Musées & Lieux de Culture à Paris

Page 3 sur 612345...Last »

Le Musée Delacroix

Si un jour vous vous trouvez par hasard (ou pas) sur la jolie place Furstenberg, derrière l’église Saint-Germain-des-Prés, entrez au n°6 ! Vous passerez sous un vieux porche, puis vous vous trouverez dans une mignonne cour pavée. Sur la droite, une porte donne sur un escalier : montez ! Il vous mène au joli petit Musée Delacroix.

1
2_too2
3
4

Découvrez alors la maison où l’artiste a passé une grande partie de sa vie et de sa création, et où il est mort. Déambulez dans de jolies pièces décorées de meubles Premier Empire, et prenez plaisir à regarder de jolis dessins de l’artiste et des toiles de peintres anglais qui ont marqué la route artistique de Delacroix.

chambre

Et puis surtout, ouvrez la porte qui mène sur le jardin et l’atelier qu’il s’était fait construire pour peindre au calme. L’atelier est beau, le rêve de tout artiste: lumière, espace, inspiration. Si vous y allez un jour de beau temps au printemps, vous sentirez le lourd parfum des glycines en fleurs en descendant quelques marches vers l’atelier… Quant au jardin, peuplé de quelques chaises, d’arbres et d’un banc dans la cour intérieur, c’est un petit morceau de romantisme suranné en plein cœur de Paris.

1
23
4
5

Asseyez-vous sous les arbres, et écoutez le calme…

C’est où ?
Musée Delacroix
6, rue de Furstenberg (6è) – St Germain des Près
Ouvert tous les jours (sauf mardi) de 9h30 à 17h (17h30 en juin, juillet et août).
Le site.

Museum Geek: le bilan !

Bilan_mus_esVoici la liste des musées parisiens que je m’étais fixée de visiter avant mes 26 ans (âge à partir duquel les musées ne sont plus gratuits, je vous rappelle) et un petit bilan s’impose :

De ma liste, je vous ai déjà parlé de:
* Le musée de l’Orangerie
* Les Arts Déco
* Le musée Rodin
* Le musée de l’Armée aux Invalides
* Le musée Delacroix (je vous en parle dans la semaine)

Voici les musées que j’ai pu visiter entre temps, qui méritent un billet et dont je n’ai pas encore eu le temps de vous parler (ce sera pour la rentrée… et les prochains mois !):
* Beaubourg
* Le musée Picasso (qui ferme dimanche pour une rénovation totale d’une période de 2 ans alors si vous souhaitez le visiter, c’est maintenant !!!)

* Le musée du Moyen Âge
* Le musée Guimet
* Le musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme

Je n’y suis pas allée, faute de temps, MAIS
* A Orsay, mais la carte MuséO -le pass Jeunes pour ce musée- est disponible jusqu’à 30 ans (je les aimeuuuuh)
* Au musée du Quai Branly, dont j’ai pris le Pass Jeunes (ben ouais, tout n’est pas perdu !) pour 1 an alors j’ai bien l’intention d’y aller très souvent (ce qui était déjà le cas mais ça ne me coûtera pas un rond là, du coup !).
* Au Louvre, dont j’ai pu avoir in extremis la carte Jeunes (comme vous le savez) et pour lequel j’ai pas mal d’idées de billets qui viendront au cours de l’année qui va suivre :)
* Au Musée d’Histoire Naturelle… Mais je me le mets de côté pour la rentrée car je veux absolument visiter l’expo « L’Or des Amériques » dans la Galerie de Géologie et Minéralogie (qui a lieu jusqu’au 11 janvier, j’ai le temps). D’une pierre, deux coups !

Et sinon, j’ai sous le coude, pour l’année qui vient, les musées de la ville de Paris qui sont gratuits pour tout le monde:
* Le musée d’Art Moderne (dont je visite chaque expo temporaire ou presque, mais que je connais pas vraiment, outre mesure)
* Le musée Carnavalet (visité il y a des lustres, mais que j’ai très envie de revoir)
* Le musée Cernushi
* La maison de Victor Hugo (que je connais déjà bien mais je ne m’en lasse pas !)
* Le Petit Palais
* Le musée de la vie romantique, pour son ambiance tamisée et son petit salon de thé

Liste non exhausitve, évidemment !

Entre Marie-Antoinette & Angelina, à Versailles

Titre bien naze de derrière les fagots aujourd’hui encore, pour vous parler de ma petite escapade à Versailles le week-end dernier. Point de château cette fois-ci, primo parce que je l’ai déjà visité plusieurs fois et deuzio, parce que sincèrement, piétiner derrière des hordes de touristes en furie par cette chaleur, c’est limite inhumain ! J’ai donc, pour la peine, visité le Petit Trianon et le domaine de Marie-Antoinette, un très bel endroit (où je n’avais encore jamais mis les pieds), très mignon et bucolique, loin des fastes de la Cour (on se croirait chez les Hobbits, in the Shire !!)… Autant vous dire qu’une seule visite ne suffit pas et que j’ai la ferme intention d’y retourner au printemps prochain pour prendre une nouvelle série de photos… mais avec le Reflex cette fois (oui, je distille mes scoops au goutte à goutte, mouahahah !).

2
34_temple_de_l_amour
5
6
7
89
10
1112
13
1415
16
17
1819
21
22
2324
25
26
27
2829
3031

Tout l’été, un petit salon de thé Angelina est installé devant le Petit Trianon et on peut se régaler des spécialités de la maison. Chaleur caniculaire oblige, je ne me suis pas ruée dessus (le Mont-Blanc est bien trop lourd à digérer par ce temps et le chocolat chaud l’Africain qui réchauffe quand il fait 40°C ? Non merci !). Du coup, je me suis rabattue sur un petit smoothie bien frais (fraise/banane) et un moelleux à la vanille. Ce fut difficile de choisir car autant vous dire que tout est vraiment très appétissant :)

Angelina

L’été, à Versailles, c’est également l’occasion d’assister aux sublimes Grandes Eaux Nocturnes. Je l’avais fait il y a quelques années et autant vous dire que ça n’a plus grand chose à voir avec ce que c’était à l’époque (c’était un chouïa moins fréquenté et donc, beaucoup mieux: les flots de touristes déchaînés qui déboulent tous dans le même sens telle une horde de paparazzi en rut, ça peut faire peur !). Mais ça vaut quand même le coup… La féérie nocturne qui nous est présentée rend le jardin encore plus beau, les fontaines, les sculptures, les labyrinthes et tout le parc sont mis en valeur par des effets et jeux de lumière magnifiques, les musiques qui accompagnent les scènes sont parfaitement bien choisies et synchronisées… Malheureusement, ça n’est pas aussi magique en photo qu’en vrai, mais tout de même !

1
2
34
5
6
78
9
10
11_big

Dernier spectacle des Grandes Eaux Nocturnes à Versailles pour la saison: le samedi 22 août de 21h à 23h30. Remplacé par le spectacle pyrotechnique au Bassin de Neptune, « Cyrano de Bergerac et les Empires du soleil », les samedis 29 août, 5 et 12 septembre, le jeudi 10 septembre et vendredis 4 et 11 septembre à 21h30.

Balade nocturne aux Invalides – Musée de l’Armée

L’Hôtel des Invalides est un de ces monuments de Paris mieux connus des touristes que des parisiens eux-mêmes ! J’avoue à mon grand embarras que j’en faisais partie jusqu’à récemment. Quand je passe dans les environs, j’ai tendance à privilégier les musées Rodin, du Quai Branly ou même l’Institut Néerlandais, qui a souvent des expos intéressantes… Et c’est un tort ! Je ne pensais vraiment pas que le Musée de l’Armée pouvait être aussi intéressant. J’ai donc profité du cadre des Nocturnes du mardi (entre avril et septembre) pour visiter ce musée et ses différentes ailes. Je vous rappelle que c’est gratuit pour les moins de 26 ans !

nocturnes_2009_affiche

Les Invalides, c’est quoi ? C’est Louis XIV qui fit construire l’édifice en 1670, pour y abriter les invalides de l’armée française (oui, comme son nom le laissait supposer). A la fois hospice, caserne, couvent, manufacture, l’hôtel des Invalides était une véritable cité réglementée selon un système à la fois militaire et religieux. A la fin du XVIIIè siècle, il abritait jusqu’à 4000 pensionnaires, assurant un service de réserve. Sous le Consulat, puis l’Empire, Napoléon a réorganisé l’institution et amorcé la transformation de l’église St Louis en panthéon militaire national. Évolution consacrée dès 1840 par l’édification de son tombeau, sous le dôme. Aujourd’hui, l’Institution Nationale des Invalides, hôpital militaire, poursuit en partie la vocation première de la fondation.

Le jardin qui entoure les Invalides est assez sympa, beaucoup moins que celui du Musée Rodin, mais tout de même ! C’est un plaisir pour les photographes amateurs :) En revanche, pardonnez-moi si les photos en intérieur ne sont pas folichonnes mais la plupart des objets sont exposés derrière des vitrines et c’est pas terrible avec le reflet.

12
3
45

La cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides est, elle aussi, très belle et magistrale. Elle abrite une batterie exceptionnelle de 60 canons français en bronze, du XVIIè au XIXè siècle, joyau d’artillerie du musée de l’Armée.

1
23
4
56
7

Ce qui attire principalement les touristes en masse aux Invalides, c’est le tombeau de Napoléon 1er qui se trouve dans l’Eglise du Dôme. Cette église fut achevée en 1706 sous la direction de Jules Hardouin-Massart et devint panthéon militaire sous l’action de Bonaparte, comme je vous le disais plus haut, avec l’installation des tombeaux de Turenne et de Vauban. Aujourd’hui, elle accueille autour du tombeau de Napoléon, les sépultures de son fils, de ses frères Joseph et Jérôme, des généraux Bertrand et Duroc, et celles des maréchaux illustres de la première moitié du XXè siècle, Foch et Lyautey.

Le tombeau de Napoléon est, en soi, vraiment très impressionnant ! C’est à voir, au moins une fois. Le monument fut achevé en 1861, date à laquelle le corps de Napoléon y fut inhumé. Il repose dans 5 cercueils emboîtés (fer-blanc, acajou, deux en plomb et ébène) disposés à l’intérieur d’un monumental sarcophage de quartzite rouge, posé sur un socle de granit vert (qu’on voit sur la photo n° 4 ci-dessous).

1
23
4

Le Musée de l’Armée est pourtant, à mon goût, bien plus intéressant. La partie qui m’a le plus fascinée est le département Ancien qui se trouve dans le musée. On y trouve une superbe collection d’armures et d’armes anciennes du XIIIè au XVIIè siècle (la 3è plus importante au monde).
On y trouve tout d’abord un parcours chronologique, allant de Saint Louis à Louis XIII, des chevaliers à l’armée permanente. La salle médiévale (de l’armée féodale à l’armée royale) est absolument remarquable, tout comme la salle des lices, dédiée aux loisirs chevaleresques, chasse, joutes et tournois. On y trouve aussi des salles thématiques vraiment intéressantes, particulièrement les cabinets orientaux rappelant l’héritage de la culture guerrière des civilisations ottomane, persane, mongole, chinoise et japonaise. C’est magnifique et passionnant !

12
3
45
6

La seconde partie du musée, dans l’ordre chronologique, est le département Moderne, dédié à la période allant de Louis XIV à Napoléon 1er (1643-1814). Les salles concernant cette période viennent de réouvrir après 3 ans de rénovation et quelques travaux finaux sont encore en cours, mais je peux vous dire que la nouvelle muséographie y est particulièrement magnifique ! Les pièces présentées représentent un ensemble unique au monde tant par leur diversité que par leur nombre. Une grande variété d’objets se déploie dans les nouvelles salles: uniformes de simples soldats ou pièces de luxe, épées, sabres, fusils, petits modèles d’artillerie, décorations ou même des effets personnels de personnages militaires illustres.
Le parcours, en deux temps (de l’Ancienne Monarchie jusqu’à la Révolution et la période entre la Révolution jusqu’à la première Restauration), est vraiment bien fait car il permet de redécouvrir l’histoire militaire, politique et sociale de la France sur cette période. Ca permet aussi de se familiariser avec l’histoire des objets eux-mêmes dont certains témoignent de l’évolution des sciences et techniques, déployées par les chefs militaires pour conquérir et défendre leurs territoires.

12
3

La dernière partie du Musée de l’Armée, consacrée aux deux guerres mondiales (1871-1945) est beaucoup moins étonnante car plus proche de nous dans le temps (et je suis beaucoup plus documentée sur cette période aussi, je l’admets) mais est tout de même vraiment intéressante.
Quand j’étais au lycée j’étais passionnée par cette période de l’histoire, alors je peux vous dire que j’aurais vraiment aimé visiter ce musée à ce moment là. Mais bref ! Ce département accueille une collection riche d’un millier d’objets sur plus de 3500 m²: des uniformes français et étrangers, des objets coloniaux, des objets de la vie quotidienne du soldat, des documents personnels et aussi, évidemment, des armements divers, armes blanches, pistolets, fusils, mitrailleuses… Aux objets s’ajoutent films, photographies, cartes, plans-reliefs, etc…

12
3
4
56

Musée de l’Armée – Hôtel National des Invalides
129, rue de Grenelle (7è) – M° Varenne, Invalides ou St François Xavier

Page 3 sur 612345...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram