermé: Miss Gla’Gla Montebello (glace à la pistache & sorbet à la fraise entourés de deux biscuits macaron) et Miss Gla’Gla Chocolat (sorbet chocolat, nougatine aux éclats de fève de cacao, fleur de sel et poivre de Sarawak, entourés de deux biscuits macaron au chocolat). Pas mal mais pas inoubliable !

025
026

En ce qui concerne les prix, les entrées & plats se situent entre 10 et 29€ (pour la salade de homard !) mais la majeure partie des plats est autour de 15-22€. Pour les desserts, comptez environ 10-12€. Étant donné la qualité et les lieux, ce n’est pas si cher que ça tout compte fait !

Sachez que vous pouvez aussi y aller l’après-midi pour un thé/collation, car la carte des boissons est plutôt variée : jus de fruits Alain Milliat, thés verts Jugetsudo, thés Mariage, capuccino, infusion, chocolat chaud ou viennois, etc…

Bref, un endroit éphémère très sympa et qui mérite bien une petite escale avant fermeture !

C’est où ?
La Terrasse
8è étage des Galeries Lafayette
40, bd Haussmann (9è) – M° Chaussée d’Antin-La Fayette ou Havre-Caumartin
01 42 82 34 56
Ouvert tous les jours (sauf le dimanche) de 12h à 18h (déjeuner servi jusqu’à 15h30).
Vous pouvez en profiter jusqu’à fin septembre.

Page 4 sur 20« First...23456...910111213...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram