Restos à Paris

Page 12 sur 20« First...12345...1011121314...17181920...Last »

Un déj’ au BAM

Des années que j’entends parler du BAM en termes élogieux et pourtant je n’avais encore jamais pris la peine d’y mettre les pieds. Bonne nouvelle: depuis quelques mois, le Bar A Manger a déménagé pour se rapprocher du centre de Paris et ouvrir ses portes à Châtelet.

A quoi ça ressemble ? La déco style « bistrot moderne un chouïa branché » est très sympa, il y a des fresques peintes à la main sur les murs, c’est lumineux et agréable. En plus de ça, l’accueil est plutôt sympathique. Il y a deux salles, une au rez-de-chaussée et une à l’étage, en mezzanine, que l’on atteint par un escalier en colimaçon très très raide qui ne permet pas d’être trop large. Arrivés en haut, les gens de plus d’1m70 devront baisser la tête sous peine de se frotter le crâne sur le plafond ! C’est sportif ! Une fois assis, on ne risque plus rien (ouf !) si ce n’est de se régaler avec une cuisine néo-bistrot originale.

1 
2 
6 
3 4
5

Et on y mange quoi ? Le menu déjeuner change chaque semaine et la cuisine y est inventive, fraîche, de saison et plutôt bonne. La semaine où j’y suis allée, le menu était plutôt sympa. Mention spéciale pour le tartare de tomate et chèvre frais, le rumsteak grillé/frites aux épices (fondant à souhait et cuit parfaitement) et la tarte au citron déstructurée (vraiment originale bien que difficile à manger !).

Les tarifs pour le déjeuner ne sont pas excessifs, on en a pour son argent: entrée+plat+dessert à 18€, entrée+plat ou plat+dessert à 15€ et le plat seul aux alentours de 13€

1 
2 
3 
4 
5 
6 

En bref, une bonne adresse à tester et retester régulièrement !

C’est où ?
Bar à Manger
13, rues des Lavandières Ste Opportune (1er) – M° Châtelet
01 42 21 01 72
Plus d’infos sur le blog.

7

 

Le Gambino

Il y a plusieurs semaines, je suis allée dîner dans un petit restaurant italien, à deux pas de la place du Marché Saint Honoré, que je ne connaissais pas encore: le Gambino ! La déco du restaurant est très chouette: poutres et pierres apparentes, plafonds moulurés couleur chocolat et tables laquées de noir assez chic… bref, tout pour créer une ambiance tamisée et romantique idéale.

1 
2 

L’accueil est plutôt souriant, décontracté et sympathique (pas de chichis, malgré le quartier). Nous accueille à l’entrée un gigantesque buffet d’antipasti (qu’on voit ci-dessous) plus appétissants les uns que les autres. On ne sait plus du tout où donner de la tête, tellement tout parait exquis !

3

Et dans l’assiette ? La carte des vins italiens est très bonne, je vous la recommande (particulièrement le rosé di Rivera, excellent pour qui, comme moi, aime le vin italien). A part ça, la carte est pas mal fournie, entre les copieuses salades et les plats qui paraissent tous vraiment très bons (tortelloni aux cèpes, à la crème de truffe, gnocchi de pomme de terre au gorgonzola et pistaches, mini pennes aux crevettes et pointes d’asperges, sauce au safran etc…).

4 

On a quand même préféré prendre des pizzas (si pressés de les tester que les photos sont passées à la trappe). Il y a pas mal de choix et les prix sont corrects (environ 14€) mais je les ai trouvées moins bonnes qu’au Bistrot Napolitain (qui sert les meilleures de Paris, à mon goût). J’ai testé la « Romagnola » (tomate, mozzarella, coppa, roquette) mais elle ne valait pas la « Farcito » (une calzone en fait) que j’ai trouvée bien meilleure. La pâte est fine, la sauce tomate est bonne, les ingrédients bien cuisinés, la roquette bien fraiche mais je les trouve un brin trop classiques. Enfin, je chipote mais elles sont plutôt savoureuses quand même ! Y’a une possibilité de les emporter pour ceux qui n’habitent pas loin.

La carte des desserts n’est pas non plus très originale, mais reste très sympa (tiramisu, mi-cuit au chocolat, ananas frais… pour un prix moyen de 8€). Regardez-moi cette fabuleuse panna cotta ! Elle en jette hein ? Et bien, je peux vous dire qu’elle est aussi bonne que belle !

5

Bref, une bonne adresse, un peu classique, mais sympa et accessible pour le quartier!
C’est où ?
Gambino
6, rue Gomboust (1er) – M° Pyramides
Ouvert de 12h à 15h et de 19h à 23h.
Fermé le dimanche.
01 42 60 12 70

Un déjeuner au Coffee Link

Encore une plutôt bonne adresse à deux pas des Champs, aujourd’hui: le Coffee Link.
Comme vous le voyez, la déco est fortement inspirée des diners américains, l’endroit est immense, ouvert et assez lumineux. La clientèle est plutôt jeune et chic, mais assez décontractée finalement.

coffee_link

Et l’assiette ? C’est bon et copieux. Les burgers (spécialité de la maison dont les buns sont fabriqués de façon artisanale, à la farine complète bio) sont vraiment très bons et plutôt originaux (à noter ci-dessous, le succulent mozzarella burger, à en saliver devant son écran hein ?!); les frites un peu moins (je les ai trouvées bonnes mais un peu trop sèches à mon goût). A part ça, pas mal de choix quand même: hot dog (100% veau qui se vend au mètre), wraps ou sandwichs aux fines galettes de blé. Comptez entre 15 et 20€ pour un burger, 16€ pour un club.

coffee_link_plat

Bref, un endroit très sympa dans lequel faire une pause à toute heure de la journée ou un repas détendu entre potes !

C’est où ?

Coffee Link
66, rue Pierre Charron (8è) – M° Franklin D. Roosevelt
01 42 59 30 00

Fin de mon périple: le Grand Canyon



Aujourd’hui, fin de mon fabuleux périple dans le FAR WEST qui vous tient en haleine (au moins oui !) depuis plusieurs mois, avec le plus spectaculaire des parcs nationaux: le Grand Canyon. Après ce que j’avais pu voir les jours précédents, je redoutais d’être déçue. De plus, vous connaissez certainement ce sentiment, lorsque tout le monde vous parle avec emphase de quelque chose, vous êtes toujours quelque peu mitigé face à la réalité… Mais ici, c’est différent. Dès qu’il se découvre à nous, le Grand Canyon impressionne.

Quelques détails techniques ? Phénomène géologique unique dans son ampleur et merveille du monde, le Grand Canyon est aussi le plus célèbre des parc nationaux; en le créant, la nature a ajouté la couleur à la grandeur. La couleur, ce sont des teintes décrivant toutes les variétés du rose à l’orange en passant par les pourpres et les mauves. La grandeur, c’est un parc d’une superficie de 4873 km2 protégeant un canyon de 450 km de long pour une largeur allant de 200m à 29km et dont la profondeur peut atteindre 1850m. La falaise est le témoignage de 2 milliards d’années d’histoire géologique, botanique et zoologique inscrite dans le schiste, le granite, l’argile et le grès. Plus de douze couches géologiques sont visibles. Le fleuve Colorado (qu’on voit très bien sur les photos n°4 et 6) entaille profondément la roche et bouillonne dans 19 des canyons principaux. La faune et la flore du grand canyon sont d’autant plus intéressantes que d’une corniche à l’autre elles sont très différentes.

Plusieurs sites sont accessibles et très différents. En ce qui me concerne, je me suis baladée le long du South Rim (le North Rim est moins fréquenté, plus sauvage, mais je n’ai pas eu le temps d’aller y faire un tour, malheureusement).

Grandiose, c’est le mot qui me vient le plus à l’esprit… Voici quelques images de Hopi Point, célèbre pour être l’un des plus beaux points de vue au lever du soleil.

1
IMG_1927
IMG_1928
IMG_1930
IMG_1931
IMG_1942
IMG_1945

Voici une photo en plan large du Grand Canyon au lever du soleil sur Hopi Point (n’hésitez pas à cliquer dessus pour l’agrandir):

IMG_1946

Complètement diffèrent de ce que j’avais vu jusque là, le Grand Canyon s’étend à perte de vue. Pour vous donner une idée, l’autre flan du Canyon qu’on aperçoit sur la photo se trouve a environ 15km… Le jour de ma visite, la visibilité était extraordinaire et bien dégagée.

Voici quelques photos de l’un des plus beaux points de vue du parc: Mather Point.

1
2
3 4
5
6 7
8
9

Le site est remarquable, mais malheureusement très difficilement photographiable (aucune prise de vue ne parvient vraiment à reproduire la beauté du paysage et la richesse des couleurs dues à l’érosion révélant au fil des siècles la variété des couches géologiques). Le must est évidemment d’appréhender les lieux lors d’un survol en hélicoptère, spectacle magistral et incomparable. On commence tout d’abord la balade en survolant une forêt tout en écoutant « Come away with me » de Norah Jones au casque, puis soudain, comme surgissant de nulle part on se retrouve au-dessus du vide, avec comme musique dans les oreilles… « la chevauchée des Walkyries » !! Spectaculaire…



IMG_1951
IMG_1953
IMG_1954
IMG_1959
IMG_1961
IMG_1964 IMG_1973
IMG_1968
IMG_1974
IMG_1975

Impressionnant, hein ?

Page 12 sur 20« First...12345...1011121314...17181920...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram